Le carnet d’Allie, 1. Le déménagement, de Meg Cabot

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Je m’appelle Allie et j’aime inventer des règles de la vie de tous les jours que moi et mon entourage devront respecter. Et ces règles, je les inscris dans un carnet.  Comme par exemple une règle de l’amitié qui est de traiter tes amies comme tu voudrais qu’elles te traitent. Mais je ne fais pas que ça… vous le découvrirez en lisant ce livre !

J’adore ce livre. Il pousse à lire les autres livres de la série tellement il est bien (8 en tout à ce jour – mais le CDI ne possède que le premier tome pour l’instant) ! J’ai beaucoup aimé le passage du déménagement qui chamboule la vie d’Allie. Mais il se passe plein d’autres choses tout au long de la lecture, du coup on ne peut pas refermer le livre comme ça. Ce qu’il y a de plus important, ce sont les relations entre les personnages,  soit avec de bonnes personnes -c’est ce qu’on appelle l’amitié- , soit avec de moins bonnes. Mais le plus dur pour Allie, ce sera de tout quitter pour ouvrir une nouvelle page de vie. Ce roman est illustré en rose et blanc de manière humoristique. 

 

Léana, 6ème, membre des dévoreurs de livres d’Arsène

Les secrets de Strom, 1. Le labyrinthe des âmes, de Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Un second cycle pour la série à succès « Strom » !

Les secrets du StromLe labyrinthe des âmesRaphaël et Raphaëlle Chêne,15 ans, lycéens et chevaliers depuis deux ans, les jeunes Séides, s’entraînent pour être digne de l’héritage de leurs parents. Mais lorsque d’étranges fuites ( ou plutôt des inondations !) se produisent et que Numéro 7 est accusé, ils vont devoir réfléchir pour espérer sauver leur supérieur.

J’ai adoré ce livre, mystérieux et captivant. Il se lit d’une traite et il est aussi intéressant et captivant que le premier cycle de Strom, si ce n’est plus !  Je le conseille vivement. On change de série tout en restant dans le même contexte (c’est à dire le fantastique). Ce tome se passe deux ans après « la 37ème prophétie ». 

Eléa, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Danse !, 1. Nina, graine d’étoile, d’Anne-Marie Pol

 

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Nina, graine d’étoile, le premier tome d’une série qui se déroule dans le monde de la danse.

Nina rêve d’être une étoile. Son père est au chômage. Elle est à l’école de danse de Fabiola, sa prof de danse. Un jour, elle apprend que sa meilleur amie Zita va quitter l’école de danse pour aller dans une école supérieure…

Je trouve que ce livre est super et que tous les lecteurs peuvent le lire à partir de 8-9 ans.

Tout le monde peut le lire même s’ils n’aiment pas spécialement la danse !

Léana, 6ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Le CDI  possède les 8 premiers tomes de cette série. Si vous avez aimé le 1er, n’hésitez pas à emprunter la suite ! On y suit Nina qui poursuit son rêve de devenir danseuse étoile…

Simon Thorn, 2. Simon Thorn et le nid de serpents, d’Aimée Carter

Présentation de l’éditeur : Simon Thorn sait depuis peu qu’il n’est pas un garçon comme les autres : il a le don de se transformer en animal. Alors qu’il s’habitue à sa nouvelle vie dans le REPAIRE, l’école pour les Animalgames, il reçoit des nouvelles inespérées de sa mère, enlevée par son terrifiant grand-père, le roi des oiseaux. Ce dernier cherche à reconstituer une arme si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur tous les royaumes animaux. Guidé par l’indice laissé par sa mère sur une carte postale, Simon et ses amis se lancent dans un périlleux voyage qui les mènera au cœur du danger.

Simon et Nolan, son frère jumeau, sont les héritiers du roi animal, un animalgame très puissant qui se servait d’une arme pour voler les transformations animales. Simon se sauve du Repaire pour trouver les morceaux de l’arme et retrouver sa mère, enlevée par son tyrannique grand-père. L’aventure commence… 

Pour profiter de ce second volet des aventures de Simon Thorn, lisez sans faute le tome 1… qui se termine d’une manière qui nous donne envie de connaître rapidement la suite. Moi, je l’ai relu rapidement avant de me replonger dans l’histoire de cette série fantastique ! C’est plein de rebondissements, d’aventure, il y a de la tristesse, de la colère, de l’angoisse.

Le troisième et dernier tome de cette série est déjà sorti et j’ai hâte de le découvrir !

Jérémy, 5ème

 

Pratiquement tous les Animalgames ne pouvaient se transformer qu’en un animal, un seul. Et chacun appartenait à l’un des cinq royaumes animalgames : mammifères, oiseaux, insectes, reptiles et créatures sous-marines. Mais Nolan était différent. Il était l’héritier du Roi animal, un tyran qui avait obtenu le pouvoir de prendre la forme de n’importe quel animal, ce qui le rendait invincible.

Si quelqu’un d’autre apprenait que la lignée du Roi animal existait encore, une nouvelle guerre commencerait entre les cinq royaumes animalgames, et cette fois, tout le monde chercherait à tuer Nolan.

Gardiens des cités perdues, 5. Projet Polaris, de Shannon Messenger

Gardiens des cités perduesProjet PolarisAprès quelques semaines à Exillium, l’école réservée aux bannis, Sophie, Dex, Biana, Fitz et Keefe sont de retour à l’académie Foxfire. Membres du Cygne Noir depuis peu, ils luttent toujours contre les Invisibles, qui multiplient leurs attaques. Lorsqu’ils risquent une guerre avec les ogres, ils entendent parler d’un mystérieux « projet Polaris »… dont la clé serait liée à Keefe, qui tente en vain de se dépêtrer de son passé. 

Tout comme pour les quatre premiers tomes, on ne peut plus s’arrêter une fois le livre commencé ! Quand j’ai fini ce tome et comme je n’avais pas le tome 6, je n’avais tellement pas envie de quitter cet univers que j’ai relu les tomes 1 et 2 pour y rester !

Eléa, 11 ans -6ème, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Gardiens des cités perdues, 4. Les Invisibles, de Shannon Messenger

Sophie rejoint le Cygne noir, l’organisation clandestine qui lui a fait voir le jour. Accompagnée de Dex, Biana, Keefe et Fitz, elle part pour Florence où elle espère trouver des réponses à ses questions sur les Invisibles, l’organisation de rebelles qui a si souvent cherché à la tuer !

C’était GENIAL ! Chaque tome de cette série apporte son lot de surprises et donne systématiquement envie de plonger dans le tome suivant. Traitrise, amour, amitié sont au rendez-vous. Une série qu’il faut absolument découvrir et à posséder sans hésitation dans tous les bons CDI de collège.

J’avoue adorer également les illustrations de 1ère de couverture qui permettent d’entrer dans la magie de ce livre avant même de l’ouvrir.

Eléa, 6ème – 11 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Gardiens des cités perdues, 3. Le grand brasier, de Shannon Messenger

Sophie, Keefe et Sandor, le gobelin-garde du corps, doivent se téléporter au sanctuaire pour rendre visite à Silveny, la seule femelle licorne existant au monde. Mais la téléportation tourne mal et ils se retrouvent dans le néant. En cherchant à quitter ce lieu pour rejoindre leur maison d’Havenfield, ils se retrouvent à San Francisco, l’une des cités interdites, devant l’ancienne maison de Sophie, dans le monde humain. C’est en trouvant une étrange bouteille verte que les péripéties vont commencer…

J’ai adoré ce livre car il y a de la magie, un peu d’amour et énormément d’amitié. J’attendais cette suite avec impatience car j’avais dévoré les tomes 1 et 2 empruntés au CDI (merci aux éditions PKJ de nous avoir offert la suite pour notre projet de blog !). Ce nouveau tome se lit vite car il est dépourvu de temps mort. On est de plus très content de rencontrer de nouveaux personnages. Je le conseille vivement (pour ma part, je crois que je l’ai même encore préféré aux deux premiers tomes !) Et je n’ai pas attendu plus longtemps pour commencer le tome 4 que je vous présenterai très bientôt.

Eléa, 6ème – 11 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène