Une famille d’adoption

fils.jpg

Le fils des loups, de Alain Surget

Pélot, 10 ans, habite dans les Vosges avec ses parents. Ce matin, il n’ira pas à l’école , son père a décidé de l’emmener couper du bois en pleine forêt, malgré les réticences de sa maman. C’est l’hiver, une période particulièrement froide dans l’est de la France. Sa mère est soucieuse car une bête rôde dans les campagnes. C’est un loup, ce qui inquiète les villageois. Rejoins par des amis, le père et le fils se mettent en route et se préparent à passer une dure journée de labeur. La fin du jour arrive, il est temps de penser à rentrer. Pélot décide d’aller chercher les sacs et le matériel laissés un peu plus loin. Le jeune garçon s’enfonce dans la futaie mais plus jamais ne trouvera le chemin du retour. Egaré, il a le sentiment d’être traqué, il a peur de se trouver nez à nez avec la « Bête ». La fatigue se fait sentir, le jeune garçon a froid, a faim. Au détour d’un taillis, il est intrigué par de petits cris. Il s’approche mais très vite se trouve nez à nez avec une louve. Celle-ci va s’approcher et le renifler. Pélot n’ose pas bouger, il adopte la même posture que les petits pour se faire accepter.Très vite, la louve va le considérer comme un des siens et  va le protéger. Commence alors pour le jeune garçon une lente survie parmi les loups.

Le fils des loups est une histoire qui se passe au siècle dernier. C’est un beau récit plein d’émotions, qui met en avant les liens qui peuvent unir un être humain et un animal. On se surprend à croire que  cette histoire peut être vraie tant la magie des faits opère. Ce roman nous append beaucoup sur la vie des  loups, sur les relations qu’ils développent avec leurs petits. Cet animal a souvent fasciné les hommes. Native de Lorraine, j’ai beaucoup entendu parler des dégâts causés dans les troupeaux vosgiens. Le loup a toujours été une bête traquée car beaucoup d’élevages ont été la cible de ce prédateur. Une polémique est née entre les associations de défense des loups et les éleveurs de brebis qui déplorent la perte de leur bétail. Le loup est encore aujourd’hui une source de conflits entre les hommes de cette région.

Enregistrer

Tu es moi, je suis toi…

Elsa et Antonio pour toujours de Jean-Paul Nozière

antonio.jpg

Dès qu’il voit Elsa, Antonio tombe amoureux. Un coup de foudre qui le renverse, qui le perturbe. Ils sont  à la piscine. Elsa ressent les mêmes émois. Deux enfants de 10 et 11 ans, un amour vrai, sincère, un amour qui existe, qui évolue, un amour passion. L’alchimie a pris immédiatement. Ils ont besoin l’un de l’autre, ils ne font qu’un, sous le regard désapprobateur des parents. Ce n’est pas un amour banal. Ils sont prêts à fuguer pour vivre leur idylle, ils ont des désirs d’expéditions lointaines. Ils se promettent fidélité, respect, font des projets. Une nuit, les enfants se rendent dans l’enceinte d’un moulin délabré qui abrite un pont sous lequel une ouverture s’offre à eux. Ils décident d’en faire leur endroit sacré. Ils se promettent de s’y rendre tous les jours pour y placer leurs messages secrets.  Ils n’ont que 10 et 11 ans et pourtant ils savent qu’ils sont faits l’un pour l’autre…Pour fuir, il leur faut de l’argent. Rien ne les arrête. Elsa et Antonio font alors la manche. Mais où tout ça va les conduire, ils sont si jeunes…

Je voudrais vieillir pour quelques instants

Je voudrais changer et tromper le temps,

Et malgré mon âge et malgré ton âge,

Te dire tout bas « nous n’irons pas là-bas ».

Elsa et Antonio un jeune couple bien sympathique dont la maturité et la candeur surprennent le lecteur. Cette histoire est une belle réflexion sur l’amour vue par les enfants.

Enregistrer

Enregistrer

Quand le téléphone sonne…

Un si terrible secret d’ Evelyne Brisou-Pellen.

51U8kQwQBML._SX210_

     Les grands-parents de Nathanaëlle sont tous les deux décédés de manière mystérieuse, le soir de Noël. La jeune fille ne parvient pas à accepter le constat des policiers : alors qu’ils étaient en train de couper la dinde, Elise et René Blestin se sont levés, ont quitté la maison et sont allés se noyer dans le petit ruisseau tout proche, et cela sans que personne ne les y ait obligés.

       Elle décide alors de se rendre sur place pour mener l’enquête et découvre peu à peu, à travers le journal intime de sa grand-mère écrit pendant la Seconde Guerre Mondiale, un terrible secret.

____________________

      Un roman très prenant, facile à lire et dont la magie opère à chaque fois, entraînant le lecteur dans un passé qui lui devient ainsi beaucoup plus proche. A mettre entre toutes les mains de collégiens.

Un amour en construction

L’amour fait maison, de Frédéric Kessler

Afficher l'image d'origineC’est le mois de mai. Dans le bus, Olivier, lycéen de 16 ans, tombe amoureux de Lan Chin mais n’ose lui déclarer sa flamme. Un jour, il découvre dans sa poche un billet doux : Olivier et Lan Chin décident alors de s’écrire des lettres, des vraies, qu’ils glisseront dans un tronc d’arbre… et se donnent rendez-vous à Noël…

Pendant ces mois d’attente , Lan Chin écrit un roman, et Olivier construit une petite maison-atelier.

Un joli petit roman pour les élèves adeptes d’histoire sentimentale. Ce n’est, bien sûr, pas très réaliste, surtout ces mois d’attente alors qu’ils habitent la même ville, sont dans le même lycée, ni la construction de la maison, ni les rendez-vous épistolaires dans le tronc de l’arbre, mais après tout, pourquoi ne pas rêver un peu ?

Avoir du flair…

a lheure des chiensA l’heure des chiens, de Evelyne Brisou-Pellen.

Médéric, un jeune garçon, sort sa chienne, Jessica, tous les soirs. Un soir, lors de leur balade, Jessica emmène son maître près de la voie ferrée et ils y découvrent un homme, mort. C’était le « vieux »!

Une enquête est ouverte et tout pousse à croire que le vieux est mort d’une crise cardiaque. En attente de l’autopsie, le jeune garçon aide l’inspecteur dans son enquête. Il va lui être d’une grande utilité car il connaît bon nombre de voisins grâce aux sorties nocturnes de leurs animaux de compagnie : ils appellent cela « l’heure des chiens ».

Alors crise cardiaque ou meurtre ? Je vous laisse le découvrir en lisant le livre.

Ce livre est un petit roman policier pour jeunes lecteurs. L’auteure mène l’intrigue de telle manière que tout au long, on ne sait pas si l’homme est mort naturellement ou si on l’a tué. L’implication des différents chiens et personnages au cours de l’histoire est très intéressante et chaque personnage a son rôle bien précis : la voisine extra curieuse, le jeune homme qui fait des études de médecine …

L’analyse du comportement des chiens va permettre à l’inspecteur d’élucider l’enquête…

Transportez-vous au coeur du Moyen-Age, de ses mystères, de ses croyances

La Rose noire, 5 récits du Moyen Age – recueil de nouvelles

Résultat de recherche d'images pour "la rose noire rageot"Ce recueil de nouvelles comprend : La rose noire, de Alain Surget ; Les treize coups de minuit, d’Evelyne Brisou-Pellen ;  L’épée de la Pucelle, de Christian Grenier ; Le puits maudit,  de Aubert e tCavali ;  La clé de feu,  de Jean Molla, pour la plupart des valeurs sûres de la littérature jeunesse, donc.

Ces cinq récits, de cinq auteurs différents ont la puissance des croyances du calendrier catholique médiéval ô combien présent dans ces années où l’Eglise toute puissante dictait sa loi et détenait le savoir, son savoir distillé au rythme des fêtes du moment. A lire absolument pour les climats dérangeants, une ambiance lourde où les épidémies et la mort faisait partie de l’ordinaire et du quotidien de chacun.

A la fin de l’ouvrage, une biographie des auteurs nous en apprend plus sur chacun en évoquant leurs parcours respectifs.

 

Le rêve au bout des crampons

Le ballon d’or, de Yves Pinguilly

ballon.jpg

Bandian, 11 ans, habite un petit village de Guinée. Il rêve de devenir joueur de football professionnel comme Roger Milla, attaquant de l’équipe du Cameroun. Il est né un soir de pleine lune, le soir où la lune représente un ballon d’or dans le ciel….Sara, le sorcier du village, a prédit qu’il deviendrait une star. Brandian suit les matchs à la radio, il vibre au son de la voix du reporter sportif. Mais pour s’entraîner, il lui faut un ballon, un ballon en cuir. Bandian est pauvre et pour pouvoir en acheter un, il coupe du bois qu’il vend à un marchand. Le jeune garçon est pourtant doué, il a ça dans le sang. Dans son village, tous les enfants jouent au football, tout peut faire office de ballon, une boîte, des balles de chiffon. Réaliser son rêve signifie aussi échapper à la misère.

Ce roman est un très beau récit qui met en avant la détermination d’un jeune Africain qui s’accrochera à son rêve, à sa passion malgré les obstacles. Le lecteur prendra beaucoup de plaisir à traverser les villages, la brousse, à la rencontre de ces hommes et ces femmes au quotidien modeste. Yves Pinguilly met en avant les enfants qui prennent ici une place importante et dépeint à merveille les difficultés de la vie.

Brandian est attachant par son dynamisme et sa détermination. Il croit en lui-même. Il sera accompagné dans son parcours par Bouba, un personnage généreux qui sera son protecteur.

L’Afrique comme décor, un beau moment de lecture que les passionnés de football apprécieront. Mais pas seulement eux, car le vrai message de cette histoire est de ne jamais se décourager, c’est d’aller au bout de sa passion, c’est s’accrocher  pour y arriver.

Enregistrer