100 infos insolites sur les aliments, collectif

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture blog

Ce livre contient donc 100 chapitres consacrés aux aliments  Après les sciences, l’espace et le corps humain, la collection 100 infos insolites nous fait découvrir tout un tas de choses sur les aliments que nous mangeons. Connaissez-vous les bienfaits du chewing-gum ? Saviez-vous que l’on peut faire pousser des tomates dans l’espace ou que la gélatine ne prend pas avec certains fruits ? Que le beurre de cacahuètes épaissit quand on le met dans la bouche ? Saviez-vous que les biscuits contiennent plus d’énergie que les explosifs ? Vous découvrirez comment et pourquoi en lisant ce livre et vous apprendrez encore tout un tas d’infos insolites et passionnantes. Je trouve que  est parfait pour s’instruire.

J’aime beaucoup cette collection. Elle est intéressante pour les enfants mais aussi pour les adultes. La mise en page, ludique et colorée, est vraiment très agréable. Les explications sont simples et il y a de nombreuses illustrations. On peut lire le livre page après page ou bien le feuilleter au hasard. Les informations fournies sont très intéressantes et étonnantes. C’est vraiment un livre à avoir et à offrir à toutes les personnes curieuses !

Axel, 4ème – 13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Mon grand livre illustré : Faits et curiosités du monde, de James Maclaine

Les dévoreurs de livres dArsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Mon grand livre illustré : Faits et curiosités du monde, de James Maclaine, ill. Annie Carbo

imageDès 6 ans – 32 pages

Ce livre contient des informations sur toutes sortes de sujets, des merveilles de la nature jusqu’au corps humain, l’espace, les transports, les animaux, les aliments, la musique et le sport. Tout y est !

On peut vraiment trouver des informations en tout genre dans ce livre original. Les messages sont simples et il y a de nombreuses illustrations. Un livre à lire pour approfondir ses connaissances et satisfaire sa curiosité et, pourquoi pas, épater ses amis,
D’ailleurs tous, petits et grands, peuvent faire des découvertes… Pour ma part, ça a été le cas ! Honnêtement, il est tout ce que j’aime : diversifié, complet, intéressant, coloré et … surprenant. Je trouve qu’il est parfait pour s’instruire tout en se détendant.

Le plus petit os [du corps humain] est l’étrier. Il y en a un dans chaque oreille.

En Arabie Saoudite, un tronçon d’autoroute ne comporte aucun virage sur 261 km. C’est la route la plus rectiligne du monde

Le marbre sert à sculpter des statues, mais sais-tu qu’on en met aussi dans le dentifrice ?

Axel, 4ème – 13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Le voyage dans le temps de la famille Boyau, un roman à lire et à jouer, de Yves Grevet

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Le voyage dans le temps de la famille Boyau, un roman à lire et à jouer, de Yves Grevet

grevet-copie-1Victor, un jeune garçon de 12 ans, vit en 4014 c’est à dire près de 2000 ans après nous. Il vit avec son père, un génie dans son genre, sa mère, une historienne spécialiste de notre époque et ses deux presque frères : N1 et H1 qui sont des clones. Ils servent de réserve d’organes ou de tissus en cas de problèmes de santé. Mais ils se sont malencontreusement échappés de leur sommeil artificiel ! Et il ne faut bien sur pas oublier Obeurk, son chien intelligent qui a deux têtes. Cette famille du nom de Boyau est heureuse. Mais un événement les oblige à chambouler leur quotidien ennuyeux et faire un voyage dans le temps, à notre époque. Mais les voyages dans le temps sont strictement interdits !
Ce petit livre-jeu m’a plu car l’histoire était amusante et les jeux en tout genre font participer le lecteur.

Guillaume, 3° –  13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Et l’avis de Mu :

4014. Victor, 12 ans, vit avec ses parents (inventeur et historienne du 21ème siècle), ses deux clones H1 et N1, et son chien à deux têtes Obeurk dans ce monde qui a bien changé. On ne sort plus de chez soi, les rencontres sont virtuelles, et la nourriture artificielle et insipide… et, de fait, on ne connaît même plus les toilettes ! Alors, quand son père, qui a conçu une machine à remonter le temps, propose à sa petite famille un voyage dans le 21ème siècle pour y récupérer la télécommande qu’il y a perdu lors de son précédent séjour, personne ne se fait prier, même si cela est totalement interdit !

Un livre-jeu mêlé à un récit de science-fiction, qui nous entraîne dans notre monde avec un regard neuf. Chaque étape du voyage ou de la vie de notre adolescent du 15ème siècle est ponctuée d’énigmes à résoudre (message codé, mots croisés, charade, labyrinthe, cherche et trouve, rébus, etc…) qui nous font avancer dans le récit. Car notre famille Boyau n’y connaît pas grand chose à notre mode de vie et a bien besoin de vous, lecteur du 21ème siècle, pour lui expliquer certaines choses ! Il y est question d’amour et d’amitié sur fond d’humour. Il y est question également d’un regard sur notre société et son évolution vers un monde aseptisé et un peu trop connecté et virtuel. 

Un livre très facile à lire pour jeunes lecteurs dès le CM1 qui permet d’aborder le thème de la science-fiction en toute simplicité ! En revanche, merci aux élèves de faire les jeux dans leur tête, sinon le livre sera à usage unique au CDI !

Enregistrer

Jacquot et le grand-père indigne, de Yves Grevet

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Jacquot et le grand-père indigne, de Yves Grevet

Jacquot vit seul avec sa mère dans un petit appartement parisien. Il ne connait pas son père et ses grands-parents maternels ne l’aiment pas. Ni bonjours, ni mots gentils ne sortent de leur bouche. Heureusement, sa mère est là ! Il l’aime beaucoup et vice-versa. Mais un jour, Jacquot apprend que sa grand-mère est décédée. Et son grand-père, le temps de se remettre, va venir habiter quelques temps chez eux … ce qui ne plait que moyennement à Jacquot…

J’ai trouvé ce livre très touchant et débordant d’émotions. Il était rapide à lire et très compréhensible. Une histoire sur les relations familiales dans un cercle restreint de trois personnes où les tensions sont bien présentes.

Guillaume , 13 ans, 3°, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

L’histoire d’Helen Keller , de Lorena A . Hickok

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

L’Histoire d’Helen Keller, de Lorena A. Hickok

Résultat de recherche d'images pour "l'histoire d'helen keller"Voici l’histoire d’Helen Keller, une jeune fille sourde, muette et aveugle à cause d’une congestion cérébrale qui l’a frappée à 2 ans.

La jeune fille est donc murée dans le silence et l’obscurité.

Ses parents eux, ont fait beaucoup de visites à de grands médecins qui, face à Helen, sont impuisants. Le Docteur Bell, un scientifique spécialisé dans l’audition des enfants sourds, leur avait conseillé Michael Agnagnos, directeur de l’école  » Pekins  » qui avait réussi à communiquer avec une femme nommée Laura Brigman, elle aussi sourde, muette et aveugle. Celui-ci leur envoie à leur domicile Ann Sullivan, qui deviendra la maîtresse d’Helen.

Ann réussira-t-elle à sortir Helen du silence et de l’obscurité ?

Et que fera celle-ci de sa vie future ?

Une histoire vraie et très touchante qui est une biographie d’Helen Keller, personnage qui a réellement existé, né à la fin du 19e siècle. Helen Keller a également écrit son autobiographie en 1954 et qui est  « Sourde, muette et aveugle : histoire de ma vie  » disponible au CDI.  J’aimerais bien la lire car cela serait très intérressant e de connaître en plus son avis personnel, ses propres sentiments et ressentis.

Le Dr Bell est un remarquable savant. C’est en essayant de mettre au point un appareil pour redonner une certaine acuité auditive aux enfants sourds, qu’il a inventé le téléphone.

Chloé, 4ème – 13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

L’écrivain abominable, de Anne-Gaëlle Balpe

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

L’écrivain abominable, de Anne-Gaëlle Balpe

L'écrivain abominableManolo n’aime pas  DU  TOUT  les livres ! Alors imaginez sa réaction quand sa maîtresse annonce qu’elle a invité un auteur nommé Roland Dale (clin d’oeil probable à l’auteur Roald Dahl). Manolo va passer la pire journée de sa vie entre incompréhension, peur et aventure car le comportement de l’auteur va très vite devenir inquiétant et suspect .

Une histoire  très originale, prenante jusqu’à la fin et très facile et rapide à lire. Ce livre est vraiment très bien. Il parle de lecture, des auteurs, mais à la manière d’une enquête et sur fond de fantastique, ce qui peut donner le goût de lire à tous ! Et n’oublions les illustrations de Ronan Badel, en noir et blanc, très bien faites et tout à fait adaptées au texte

Chloé, 4ème – 13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Un roman d’aventures…(ou presque !), de Yaël Hassan

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Un roman d’aventures…(ou presque !), de Yaël Hassan

Sortie prévue le 7 septembre

Quand Nathan perd son travail, il peut enfin réaliser son rêve : écrire un roman d’aventures. Dans son roman, il racontera la vie de six enfants qui, le jour de Noël, se lèvent et se retrouvent suels : leurs parents ont disparu ! Un mot laissé par leurs parents leur indique qu’ils doivent se rendre chez un certain Jean. La tempête gronde dehors. rien ne se passera comme prévu. Parallèlement à l’écriture de son roman, Nathan l’écrivain vit aussi des aventures : sa maison de Blanchac vient d’être cambriolée et Broussard, un ancien camarade de collège,  a un comportement vraiment bizarre… Un roman d’aventures (ou presque !) vous attend, alors foncez ! C’est un livre vraiment très bien, j’ai beaucoup aimé lire deux histoire en parallèle, avec le roman de Nathan et sa propre vie. Les commentaires d’écriture qui ponctuent l’écriture du roman est original, de même que ce soit par la voix de Simon (le fils adolescent de Nathan) que la 4ème de couverture soit écrite. En fin d’ouvrage, des lettres d’éditeur en réponse à l’envoi du manuscrit de Nathan étaient vraiment très drôles !

Chloé, 5ème – 12 ans, memebre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Et l’avis de Mu :

Nathan est catastrophé : il vient de perdre son travail ! Mais sa femme le rassure, avec ses indemnités chômage et son salaire à elle, ils ont le temps de voir venir un peu… Pourquoi ne profiterait-il pas de cette occasion pour réaliser son rêve : écrire un roman… d’aventures ? Il n’en faut pas plus à Nathan pour retrouver le moral et commencer le projet de sa vie. son meilleur critique : son propre fils qui va lire son manuscrit au fur et à mesure et lui donner des conseils avisés. Le jour où leur maison de famille de Blanchac est cambrioléE, Nathan en profite pour s’installer là-bas, au calme, pour se concentrer sur sa tâche… Lui-aussi va vivre des aventures !

Le roman est double : d’un côté l’histoire de Nathan, ancien journaliste, qui avait enquêté sur le nucléaire à ses débuts et qui est l’auteur du roman d’aventures en cours d’écriture, de l’autre, l’histoire de six adolescents qui ne se connaissent pas mais qui, le  matin de Noël vont se retrouver seuls et se regrouper : leurs parents, qui travaillent  à la Centrale nucléaire voisine, ont tous été réquisitionnés ! Que se passe-t-il ? En plus de  la tempète qui se prépare, ils vont devoir affronter bien d’autres péripéties ! Vont-ils en sortir indemnes ? Vont-ils revoir leurs parents ?

Un roman à plusieurs voix, à plusieurs écritures, plein de rebondissement et joyeux. Les deux histoires sont écrites avec des polices de caractères différentes, ce qui permet  aux lecteurs moins aguerris de se repérer facilement dans l’histoire.  De plus, le roman de Nathan est parsemé de notes sur les personnages, les règles d’écriture, le vocabulaire qui sont vraiment rigolotes ! Même si ce genre d’exercice est original de la part de Yaël Hassan, on retrouve néanmoins ses thèmes fétiches de la famille, et elle a su apporter une touche sérieuse en choisissant le sujet brûlant du nucléaire.

Un très bon petit moment de lecture !