Le fils du chevalier Têtenlère, de Stéphane Daniel

Lancelot n’est pas le fils du chevalier Têtenlère pour rien ! Aussi distrait que son père, le tir à l’arc n’est vraiment pas son fort car en se tournant vers les autres, il oublie de baisser son arc ! Le maître d’armes est désespéré… Mais à côté de lui, son amie Guenièvre ne fait guère mieux… Sa flèche est allée se perdre dans la forêt de Mortbois où personne ne doit s’aventurer car elle abrite sorcières et dragons. Pourtant, Guenièvre tient beaucoup à sa flèche qu’elle s’est elle-même fabriquée, et ne réfléchis pas à deux fois pour partir à sa recherche. Et Lancelot est peut-être un Têtenlère, mais il est courageux et ne la voyant pas revenir, n’hésite pas une seconde à se lancer sur ses traces… Quelles aventures attendent nos jeunes amis dans cette sinistre forêt ?

Un roman d’aventure médiévale qui déploie tous ses ingrédients pour captiver le jeune lecteur : la forêt interdite, le dragon à vaincre, la sorcière, un gardien, l’amitié, le courage, le tout dans un rythme vif et illustré de manière très  humoristique.

Un texte  court, aéré et de nombreuses illustrations facilite la lecture dès le plus jeune âge (CE1)

Basile contre les Têtes-en- fer, de Gérard Moncomble

 

basile contre les tetesBasile prend la lance d’Azul pour aller combattre les Têtes-en-fer.

Lui qui n’aime pas se battre, que peut-il faire ?

Aventure à partir de 8 ans.

Lorenzo, CM2 – un p’tit dévoreur de livres de Salé Lou Potier

Une chronique des élèves de l’école primaire voisine, l’école Salé Lou Potier. Vous avez, vous aussi, lu le livre ? Alors,  chers lecteurs de ce blog, pour les encourager, n’hésitez pas à poster un commentaire en donnant votre avis !

Résumé de l’éditeur : La lance à la main, Basile frissonne. Impressionné par l’adversaire.
– Malepeste, gredin ! Tu es plus couard qu’une grenouille ! Basile baisse la tête sans répondre. Et qu’aurait-il pu dire ? Qu’il déteste se battre ? Qu’il n’aime pas ces jeux d’armes ? Impossible. Il est fils de Turpin de Coquelain, et, à douze ans, son avenir est tout tracé. Écuyer, chevalier, puis capitaine. Un avenir de guerrier. C’est du moins ce que son père espère…

 

L’envol du cygne, de Anne Ferrier

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Les Compagnons au loup, 2. L’envol du cygne, de Anne Ferrier

Résultat de recherche d'images pour "l'envol du cygne anne ferrier"
Pages : 226 pages
A partir de 11 ans

 

L’Envol du Cygne est la suite du roman La meneuse de bêtes, c’est-à-dire le deuxième tome de la série « Les compagnons au loup. » 

L’HISTOIRE  :

Accompagnée de son fidèle loup et de Gabriel le jongleur, Ysane reprend la route à la recherche de son père avec comme seul indice une drôle de croix que sa mère lui avait gravée dans le dos.  Durant ce voyage, nos héros vont encore faire des rencontres comme celle de Kateline qui va d’ailleurs remettre en cause la relation complice qui unit Ysane et Gabriel et ils vont devoir faire face à une vague de meurtres dans le village. La fin du livre est inattendue sachant que l’un des indices du départ avait toute son importance pour la résolution de l’énigme…

CE QUE J’EN PENSE  :
Cette suite est très réussie et l’action ne manque pas. De plus, l’écriture d’Anne Ferrier est agréable. Grâce à elle, on retrouve Ysane, Gabriel et Loup dans la suite de cette aventure, ce qui nous permet de découvrir Ysane qui de naturel froide nous apparaît maintenant plus attachante.  On espère un prochain tome !

Axel, 4e – 13 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Une série qui plaît à chaque lecteur du CDI qui s’est lancé dans l’aventure ! Une série idéale pour les listes thématiques de français concernant le Moyen Age.

Les aventures de Robin des Bois, de Russell Punter et Mattéo Pincelli

Robin des bois, le défenseur des opprimés !

bois.jpg

Qui ne connaît pas Robin des Bois, ce célèbre brigand au grand cœur, ce justicier qui défend la veuve et l’orphelin, qui prend aux riches pour donner aux pauvres ? Un personnage qui a traversé les temps, dont les exploits ont été racontés par de nombreux auteurs. Robin des Bois avait des hommes de mains, de joyeux compagnons qui n’hésitaient pas à l’aider dans sa quête de justice. Cette bande dessinée est un récit palpitant qui va entraîner le lecteur dans une grande aventure pleine de rebondissements. Les illustrations sont superbes, dynamiques, elles nous happent littéralement. Le lecteur a vraiment l’impression de faire partie de l’histoire. Les dialogues sont épurés, bien répartis sur les planches. A la fin de son ouvrage, l’auteur nous dresse un historique du personnage de Robin des Bois qui complète à merveille la bande dessinée. Avec une très belle couverture cartonnée qui attire l’œil et qui accroche.

Enregistrer

L’apprentie sage -femme, de Karen Cushman

Leçon de vie…

apprentie.jpg

L’histoire se passe en Angleterre, au Moyen-âge. Une jeune fille d’une douzaine d’années, affamée, sale, tremblante, est découverte dans un tas de fumier par la sage-femme du village. Moyennant gîte et couvert, elle se met au service de cette femme qui a besoin d’une apprentie. Celle-ci est très autoritaire et voit bien le profit qu’elle pourra tirer d’une telle situation. La gamine fait toutes les plus sales corvées et suit Jane la sage-femme dans toutes ses interventions. Celle-ci va l’appeler Cafard. L’enfant redouble d’efforts dans son travail pour être sûre de pouvoir rester…Au fil du temps, elle observe les gestes de Jane lors des accouchements et apprend vite. Un jour, alors que Jane s’absente, Cafard intervient auprès d’une femme et fait naître avec succès son enfant. La nouvelle fait le tour du village et sa maîtresse rentre dans une colère noire l’accusant de lui prendre sa clientèle.

La fillette va réussir petit à petit à se faire une place, elle, la « sans nom « , la « sans famille », elle si souvent moquée ! Elle va apprendre un métier, avoir des projets. Mais rien ne se fera facilement, les embûches, les obstacles seront son quotidien mais c’est une battante. Elle fera des rencontres qui vont l’aider.

Dans ce roman, la quête de l’identité est mise en avant et pour notre héroïne cela passe par un prénom qu’elle se choisira. Ensuite le savoir, l’apprentissage, la transmission sera très important si elle veut s’en sortir. L’auteur, très intéréssée par l’époque médiévale retranscrit avec justesse le Moyen-Age et la culture populaire

Souvent adapté au théâtre, ce roman a obtenu la récompense du prix littéraire Newbery en 1996, récompensant le meilleur livre jeunesse américain.

Emilie et le crayon magique, de Henriette Bichonnier

Prisonnière des dessins…

emilie.jpg

Emilie adore les histoires de châteaux forts, de chevaliers. D’ailleurs, elle doit inventer la suite d’une histoire médiévale que la maîtresse a commencé de lire en classe. Elle est excitée et s’empresse de rentrer à la maison pour se mettre au travail. En chemin, elle glisse sur quelque chose de rond….OH un crayon ! Elle le ramasse et le met dans sa poche. Au bout de quelques pas, elle entend une petite voix… Mais ce n’est pas possible, c’est le crayon qui l’interpelle ! Ce crayon est magique, non seulement il parle, mais les dessins qu’il réalise deviennent vivants. Curieuse, Emilie se lance dans des croquis qui prennent tout de suite vie. Le crayon la met en garde et essaie de freiner la petite fille mais celle-ci fascinée, ne s’arrête plus. Elle veut tester les pouvoirs de son crayon et dessine des châteaux, des chevaliers, une porte ……Le château se matérialise et Emilie n’a plus qu’une envie, c’est d’y entrer. Tout simplement, elle franchit la porte et prend place dans l’histoire. Emilie va se retrouver dans des situations très rocambolesques. Mais il faudra aussi penser à revenir. Et là, un obstacle de taille va se dresser devant elle.

Emilie est une jeune fille très intrépide, indépendante et un peu têtue mais qui arrive toujours à trouver une solution pour se sortir du pétrin. Une histoire drôle qui charmera nos jeunes lecteurs et qui ne regarderont plus leurs crayons  de la même façon ! Elle en a de la chance Emilie !

Enregistrer

Enregistrer

La Rose noire, 5 récits du Moyen Age – recueil de nouvelles

Transportez-vous au coeur du Moyen-Age, de ses mystères, de ses croyances !

Résultat de recherche d'images pour "la rose noire rageot"Ce recueil de nouvelles comprend : La rose noire, de Alain Surget ; Les treize coups de minuit, d’Evelyne Brisou-Pellen ;  L’épée de la Pucelle, de Christian Grenier ; Le puits maudit,  de Aubert e tCavali ;  La clé de feu,  de Jean Molla, pour la plupart des valeurs sûres de la littérature jeunesse, donc.

Ces cinq récits, de cinq auteurs différents ont la puissance des croyances du calendrier catholique médiéval ô combien présent dans ces années où l’Eglise toute puissante dictait sa loi et détenait le savoir, son savoir distillé au rythme des fêtes du moment. A lire absolument pour les climats dérangeants, une ambiance lourde où les épidémies et la mort faisait partie de l’ordinaire et du quotidien de chacun.

A la fin de l’ouvrage, une biographie des auteurs nous en apprend plus sur chacun en évoquant leurs parcours respectifs.