Section 13, tome 1. Jack et le bureau secret, de James R. Hannibal

Le père de Jack, 13 ans, a disparu à Londres. Avec sa mère et sa soeur Sadie, 8 ans,  ils sont installés dans une petite chambre d’hôtel le temps de poursuivre les recherches. Sa mère doit d’ailleurs se rendre dans les hôpitaux remplir divers formulaires et doit laisser ses enfants seuls. Une consigne : « Quoi qu’il arrive, ne sortez pas de cet hôtel. Compris ? […]. Je vais à la recherche de votre père. »

Pourtant, lorsqu’en allant chercher à manger dans le hall de l’hôtel Sadie croit apercevoir son père, elle ne réfléchit pas et se lance à sa poursuite… Et lorsque Jack se rend compte de cela, il quitte également précipitemment l’hôtel… Ses pas le conduisent au Bureau des Objets Perdus où il doit remplir des formulaires étranges… Sa rencontre avec Gwen, jeune employée du bureau va sonner le début de nombreuses aventures plus incroyables les unes que les autres, à la recherche de leur père…

Scarabées mécaniques, drones, labyrinthes, sous-sols, pouvoirs extraordinaires, organisation secrète, disparitions, ce mélange bien dosé d’action, d’aventure, d’imaginaire donne le rythme à ce récit qui se déroule sur fond historique du grand incendie de Londres de 1666 (qui a réellement eu lieu et crée l’ambiance de ce livre). Le rythme ne laisse pas de répit car toute l’histoire se déroule sur une seule et même journée…

A quand la suite ?

La couverture est particulièrement réussie et  une carte de Londres en début d’ouvrage séduira les adeptes ( n’est-ce pas Guillaume ?)

 

Mauve, de Marie Desplechin

Après Verte et Pome, découvrez le troisième volet de cette série, où l’on vit le quotidien de sorcières, qui tentent de passer inaperçues dans un monde humain.

Dans la famille de Verte, on est sorcières de mère en fille !

Ray, le grand-père de Verte est inquiet : Verte, tout comme sa copine Pome, ne semblent pas dans leur état normal depuis quelques temps… Elles claquent les portes, s’enferment dans leur chambre, sont agressives ! Et au collège ! N’en parlons même pas ! Elles sont accusées de semer la zizanie autour d’elles … Serait-ce une crise d’adolescence ? Est-ce si simple, cela ne leur ressemble tellement pas… Tout le monde est inquiet et Anastabote, sa grand-mère sorcière, bien plus encore que ces hommes qui ne connaissent rien de leur monde et de leurs secrets les plus noirs… Car de nouveaux venus sont arrivés dans le quartier, dans la résidence même de Verte et de Pome… et la fille, Mauve, est inscrite au collège ! Harcelée, Pome n’arrive pas à se défendre et c’est elle l’accusée… Comment fait Mauve ? Est-elle capable de manipuler l’esprit de ses camarades ?

Et quand le Mal débarquait, c’était d’abord à nous qu’il s’en prenait. Nous étions les premières à payer la note. Nous, les sorcières.

Et elles vont devoir s’unir, dans le plus des secrets pour essayer de contrer les forces maléfiques … et ce ne sera pas une mince affaire !

A travers un roman fantastique pour la jeunesse, mettant en scène des sorcières, l’auteur arrive à distiller quelques thèmes universels comme la tolérance et le droit à la différence, le pouvoir des foules et le danger de la manipulation, le harcèlement scolaire, mais aussi l’amour et l’amitié, la famille recomposée ou monoparentale. Bref, c’est plus riche qu’on ne pourrait le penser au premier abord, et les personnages, attachants et très variés ne gâchent pas le plaisir !

La construction est la même que pour les précédents tomes : chaque personnage prend la parole le temps d’un chapitre pour raconter les événements de son point de vue. La fin d’un récit devient le début de l’autre avec quelques pages de transition bien ficelée. A prendre en compte pour la lecture des plus jeunes qui peuvent être déboussolés par cette construction s’ils ne la comprennent pas au départ.

Un immense merci aux éditions de l’Ecole des Loisirs, qui a accepté, très spontanément et amicalement de compléter notre trilogie avec ce dernier tome de la série, tant attendu par une petite fan, lectrice de 6ème !

Simon Thorn et le sceptre du roi animal – tome 1, d’Aimée Carter

 

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Titre du livre  Simon Thorn – tome 1 Et le sceptre du roi animal

Auteur : Aimée CARTER

Pages : 330 pages

A partir de 10-11 ans

L’HISTOIRE :

 Simon Thorn a 12 ans et fait sa nouvelle rentrée scolaire. Il va subir les harcèlements du caïd du collège. Car Simon a une particularité, il a le pouvoir de parler et de comprendre les animaux. Bryan, le caïd l’a surpris un jour et depuis le traite de fou, et s’en sert comme souffre-douleur. Simon est un jeune garçon qui souffre de l’absence de sa mère. Il vit avec son oncle , Simon apprend qui il est : un Animalgame, un être capable de se transformer en animal. Alors que sa mère réapparaît après une longue absence, Simon pense que tout va s’arranger. Jusqu’à ce que tous les rats de la ville se décident à les pourchasser ! Très vite, sa mère sera enlevée et Simon fera tout pour la sauver, quitte à se mettre lui-même en grand danger. Il ignore qu’il est l’héritier du roi des aigles et de la reine des loups, deux peuples en conflit.  Simon va devoir savoir sur qui il peut compter !


MON AVIS SUR LE LIVRE

La couverture que j’ai trouvé parfaitement illustrée retrace bien l’ambiance du livre dont la lecture se révèle facile et agréable. Ce livre est rempli  d’aventures, d’amitiés naissantes et de suspens. On va de surprise en découverte, de rebondissements en retournements de situation. Simon est un personnage très attachant.  La fin est très surprenante et donne vraiment envie de lire la suite ! 

Axel – 4ème, 13 ans – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène 

Perismer 1. La Reine des noctères, de Franck Dive.

Pérismer, tome 1 : La reine des Noctères par Dive

Cinq adolescents vivent dans le monastère de Varinis : Amonis l’imposant, Pharnis l’érudit, Erian le télépathe, Colleen et Swenn les jumelles à la chevelure couleur flamme. Ils savent qu’ils sont spéciaux car ils sont les seuls enfants vivant depuis leur plus jeune âge dans cette cité. Pour le moment, leur vie ne se résume pas à grand chose, hormis le fait qu’ils ont des pouvoirs cléricaux, sauf Amonis qui est insensible à la magie et qui ne peut donc pas la pratiquer. Mais un soir, des noctères, à l’apparence d’énormes mantes religieuses, s’attaquent à la tranquilité de Varinis. Les mystérieux adolescents vont alors apprendre qu’ils étaient les premiers visés par cette attaque. Ils devront s’enfuir pour échapper aux griffes des noctères et vont enfin découvrir leur vraie nature. Leur courage pourra-t-il sauver Perismer ? Ou le danger n’est-il pas trop grand pour des adolescents si peu expérimentés à la vie sauvage ?

Au début, l’auteur démarre par quelques pages de description ce qui pose bien le décor. Malgré le fait que je sois un adepte de ce genre de romans, cet univers a réussi à m’accrocher grâce au fait qu’il imbrique un univers d’humains et un univers totalement imaginaire. Il m’a donc fallu un petit temps d’adaptation à cet univers qui a su faire preuve d’originalité tout en en gardant les principaux codes .  Les personnages sont vraiment très attachants car l’auteur arrive à nous mettre dans leur peau et dans leur tête ce qui m’a également permis d’être encore plus dans le rythme du livre. Ici la magie et l’aventure ne manquaient certainement pas à l’appel ! Du coup cela fait une raison de plus d’adorer ce début de trilogie.

Guillaume ; 3°. 13 ans, membres des dévoreurs de livres d’Arsène.

 

 

 

Gardiens des cités perdues, 2. L’exil, de Shannon Messenger

Gardienne de l’alicorne…

Sophie tente de reconstruire une vie « normale » après son enlèvement et son retour auprès de sa famille d’accueil, le couple d’elfes Grady et Edaline. Affublée d’un gobelin, Sandor,  qui lui tient lieu de garde du corps et qui ne la lâche pas d’une semelle,  elle cherche tout de même à trouver des réponses sur l’organisation secrète du  Cygne Noir : Dans quel but l’ont-ils créé ? Sont-ils responsable de la mort de Jolie ?  Qui sont-ils réellement ?

Son répit va être de courte durée car un événement extraordinaire va survenir : un jour, elle se retrouve nez à nez avec une alicorne, cet animal légendaire, recherché depuis des décennies par les elfes pour le symbole qu’elle véhicule… rien de tel pour le Conseil que cette découverte pour apaiser l’angoisse de la population qui n’est pas habituée à vivre des heures sombres et des drames… Mais peut-on faire confiance à Sophie pour s’occuper de cet animal si précieux, sous prétexte qu’elle a créé un lien particulier avec elle ? Les aventures ne font que commencer…

Difficile de résumer sans dévoiler des faits que le futur lecteur n’a peut-être pas envie de connaître à l’avance. En tout cas, ce nouveau tome est plein de rebondissements, un peu plus sombre que le précédent avec des sentiments plus exacerbés. Notre petite Sophie, bien mature pour ses treize ans, prend les décisions qu’il faut quand il faut et fait preuve d’un courage à toute épreuve, malgré sa peine, sa souffrance, ses doutes. Des personnages bien campés, une histoire riche, un univers original. Bref, une petite série qui mérite le succès qu’elle connaît, même si le côté « tous les jeunes garçons de mon âge sont fous de moi » de Sophie n’était peut-être pas nécessaire à son personnage… On sourit, on tremble, on a de la peine, on t’attache aux personnages, peut-être surtout à Keefe et sa nonchalance qui cache profondes blessures et grand coeur.

Deux tomes suivants sont prévus en 2018 aux éditions PKJ. Une série à suivre…

Le drôle de Noël de Scrooge, de Charles Dickens

Un Noël inoubliable

scrooge.jpg

Scrooge, riche marchand vivant à Londres, est un vieil homme solitaire, peu charitable, avare et méprisant. Sa méchanceté est légendaire. Noël approche avec l’effervescence qu’on connaît. Chacun s’affaire dans la joie. Mais Scrooge ne comprend pas que les gens puissent éprouver du bonheur pour une fête qu’il déteste. Pour lui, la joie n’apporte rien. Il préfère donc rester chez lui, seul, plutôt que d’accepter l’invitation de son neveu. Mais la nuit venue, il entend du bruit. En ouvrant la porte, il est surpris de voir le visage de son associé, Marley, mort 7 ans auparavant. C’est l’incompréhension totale quand cette apparition prend la forme d’un spectre. Ceci sonne comme un avertissement. Si Scrooge ne change pas, il finira enchaîné, enchaîné comme l’est sa vie. Il ne trouvera jamais le repos même dans la mort. Scrooge ne regarde jamais autour de lui, égoïste qu’il est ! Il rabaisse les plus pauvres. Le fantôme de Marley le met donc en garde et l’informe qu’il aura la visite de trois esprits qui le mèneront successivement dans le Noël de son passé, le Noël de son présent et le Noël de son futur. Ils vont lui montrer ce qu’il va devenir s’il s’obstine à dire que le bonheur n’existe pas. Les esprits sont là pour sauver son âme d’un destin tragique, pour lui faire comprendre qu’à l’aube de sa vie il est temps de se repentir. La surprise passée, Scrooge se dit que tout ceci n’est que sottise et va se recoucher. Et pourtant, il ne va pas tarder à se retrouver face à un visiteur surnaturel qui va l’emmener vers le Noël de son enfance. Ainsi commence pour lui un long voyage vers les différentes étapes de sa vie. Va t-il prendre conscience qu’il faut qu’il change pour que le bonheur frappe à sa porte, pour être mieux apprécié ?

Une histoire magique à l’approche des fêtes de Noël qui fait du bien. Le lecteur appréciera la progression du personnage de Scrooge qui rassure, qui prouve que l’être humain peut changer de belle manière. Une nuit de Noël qui sera inoubliable pour notre héros. Mais Noël, est aussi une période où se côtoient pauvreté et richesse, où la différence sociale est accentuée. Ce récit nous fait réfléchir sur le sens de cette fête, sur la notion de générosité et surtout met l’accent sur le fait qu’il ne faut pas forcément être aisé pour passer une bonne nuit de Noël. Etre entouré des gens qu’on aime est le meilleur des cadeaux. Charles Dickens a écrit un très beau conte basé sur le partage, l’entraide. De belles morales pour une histoire pleine de féérie.

Le magicien d’Oz, de Lyman Frank Baum

Au pays des merveilles…

magicien.jpg

Dorothée vit au Kansas avec sa tante, son oncle et son chien Toto. Tout va bien, elle est heureuse dans sa ferme quand un cyclone balaie la maison et emporte Dorothée et son chien dans un tourbillon qui l’entraîne dans le pays d’Oz. Abasourdie, elle s’endort et à son réveil quel étonnement ! Est-elle au paradis ? Quel paysage magnifique mais qui sont ces petits bonhommes avec de drôles de chapeaux pointus ? Où est -elle tombée ? Dorothée veut rentrer chez elle mais seul le magicien d’Oz pourra la secourir. Où va-t-elle pouvoir le trouver ? Acceptera-t-il de l’aider ?

Un livre avec lequel le lecteur ne s’ennuiera pas. Histoire pleine de rebondissements publiée pour la première fois en 1900 mais qui n’a pas pris une ride et qui charmera nos bambins à partir de 9 ans.

Il en existe également plusieurs adaptations cinématographiques.