L’école du Bien et du Mal, tome 5: le cristal du temps, de Soman Chainani

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Après la trahison de Rhian, Agatha a réussi à s’enfuir. Désormais, elle erre, désespérée. Un imposteur a été nommé roi de Camelot. Agatha cherche de l’aide dans le Bois de l’Infini. En vain… Elle se tourne alors vers l’école du Bien et du Mal. Les élèves l’acclament, ils veulent libérer la forêt. Car Rhian veux détruire le Storien et semer le chaos sur les Bois. La résistance s’organise… Après la trahison de Rhian, Tedros est fait prisonnier. Il ne sait plus à qui faire confiance : Sophie est devenue la reine de Rhian. Celui-ci, son meilleur ami et meilleur chevalier, l’a trahi et a usurpé le trône. De plus, la nouvelle de son exécution est rendue public. Il lui reste peu de temps à vivre… Après la trahison de Rhian, Sophie a deux options : devenir la reine de Rhian, le traître, ou mourir. Elle choisit d’être couronnée pour trouver un moyen d’aider Tedros et Agatha. Mais elle est tiraillée… Ce dont elle a toujours rêvé (être reine) est à portée de main. Mais, pour cela, elle doit trahir ses amis…

J’aime beaucoup cette série, depuis le tome 1 ! Dans ce livre, il y a beaucoup de révélations surprenantes. La couverture est très belle. Il y a un « chapitre oublié » à la fin, ce qui est très original. Je le conseille vivement. Je trouve vraiment bien l’idée d’une école pour apprendre aux héros les vertus du Bien, et à leurs Némésis, à être détestables.

Dans la forêt ancestrale,

Une école de Bien et du Mal.

Deux tours se ressemblant,

L’une pour les purs d’esprit,

L’autre pour les méchants.

Si vous essayez de vous enfuir,

Vous échouerez,

Car le seul moyen d’en sortir,

Est d’intégrer un conte de fées.

Eléa, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

L’école du bien et du mal, 4. Rêves de gloire, de soman Chainani

Résumé de quatrième de couverture : Nommée Doyenne, Sophie est bien décidée à donner au Mal un souffle nouveau. Mais, pour Agatha et Tedros, partis régner sur Camelot, tout semble différent : autrefois paisible, le royaume du roi Arthur est à présent au bord de la révolte. Isolés les uns des autres, Sophie, Agatha et Tedros parviendront-ils à éviter les dangers qui les guettent ?

Un tome 4 plein de rebondissements à lire sans hésiter pour les fans de cette série. Et pas d’affolement si vous trouvez la fin trop énigmatique ou ne clôturant pas suffisamment la série : c’est normal, un tome 5 est en cours d’écriture : A crystal of time ! Sortie prévue en anglais en mars 2019 pour les plus courageux d’entre vous !

L’école du bien et du mal. 3. Le dernier conte, de Soman Chainani

L’école du bien et du mal. 3. Le dernier conte, de Soman Chainani

Couverture du livre : L'école du Bien et du Mal, tome 3 : Le Dernier ConteEn embrassant le Grand Maître, Sophie décide de rester à l’école, alors qu’Agatha et Tedros doivent retourner à Gavaldon où la magie des contes les abandonne. Tandis que Sophie devient la reine de l’école du bien et du mal, le soleil magique devient de plus en plus terne. Eh oui, le conte de Sophie et d’Agatha, en étant inachevé, empêche l’écriture d’autres contes ! Agatha va donc devoir sacrifier beaucoup de choses pour pouvoir récupérer Sophie et sauver le monde par la même occasion !

Même après plusieurs tomes, le suspens et l’action sont toujours présents. Cet univers des contes de fée revisités est vraiment original et ce tome est pour moi le plus réussi pour l’instant car les émotions y sont plus fortes et l’action encore plus présente. Ce n’est plus ici véritablement l’Ecole du Bien et du Mal, mais plutôt l’école des Anciens et des Nouveaux. Le Grand Maître, personnage machiavélique donne toute son intensité au récit.  On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer malgré un nombre de pages conséquent. Je suis pressé que le tome 4 sorte en français pour pouvoir le « dévorer » à son tour !

Guillaume, 3°- 13 ans, membre des dévoreurs de livres d’Arsène.

 

L’école du bien et du mal, 2. Un monde sans princes, de Soman Chainani

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

L’école du bien et du mal, 2. Un monde sans princes, de  Soman Chainani

Garçons contre filles

De retour à Gavaldon, Sophie et Agata retrouvent une vie qui ne ressemble en rien à un conte de fée. Lorsqu’Agata fait le vœu secret d’une autre Fin Heureuse, elle rouvre accidentellement les portes de l’École du Bien et du Mal et replonge dans un tout autre monde que celui qu’elle a connu : désormais, les sorcières et les princesses résident à l’École des filles dont la doyenne est Evelyn Sader la sœur du très connu prophète Sader où on leur enseigne la vie sans princes… tandis que les garçons campent dans les trois tours du mal avec la tour du maître qui suit le storien détenu par le légendaire Tedros, fils d’Arthur. Et la guerre se prépare entre les deux écoles…

Le roman ne perd rien de son charme et continue dans une bonne lancée. Je suis pressé de lire la suite car le suspense est à son comble pour moi. J’espère que le tome 3 ne perdra pas le truc qui fait que nous sommes tenu en haleine durant tout le texte.

 Guillaume, 4° – 12 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

L’école du bien et du mal, tome 1, de Soman Chainani

Erreur de casting …

l-ecole-du-bien-et-du-mal,-tome-1---l-ecole-du-bien-et-du-mal-586908-250-400Gavaldon, petit village isolé, se retrouve tous les quatre ans dans la terreur. Deux enfants du village sont enlevés, mais on ne sait pas vraiment quand, ni où, ni même de quelle manière. Les seules certitudes : l’un est bon, l’autre mauvais. Leur destination : « l’école du Bien et du Mal », centre qui forment les futures princes et princesses, sorciers et sorcières et autres personnages de contes de fées … L’objectif de celle-ci : faire apparaître les enfants dans le prochain conte de fée comme héros ou héroïne.

Sophie, jeune fille, du village souhaite à tout prix être kidnappé pour intégrer l’école des « Toujours », habillée en rose, toujours bien apprêtée, qui sent bon la rose, elle est sûre d’être la future princesse. Agatha, elle, amie de Sophie vit dans un cimetière, habillée de noir et toujours de mauvaise humeur, ne croit pas en cette école.

Pourtant, leur tour est bien arrivé… Par une mauvaise nuit, Sophie est prête à partir. Agatha, elle, s’accroche par tous les moyens à son amie afin qu’elle ne parte pas. Le grand maître est enfin là et les emmène au sein de l’école. Sophie se retrouve dans un marécage, tandis qu’Agatha est déposée près de l’entrée du château des princesses.

Que se passe t-il ? C’est pourtant Sophie, la princesse, et non Agatha et sa mauvaise humeur !!!

Commence les cours, les rivalités et …. les problèmes !!! Sophie veut retrouver sa place coûte que coûte.

Il y a erreur, elle en est certaine … Les deux jeunes filles vont être confrontées à des situations auxquelles elles n’avaient pas du tout été préparées et auxquelles on aurait jamais pensé.

La vrai nature de chacun est au fond de son cœur.

Pour ce qui est de l’histoire, cela était intéressant d’être confronté à un style pas du tout classique concernant la construction d’un conte. En revanche, j’ai eu beaucoup de mal à me positionner et à entrer dans l’histoire, non pas à cause du récit en lui-même mais bien à cause de l’écriture confuse et brouillon qui est le point faible de ce livre. Le roman est écrit à la troisième personne, j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages que j’ai trouvé très clichés et pas assez développés.

Mon avis reste bien sûr personnel.  Ca peut être une bonne histoire pour les jeunes mais vraiment, à mon avis,  pas l’histoire de l’année ! Le concept d’inverser les rôles est intéressant mais trop de zones d’ombre persistent (des personnages ou autres individus apparaissent sans trop savoir pourquoi, mais l’auteur, pourtant, au fil de son écriture,  nous laisse penser qu’ils ont été explicités auparavant, ce qui n’est malheureusement pas du tout le cas). Je mettrais tout de même un bon point à ce livre concernant sa fin, qui reste intrigante et beaucoup plus intéressante que les trois quarts du livre, nous faisant réfléchir quand même sur le concept de Bien et de Mal dans notre monde.

Un deuxième tome existe, qui s’annonce plus intéressant vu la fin donnée à celui-ci. Je ne pense cependant pas lire le deuxième tome, l’histoire pour moi n’étant pas assez réelle et ayant été trop déçue par le style de l’auteur.

On laisse ouvert les commentaires à la discussion – que l’on espère nombreux !