Voyage au fil de l’art

Une histoire de la peinture pour les enfants, de Mick Manning et Brita Granström

 

Résultat de recherche d'images pour "une histoire de la peinture grund"Les auteurs de cette anthologie de la peinture ont pris le parti pris clair dès le départ de ne pas vouloir présenter l’Histoire de l’Art à travers les tableaux les plus connus, mais bien LEUR histoire personnelle de l’art, à travers une galerie de tableaux représentatifs des différentes époques présentées. La présentation reste l’ordre chronologique ce qui permet à l’enfant de suivre l’évolution  dans le temps et lui donner ainsi un repère temporel. Chaque oeuvre choisie est présentée sur une double page : présentation de l’artiste, oeuvre avec légende, encadré avec illustrations ludiques pour présenter une petite anecdote rendant plus vivant, plus réel cette grande histoire de la peinture. Accompagné de textes  clairs, cet ouvrage assez complet, partant des peintures rupestres des grottes de Lascaux à Jean-Michel Basquiat, en passant par Michel-Ange, Arcimboldo, Vélasquez, Van Gogh, Frida Khalo, etc. dresse un bel aperçu de la peinture à travers les siècles. Un glossaire complète l’ouvrage et un index complet des artistes, des titres des oeuvres présentées, des mouvements artistiques  permet de se repérer très facilement et rapidement dans le livre. Un bon titre à posséder dans les CDI de collège.

Tuer l’Indien…

Kill the Indian in the child d’Elise Fontenaille.

Kill-the-indian-in-the-child

 

     Dans les années 70, au Canada, Mukwa, un jeune Indien, doit – comme tous les enfants de son peuple – quitter sa famille pour aller étudier dans un pensionnat religieux. Si la famille de Mukwa l’encourage à partir s’instruire, l’objectif de ce type d’écoles est pourtant clair : faire oublier aux élèves leur culture et leur langue maternelles, éliminer en eux l’Indien pour qu’ils deviennent des citoyens lambda. Dans ce but, une multitude de mauvais traitements sont employés.

Attention, plusieurs scènes évoquées sont violentes. 

Récit inspiré d’une histoire vraie.

 

________________________________

     La première réaction du lecteur ne peut être que l’effarement devant la quantité de mauvais traitements évoqués dans un texte si court : on se dit que l’auteur exagère et tombe dans les clichés (celui du prêtre pédophile par exemple). On peut donc avoir du mal à accrocher à l’histoire. 

     Cependant, l’intrigue fait qu’on est finalement happé, pris dans le tourbillon qu’est le récit, et qu’on en oublie ce qui nous avait gêné au départ, d’autant plus que ce qu’on avait pris pour des lourdeurs de narration s’explique par la situation particulière du narrateur. Il faut donc absolument aller jusqu’au bout de ce livre !

     De plus, quelques recherches permettent de voir que tout, ou presque, est vrai, que rien n’est exagéré. L’histoire de ces enfants est tout simplement atroce, et il faut la connaître. 

     Aussi, cette dernière se fait l’écho de faits similaires – et même plus récents – concernant d’autres peuples qu’on a voulu assimiler à la culture dominante. Cette lecture peut donc amener à un questionnement intéressant sur l’éducation, l’identité, la culture, la langue maternelle et sur l’assimilation d’individus de différentes cultures. En effet, grâce à ce récit, on peut entrevoir l’effacement, l’élimination de l’identité que cette assimilation peut entraîner. 

     Il s’agit donc d’une lecture réellement importante – bien que dure dans les faits évoqués, d’autant plus si elle est suivie de recherches, de réflexion et de discussions sur le sujet. 

Au collège, à réserver aux classes de 4e et de 3e. Peut cependant se montrer pertinente en 5e dans l’objet d’étude de Français « aller vers l’autre / vers l’inconnu ». 

 

Identité nationale

Des hommes dans la guerre d’Algérie, de Isabelle Bournier et Jacques Ferrandez

algérie.jpg

Un très bel ouvrage qui retrace l’histoire de l’Algérie française. C’est difficile de parler de l’histoire avec des dessins et des textes courts car il faut aussi évoquer comment la France et les hommes d’Algérie ont fini par combattre. Une guerre déchirante entre des hommes qui vivaient sur un même territoire. Chaque double page correspond à un chapitre de l’histoire de l’Algérie et on ne peut pas ne pas parler de la colonisation de 1830 pour bien comprendre cette guerre. L’Algérie est devenue colonie française en 1830 mais les Algériens se sont souvent soulevés contre la présence française.

On apprend ce qu’était le quotidien de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants jusqu’à l’indépendance de leur pays en 1962.

Cette guerre fut une guerre de tortures et de répression. Isabelle Bournier a su évoquer cette guerre autant du côté français que du côté algérien et le lecteur, seul,  pourra se faire une opinion, sans être influencé par l’auteur qui ne prend pas parti.

Un ouvrage très bien illustré de dessins, de documents d’époque, de témoignages.

Jacques Ferrandez, l’illustrateur de ce documentaire, né à Alger,  est un auteur de bandes dessinées, en particulierde la série Carnets d’Orient, que, en revanche,  nous ne possédons pas au CDI.

« Trick or treat »

Histoires de fête : Halloween, de Karine Delobbe

halo.jpg

Le 31 octobre sera célébré un peu partout la fête d’Halloween. Défilé de monstres et collecte de bonbons seront au rendez-vous. Mais au-delà de cette effervescence, connaissez-vous l’origine de cette tradition ? Où et quand a-t-elle commencé ?

Cette fête a traversé les frontières et a envahi notre pays dès 1997. Mais les avis sont partagés quant à sa célébration. En France, elle remporte un franc succès auprès des enfants mais certains adultes y sont plus réticents, invoquant le fait qu’elle parasite la fête de la Toussaint.

Découvrez tous les secrets de cette fête en feuilletant cet ouvrage très complet.

Enregistrer

Homo trouillardus

Bouh ! Aaaaaa ! Iiiiiiiiiih !, de Delphine Godard et Nathalie Weil, ill. par Nicolas Trève

Un livre documentaire sur la peur, ça vous tente ? Cet ouvrage va répondre à toutes vos interrogations sur cette émotion qui n’est étrangère à personne… L’homme a-t-il toujours été peureux ? A-t-on les mêmes peurs partout dans le monde ? Les animaux connaissent-ils aussi la peur ? Comment notre corps réagit-il face à la peur ? C’est quoi une phobie ? Comment réagir lorsque la peur est telle qu’elle nous paralyse ? Pourquoi lit-on des histoires qui font peur ? Pourquoi certains recherchent-ils constamment les poussées d’adrénaline ? Comment vit-on lorsque l’on a choisi un métier dangereux ?  Pourquoi fait-on des cauchemars ? Peur d’être seul ou peur des autres ?

Un livre très coloré, abondamment illustré (et la page sur les cauchemars, avec le panneau gauche intitulé « L’enfer » du triptyque de Jérôme Bosch « Le jardin des délices » choisi particulièrement à propos !), agrémenté de multitudes de rabats qui font le bonheur des lecteurs… et une première de couverture qui n’incite qu’à une chose… ouvrir le livre et trembler un peu. Mais après sa lecture, aurez-vous plus ou moins peur de tout ? A vous de nous le dire !

Internet, outil merveilleux ou dangereux ?

 

Internet en toute sécurité, de Louie Stowell

En 11 chapitres, avec un index de 4 pages en fin d’ouvrage recensant les principales notions abordées, ce livre permet au jeune utilisateur d’Internet de comprendre comment utiliser Internet en toute sécurité et  donne des conseils pour réagir s’il se trouve confronté à des personnes mal intentionnées qui utilisent Internet à des fins malhonnêtes. Cet ouvrage ne laisse aucun sujet tabou, il y est question de piratage, de jeux, de droit à l’image, mais également de cyberharcèlement, de « grooming » (= prédateurs sexuels), de pronographie, de doxing, etc. Les propos, qui ne laisse rien dans l’ombre et parle franchement au lecteur, sont ponctués régulièrement d’un encadré « Raison (n°1 à n°10) d’adorer Internet », histoire de dédramatiser tout cela ! Car Internet et les nouvelles technologies font totalement partie de notre quotidien et il est primordial que dès les premières utilisation de ce média, les enfants  soient sensibilisés aux dangers et sachent s’en prémunir au maximum, en respectant quelques règles de bonne conduite, et ce, pour pouvoir utiliser cet outil merveilleux et très riche qui nous offre, à l’heure actuelle, des possibilités incroyables.

Un petit tour et disparaît…

Illusionologie, la science secrète de la magie  par Albert D.Schafer (1915) – collection les mondes secrets

magie.jpg

La magie et l’illusion n’auront plus de secrets pour vous. Entrez dans l’univers fascinant du mystérieux. Ce recueil contient des rabats sous lesquels sont expliqués des tours. Nos apprentis-magiciens devront faire preuve d’habileté, de persévérance et surtout de patience pour pouvoir les reproduire. C’est génial car on peut aussi manipuler les rajouts cartonnés en les tournant, en les déplaçant, en les ouvrant !

Un ouvrage complet qui retrace l’histoire de la magie et de l’illusion. Les pages sont cartonnées et les illustrations font penser à des articles de vieux journaux. Il faut noter la taille du livre qui est imposante avec en couverture un lapin en 3d qui fait apparaître l’animal en métal ou tout blanc selon notre position.

On se prend au jeu dès le début ! Moi ça y est, j’ai trouvé comment épater mes amis !

Un ouvrage magnifique, très consulté au CDI !