Star trip, d’Eric Senabre

Les dévoreurs de livres dArsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Star tripEté 1968, aux Etats-Unis. May, une jeune adolescente de 15 ans, dépérit d’ennui dans son village perdu au fin fond de ldaho. Son petit frère, Sam, handicapé, est fan de science-fiction. Ils avaient prévu de passer des vacances d’été « spéciales science-fiction », Mais après le départ rapide des parents pour une mission secrète, les vacances sont annulées… May, aidée de son petit ami Will, va tout faire pour le distraire. Mais un matin, May retrouve l’acteur de la série favorite de Sam « Star Trip » dans la grange… Sam voit son rêve se réaliser… rejointe par un Indien chaman un peu fou, notre petite bande va entamer un road trip rempli d’humour et de rebondissements.

J’ai dévoré ce livre ! Une pépite ! L’histoire est fluide et on s’attache aux personnages haut en couleur. Plein d’humour et de fraîcheur, ce livre nous transporte jusqu’à la fin dans une histoire au rythme effréné  ! Et, en final, je vous informe de l’apparition d’un personnage connu assez étonnant !

A emmener d’urgence dans ses bagages de l’été !

Johanne, 3ème – 14 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Et l’avis de mumu58 :

Des étoiles plein les yeux !

Nous sommes en 1968 aux USA. May, 15 ans, va devoir s’occuper de son petit frère Sam, après le départ précipité de ses parents pour une mission secrète. Sam, handicapé depuis qu’il est tombé d’un toit, est fan de la série de sciences fiction Star trip. Il passe tout son temps à regarder les épisodes qu’il connaît par cœur. Pour le distraire, May a l’idée de fabriquer en secret la réplique de la navette de Star Trip dans la grange de la maison. Partie en ville avec son petit ami Will, elle tombe par hasard sur une séance de dédicaces de Benjamin Spike, le héros principal de la série. Bouleversée, May va lui demander de rendre visite à Sam qui ne peut se déplacer. Le comédien refuse catégoriquement, il se montre même très désagréable. Déçue et très désappointée, May en reste là. Le lendemain, alors que l’adolescente se remet au travail, elle voit une forme étrange sur le plancher de la navette. Elle s’approche et quelle n’est pas sa surprise de voir Benjamin Spike en personne ! Et là débute une histoire folle qui va conduire nos héros dans un voyage peu commun et captivant qui va vite les dépasser.

L’auteur nous plonge dans l ‘univers des années 60 avec des références musicales de l’époque, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Un petit clin d’oeil aussi en passant à la série Star Trek de 1966. Des personnages hauts en couleur et déjantés, de l’humour, de l’émotion, tous les ingrédients qui font de ce roman un beau moment de lecture, d’évasion. On aime May, cette adolescente qui pour compenser l’absence de ses parents, va se lancer le défi fou d’entraîner son frère dans un voyage qu’il n’oubliera jamais. Elle qui rêve aussi d’autres horizons va vivre la plus palpitante période de sa vie. C’est aussi une belle histoire sur les liens forts qui unissent un frère et une sœur. Chaque personnage est une pièce maîtresse de l’histoire. On les aime, ils nous touchent. Lorsqu’on finit Star Trip, on a vraiment l’impression d’avoir vécu dans un autre temps.

Voyage dans le temps

Ne dites jamais jamais, de Nathalie Stragier

ne dites.jpg

Pierrick est parti dans le futur en 2188 dans un monde peuplé exclusivement de femmes. Pénélope et Andréa accompagnées d’Antarès partent à sa recherche. Leur périple s’avère difficile, d’autant que Pierrick et Antarès risquent leur vie car être un homme est une anomalie punie de la peine de mort. De son côté, Andréa, avec son allure médiévale, devra se fondre dans un monde où toutes les femmes sont grandes et belles. Pénélope, quant à elle, progresse à tâtons dans une société dont elle ne reconnaît plus les codes. Beaucoup d’obstacles pour ces deux héroïnes qui devront rester soudées pour mener à bien leur mission.Nous retrouvons  nos héros embarqués dans une folle aventure.

Un troisième tome qui conclut la série « la fille du futur ». L’auteur aborde les inégalités et jette un regard aiguisé sur les clichés qui polluent parfois notre société. Il est conseillé de lire les deux premiers livres avant de s’attaquer à Ne dites jamais jamais qui fait parfois référence aux précédents volumes.

Enregistrer

Dans les entrailles de la planète rouge

Le château des étoiles, vol 3 : les chevaliers de mars, de Alex Alice

chateau.jpg

Nous avons quitté Séraphin, Sophie et leurs amis qui avaient fait une découverte importante sur la lune. De retour sur terre, ils racontent ce qu’a été leur voyage spatial et se réfugient dans un manoir breton. En effet, leur engin fait des envieux… il est donc plus que prudent de le mettre à l’abri. Le père de Séraphin, Archibald, est en voyage à Londres pour une réunion qui rassemble les savants de tous les pays. Il est question de persuader toutes les puissances du monde d’adopter l’éther pour l’évolution de la science. Mais Archibald est victime d’un attentat, le manoir est déjà menacé. La course à l’éther est relancée et la paix sur terre est compromise. L’ éthernef doit décoller avec des invités à bord mais parmi eux se trouve un clandestin.

Ce nouveau tome va nous conduire sur la planète Mars. Un beau voyage dans l’espace où se mêlent actions, émotions, de beaux combats sur mer et dans les airs. Nous nous laissons entraîner à merveille dans les aventures de nos héros. Le scénario est fort.

Quant aux illustrations, elles sont toujours aussi envoûtantes, superbes. Le lecteur plonge dans cette nouvelle histoire où les scènes sur Mars sont d’une grande beauté. Un très bel album, une couverture qui donne envie et qui invite à découvrir sans modération cette nouvelle aventure. Vivement le tome 4 !

Morts derrière l’écran

189_l_ordinatueur_2004L’ordinatueur, de Christian Grenier.

Logicielle est de retour, et cette fois, c’est à la demande de Germain ! En effet, lorsque son ami et collègue l’appelle pour savoir si un ordinateur est capable de tuer son utilisateur, cela met la puce à l’oreille de la jeune enquêtrice, à qui cette hypothèse semble impossible. Entre technologies révolutionnaires de demain, et trésors mystérieux du passé, une cabale est en marche…

 

9782700229141-g@ssassins.net, de Christian Grenier

Alors que Logicielle attend quelques banales enquêtes pendant les vacances, c’est avec surprise qu’elle reçoit la visite du descendant de Cyrano de Bergerac, avec une requête un peu spéciale : découvrir l’assassin du célèbre ancêtre ! Pour cela, elle sera accompagnée de son cher Max, mais également équipée d’un ordinateur dernier cri et d’un logiciel pouvant reproduire le Paris du XVIIe siècle. Seulement, que se passerait-t-il si quelqu’un réécrivait l’Histoire ?…

Ces deux romans font sans nul doute partie des livres de SF que l’on retrouve dans tous les CDI de France. Respectivement écrits en 1997 et 2001, ces deux ouvrages se marquent dans une science-fiction réaliste, basée sur les technologies balbutiantes de l’époque qui sont aujourd’hui notre quotidien : jeux-vidéos réalistes en vue à la première personne, ordinateurs personnels, modèles informatiques en vue de reconstituer l’Histoire, etc… Sans tenter d’inventer des machines abracadabrantes, l’auteur nous propose des enquêtes se basant sur des problématiques sérieusement débattues à l’époque, et encore aujourd’hui. Les enquêtes en elles-mêmes sont toujours très bien menées, on a hâte de découvrir la suite et on se laisse facilement entraîné aux côtés de Logicielle. Les logiciels utilisés dans les intrigues font références à de vrais programme, par exemple le jeu La Tour, Prends Garde ! ressemble énormément à Myst. On trouvera un peu dommage le manque de personnalité des protagonistes secondaires, ainsi que le côté futuriste qui ne prend plus (mais laisse une très bonne impression de « waow, c’était comme ça avant! »).

Le tout fait partie d’une série de livres nommée Les enquêtes de Logicielle, dont le plus récent est sorti en 2013 ! Toujours dans des questions d’actualités, le dernier roman parle même d’un groupe de pirates, rappelant ceux, bien réels, qui arborent fièrement le masque de Guy Fawkes. Sûrement une saga que le CDI pourra essayer de compléter pour le plaisir de ses lecteurs ?

TL;DR :

  • Points forts:
    • Une SF cohérente et contemporaine.
    • Des enquêtes bien menées prétextes à des questionnements plus profonds.
  • Points faibles:
    • Des personnages secondaires assez légers.
    • Une anticipation qui n’en est plus.

Enregistrer

Entrez dans l’Arène 13

Arena 13, tome 2. La proie, de Joseph Delaney

Arena 13 - Arena 13, T2Comme nous, vous avez adoré  le premier tome de Arena 13, de Joseph Delaney ? Alors, vous serez ravis d’apprendre que le tome 2 sort aujourd’hui en librairie ! Et pour mes élèves, il vous suffit de venir l’emprunter au CDI… merci aux éditions Bayard !

Dans ce deuxième volet, vous découvrirez Leif plus résolu que jamais à combattre le démon Hob, source de tant de souffrance pour les hommes. Va-t-il pouvoir enfin se venger ? Un monde futuriste violent et exaltant à découvrir sans hésiter, réservé aux lecteurs avertis à partir de 13-14 ans.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Seuls dans un monde hostile

Seuls, 1. La disparition, de Kidi Bebey – d’après l’univers de Gazzotti et Velhmann

Afficher l'image d'origineLa bande dessinée Seuls, qui connait un succès jamais démenti au CDI depuis que nous possédons la série et qu’on l’a inscrite au rallye-lecture 6ème sort demain en roman !

Leïla, Dodji, Camille, Yvan et Terry sont cinq adolescents, avec des histoires personnelles et familiales totalement différentes, que des circonstances mystérieuses  ont réuni : la population de la ville entière a disparu et ils se retrouvent seuls, au milieu d’un vide angoissant peuplé de bêtes sauvages ? Que s’est-il passé ? Où sont leurs parents, leurs frères et soeurs, leurs amis ? D’où sortent ces animaux  ? Ils vont devoir unir leurs forces et leur courage pour affronter une situation incompréhensible et tenter de survivre. Ils vont aussi devoir apprendre à vivre dans un monde où les règles n’existent plus, ca qui n’est pas une mince affaire non plus pour des êtres humains !

Il s’agit ici du tome 1 de la série de 10 que compte aujourd’hui la bande dessinée. Ce roman abondamment illustré, par des planches inédites qui s’intègrent parfaitement au roman, se lit très vite. Pour les inconditionnels de la BD, il apporte un point de vue plus développé des situations et pour les non-amateurs du genre, et qui, à cause de cela, n’ont pas voulu entrer dans cet univers, ils vont désormais pouvoir le faire, tout en ayant une petite initiation à la lecture de la bande dessinée ! L’histoire accroche dès les premières pages et on veut forcément en savoir plus ? Qu’est-il arrivé ??? La réponse ? En roman, je ne sais pas, car je ne sais pas combien de tomes sont prévus. Mais les 10 tomes de la BD se lisent vraiment bien car il y a de nombreux rebondissements (enfin, je n’ai hélas pas encore pu acheter le tome 10, au grand désarroi de mes élèves !

Une adaptation cinématographique est également prévue en 2017 ! A vos agendas !

 

Enregistrer

Les survivants

U4. Contagion, de Yves GREVET, Florence HINCKEL, Carole TRÉBOR, Vincent VILLEMINOT

Afficher l'image d'origine

7 juillet 2015

Sur ce blog, Mu lance un défi aux auteurs de la tétralogie U4 :

« comme les auteurs semblent aimer les challenges, moi, je leur en propose un nouveau : pourquoi ne pas écrire une seule et unique suite… à quatre mains. Vous relevez le défi ? »

 Défi relevé ! Les auteurs ont écrit le 5ème opus Contagion.

Séverine, Philippe, Léna, Coline, Lola, Yannis, Koridwen, Stéphane, Yannis, Isa, Nicolas, François, Cédric et pleins d’autres sont les survivants au virus U4 qui semble les avoir épargnés. 90% de la population mondiale ont été décimés en quelques jours. Les forces militaires prennent le contrôle du monde et l’ensemble des survivants doit vivre dans des R-Point où chacun est missionné à une tâche précise utile au bon fonctionnement de la communauté. Ils sont tous « pucés » afin d’être tracé par les dirigeants. Ceux qui ne vivent pas dans ces R-Point sont considérés comme ennemis et risquent d’être tué s’ils croisent un militaire. Certains d’entre eux réussissent à s’échapper de ces R-Point où la vie est difficile, surtout pour les filles cantonnées aux tâches ménagères. Mais le monde a changé et est devenu hostile et dangereux. Les ambitions et l’envie de vivre une nouvelle vie naissent chez certains. Vont-ils arriver à se reconstruire et à reconstruire le monde ?

Contagion offre une réflexion pertinente sur un monde détruit en quelques jours par un virus. Outre la disparition brutale et soudaine de la population, les auteurs arrivent à offrir une réflexion intéressante sur le devenir des survivants, du monde. L’anarchie est-elle possible ? Comment réguler un monde où la majorité de la population a été détruite en 48h ? Comment reconstruire ce monde ? Tant de questions auxquelles les auteurs proposent des réponses à travers le destin des divers personnages.

Je n’ai pas lu les autres tomes de la série, j’ai donc commencé par celui-ci, Contagion. Mon ressenti est qu’il pourrait se lire à la fois en premier mais aussi en dernier. Ayant commencé par celui-ci, j’ai follement envie de lire les autres tomes pour en savoir plus sur Jules, Koridwen, Yannis et Stéphane. Contagion apparait presque comme une introduction aux autres tomes et nous donnent envie de connaître plus intimement ses personnages et leur destin. En tant que dernier opus, il nous apprend ce que sont devenu les héros, les survivants, en particulier Koridwen, Stéphane et Yannis, mais aussi beaucoup d’autres. Cela peut être perçu comme du spoiler si l’on commence par ce tome mais ce n’est pas mon ressenti. Contagion apparait un peu comme un long flashforward !

Pour les mordus de U4, un bonus est offert à la fin du roman : quatre nouvelles écrites par des lycéens sur quatre personnages secondaires de Contagion et une adaptation en bande-dessinée intitulé 14 décembre vous permettront, une fois le roman terminé, de prolonger votre temps dans l’univers de cette formidable série !