La nébuleuse Alma, de Luc Blanvillain

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

La nébuleuse Alma, de Luc Blanvillain

41evo5se-7l-_sx195_Le soir où Alma vient voir sa meilleure amie pour lui dire qu’elle a enfin embrassé Robin, après de longues semaines d’attente, la réaction de Jade est plutôt surprenante. Celle-ci lui dit qu’elle est ennuyante avec ses histoires… Alma est stupéfaite… mais il est vrai qu’elles ne partagent plus vraiment les mêmes centres d’intérêt !

C’est une histoire très sympathique à lire. Les personnages sont touchants, et malgré leurs caractères très différents, l’amitié qui les unit est forte. A la fin de l’histoire, il y a une vraie chute, car on ne s’attend vraiment pas à la révélation d’un tel secret !

 

Et l’avis de Mu :

« Ours palimpseste »

Alma est aux anges ! Enfin elle a conquis le coeur de Robin, ce beau garçon qu’elle convoitait depuis quelques semaines. Et même si celui-ci (trop bourgeois) n’est pas du goût de Jade, la meilleure amie d’Alma, elle n’hésite pas une seconde à courir directement lui annoncer cette merveilleuse nouvelle… Mais ce qui l’attend va la remplir d’incompréhension et de chagrin : en gagnant un amoureux, elle perd une amie fidèle de toujours. Pourquoi ? Les raisons qu’invoque Jade pour expliquer qu’elle s’est lassée de cette amitié sont-elles réelles ? Alma est-elle vraiment la fille superficielle, égoïste, peu mature que décrit Jade ? Alma et Robin décident d’en avoir le coeur net et vont entreprendre de reconquérir son coeur, même si cela implique de s’intégrer dans une association d’alphabétisation ou suivre l’actualité pour se mettre au courant  de la marche du monde.
Un récit de vie touchant qui aborde, sans vraiment en avoir l’air, de nombreux sujets comme le militantisme, la différence de catégorie sociale, les sans-papiers, l’adolescence et ses préoccupations … et un autre que je ne peux pas révéler (même dans les mots-clés) au risque de spoiler complètement cette belle histoire d’amour et d’amitié. Alma dans sa quête d’elle-même sera bien entourée et guidée, par son amoureux, par son jeune frère (un personnage haut en couleur et très réussi), par son professeur de français qui l’aiguille en lui offrant à lire Verlaine, mais aussi par les rencontres du hasard. Un récit de vie tout en douceur qui se lit comme un roman policier et qui me conforte dans l’idée que j’aime vraiment bien Luc Blanvillain comme écrivain (lire Le Monde selon Walden). Original sans en avoir l’air. Mais ne vous arrêtez pas au résumé de quatrième de couverture, qui, je l’avoue, m’avais peu motivé à ouvrir le livre. C’est le nom de l’auteur et l’avis d’une de mes élèves qui m’a décidé et je n’ai pas été déçue !
Et pourquoi ce surtitre, « Ours palimpseste » ? Vous le saurez en lisant le livre !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Au pied d’un grand chêne

Dryade, de Nadja

Les dryades sont les nymphes des arbres. Un jour, alors qu’il s’était perdu, un jeune garçon trouve refuge sous un chêne qui va l’entourer de ses soins et de sa protection, comme il ne fait des dryades. La nuit, l’enfant sort et joue avec elles, et le jour, il observe les humains dans le parc… Mais bientôt, jouer avec les autres enfants lui manque. il devra faire le choix de quitter son refuge et retourner à la vraie vie… Des années plus tard, il se souviendra du grand chêne et viendra s’y recueillir…

Un livre poétique, entre mythologie et rêverie, symbolique du passage de l’enfance à l’âge de raison, illustré en noir et blanc comme le symbole du jour et de la nuit… Un texte très court, à lire dès 7-8 ans.

La faiblesse du talon

La jeunesse d’Achille, de Jean-Marie Ruffieux

Un album au format bande dessinée qui relate les exploits d’Achille, héros de la guerre de Troie, presque invulnérable, si ce n’est à son talon…

Le texte démarre sur la visite par Sophie et Yann d’un site archéologique, en compagnie de leurs parents… Une chute dans un escalier, et Sophie, inconsciente,  se retrouve  transportée à Mycène, au temps de la guerre de Troie. Elle va rencontrer une jeune fille de l’Antiquité qui va lui conter l’histoire du fils de Thétis, Achille.

En début d’ouvrage, l’arbre chronologique des dieux, héros et mortels de la mythologie grecque, en fin d’ouvrage un glossaire, des cartes et les illustrations de différents monstres de la mythologie sont un bonus très appréciables pour travailler en classe avec les élèves. L’ouvrage alterne le présent et le passé, ainsi que la forme bande dessinée avec des vignettes et album illustré. Le texte est très simple et compréhensible.

Les illustrations ont été réalisées à la gouache par l’auteur lui-même, même si personnellement, elles ne m’ont pas séduites …

Laissez-vous embarquer pour un voyage aux temps anciens !

Héroïque !

Thésée : comment naissent les légendes, d’Yvan Pommaux

ThéséeEn 1966, la découverte par des archéologues de l’épave d’une trière (vaisseau de guerre antique) est l’occasion pour le professeur de raconter aux plongeurs le mythe de Thésée et du Minotaure représenté sur l’un des vases retrouvé. Le professeur devient conteur…

Thésée est fils du dieu Poséidon ou d’Egée, roi d’Athènes. Il acquiert très vite la réputation de véritable héros. Il se porte volontaire pour affronter le Minotaure dans le Labyrinthe. Y parviendra-t-il ?

La couverture réussie et l’ouvrage grand format à dos toilé donnent  vraiment envie de se plonger dans cette légende antique !  Un album abondamment illustré qui relate de manière claire, très complète et détaillée le mythe de Thésée, ce qui est, en soi, un challenge ! Une mise en page texte/illustration très agréable et lisible avec des dessins à la ligne claire, mais néanmoins expressifs.

Minos, Egée, Labyrinthe, Dédale, Poséidon, Crète, Olympe, Ariane, Minotaure, Cnossos… autant de mots qui font voyager notre imaginaire dans les méandres des légendes  de la mythologie grecque… Et pour tout vous dire, le dessin d’une femme puis d’un homme nus et le sang qui coule du taureau sacrifié attirera forcément l’oeil des plus jeunes !

En fin d’ouvrage, une carte et un index des noms cités complète intelligemment le texte.

Un très bel album à posséder dans les CDI.

Le temps des cerises

La commune, de Christophe Ylla-Somers, ill. de Yvan Pommaux

 

La CommuneUn documentaire abondamment illustré, de la collection Grandes images de l’Histoire, des éditions L’Ecole des loisirs sur le thème assez peu traité en documentaire jeunesse de la Commune.

Paris, 28 mars 1871. Les Républicains prennent le pouvoir de la capitale. Les Conservateurs ont fui à Versailles. Comment en est-on arrivé là ? Quelles avancées propose la Commune ? Et comment  va débuter la Semaine sanglante ? Quel rôle a joué Thiers ? Quelle est la place des femmes dans cette insurrection ?

Après avoir développé le contexte historique, la mise en place de la Commune et sa répression, le livre propose une présentation des personnages clés de cette époque : Bismarck,  Courbet, Victor Hugo, Louise Michel, Adolphe Thiers, etc.

Un livre documentaire aux illustrations très 19e, qui se lit comme un album d’histoire, ou plutôt d’Histoire. Des titres qui donnent vraiment envie de découvrir toute la collection !

 

 

 

Dante chez les vikings

Bjorn aux enfers, de Thomas Lavachery

Le roi Harald confie une mission à Björn : récupérer son fils aîné Sven pour lui succéder. Or celui-ci réside aux enfers. Pour l’accompagner dans sa quête, Björn va s’entourer de fidèles compagnons : Ketill le Rouge, le guerrier-poète, sa bien-aimée Sigrid, Svartog, un demi-hirogwar, un bébé dragon ainsi qu’une chèvre. Les héros seront confrontés à leurs doutes, leurs peurs et n’auront de cessent d’affronter les créatures aussi étranges que mortelles du monde du dessous. Il faudra à Björn le morphir et ses compagnons de route toute leur volonté et leur courage pour descendre au cœur des enfers et affronter la maîtresse des lieux : Mamafidjar.

Suite directe du roman Björn le morphir, ce dernier n’est pas essentiel pour comprendre ce livre. Toutefois, c’est le premier de la série Björn aux enfers qui comporte quatre volumes. On comprend donc que Björn et ses compagnons de route ne sont pas au bout de leurs peines et que leur voyage aux enfers ne fait que commencer.

L’histoire est bien écrite, la lecture est fluide et accessible à tous. On est vite embarqué dans le périple de Björn et de ses amis. On voit petit à petit Björn passer de l’adolescence au début de l’âge adulte et s’affirmer en tant que leader du groupe. Une lecture plaisante (j’ai ri en voyant Ketill le Rouge jurer sur la vierge Marie) mais qui appelle la suite que le CDI ne possède malheureusement pas.

Le Moyen Age illustré

Le Moyen-Âge, de Philippe Brochard et Florent Chavouet

C’est avec un immense plaisir que je vous présente aujourd’hui la nouvelle collection d’albums documentaires illustrés des éditions l’Ecole des Loisirs : Grandes images de l’Histoire. Avec plaisir, car cet ouvrage a été un véritable coup de coeur pour moi. Un objet rare qui nous fait lire un documentaire sans nous en rendre compte tant les illustrations nous transportent dans un univers extraordinaire. On se trouve entre l’album de jeunesse illustré, le livre documentaire pur, la bande dessinée ou encore le livre de cartographie. Chaque illustration est très soignée, les couleurs sont douces, la mise en page originale et l’humour bien présent. L’illustrateur ? Florent Chavouet… Comment se fait-il que je n’en avais encore jamais entendu parler, mystère, car j’ai adoré sa façon de mettre en scène l’histoire, ou plutôt l’Histoire. Quant au propos, il est clair et accessible. Chaque double-page traite d’un sujet, d’un moment fort de l’époque médiévale : l’an 800 et le couronnement de Charlemagne, 1119 et la naissance de l’ordre de Cîteaux, 1346 et la bataille de Crécy, etc…  et le texte s’intègre parfaitement à l’illustration. En fin d’ouvrage, un lexique et la présentation rapide de quelques personnages cités complètent heureusement le livre. Bref, un ouvrage très soigné et magnifique à lire et à offrir sans hésitation !

Ce diaporama nécessite JavaScript.