Petit vampire, acte 1. Le serment des pirates, de Joann Sfar

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog.

Petit vampire, acte 1. Le serment des pirates, de Joann Sfar

petitvampire_couv_bdefUne femme et son enfant essaient d’échapper à un méchant monsieur qui veut les tuer pour avoir brisé son coeur. Une fois qu’il les a capturés, l’homme veut les offrir au dieu du Néant. La maman désespérée promet sa vie en échange de celle de son enfant. L’âme d’un mort l’entend et vient les secourir, les ramenant dans son vaisseau fantôme. Le mort rend alors les deux humains éternels. C’est ainsi que naît Petit vampire. Mais, trois cent ans plus tard, Petit vampire se sent seul et s’ennuie, enfermé dans sa grande villa, au milieu de ses camarades morts-vivants et autres monstres. Il décide de s’échapper pour … partir à l’école se faire des amis de son âge… Car avoir 10 ans éternellement n’est pas toujours très drôle.

Des couleurs et des dessins très fidèles à l’univers de l’histoire,  peut-être plus proche du « Petit Prince » dans les personnages tout en longueur que de Donjon  zenith, série à laquelle a participé Sfar dans le scénario mais dessinée par Trondheim. Une histoire dynamique, pleine de suspens, j’adore !

Bruno, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Et l’avis de Mu :

Alors que Pandora et son fils vont être jeté au dieu du Néant par le prince, pare qu’elle lui a brisé le coeur,  ils sont sauvés par l’âme d’un mort qui leur promet la vie éternelle… et la jeunesse éternelle ! Cela n’est pas pour déplaire à sa mère, mais Petit Vampire devra supporter toute sa vie-mort ses dix ans ! Enfermé dans un manoir lugubre et délabré, entouré de gentils monstres, sa seule occupation est le ciné-club. Au bout de 300 ans, il s’ennuie ferme et aimerait tant sortir découvrir le monde et des copains de son âge. Mais que cachent sa mère Pandora et le capitaine des morts devenu son compagnon ? En quoi le monde extérieur peut-il être dangereux pour un mort-vivant ? Bravant les interdits, il va bien vite le découvrir… au détriment de la sécurité de tous… Car le Gibbous rôde et attend…

Voici donc de nouvelles aventures de Petit vampire, dont le CDI possédait déjà deux anciens titres : Petit vampire fait du kung-fu et Petit vampire et la société protectrice des chiens. Dans ce premier tome de la trilogie prévue, on découvre les origines de Petit Vampire, et comment il est devenu ce qu’il est.

Des personnages très attachants, des monstres colorés et bien sympathiques, une bande dessinée à la fois joyeuse et noire dans un imaginaire dense qui ravira les fans de Joann Sfar.

 

Les nombrils, tome 1. Top model, sinon rien, d’après Delaf et Dubuc

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Les nombrils, tome 1. Top model, sinon rien, d’après Delaf et Dubuc, adapté par Camille Gautier et et Marie Caillet

Voici l’histoire de Karine, la « moche », et de Vicky et Jenny, les « bombes ». quand, un jour, Vicky va trouver sur facebook l’annonce pour un casting de pub, elle va tout faire pour le réussir, et pour cela, demandera de l’aide à Karine, et non à Jenny. Pourquoi ? Quelles sont ses véritables raisons ? elle devrait faire attention, car l’histoire pourrait se retourner contre elle !

J’ai trouvé ce livre bien, j’adore la tournure que prend le livre. Le résumé de 4e de couverture m’a donné envie de lire  ce livre et je n’ai pas été déçue par la lecture. J’ai hâte de lire le tome 2, d’autant que la fin du tome 1, inattendue, laisse beaucoup de suspens. Les caractères très différents des personnages et les petites illustrations qui ponctuent le texte rendent cette histoire très vivante.

Chloé, 12 ans – classe de 5ème, membre des dévoreurs de livres d’Arsène

Et l’avis de Mu :

Aucune pitié dans ce trio d’amitié ! Karine pense avoir de la chance d’être amie avec les superbes Vicky et Jenny, mais elle ne se rend pas compte qu’elle est constamment rabaissée et exploitée par ses camarades. Bientôt, elle sera mise dans la confidence du casting que souhaite passer Vicky pour une pub et deviendra le larbin de la « star »… Pourtant, les choses ne vont pas du tout se passer comme prévu !

Un monde où  le superficiel est roi, où le but est juste d’être le centre de l’intérêt, quitte à écraser les autres. Explicable vu le contexte familial de Vicky et Jenny décrit dans ce livre… Mais est-ce pour autant excusable ? Un revers de situation et l’intelligence d’un garçon laissent néanmoins l’espoir d’un monde meilleur… Jusqu’à quand ? Caricatural et cynique. En tout cas, une série qui porte bien son nom !

Enregistrer

La maîtresse est contrôlée par des aliens

La maîtresse a des ennuis, de Pamela Butchart

la-maitree-a-des-ennuisDepuis ce matin, la maîtresse est vraiment bizarre : elle est devenue gentille ! Et puis, elle leur passe des films, leur fait faire de la méditation, elle se maquille, elle emmène un ours en peluche sur son bureau … La réponse va venir de Perrine : « Je crois qu’en fait, la maîtresse, c’est une alien ! Elle doit avoir un bébé alien dans l’oreille. » […]. « A tous les coups, elle prépare une invasion extraterrestre ! C’est pour ça que le directeur a les oreilles qui sifflent ! ». Comment cette histoire va-t-elle finir ?  Les élèves de la classe n’en mènent pas large…

Je suis aujourd’hui très heureuse de présenter un titre de ce nouveau venu dans le monde de l’édition : Poulpe fictions (un  nom que j’aime bien, en plus !) fête ses quelques semaines d’existence à peine. Des romans qui s’adressent à des jeunes de 8 à 12 ans, frais, drôles et décalés.

Ce titre nous embarque dans l’imagination débordante d’un groupe de copains de classe de primaire qui cherchent à résoudre l’énigme de la soudaine gentillesse de leur maîtresse ! Mais pour prouver que les aliens sont passés par là, ce ne sera quand même pas chose facile ! Le rythme du récit est très dynamique et ne laisse pas place à l’ennui. De plus, le texte aéré, les illustrations en noir et blanc nombreuses et humoristiques, les différences de police de caractère et de typographie rendent la lecture extrêmement facile pour les jeunes lecteurs. C’est gai et coloré, à l’image de la première de couverture. En tant qu’adulte, on se doute un peu vite du déroulement de l’action, mais les enfants prennent un plaisir indéniable à cette lecture un peu loufoque ! Ma fille de 8 ans me l’a d’ailleurs bien vite piqué, et ça, c’est un signe qui ne trompe pas !

 

Enregistrer

Enregistrer

Le livre des étoiles, 1. Quadehar le Sorcier, de Erik L’Homme

Le livre des étoiles, 1. Quadehar le Sorcier, de Erik L’Homme

Guillemot habite dans le pays d’Ys, un pays qui se trouve entre le monde incertain (monde magique peuplé de créatures bizarres) et le monde certain (celui des hommes, c’est-à-dire le nôtre). Grâce à Quadehar, son maître sorcier très puissant, il va apprendre à se servir de sa magie… et ses dons s’avèrent exceptionnels. Il découvre l’histoire du livre des étoiles, à utiliser les graphèmes, ou encore le « wird ». Où ces histoires le mèneront-ils ? Car depuis qie le livre des étoiles a disparu et que l’Ombre, un sorcier maléfique du pays incertain s’intéresse à lui, la communauté est en danger. 

Une lecture qui m’a changé car je n’ai pas trop l’habitude de lire des livres fantastiques où, en plus,  le héros est un garçon ! J’ai beaucoup aimé le carnet de Guillemot à la fin de l’ouvrage.

Un livre plein de suspens, mais assez complexe qui peut être difficile à lire dans le déroulement de l’histoire mais avec des personnages attachants. Mais j’ai hâte de lire le tome 2.

Chloé, 5ème – 12 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Et l’avis de Mu :

Guillemot, un garçon du pays d’Ys, pays qui se trouve à mi-chemin entre le monde réel et le Monde Incertain, est élevé par sa mère, depuis que son père s’est fait Renonçant, (c’est-à-dire qu’il a quitté le pays d’Ys pour retourner dans notre monde). Guillemot rêve de devenir chevalier. Mais un jour,  le sorcier Quadehar va lui proposer de devenir son apprenti et lui apprendre la magie. Lorsque l’une de ses camarades, Agathe, est enlevée par des créatures du monde Incertain, il décide de monter une expédition avec ses amis et de passer la Porte qui le mène dans cet autre monde.  Ce ne sera pas sans danger.

Un livre d’héroïc fantasy pur, dans un monde où chevalerie, monde réel, monde magique et créatures maléfiques se côtoient. Dans cette trilogie, la mise en place de l’histoire permet de mieux appréhender les différents mondes. Il est vrai que l’histoire peut paraître complexe à des non-initiés, mais elle est riche et haletante. Je pense qu’il faut que j’achète quand même les deux tomes suivants afin d’avoir la trilogie complète… Y aura-t-il des révélations sur le père ??? 

C’est la fête !

Vendredi 16 juin, l’équipe du comité de lecture du blog s’est retrouvée au presque complet autour d’un goûter pour fêter les 1 000 articles publiés depuis la création du Coin lecture d’Arsène, et les 40 000 visites ! Nous remercions tous les partenaires et lecteurs qui soutiennent notre projet pédagogique en lisant nos chroniques ou en nous faisant des dons ! Très bel été à tous. Nous vous rappelons que le 7 juillet, ce sera les vacances scolaires et mes chroniqueurs prendront des vacances bien méritées. Des chroniques seront planifiées et publiées encore durant tout le mois de juillet pour une pause nécessaire en août pour reprendre avec une énergie renouvelée à la rentrée de septembre ! Restez-nous fidèles !

A nouveau un immense merci à Didier Vernier, notre cuisinier… Vous avez vu le magnifique gâteau qu’il nous a confectionné !!!

Donjon, 3. La princesse des barbares, de Sfar et Trondheim

 

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Les finances vont mal ! Alors que le Gardien et le personnel du Donjon se réunissent pour parler affaires, Herbert notre canard, critiquant les dessins réalisés par le Gardien, se fait virer de la salle. En sortant, il lance à l’assemblée que ça ne l’étonne pas que moins de gens risquent leur peau pour trois sacs d’or… ce n’est pas comme s’ils avaient une princesse à sauver ! Ces derniers mots réjouissent le gardien : voilà la solution à ses problèmes ! Il charge Herbert de faire courir le bruit qu’une princesse est détenue dans le Donjon : des lettres sont écrites par Herbet et Marvin, se faisant passer pour la princesse Isis de Céphalonia qu’il faut délivrer contre une grande récompense ! Un bon moyen d’attirer du monde au Donjon…mais l’affaire va prendre un tour inattendu !

J’ai trouvé ce livre toujours aussi bien que les précédents, avec des personnages hauts en couleur ! Vous aussi, vous voulez tenter votre chance et sauver la princesse ? Alors lisez ce livre pour savoir comment vous y prendre !

Bruno,5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Vexillologie

Les drapeaux du monde expliqués aux enfants, de Sylvie Bednar

Dès la première page d’introduction, on apprend plein de chose dans ce merveilleux livre documentaire, incontournable sur le thème pour ceux qui s’intéressent aux drapeaux du monde entier. Car la science de l’étude des drapeaux s’appelle la VEXILLOLOGIE, rien de moins !

Dans cet ouvrage, les drapeaux sont classés par continent. Pour chaque pays, ensuite, on trouve le drapeau, puis la carte d’identité du pays  (continent, capitale, monnaie, langue officielle, superficie, plus haut sommet). Vient ensuite, dans le texte principall’explication même de l’histoire du drapeau. Pour chaque pays, une illustration représentant un exemple du patrimoine culturel enrichit le propos. Clair, complet, accessible et très intéressant.

Bien sûr, l’ouvrage date de 2008 et il arrive que certains pays changent de drapeau, pour une raison politique, ou par goût… il faudrait donc vérifer que depuis la date de publication de l’ouvrage cela n’a pas été le cas quelque part dans le monde… En tout cas, si vous avez entendu parler d’un pays ayant changé de drapeau, faites-le nous savoir !

Enregistrer