Gardiens des cités perdues, 5. Projet Polaris, de Shannon Messenger

Gardiens des cités perduesProjet PolarisAprès quelques semaines à Exillium, l’école réservée aux bannis, Sophie, Dex, Biana, Fitz et Keefe sont de retour à l’académie Foxfire. Membres du Cygne Noir depuis peu, ils luttent toujours contre les Invisibles, qui multiplient leurs attaques. Lorsqu’ils risquent une guerre avec les ogres, ils entendent parler d’un mystérieux « projet Polaris »… dont la clé serait liée à Keefe, qui tente en vain de se dépêtrer de son passé. 

Tout comme pour les quatre premiers tomes, on ne peut plus s’arrêter une fois le livre commencé ! Quand j’ai fini ce tome et comme je n’avais pas le tome 6, je n’avais tellement pas envie de quitter cet univers que j’ai relu les tomes 1 et 2 pour y rester !

Eléa, 11 ans -6ème, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Gardiens des cités perdues, 4. Les Invisibles, de Shannon Messenger

Sophie rejoint le Cygne noir, l’organisation clandestine qui lui a fait voir le jour. Accompagnée de Dex, Biana, Keefe et Fitz, elle part pour Florence où elle espère trouver des réponses à ses questions sur les Invisibles, l’organisation de rebelles qui a si souvent cherché à la tuer !

C’était GENIAL ! Chaque tome de cette série apporte son lot de surprises et donne systématiquement envie de plonger dans le tome suivant. Traitrise, amour, amitié sont au rendez-vous. Une série qu’il faut absolument découvrir et à posséder sans hésitation dans tous les bons CDI de collège.

J’avoue adorer également les illustrations de 1ère de couverture qui permettent d’entrer dans la magie de ce livre avant même de l’ouvrir.

Eléa, 6ème – 11 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Gardiens des cités perdues, 3. Le grand brasier, de Shannon Messenger

Sophie, Keefe et Sandor, le gobelin-garde du corps, doivent se téléporter au sanctuaire pour rendre visite à Silveny, la seule femelle licorne existant au monde. Mais la téléportation tourne mal et ils se retrouvent dans le néant. En cherchant à quitter ce lieu pour rejoindre leur maison d’Havenfield, ils se retrouvent à San Francisco, l’une des cités interdites, devant l’ancienne maison de Sophie, dans le monde humain. C’est en trouvant une étrange bouteille verte que les péripéties vont commencer…

J’ai adoré ce livre car il y a de la magie, un peu d’amour et énormément d’amitié. J’attendais cette suite avec impatience car j’avais dévoré les tomes 1 et 2 empruntés au CDI (merci aux éditions PKJ de nous avoir offert la suite pour notre projet de blog !). Ce nouveau tome se lit vite car il est dépourvu de temps mort. On est de plus très content de rencontrer de nouveaux personnages. Je le conseille vivement (pour ma part, je crois que je l’ai même encore préféré aux deux premiers tomes !) Et je n’ai pas attendu plus longtemps pour commencer le tome 4 que je vous présenterai très bientôt.

Eléa, 6ème – 11 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Nevermoor, 1. Les défis de Morrigane Crow, de Jessica Townsend

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Pages : 128 pages

dès 11 ans

L’HISTOIRE :

NevermoorLes Défis de Morrigane CrowL’histoire insolite de Morrigane, une enfant maudite. Depuis sa naissance, tout le monde l’accuse de porte malheur sur les gens de la ville.
Le soir de son anniversaire, elle est préparée à mourir, mais elle est secourue par un être étrange, connu sous le nom de Jupiter Nord.
Il l’emmène dans le monde magique et loufoque de Nervermoor,
Jupiter a choisi Morrigane pour devenir son successeur à la société Wundrous. La jeune fille va devoir passer plusieurs épreuves afin de prouver qu’elle est digne de rester à Nevermoor et surtout faire partie du club très strict et réservé de la Société Wundrous.

MON AVIS SUR LE LIVRE :

Nevermoor, est un univers magique c’est le point fort de ce livre. Au-delà de son histoire, de ses personnages, de l’écriture, on  peut y découvrir un univers complexe et une ambiance qui vous surprendra encore et encore.
il y a plein de choses à découvrir dans ce roman tel que : Fen, le chat géant cynique et constamment mal luné, en passant par les parapluies volants, les enfants à tête de chien ou encore les ombres terrifiantes…  Quant à l’intrigue, elle est bonne et bien menée, avec son lot d’actions !
C’est très riche, très élaboré et totalement barré, tout en étant accessibles aux jeunes lecteurs car l’histoire en elle-même reste assez simple pour être comprise par tous.
C’est une histoire agréable qui se lit très bien. C’est bien rythmé, on ne s’ennuie pas car c’est à la fois divertissant et plein d’humour. Vous pourrez apprécier la magie, les dons particuliers et les récits d’amitié. 

Axel, 3ème – 14 ans, membre des dévoreurs de livres d’Arsène

Perismer, livre 3. Le serviteur d’Askan, de Franck Dive

Les dévoreurs de livres d’arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

La reine des Noctères est enfin morte, et Locrarz a été chassé de Luisen, mais il compte revenir, sous les ordres d’Askan, et envahir Perismer grâce à une armée de démons. De plus, Luisen doit se remettre de l’attaque précédente ce qui lui prendra du temps et ne pourra donc plus être aussi combatif qu’avant. En face de lui, Amonis, Erian, Farah, Colleen, Sween et Pharnis sont bien décidés à se défendre et à se battre encore une fois pour sauver leur pays. Mais il faut encore qu’ils apprennent à mieux maîtriser leur corps de dragon. Il reste encore un problème : les fayeries et les humains pourront-ils s’allier face à l’ennemi ?

Une série qui se termine en beauté et que je regrette de devoir terminer car les personnages sont très attachants (j’ai ri et pleuré avec eux). Une série qui a su m’accrocher et m’emporter dans un monde imaginaire qui m’a beaucoup plu. Franck Dive a magnifiquement su clore cette superbe trilogie  qui répond à tous mes critères d’appréciation !  Je suivrai donc avec attention les prochaines publications de cet auteur que j’ai découvert grâce aux éditions Naos. Excellent !

Guillaume – ex-membre des Dévoreurs de livres d’Arsène.

Arkane, tome 1. La désolation, de Pierre Bordage.

Arkane, tome 1 : La Désolation par BordageIl y a fort longtemps, alors que le pays d’Arkane s’appelait encore le Tagre, l’Odivir sortit de son lit et submergea la totalité de la population. Sauf sept familles que les déesses du fleuve avaient décidé d’épargner. Celles-ci allèrent sur une colline que l’eau n’avait pas recouverte et décidèrent d’y bâtir la cité d’Arkane… A ce jour, ces sept familles règnent toujours malgré les coups d’Etat, les crises économiques et tous les problèmes qui incombent au pouvoir. Mais les familles ont toujours été sept et jamais une d’elles n’a été évincée par les six autres. Malheureusement, aujourd’hui, c’est ce qui arrive à la maison du Drac, et Oziel est la dernière représentante de cette famille quasiment éteinte. Elle va alors devoir se démener pour restaurer le pouvoir perdu du Drac…

Dans ce premier tome, Pierre Bordage nous relate l’histoire de plusieurs personnages en même temps : celle d’Oziel du Drac qui doit échapper à ses poursuivants de l’Aigle, celle de Renn, apprenti enchanteur de Pierre dans les massifs de L’Ostian, ainsi que celle de Noy du Corridan qui est au coeur des complots de la maison de l’Orbal auxquels il doit échapper. Malgré quelques passages inadaptés à la lecture jeunesse (un peu trop cru et violent) et qui sont destinés à un lecteur averti, l’intrigue et le suspens sont  au rendez-vous dans ce premier tome de la série Arkane qui s’annonce très intéressante. Un premier tome très entraînant qui m’a donné l’envie de lire la suite… non …  de la dévorer !

 

Les chroniques de Zi, livre 1. Phelan de Jean-François Chabas.

Image result for chroniques de ziDans le royaume des Milles Lacs, au temps de la magie, une sorcière adorant la chair des enfants humains vole le seul prince héritier du royaume pour pouvoir le déguster… Quelques années plus tard, Phelan, fils d’un célèbre soldat tombe sous le charme de la princesse Nara des Trois Vagues. Par malheur, son cheval l’emmène dans les Monts Jaunes où l’ombre d’un ogre terrifiant plane. Phelan et son ami décident donc d’aller sauver la princesse au péril de leurs vies. Mais les deux garçons ont de quoi être découragés car leur chemin est semé d’embûche de plus, l’ombre d’une mystérieuse sorcière plane sur eux.

Tout d’abord, la première partie sur la sorcière, assez courte, nous relate le vol du prince ainsi que la cruauté dont peut faire preuve la sorcière pour arriver à ses fins. Durant cette partie, on ressent ici tout ce que peut éprouver la sorcière, c’est-à-dire pas grand chose de positif… Ensuite, on suit l’histoire de Phelan avec quelques retours dans le temps éprouvants qui évoquent les histoires de son beau père. Phelan est bien décidé à sauver la princesse des Trois Vagues et on peut donc se plonger dans les premières aventures de Phelan en dehors de sa maison. C’est donc un coup de cœur car ce premier tome est plein de rebondissements, sans longueurs et l’histoire est très accrocheuse. Le changement de personnages et de moment n’est en rien un problème, c’est même plutôt très entraînant car changer de contexte nous oblige à nous intéresser encore plus à l’histoire.