Simon Thorn, 2. Simon Thorn et le nid de serpents, d’Aimée Carter

Présentation de l’éditeur : Simon Thorn sait depuis peu qu’il n’est pas un garçon comme les autres : il a le don de se transformer en animal. Alors qu’il s’habitue à sa nouvelle vie dans le REPAIRE, l’école pour les Animalgames, il reçoit des nouvelles inespérées de sa mère, enlevée par son terrifiant grand-père, le roi des oiseaux. Ce dernier cherche à reconstituer une arme si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur tous les royaumes animaux. Guidé par l’indice laissé par sa mère sur une carte postale, Simon et ses amis se lancent dans un périlleux voyage qui les mènera au cœur du danger.

Simon et Nolan, son frère jumeau, sont les héritiers du roi animal, un animalgame très puissant qui se servait d’une arme pour voler les transformations animales. Simon se sauve du Repaire pour trouver les morceaux de l’arme et retrouver sa mère, enlevée par son tyrannique grand-père. L’aventure commence… 

Pour profiter de ce second volet des aventures de Simon Thorn, lisez sans faute le tome 1… qui se termine d’une manière qui nous donne envie de connaître rapidement la suite. Moi, je l’ai relu rapidement avant de me replonger dans l’histoire de cette série fantastique ! C’est plein de rebondissements, d’aventure, il y a de la tristesse, de la colère, de l’angoisse.

Le troisième et dernier tome de cette série est déjà sorti et j’ai hâte de le découvrir !

Jérémy, 5ème

 

Pratiquement tous les Animalgames ne pouvaient se transformer qu’en un animal, un seul. Et chacun appartenait à l’un des cinq royaumes animalgames : mammifères, oiseaux, insectes, reptiles et créatures sous-marines. Mais Nolan était différent. Il était l’héritier du Roi animal, un tyran qui avait obtenu le pouvoir de prendre la forme de n’importe quel animal, ce qui le rendait invincible.

Si quelqu’un d’autre apprenait que la lignée du Roi animal existait encore, une nouvelle guerre commencerait entre les cinq royaumes animalgames, et cette fois, tout le monde chercherait à tuer Nolan.

Simon Thorn, 2. Le nid de serpents

Vous avez aimé le tome 1 des aventures de Simon Thorn,  Le sceptre du Roi animal, alors, n’hésitez pas à venir découvrir le tome 2 au CDI : Simon Thorn et le nid de serpents sorti en avril 2018. Un immense merci aux éditions Michel Lafon pour ce don !

 
Présentation de l’éditeur :

 

« Simon Thorn sait depuis peu qu’il n’est pas un garçon comme les autres : il a le don de se transformer en animal. Alors qu’il s’habitue à sa nouvelle vie dans le Repaire, l’école pour les Animalgames, il reçoit des nouvelles inespérées de sa mère, enlevée par son terrifiant grand-père, le roi des oiseaux. Ce dernier cherche à reconstituer une arme si puissante qu’elle lui permettrait de régner sur tous les royaumes animaux. Guidé par l’indice laissé par sa mère sur une carte postale, Simon et ses amis se lancent dans un périlleux voyage qui les mènera au cœur du danger. »

Le tome 3  est à paraître bientôt

La louve, d’Antoine Déprez

Métamorphose…

Un jour d’hiver, alors qu’elle passe chercher son amie Lucie avant de se rendre à l’école, Romane apprend que celle-ci est malade. Sur le chemin, elle croise une louve qui la regarde et dont l’ombre grossit en la voyant. En arrivant sur la place, elle remarque un attroupement. Une colombe de glace est installée en haut d’un perchoir avec un mot de la louve laissée aux villageois : la colombe est un sortilège. Avant sa fonte complète, les villageois doivent rendre à la louve sa fille capturée par le père de Lucie sinon Lucie mourra… Or, cela est impossible, la peau du louveteau a déjà servi à confectionner un manteau à sa fille… Romane va chercher le moyen de sauver son amie… Aidée de ses amis, elle va se glisser dans la peau du louveteau et aller à la rencontre de la louve.

Dans le froid hivernal qui nous saisit, on traverse ce texte très original qui parle de thème durs comme la mort, le sacrifice, la transformation de l’être humain en bête avec un . Le point de vue du texte qui donne la parole à Romane adoucit cette sensation d’étrange puisque, elle, pour sauver son amie, va accepter cette transformation. Elle, l’orpheline, gagne une famille mais perd ses amis. Romane a un fort caractère, beaucoup d’assurance, elle sait ce qu’elle fait et n’hésite pas dans sa démarche. Un texte fort, poétique, dérangeant, à la construction répétive, où les illustrations parfois rondes et colorées, parfois sombres et presque effrayantes crée une atmosphère propice à l’imaginaire.

 

Animale – La malédiction de Boucle d’Or, Victor Dixen

Métamorphose

106715918_oBlonde, une magnifique jeune femme de 17 ans dotée d’une extraordinaire chevelure dorée, a passé sa vie dans un couvent. Pensionnaire depuis son plus jeune âge, recueillie par les ursulines, elle est la risée de ses consœurs issues de familles très aisées et notamment de Bérénice qui ne cesse de se moquer de sa maladresse et de son aspect maladif. Le fait est que la pauvre Blonde est affublée de lunettes aux verres teintés et qu’elle est obligée de rester à l’abri de la lumière après des malaises à répétitions dès son plus jeune âge. Mais un jour, la jeune fille va pouvoir révéler toute sa beauté en pausant pour le séduisant Gaspard, un apprenti tailleur de pierre venant rénover une statue au couvent. Les deux jeunes gens tombent immédiatement sous le charme l’un de l’autre…

Dans le même temps, Blonde a reçu la visite dans sa chambre, en pleine nuit, d’un homme inconnu qui lui a fourni un dossier d’enquête qui semble la concerner. Il évoque un épisode marquant de la vie de Gabrielle de Brances. 17 ans plus tôt, la jeune femme relate un événement incroyable à savoir comment elle s’est égarée dans une forêt avant de se retrouver enfermée dans une chaumière au fond des bois, séquestrée par des créatures à peine humaines…

J’avoue que j’étais un peu réticente avant d’entreprendre la lecture de cette réécriture du célèbre conte Les Trois Ours de Robert Southey plus communément connu sous le titre de Boucle d’Or. Mais j’ai très vite été happée par la narration au rythme soutenu qui ne laisse pas au lecteur un instant d’ennui. J’ai aussi apprécié le fait qu’il y ait un véritable travail de recherche historique effectué pour insérer le conte dans la période pour le moins chamboulée des guerres napoléoniennes mais également dans la mythologie des pays nordiques ainsi que dans les secrets du Vatican.

A la fois conte fantastique et roman d’amour et d’aventure, Animale réussit le coup double de divertir le lecteur tout en livrant une réflexion sur les questions d’humanité et d’animalité. La Belle et la Bête ne pourraient bien se révéler être qu’une seule et même personne et l’amour ne saurait se contenter de s’en tenir aux apparences.  Un roman palpitant qui a reçu le Grand Prix de l’Imaginaire 2014

Le renard de Morlange, d’Alain Surget

Nuits de pleine lune

Moyen Age. Le seigneur Renaud de Morlange est un seigneur cruel. Un jour, alors qu’il se promène en forêt, il rencontre un vieil ermite qui le menace d’être transformé en renard les soirs de pleine lune, tout en gardant son esprit humain, s’il refuse de faire pénitence et de faire le Bien autour de lui. Cette malédiction va avoir lieu et le rendre vulnérable face aux dangers de la forêt. Va-t-il réussir à changer ? Cette histoire serait une adaptation du lai de Bisclaveret de Marie de France. Il est vrai que le loup-garou est ici transformé en « renard-garou » et que notre seigneur n’a rien de bon, contrairement au récit original. D’ailleurs, cette méchanceté du personnage principal fait que l’on n’arrive jamais à réellement avoir pitié de son sort ni peur pour sa vie… La rédemption finale est-elle plausible ? A-t-on envie d’une fin heureuse, rien n’est moins sûr ! Et je ne vous dirais pas comment cela se termine ! Dans ce livre, on découvre des facettes de la vie médiévale, les élèves s’initient sans difficulté aux joies de la lecture de romans fantastiques. Et ces histoires de pleine lune continuent à fasciner petits et grands, non ?