Cupcakes & Compagnie 4 , de Lisa Papademetriou

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Cupcake et Comapgnie, 4.  Panique en cuisine, de Lisa Papademetriou

Cupcakes et compagnie, tome 4 : Panique en cuisine par PapademetriouVoici la suite des aventures d’ Hayley toujours remplies d’amour , d’amitiés , l’école , la famille , etc …  et avec ses problèmes :

Gran et M. Malik se marient ( même si on s’en doutait un peu ), Meghan se présente comme présidente et SUPPLIE  Hayley d’être sa vice-présidente, le barbecue préparé par Meghan, son père qui veut la mettre dans une nouvelle école et un chien très mignon, mais… très enbêtant !

Toujours beaucoup d’émotions dans ce nouveau tome. Un livre toujours aussi génial, qui fait bien ressortir les émotions décrites, il est très facile à lire et pas très long, avec une mise en page aérée et gaie. Une série à grand succès dans notre CDI.

Chloé, 4ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Cupcakes & Compagnie 3 , de Lisa Papademetriou .

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Cupcake et Compagnie, 3. de Lisa Papademetriou

Une nouvelle aventure commence avec Hayley. Son amie Meghan veut organiser un concours  » jeune talent » mais Artie n’a pas dit son dernier mot et elle aussi veut organiser le concours.

Hayley  n’a pas de talent d’ambassadrice ! A part les gâteaux, elle ne saiT rien faire d’autre. Mais comment fera t-elle pour sauver leur amitié ?

Ce livre est toujours bien, facile et rapide à lire, toujours prenant du début jusqu’à la fin, avec de très bonnes recettes. J’ai hâte de lire le tome 4 .

Chloé, 4ème -13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Enregistrer

Un avenir à reconstruire

Le journal de ma nouvelle vie, de Yves-Marie Clément

Ambre-Océane est une joyeuse adolescente, élève enclasse de  4ème au collège Jean Moulin de Saint-Maur. Elle pratique le judo et plus tard elle voudrait en faire sa profession. Elle a tout pour être heureuse mais le destin va en décider autrement… C’est l’accident, le trou noir. Une vie brisée, des espoirs qui s’effondrent, une adolescence qui s’effrite. Ne pas pouvoir revenir en arrière, un horizon qui s’obscurcit, faire le deuil de son ancienne vie. Comment remonter la pente quand son existence a basculé ?

Un journal intime où se mêlent émotion et colère, culpabilité et pardon. C’est le choc quand le diagnostic tombe. Tout s’écroule. Le désarroi des parents, des amis soudés, une jeune fille qui doute. Cette histoire est touchante. Le récit ne se veut pas larmoyant mais il dégage des émotions qui nous submergent au fil des pages. Il nous fait relativiser les petits bobos du quotidien et nous donne une leçon de vie.

Moi Benjamin, quatrième B

Ma place dans le puzzle, de Didier JEAN & ZAD

Benjamin, 13 ans,  a une petite vie bien tranquille de collégien, entre sa bande de copains, son cours de hip-hop, ses amours naissantes . Il a toujours vécu seul en appartement avec sa mère, artiste, et voit régulièrement son père qui, même s’il est parti à sa naissance et s’en occupe assez peu, l’a reconnu, et garde des liens sains et sereins avec eux. Pourtant, ce quotidien bien réglé (et c’est vraiment le cas de le dire car la mère de Benjamin a dressé une série de règles numérotées sur les bonnes manières à appliquer au quotidien) va être totalement chamboulé lorsque celle-ci va tomber amoureuse d’un ingénieur veuf, père de deux adolescents… Comment ne pas être jaloux de devoir partager sa mère, comment construire le puzzle familiale d’une nouvelle vie… Déménagement, changement de collège, changement de copains, des demi-frère et soeur, rien ne sera vraiment facile…

« Mes années collège », est une collection des éditions Nathan, qui « invite des écrivains à donner, à la première personne, la parole et une voix intime à des personnages de collégiens ». Ici, ce roman sur la famille recomposée, sur la difficulté de reconstruire un quotidien au milieu d’étrangers sonne vraiment juste. Un récit de vie qui se lit d’une traite, un peu à la manière d’un roman policier, aux multiples rebondissements, et où l’on veut forcément savoir le dénouement. Les personnages sonnent juste et les thèmes abordés parleront forcément aux adolescents.

 

Jacquot et le grand-père indigne, de Yves Grevet

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Jacquot et le grand-père indigne, de Yves Grevet

Jacquot vit seul avec sa mère dans un petit appartement parisien. Il ne connait pas son père et ses grands-parents maternels ne l’aiment pas. Ni bonjours, ni mots gentils ne sortent de leur bouche. Heureusement, sa mère est là ! Il l’aime beaucoup et vice-versa. Mais un jour, Jacquot apprend que sa grand-mère est décédée. Et son grand-père, le temps de se remettre, va venir habiter quelques temps chez eux … ce qui ne plait que moyennement à Jacquot…

J’ai trouvé ce livre très touchant et débordant d’émotions. Il était rapide à lire et très compréhensible. Une histoire sur les relations familiales dans un cercle restreint de trois personnes où les tensions sont bien présentes.

Guillaume , 13 ans, 3°, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

L’histoire d’Helen Keller , de Lorena A . Hickok

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

L’Histoire d’Helen Keller, de Lorena A. Hickok

Résultat de recherche d'images pour "l'histoire d'helen keller"Voici l’histoire d’Helen Keller, une jeune fille sourde, muette et aveugle à cause d’une congestion cérébrale qui l’a frappée à 2 ans.

La jeune fille est donc murée dans le silence et l’obscurité.

Ses parents eux, ont fait beaucoup de visites à de grands médecins qui, face à Helen, sont impuisants. Le Docteur Bell, un scientifique spécialisé dans l’audition des enfants sourds, leur avait conseillé Michael Agnagnos, directeur de l’école  » Pekins  » qui avait réussi à communiquer avec une femme nommée Laura Brigman, elle aussi sourde, muette et aveugle. Celui-ci leur envoie à leur domicile Ann Sullivan, qui deviendra la maîtresse d’Helen.

Ann réussira-t-elle à sortir Helen du silence et de l’obscurité ?

Et que fera celle-ci de sa vie future ?

Une histoire vraie et très touchante qui est une biographie d’Helen Keller, personnage qui a réellement existé, né à la fin du 19e siècle. Helen Keller a également écrit son autobiographie en 1954 et qui est  « Sourde, muette et aveugle : histoire de ma vie  » disponible au CDI.  J’aimerais bien la lire car cela serait très intérressant e de connaître en plus son avis personnel, ses propres sentiments et ressentis.

Le Dr Bell est un remarquable savant. C’est en essayant de mettre au point un appareil pour redonner une certaine acuité auditive aux enfants sourds, qu’il a inventé le téléphone.

Chloé, 4ème – 13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Tatie Hortense

Mythomamie, de Gwladys Constant

mythomamieAlphonsine a seize ans lorsqu’elle décide d’arrêter l’école, du  jour au lendemain… Mais sa tante Violette ne l’entend pas de cette oreille. Elle qui dirige une société d’aide à la personne compte bien lui faire comprendre que, finalement, le lycée, c’est pas si mal ! A elle la responsabilité des chiens à promener, à faire manger… Mais un jour, on lui confie une nouvelle mission : devenir l’aide à domicile de Mme Signol, une vieille peau surnommée Tatie Danielle, en référence à un film d’Etienne Chatiliez mettant en scène une vieille dame détestable qui en fait baver à son entourage.  C’est ainsi que commence une amitié hors du commun entre la redoutable octogénaire et la naïve jeune fille.

Une histoire rythmée, belle leçon d’amitié intergénérationnelle. La construction un peu fouillie du roman, qui ne respecte pas forcément la chronologie, est à l’image de la jeune fille, narratrice de l’histoire. Ca sonne vrai, c’est rigolo parfois, touchant à d’autres moments. On passe un bon moment. Ce duo totalement improbable où la plus délurée et la plus énergique n’est pas forcément celle que l’on croit nous emmène dans un tourbillon de vie à l’orée de la mort. Une belle façon d’aborder les relations intergénérationnelles, la vie, la vieillesse, les rencontres, l’amitié, la mort, la famille et surtout, le pouvoir de l’imagination ! On apprend même des petites choses, l’air de rien,  sur la mythologie et la littérature !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer