Qui est le coupable?

Trafic à la gare de Norvège, de Corinne Bouchard, Pierre Mezinski et Marcelino Truong.

gare norvège

Un meurtre a eu lieu à la gare de Norvège, le vieux Samsonnet, un homme peu aimé, a été retrouvé égorgé. Tout porte à croire que le coupable est la chienne Mikado, un berger nivernais à poils noir qu’Aladdin adorait. Aladdin est le personnage principal de l’histoire, un nouvel élève arrivé en milieu d’année scolaire et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Aladdin ne croit pas à la théorie du meurtre occasionné par la chienne même si tout laisse penser que c’est elle: on retrouve les marques de dents de la chienne sur le corps.

A l’aide de ses amis, Héloïse, Navigio et Moumouni,  Aladdin va mener l’enquête, trouver de nombreux indices, pistes et les amis vont être de vrais petits détectives.

Vont-ils trouver qui est le « vrai » coupable?

Ce livre pourra plaire à tout élève qui aime les petites enquêtes policières. L’intrigue est intéressante, l’écriture nous laisse assez longtemps le suspens et le livre se lit vraiment très bien.

Et pour tous les amateurs de roman policier, un petit documentaire ( feuille jaune à la fin) sur les enquêtes policières: la balistique, le portrait robot …

La tête dans les étoiles

L’inventeur, de René Escudié

inventeur.jpg

Le narrateur est un petit garçon passionné d’inventions. Il a déjà fabriqué un satellite, un sous-marin et bien d’autres choses. Sébastien c’est son copain mais il est moins passionné et quelquefois ils se disputent. Ce petit garçon vit dans un monde imaginaire où il s’est inventé un monstre, un extraterrestre qu’il va appeler Zorg mais qu’il n’a jamais vu. Il se réfugie dans cet univers où il peut se faire des amis. Il rêve d’atteindre les étoiles à la recherche de Zorg.

Un livre plaisant, un récit facile qui s’adresse à nos très jeunes lecteurs.

Criminel de papier

Créature contre créateur, de Sarah K

Professeur de français au prestigieux lycée Louis-le-Grand à Paris, Victor  croit devenir fou. Depuis cette séance de spiritisme lors d’un congrès auquel il a assisté durant l’été, des choses étranges se produisent : des meurtres sont commis qui semblent l’impliquer. Mais pour lui, le meurtrier ressemble trait pour trait au personnage qu’il avait créé lors d’une ébauche de roman mais dont personne ne connait l’existence. Et les mises en scène des crimes semblent directement tirées de son histoire… La rentrée s’annonce difficile. Qui est le coupable ? Un proche, selon la police, qui est sur les dents. Victor se met à douter de tout le monde, de son meilleur ami,  de ses trop brillants élèves…

Un titre pas très bien choisi et une couverture pas très réussie pour un roman haletant et rempli de suspens. Un roman policier bien écrit dont l’intrigue tient le lecteur jusqu’au bout, avec un coupable dévoilé tardivement et une fin totalement inattendue !

Et vous savez quoi ? Je viens d’apprendre que Sarah Cohen-Scali et Sarah K ne seraient qu’une seule et même personne ! Un écrivain de littérature de jeunesse très justement réputé qui signe d’un pseudonyme des textes de qualité (voir également la nouvelle Le choc dans le recueil Les dents de la nuit (écrite par Sarah K dans une anthologie présentée par Sarah Cohen-Scali, vous me suivez toujours ?), de quoi nous embrouiller ! Mais dommage qu’elle n’ait pas pensé à nous, pauvres documentalistes, qui devons étiqueter les ouvrages… Un nom de famille d’une seule lettre, ça perturbe notre classement  (oui, je sais, je suis parfois un peu psycho-rigide !) !!!

Une intrigue  qui aurait tout à fait pu être à destination des adultes, mais l’auteur a fait le choix d’en faire une oeuvre de littérature jeunesse (que les adultes peuvent tout à fait prendre plaisir à lire). Le roman débute dans un univers fantastique qui glisse doucement vers un quotidien plus banal d’intrigue policière pure (en général c’est plutôt l’inverse !). De nombreuses références littéraires égrainent le texte. Le meurtrier s’inspire directement de la littérature classique (Hamlet et Raskolnikov)

Eh bien, pour moi, Hamlet est un criminel. Si on y réfléchit bien, son crime est encore plus atroce que celui de Raskolnikov. Tu sais, quand j’avais des troisièmes […] Une année j’ai voulu étudier Hamlet. Comme je voyais que ça ne fonctionnait pas bien, je leur ai fait visionner une cassette du Roi Lion.

Quoi ?

Oui, t’as bien entendu, Le Roi Lion de Walt Disney. C’est quasiment la même histoire ! Scar, l’oncle de Simba, tue son frère pour s’emparer de son royaume. Pour cela, il utilise le petit Simba et lui fait croire que c’est lui-même qui a tué son père au cours d’un accident. Plus tard, alors qu’il est adulte, le jeune Simba voit en songe le fantôme de son père qui lui apprendla vérité, et il décide de se venger. […]

Petit bémol cependant pour le personnage de Grillon, élève brillant sortant de banlieue pour intégrer un lycée prestigieux… un peu trop cliché (il aurait mérité un traitement plus développé pour que le lecteur trouve un intérêt réel à la présence de ce personnage dans l’histoire).

Enregistrer

Enregistrer

Mamadou ce héros

A l’abordage, Mamadou courage ! de Jean -Loup Craipeau ; ill.  JF Martin

Requin-Vert, un célèbre et dangereux pirate, est désespéré car son fils Mamadou ne s’intéresse qu’à la peinture ! Les histoires de flibustiers ne l’attirent pas du tout… En plus,  il a le mal de mer !

Pourtant il va se retrouver dans une situation délicate qui va lui demander beaucoup de courage. Il va devoir trouver un trésor avec Requin-Vert. Mamadou va prouver alors qu’il sait être combattant car il va déjouer un complot mené contre son père.

Histoire de pirates qui ne manquera pas de plaire à nos jeunes lecteurs qui embarqueront aux côtés de Mamadou pour de périlleuses aventures !

Texte facile à lire avec des petites illustrations sympas.

Enregistrer

Enregistrer

Un lourd secret

Le redoublant, de Claire Mazard et Romain Slocombre

 

Afficher l'image d'origineSylvestre est un redoublant qui reste souvent dans son coin, il ne sourit jamais. Il a l’air triste. Son comportement intrigue et suscite même des moqueries. Romain voudrait devenir son ami mais c’est difficile alors il s’acharne. En classe, la maîtresse forme des groupes pour faire des exposés. Romain et Sylvestre sont ensemble. L’idée ne les enchante pas. Mais c’est l’occasion pour eux de se rapprocher. Peu à peu, leur relation s’améliore. Ils deviennent amis. Lors d’une séance de sport, Romain remarque des ecchymoses sur le corps de son ami. Sylvestre se confie mais Romain ne doit rien dire. Mais ce secret est trop lourd à garder.

Le sujet de la maltraitance est traité avec beaucoup de finesse et sans voyeurisme. Texte simple qui met aussi en évidence l’amitié si importante dans ce genre de situation. Position aussi délicate pour celui qui reçoit ces confessions si intimes. Doit-il les dévoiler ? Est-ce trahir ou sauver son ami ? On est en présence de deux enfants qui vont découvrir, pour l’un que le monde des adultes peut être difficile et pour l’autre que la vraie amitié existe.

L’auteur met l’accent aussi sur le fait que des secrets sont si lourds qu’ils ne méritent pas d’être passés sous silence. Parler n’est pas trahir mais c’est parfois sauver une vie … Claire Mazard délivre un message plein d’espoir et sensibilisera nombre de jeunes lecteurs.

Papa t’es où ?

Pique et pique école et drame,  de Jo Hoestlandt

pique.jpg

Il y a des jours où on aurait dû rester sous la couette, des jours « sans » comme on dit. C’est le cas de Laura qui va vivre sa pire journée de classe. La maîtresse qui a découvert qu’elle avait volé des objets appartenant à ses petits camarades décide de la mettre face à ses responsabilités. Un matin, devant la classe, elle lui demande de vider ses poches. Quelle humiliation ! Sans compter que sa mère va être convoquée… Mais Laura ne peut pas s’en empêcher , elle vole tout le temps ! Laura est élevée seule par sa maman, un père absent depuis longtemps et dont elle n’a pas de nouvelles. Alors, elle s’invente un papa voyageur et raconte à Nino, son meilleur ami, les périples d’un père fantôme.

Ce texte simple et clair fait réfléchir sur les mensonges et le manque de communication. Laura souffre de ne rien savoir sur son père. Sa maman est plutôt silencieuse, effacée. Laura se sent seule, démunie. Je ne dévoilerai rien du mystère qui entoure l’absence de ce père mais néanmoins, je peux dire que lorsque sa maman va lui dire la vérité, tout va changer. Le dialogue va enfin s’installer entre la mère et sa fille et les secrets vont se dénouer.

Les non-dits peuvent faire éclater une famille et expliquer certains comportements.

Tension et jalousie

Caïn le premier meurtre, de Marie-Thérèse Davidson

Caïn, filscain d’Adam et Eve, est né peu de temps après que ses parents se soient fait chasser du Paradis par Dieu. Il aide son père aux champs et cultive de l’orge, des amandes… et n’a pas la vie facile et ses parents non plus. Une fois qu’ils se sont habitués à cette vie à l’extérieur du Paradis, ils eurent un deuxième garçon, Abel, qui est toujours très souriant, serviable, il est admiré de tous. Son grand frère, bien qu’admiratif par moment, en était surtout très jaloux . Lors de l’offrande a Dieu, Adam décida que ses deux fils pourraient faire offrande de leur travail à Dieu: Caïn offrit une gerbe de son meilleur orge et Abel un agneau tout juste né. Et dieu choisit l’offrande d’Abel comme étant la meilleure. Caïn était furieux et dans les jours qui suivirent commis l’irréparable.

Ce livre est réécrit de manière très simple pour que les plus jeunes puissent facilement comprendre cette petite partie de la Bible. Ecriture qui donne envie de lire l’histoire, adaptée et moderne. L’auteur y a fait des choix tels que rajouter de nombreuses femmes dans la lecture afin de donner plus de sens à certains points très flous dans la Bible ou simplement d’éviter l’inceste, il fallait bien trouver une femme pour Caïn.

A la fin du livre, il y a tout un dossier pédagogique pour les professeurs ou bien pour les élèves qui veulent se plonger plus profondément dans l’histoire et les personnages.

 

Enregistrer