Florian Bates à la Maison Blanche

Florian Bates enquête, 2. Mystère au collège, de James Ponti

Résultat de recherche d'images pour "mystère au collège ponti"Alors qu’ils sont en sortie scolaire au Kennedy Center pour les arts et spectacles, Florian et Margaret sont témoin de la disparition mystérieuse d’un de leur camarade dans la salle, lors d’un concert de musique classique. Aucun signe visible d’enlèvement ! Les indices sont maigres,  et les mènent, à bord d’un zodiac, au pont Francis Scott Key, reliant Washington à Rosslyn en Virginie…

Mais revenons neuf jours plus tôt pour bien comprendre comment on en est arrivé là… Etre à la fois collégiens et consultants pour le FBI, ce n’est pas toujours facile pour Florian et Margaret… Mais quand ils sont infiltrés dans un collège prestigieux où est scolarisé la fille du Présient des Etats-Unis et que celle-ci semble être mise en cause dans une affaire de canulars, la mission est d’autant plus délicate pour eux… Le faux pas n’est pas permis ! Mais grâce au GRATIN (méthode utilisé par Florian pour résoudre les mystères et signifiant, tout simplement : GUIDE de RECHERCHE et d’ANALYSE de TOUT INDICE NEGLIGEABLE), les chances sont de leur côté…

Un deuxième tome toujours aussi rythmé, dans le style des romans d’espionnage où tout ne semble pas forcément crédible mais où les rebondissements ne laissent pas de temps mort. On s’attache à nos deux héros, agents secrets en herbe, mais aussi aux personnages secondaires qui sont suffisamment esquissés pour que l’on comprenne leur histoire : la fille du Président, Lucy, qui ne peut faire un pas sans être surveillée, Yin, le jeune Chinois, le prodige, envoyé loin de sa famille  pour devenir soliste de violoncelle mais qui est avant tout un enjeu politique pour son pays, et des thèmes fort coùmme l’adoption, l’amitié, etc. On en s’ennuie pas !  La couverture indique comme tranche d’âge : 9-12 ans, mais il faut savoir tout de même que le roman compte 380 p. et qu’il est donc destiné à de très bons lecteurs.

Opération Papillon

SOS Détective —Sauvons Papillon— , de Pascale Perrier

po.jpg

Faisons la connaissance de la famille Samazan, une famille de détectives de père en fils et de mère en fille. Il y a Oriane, Simon, les parents et le grand-père, Papillon. Un papy un peu affaibli, qui perd la mémoire. A vrai dire, il n’est plus très efficace. Comment continuer à exercer une telle profession quand l’âge commence à faire ressentir ses premiers effets ? Au désespoir des enfants, les parents parlent de remplacer Papillon. Jamais de la vie, quelle horreur ! D’ailleurs, Oriane et Simon ont remarqué depuis quelques temps, la présence d’un homme à l’agence. Serait-ce déjà le remplaçant de leur aïeul ? Pour sauver Papillon, les deux enfants décident de l’aider dans sa prochaine enquête sans qu’il s’en aperçoive et sans éveiller les soupçons des parents.

Pascale Perrier offre à nos jeunes lecteurs un bon roman policier plein de fraîcheur et d’humour. Des personnages attachants, une écriture fluide, suspense garanti.

Des vacances aiguisées

Des crocodiles au paradis, de Jean-François Chabasparadis.jpg

L’occasion de participer à un concours pour un séjour de rêve en Australie ne se présente pas tous les jours. Si en plus vous êtes le gagnant, c’est le paradis. Les valises sont vite bouclées et c’est parti pour des vacances idylliques. Enfin c’est ce que pensaient Martine 13 ans, Yann 14 ans et Luc 12 ans. Où sont les plages de rêve, les kangourous, les paysages merveilleux ? Ils ont atterri dans un petit village, au doux nom de Paradise Bay. Mais il n’y a que le nom qui est paradisiaque car l’endroit est miteux, proche d’une forêt avec un hébergement médiocre et un accueil quelque peu surprenant. Ils sont loin des clubs de vacances avec animations et lieux de détente ! Les trois jeunes ne se connaissent pas, leur point commun est d’être les trois heureux gagnants du concours pour ados Choco Wizz. Heureux … c’est vite dit. Depuis leur arrivée, rien d’extraordinaire, personne ne les a réellement pris en charge, ils ne savent pas de quoi leur séjour sera fait. Ils sont très furieux d’autant qu’ils sont censés rester là un mois. Un matin, alors qu’ ils se hasardent à aller jusqu’à la plage, ils rencontrent un groupe de jeunes qui essaient de les chasser. Leur présence visiblement les gêne. La communication est difficile voire hostile. En discutant de-ci de-là, Martine, Yann et Luc apprennent que sur l’île, une rumeur a circulé concernant un trésor qui dormirait au fond des eaux de Paradise Bay. La plupart des habitants usent de leur force pour le trouver. Mais ils mettent également leur vie en danger car l’endroit est infesté de crocodiles notamment un très dangereux, le Old Gold, particulièrement destructeur. Chacun défend son bout de plage pour multiplier les chances d’avoir le trésor. Donc voilà pourquoi les garçons rencontrés plus tôt s’étaient montrés si agressifs. Et si leur séjour commençait à être palpitant ? Martine, Luc et Yann décident de pister les jeunes et de se lancer dans l’aventure. Alors attention, frissons garantis.

Si vous aimez les histoires de trésor, de pirates et les aventures alors Des crocodiles au paradis est fait pour vous. Lancez-vous à l’assaut des eaux profondes mais attention, les crocodiles veillent et sont prêts à bondir pour vous dévorer.

Enregistrer

Enregistrer

Un son a disparu, de Rodrigo Muñoz Avia

Un son a disparu

Un son a disparu, de Rodrigo Muñoz Avia

Jorge, jeune garçon de onze ans, vit dans le centre ville de Madrid. A l’école, c’est un très bon élève qui a une amie quelque peu bizarre : Eléonore. Elle ne parle pas beaucoup sauf à lui et vit dans une maison d’accueil. Mais un mardi, elle disparait subitement ce qui provoque chez Jorge quelques soupçons. Pour la faire revenir plus vite,  Jorge décide de ne plus utiliser la lettre -E- dans son langage, celle qui était la lettre favorite de son amie. Et comme l’enquête policière menée sur cette affaire ne fait pas revenir Eléonore, Jorge commence alors à faire sa propre enquête sur le sujet…

Le contexte crée un lien avec la Russie, pays d’origine d’Eleonore, dont le deuxième nom est Anouchka. Sa famille est- elle venue la chercher ? A-t-elle été enlevée ?
Jorge arrivera-t-il à retrouver son amie qui lui manque tant ? Telle est la question. Et vous le découvrirez par vous-même en lisant ce livre, original.

Un clin d’oeil à La Disparition de Georges Perec, dont le personnage du père de Jorge dans le livre est fan … d’où le nom de son fils et celui de sa librairie : Perec.

Ce livre est très intéressant, simple à lire et contient environ 160 pages. Le personnage principal est très attachant et nous fait vivre beaucoup d’actions à travers son histoire. Ce livre est assez touchant et nous montre ce que chacun devrait faire si son ami(e) venait à disparaitre : ne pas l’abandonner. Cette histoire est très bien écrite et je vous la recommande ! Bonne lecture.

Guillaume, 3ème – 13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Un toit pour tous

Les enquêtes de Sam : mystère au sous-sol, de Hervé Mestron

sa.jpg

Sam est chez sa grand-mère, le temps que sa maman profite d’un séjour à Venise avec son compagnon, Richard. Il est content de se faire dorloter par sa mamie qui lui a fait une belle surprise. Pour lui qui veut devenir musicien, elle lui a acheté une superbe batterie. Sam n’en croit pas ses yeux. Pour qu’il puisse s’entraîner sans gêner le voisinage, sa grand-mère lui a aménagé un local dans une cave. Sam est super content. Un petit bémol cependant, il a peur des sous-sols. Il va réussir néanmoins à surmonter sa phobie pour pouvoir s’adonner à la musique. Pourtant très vite, des bruits bizarres vont l’interpeller, il va même apercevoir des silhouettes. Que se passe t-il ? On dirait bien que Sam n’est pas seul dans ces caves. Le jeune garçon est bien déterminé à percer ce mystère. Mais ce qu’il va découvrir va vraiment le laisser perplexe.

Une histoire qui plaira à nos très jeunes lecteurs qui vont pour un temps s’improviser détectives en herbe auprès de Sam, un garçon attachant et plein de fraîcheur. Hervé Mestron traite ici un sujet de société : les mal-logés, les abus des propriétaires qui exploitent les gens les plus démunis. L’écriture est simple donc facilement abordable par les plus jeunes. Une petite nouvelle bien orchestrée pour sensibiliser ce public à la misère sociale, hélas trop présente. Avoir choisi d’en parler à travers un personnage de leur âge a plus d’impact.

Moi Benjamin, quatrième B

Ma place dans le puzzle, de Didier JEAN & ZAD

Benjamin, 13 ans,  a une petite vie bien tranquille de collégien, entre sa bande de copains, son cours de hip-hop, ses amours naissantes . Il a toujours vécu seul en appartement avec sa mère, artiste, et voit régulièrement son père qui, même s’il est parti à sa naissance et s’en occupe assez peu, l’a reconnu, et garde des liens sains et sereins avec eux. Pourtant, ce quotidien bien réglé (et c’est vraiment le cas de le dire car la mère de Benjamin a dressé une série de règles numérotées sur les bonnes manières à appliquer au quotidien) va être totalement chamboulé lorsque celle-ci va tomber amoureuse d’un ingénieur veuf, père de deux adolescents… Comment ne pas être jaloux de devoir partager sa mère, comment construire le puzzle familiale d’une nouvelle vie… Déménagement, changement de collège, changement de copains, des demi-frère et soeur, rien ne sera vraiment facile…

« Mes années collège », est une collection des éditions Nathan, qui « invite des écrivains à donner, à la première personne, la parole et une voix intime à des personnages de collégiens ». Ici, ce roman sur la famille recomposée, sur la difficulté de reconstruire un quotidien au milieu d’étrangers sonne vraiment juste. Un récit de vie qui se lit d’une traite, un peu à la manière d’un roman policier, aux multiples rebondissements, et où l’on veut forcément savoir le dénouement. Les personnages sonnent juste et les thèmes abordés parleront forcément aux adolescents.

 

Disparition canine

Un chien dans un jeu de quilles, de Thierry Lenain

Résultat de recherche d'images pour "un chien dans un jeu de quille lenain"

Carole a pitié d’un chien errant qu’elle aimerait recueillir. Encore faut-il convaincre son père. Celui-ci ne veut pas en entendre parler. Carole est triste et craint que l’animal ne soit emmené par la fourrière s’il continue à arpenter ainsi les rues. Un jour n’y tenant plus, elle le ramène chez elle. Son père est furieux mais devant la tristesse de sa fille, il cède. Carole baptise son chien Dag. Mais un jour, Dag disparaît. La télévision parle de trafic d’animaux et Carole est persuadée que son animal court un danger. Elle va partir à sa recherche avec son ami Damien. Une course contre la montre va alors s’engager.

Un petit policier plaisant pour les adeptes des animaux.