Esprits maléfiques, 1. la maison des possédés, d’Ellen Oh

 

Harper, jeune collégienne de 12 ans, vient de quitter New-York pour emménager à Washington… Ses parents ont acheté une très vieille maison au « charme gothique » indéniable qu’ils sont en train de retaper : une ambiance propre à un véritable film d’horreur… Et quand des faits étranges commencent à se produire, que des accidents  se succèdent, que son petit frère de 5 ans change de comportement et se montre de plus en plus agressif, il y a de quoi se poser des questions.  Aidée de sa nouvelle amie Dayo, Harper va tenter de percer le mystère de cette maison hantée, mais également revenir sur des faits étranges et inexpliqués, des secrets et mystères de son propre passé.

 

 

Un récit sur les fantômes et la possession qui utilise toutes les ficelles du genre pour happer le lecteur.  Entre le récit à la troisième personne s’insère judicieusement le journal intime (« débile »comme elle l’appelle elle-même) de Harper.  Bien dosé entre passé et présent, quotidien et surnaturel,  cultures américaine et coréenne, amitié et liens familiaux, ce roman plein de rebondissements se laisse lire sans difficultés.

Un personnage principal attachant et crédible, qui dévoile peu à peu ses atout mais aussi ses failles. La tension est palpable tout au long du roman qui est le premier tome d’une série mais qui peut aussi se lire seul puisque ce premier volet comporte une fin à lui-même (ce qui ne nous empêche pas d’être impatient de suivre avec l’héroïne de nouvelles aventures au pays des morts).

Secrets de filles, 1. 9 bonnes résolutions, de Jacqueline Wilson

Secrets de fillesSecrets de filles - 9 bonnes résolutionsC’est l’histoire de Eleanor dite Ellie qui passe ses vacances d’été au Pays de Galle. Elle trouve ça ennuyeux jusqu’à ce qu’elle rencontre Dan par hasard. Ce n’est pas le plus beau mais Ellie l’apprécie. »Ellie va-t-elle trouver ses vacances meilleures après cette rencontre ?

Niveau de lecture : Facile

Un passage sur un personnage qui me plait : J’ai beaucoup aimé le personnage d’Ellie car j’aime bien le fait qu’elle aide ses amies (quand elles se font quitter par leurs copains par exemple)

Ce roman est une très belle histoire sur l’amitié et l’amour. La manière dont l’histoire a était écrite est d’une douceur.

Khadidja, 5ème

Témoins en danger, de Roland Smith

Pour échapper au patron du cartel de drogue Alonzo Aznar pour lequel travaillait son père, Jack Osborne et sa famille ont été soumis au dispositif de Protection des Témoins et ont dû changer d’apparence, d’identité et de lieu. Dans le premier tome « Disparition programmée », ils vivaient à Elko sous le nom de Granger. Mais Alonzo Aznar et ses sbires ont retrouvé leurs traces… Arrêté, celui-ci attend d’être jugé et le dispositif de protection se resserre autour de la famille de Jack. Désormais, les Osborne se retrouvent dans une petite station balnéaire de Caroline du Sud sous le nom de Greene, dans l’attente du procès où le père devra témoigner… Hélas, la soeur de Mack (alias Jack) se fait repérer en étant sélectionnée pour une émission musicale  télévision et la traque recommence…

« Pour tous ceux qui m’ont demandé : « Il se passe quoi ensuite ? » »

Voilà ce qui est mis en exergue au début du roman… Car nous avions quitté notre famille enfin réunie mais toujours sous protection judiciaire à la fin de « Disparition programmée » sans savoir ce qu’il allait advenir d’eux, de Jack, de son amour pour Cataline qu’il a dû quitter précipitamment, sans explication à la fin du premier tome. Un roman toujours sans temps mort, qui nous permet de clore cette histoire. Si vous avez aimé Disparition programmée, n’hésitez donc pas une seconde à lire la suite qui vous apportera tous les éclairages à vos questions laissées en suspens, même si elle n’est peut-être pas aussi trépidante et captivante que le premier volet. De l’action, des rebondissements, un brin de violence, un rythme rapide, bref, toutes les ficelles du thriller sont réunis pour les amateurs du genre… et une fin réussie quoiqu’un peu rapide.

Mon amie Anne Frank, d’Alison Leslie Gold

Image associéeEn 1943, pendant la 2ème guerre mondiale. Hannah Goslar habite à Amsterdam, elle a 13 ans, a une mère enceinte, une petite sœur âgée de 2 ans Gabi, un petit ami Alfred Bloch et une meilleure amie Anne Frank. Ils sont Juifs et sont obligés de porter une étoile jaune sur leur vêtement. Les Nazis envahissent Amsterdam au fur et à mesure de la guerre. Le temps passe et de plus en plus de choses sont interdites aux Juifs ; ils ne peuvent plus travailler, ils ne peuvent plus aller dans les magasins comme ils le souhaitent. Hannah apprend alors que son petit ami Alfred Bloch allait être déporté dans un camp de travail forcé. De plus en plus de monde est arrêté. Quelques jours passent et ils n’ont presque plus de nourriture, ils ne peuvent aller aux magasins qu’à une certaine heure, quand il n’y a plus rien. Puis un jour Hannah veut aller chez Anne mais elle n’est pas là … apparemment elle serait partie en Suisse sans même le dire à Hannah. La mère d’Hannah accoucha un soir mais avec beaucoup de complications… Dans un même temps, dans la classe d’Hannah, de plus en plus de personnes disparaissent…

 

Niveau de lecture : Moyen

Mon avis : Ce roman est inspiré d’une histoire vraie et est très touchante. Elle permet de se rendre compte des conditions de vie des Juifs durant la 2ème guerre mondiale. Un passage fort, c’est lorsque Hannah Goslar allait être déportée au camp de Theresienstadt.

Charlotte, 5ème

Comment mon père est mort deux fois, de Yves Grevet

Novembre 2017. Soën a 14 ans et vit à la Réunion. Son père vient de mourir dans un accident de voiture. Quand la police ouvre une enquête pour assassinat, Soën et sa mère découvrent que celui qui partageait leur vie avait un passé caché. Les services secrets français lui avaient fourni une nouvelle identité : il vivait « sous légende  » depuis trente ans… Comprenant que leurs interrogations dérangent en haut lieu, Soën et sa mère commencent à mener leur enquête discrètement. C’est ainsi que, explorant les traces laissées par son père, Soën se retrouve à Paris chez ses grands-parents dont il vient d’apprendre l’existence. Ses recherches le mènent en 1984, à l’époque où son père, alors objecteur de conscience*, séjourna en Turquie en tant que professeur de français. Quel est donc ce secret qui fit mourir une première fois son père, trente ans auparavant ?

Mon avis

Une enquête palpitante menée par un garçon désireux de comprendre le passé mystérieux de son père. Dès le départ, le décor est planté : un jeune Réunionnais apprend la mort de son père et très vite, on sait que l’affaire est criminelle. Nous suivons alors la progression de l’enquête menée par Soën et sa mère, dans une ambiance de roman d’espionnage. Nous découvrons les faits en même temps que Soën, le narrateur. Mais nous avons un temps d’avance sur lui, puisque nous avons également sous les yeux le journal intime de son père. En effet, tout au long du roman, le présent de Soën en 2017 alterne avec le passé de son père en 1984. Il en résulte une implication accrue pour le lecteur, un rythme soutenu et une tension présente jusqu’aux dernières pages. L’alternance des récits à deux époques différentes permet astucieusement de ménager le suspense. L’évolution de l’intrigue est suspendue à chaque fin de chapitre, distillant les informations petit à petit, nous laissant continuellement sur notre faim.

Un roman réellement captivant au suspense haletant qu’on imaginerait facilement adapté au cinéma !

* Objecteur de conscience : Jeune homme qui, avant son incorporation, se déclare, en raison de ses convictions religieuses ou philosophiques, opposé en toute circonstance à l’usage personnel des armes. (Déf. Petit Larousse)

Mots-clés :

enquête

père

fils

espionnage

suspense

Disparition programmée, de Roland Smith

Alors qu’il dormait déjà, Jack est réveillé par trois types qui ont pénétré dans la maison. Avec sa mère et sa soeur, ils se retrouvent ligotés, bâillonnés, violentés, Tous attendent que le téléphone sonne pour passer un message sans appel à leur père au bout du fil : « Si tu parles, ils nous tueront ». Pourquoi cette menace ? Dans quelle affaire sordide leur père a-t-il bien pu se fourrer ?

Mais bientôt, la police arrive, enquête et demande des explications… Perquisition, saisie de biens… Leur père aurait trempé dans un trafic de drogue lié à la mafia colombienne. Leur seule chance de survie : se soumettre au dispositif de protection des témoins, déménager, changer d’identiét, couper tous les liens avec son ancienne vie, se faire oublier, ne pas se faire remarquer, et espérer ne jamais être retrouvé…

Un thriller haletant, à destination des adolescents (les scènes violentes ne sont pas décrites dans les détails, les liens d’amitié sont forts, l’amour est au rendez-vous et la morale est sauve). Le gardien du  collège, personnage totalement atypique, va aider Jack à surmonter cette épreuve. Les personnages sont attachants, des petites histoires secondaires leur permettent de prendre vie dans notre imaginaire et enrichissent le roman. Ecrit par un auteur américain, celui-ci se situe aux Etats-Unis et nous fait voyager. On nous y décrit bien tout le dispositif de protection de témoin, les rouages de la justice, le chamboulement psychologique qu’un tel dispositif induit sur la vie personnelle des personnes concernées, la peur constante du faux pas, le choc psychologique des souvenirs de l’agression et la peur de la voir se reproduire.

Un roman sans temps mort, au scénario riche en rebondissements et au suspens constant. A lire pour les adolescents adeptes du genre, et leurs parents.

A suivre, un tome 2 : Témoins en danger ! Mais néanmoins  le tome 1 peut se suffire à lui-même.

Chair de poule, de R.L Stine

Venez frissonner de peur et de plaisir !

Image illustrative de l'article Chair de poule (collection)

On aime se faire peur. Enfant, qui n’a jamais lu le soir sous un drap, à la lueur d’une lampe torche, des histoires de monstres à ne pas fermer l’oeil de la nuit ? Et c’est plus fort que nous, on sait qu’on va trembler, qu’on sera paralysé par la peur mais qu’importe. Alors faites le plein de sensations fortes en vous plongeant dans les livres de la série Chair de poule, des romans destinés aux jeunes lecteurs, publiés en France dès 1995. La couverture de chaque récit est mystérieuse et effrayante jouant avec les couleurs et les images. Ce sont toujours des histoires mettant en scène des enfants et des adolescents, confrontés à des phénomènes étranges, à des personnages «cauchemardesques» tels des momies, des fantômes, des loups-garous…. Mais l’auteur évite toujours de tomber dans l’horreur. A chaque Chair de poule un nouveau décor, tantôt l’Egypte, tantôt l’Angleterre, les Etats-Unis, un cocktail d’angoisse, de peur et de suspense. La 4ème de couverture indique que ces romans peuvent être lus dès 9-10 ans.  En 2012, Chair de poule a fêté ses vingt ans.

La série compte plus de 70 ouvrages. Le CDI en possède plus de 20 dont vous trouverez la liste ici !