Hôtel Royal, 1. Opération Popstar

Royal, alias Flick, est la fille de la patronne du célèbre hôtel Royal de Londres. Toute l’aventure commence avec une perche à selfies que la mère de Flick aurait donné à un client… Et le client est roi, comme l’apprendra bien vite Flick, qui écopera de corvées à l’hôtel pour avoir voulu la récupérer en pénétrant dans la suite du prince Gustave. A partir de là, tout s’enchaîne : la rencontre avec une popstar et la joie des projecteurs et des vlogueurs, une dispute ou deux, un soupçon d’amour et un bal de Noël… Et surtout une fin, qui nous laisse tout imaginer !

Une histoire qui au premier abord, avec son titre et sa couverture rose, pourrait sembler superficielle mais qui se révèle plus complexe qu’il n’y paraît, en particulier dans les relations de la jeune fille avec ses ami’e)s et sa famille.

Le chien, très présent sur la couverture et dans le résumé de 4ème de couverture est loin d’être le personnage principal. C’est Fritz, le chien de Flick pour lequel elle anime un compte Instagram. Mais il n’est pas si présent dans l’histoire et aurait pu intervenir plus à mon goût.

Je conseille ce livre dès la 6ème. Une histoire légère, facile à lire. Un bon livre de plage … si l’automne n’était pas déjà là !

Judith, 4ème

La guerre des Clans, hors série tome 7 – Le destin d’Etoile de Feuille, d’Erin Hunter

Voici deux saisons qu’Etoile de Feu et Tempête de Sable sont repartis dans le Clan du Tonnerre, et le Clan du Ciel prospère. Mais Etoile de Feuille est inquiète. Une dispute déchire son Clan. La cause ? Les guerriers du jour, les guerriers « domestiques ». Des chats domestiques ayant rejoint le clan seulement la journée, retournant chez leurs maisonniers la nuit. De plus, Griffe Féroce, son lieutenant, sape son autorité, mettant les guerriers de jour de côté, et prenant des décisions importantes à sa place.

En ces instants troublés, Etoile de Feuille commence à développer des sentiments pour Tom des Vents, un guerrier du jour. Mais Echo d’Argent, leur guérisseuse, l’a prévenue : les cheffes sont condamnées à la solitude, elles n’ont droit d’avoir ni compagnon, ni petits…

Etoile de Feuille écoutera-t-elle Echo d’Argent ? Ou suivra-t-elle son propre chemin ?

J’ai vraiment adoré ce livre, qui est la suite du hors série « La quête d’Etoile de Feu », du point de vue d’Etoile de Feuille cette fois-ci. Etant fan de la série « La guerre des Clans », je me suis précipitée sur ce tome, et vraiment, je n’ai pas été déçue ! Dès le début, on entre vraiment dans la peau du personnage. Je vous le conseille vivement, il est vraiment fantastique. Le fait que les personnages principaux soient des chats est très intéressant. J’ai trouvé vraiment amusant en voyant la façon dont les clans voyaient les Bipèdes, c’est à dire nous. J’espère que les Erin Hunter écriront une nouvelle suite sur le Clan du Ciel !

A lire absolument pour les fans de la série

Eléa, 4ème

Nina Volkovitch, 3. Le combat, de Carole Trébor

Nina, accompagnée par ses amis Sacha et le défenseur Boris Nikitine, prend la route pour aller sauver sa mère, prisonnière dans un camp de la Kolyma. Pendant ce long trajet, Nina apprend à maîtriser ses pouvoirs tout en sachant que le combat suprême est proche…

Un troisième tome époustouflant. Nous nous retrouvons dans un tourbillon de révélations, d’aventures, d’émotions et d’amitiés qui aboutira au combat suprême qui approche de plus en plus…

Je vous conseille vivement cette trilogie !

Judith, 5ème

Nina Volkovitch, 2. Le souffle, de Carole Trébor

Nina apprend à maîtriser son pouvoir dans le monastère de Zaïmoutchi. Elle s’exerce en peignant des icônes, sans bien comprendre à quoi cela va lui servir. Petit à petit, le mystère se dévoile sur la famille de Nina et sur l’origine de ce souffle qu’elle possède. Un soir, le monastère est attaqué, c’est alors la fuite…

Un deuxième tome tout aussi passionnant que le premier, Nina prend petit à petit conscience de ce souffle « qui coule » en elle. L’aventure continue…

Judith, 5ème

Nina Volkovitch, 1. La lignée, de Carole Trébor

Nina est une jeune fille vivant en URSS sous la dictature soviétique, arrachée à sa mère, dite « ennemie du peuple ». Nina a 15 ans, mais n’en paraît que 12. Nina fait le serment de retrouver sa mère, emprisonnée dans un camp en Sibérie. Mais ce que Nina ne sait pas encore, c’est qu’elle est une descendante d’une illustre famille, les Volkovitch, qui détient des pouvoirs extraordinaires, voire dangereux… En partant dans cette aventure, elle va aussi apprendre qu’elle devra affronter d’autres choses bien sombres…

J’ai adoré cette série composée de trois tomes. Je l’ai découverte dans une revue. Ce livre commence comme une histoire réaliste qui, au fil des pages, vire au fantastique. Nina est vraiment une jeune fille pleine de vie et très attachante et Carole Trébor sait parfaitement nous faire partager les émotions et les doutes de son héroïne. Je vous conseille fortement cette lecture !

Judith, 5ème

Tortues à l’infini, de John Green

Aza, 16 ans, a très peur des microbes. Elle aime se sentir vivante, et pour cela, à travers des troubles compulsifs, va jusqu’à se creuser un trou dans un de ses pouces, jusqu’au sang. Quand le milliardaire Russell Pickett disparaît, Aza n’avait pas du tout prévu de partir à sa recherche… mais c’était sans compter sa meilleure amie Daisy, ni la récompense de cent mille dollars… Et c’est peut-être là une occasion de renouer des liens avec un des fils de Pickett, Davis.

Un livre avec une force des mots incroyable. John Green nous parle avec une émotion particulière , qui se ressent à travers chacune des pages, à travers les problèmes que rencontre Aza, sa pathologie, son besoin de se sentir vivante. Un livre qui nous pose beaucoup de questions sur la psychologie, sur les peurs que l’on peut ressentir.

Un texte qui bouleverse et qui nous transporte dans chacune de ses pages. Je le conseille vraiment !

Les filles au chocolat, 5 3/4. Coeur Poivré, de Cathy Cassidy

  1. Loin des yeux: Le petit ami de Skye, Jamie, ne veut qu’une seule chose : être un petit copain parfait. Tout serait parfait s’il n’y avait pas un minuscule problème: il pense de plus en plus à une autre fille !

2. Près du cœur: Stevie, le meilleur amie de Coco, retourne à Tanglewood. Après un départ difficile du Somerset après avoir déclaré ses sentiments à Coco, le revoilà, un an après, pour le réveillon du Nouvel An. Le seul nuage à l’horizon : il a peur que Coco l’ait oublié…

Encore un livre tout simplement magique des Filles au Chocolat ! Ce livre, composé de deux nouvelles, du point de vue de deux petits copains des filles Tamberry, est génial ! On découvre les coulisses entre les tomes 5 et 6, ce qui est vraiment super ! Je recommande vivement ce livre, ainsi que la série entière !

Le livre du temps, de Guillaume Prévost

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Il y a plusieurs jours que Samuel n’a plus de nouvelle de son père. Cela arrive fréquemment, mais jamais aussi longtemps. Depuis trois ans, depuis la mort de sa mère en fait, son père disparaît régulièrement. Mais là, 10 jours ! C’est alors que Samuel découvre une pierre sculptée dans la cave de la librairie de son père. Il est alors transporté dans le temps ! Et si son père était prisonnier dans le temps ?

J’ai adoré ce livre qui m’avait été conseillé par un bibliothécaire, et j’ai tellement aimé que j’ai demandé à Mme Dry, notre documentaliste, de l’acheter. J’ai beaucoup aimé le concept du voyage dans le temps, que l’on retrouve dans « Rouge Rubis ». Je le conseille. C’est le premier tome d’une trilogie qu’il faut vraiment lire dans son intégralité, vous ne serez pas déçus !

Six siècles plus tôt, au fin fond de sa cellule, Allan Faulkner avait écrit :

AIDE-MOI SAM.

Eléa, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Wicca le manoir des Sorcelage, de Marie Alhinho

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog. 

WiccaLe Manoir des SorcelageDans la campagne perdue du Berry, vivent les jumeaux Avril et Octobre Sorcelage avec leur grand-mère et leur fantôme de grand-père. Dans cette famille peu ordinaire, on pratique la Wicca, une sorcellerie tolérante et bienveillante, dans le respect de la nature.  Ils doivent cacher leurs pouvoirs incroyables, s’il veulent pouvoir protéger les créatures fantastiques persécutées par les Hommes depuis des temps immémoriaux. Mais lorsqu’une pierre du cercle magique qui protège le village disparaît, ils doivent compter sur leur meilleure amie Nour et sur H, le feu follet, pour empêcher d’anciens démons de dévaster la région.

J’ai beaucoup aimé ce livre, qui relève du fantastique et fait une part belle à l’amitié. Les personnages sont attachants et le manoir en lui-même, où vit la famille Sorcelage est presque un personnage à part entière. On y parle surtout des légendes de nos aïeux. Je conseille ce livre dès le CM2 car le texte est facile à comprendre et se lit assez vite. Les rebondissements arrivent toujours à point, l’histoire est bien ficelée et très agréable. De plus, le texte est ponctué de jolies illustrations en noir et blanc qui aèrent la lecture pour les plus jeunes . A chaque partie du livre, il y a des encarts, qui rendent la lecture plus dynamique et proposant des extraits de livre de magie ou des percepts.  » Si tu ne nuis pas, fais ce que voudras » – Précis de bonnes manières à l’usage des sorciers aguerris, de Ysaurine Proctor-Sorcelage,1892  » est l’un d’entre eux.

Eléa, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Encore un livre édité par les éditions Poulpe Fictions qui plaît à nos lecteurs !

Le carnet d’Allie, 1. Le déménagement, de Meg Cabot

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Je m’appelle Allie et j’aime inventer des règles de la vie de tous les jours que moi et mon entourage devront respecter. Et ces règles, je les inscris dans un carnet.  Comme par exemple une règle de l’amitié qui est de traiter tes amies comme tu voudrais qu’elles te traitent. Mais je ne fais pas que ça… vous le découvrirez en lisant ce livre !

J’adore ce livre. Il pousse à lire les autres livres de la série tellement il est bien (8 en tout à ce jour – mais le CDI ne possède que le premier tome pour l’instant) ! J’ai beaucoup aimé le passage du déménagement qui chamboule la vie d’Allie. Mais il se passe plein d’autres choses tout au long de la lecture, du coup on ne peut pas refermer le livre comme ça. Ce qu’il y a de plus important, ce sont les relations entre les personnages,  soit avec de bonnes personnes -c’est ce qu’on appelle l’amitié- , soit avec de moins bonnes. Mais le plus dur pour Allie, ce sera de tout quitter pour ouvrir une nouvelle page de vie. Ce roman est illustré en rose et blanc de manière humoristique. 

 

Léana, 6ème, membre des dévoreurs de livres d’Arsène