Casse-noisette – le roman du ballet, de Pascale Maret

En cette veille de Noël, dans la maison du docteur Stahlbaum, les invités arrivent pour la réception. Parmi eux, M. Drosselmeyer, le parrain des enfants, Fritz et Clara. Celui-ci  a prévu un grand spectacle pour tous mais aussi des présents pour chacun des enfants. C’est ainsi que Clara reçoit un pantin vêtu d’un uniforme de hussard… C’est un casse-noisette ! Tout le monde le trouve bien laid, mais Clara est émerveillée… Bientôt, Clara s’assoupit, son pantin dans les bras… Soudain  réveillée par des rats, elle est secourue par son casse-noisette devenu vivant… Clara se trouve alors transportée dans un monde féérique où les jouets prennent vie.

Voici un livre original racontant l’histoire du ballet Casse-Noisette sous forme de roman. Le ballet avait été écrit d’après le livret d’Alexandre Dumas, adapté d’un conte d’E.T.A Hoffmann, sur une musique de Tchaïkovski. De très nombreuses photographies couleur ponctuent le texte, provenant de la version du ballet du chorégraphe Rudof Noureev, entré au répertoire de l’Opéra de Paris en 1985. Pour les amateurs de ballets, de spectacle et de féérie loin de Disney.

Dans le monde pestaculaire et terrib’de ma sœur Minnie et de son vilain lapin, de Lissa Evans

Il faut sauver les Doubidous !

minnie.jpg

Nos chères petites têtes blondes adorent qu’on leur lise en boucle leurs histoires préférées. Même s’ils les connaissent par cœur et qu’il n’y a plus de surprise, nos chérubins prennent toujours le même plaisir à les écouter. Mais qu’en est-il de celui qui doit s’y coller ? Eh bien, demandez à Fidge qui ne supporte plus le livre fétiche de sa soeur Minnie, les Woos Wimbley. Minnie qui a quatre ans, en redemande tous les soirs ! Elle traîne également partout, Lapirouze, un grand lapin en velours, un doudou bien encombrant que Fidge déteste. Les deux sœurs ne partagent pas le même univers et pourtant un concours de circonstances fera que Fidge va se retrouver coincée à l’intérieur de l’album préféré de sa petite sœur. Un monde farfelu, plein de couleurs, de féerie que Fidge ne pourra quitter qu’après avoir résolu des énigmes plus bizarres les unes que les autres. Mais elle n’est pas seule dans cette aventure qui va changer le sens de sa vie et l’amener à réfléchir sur ses émotions et ses comportements.

Un roman acidulé, un merveilleux voyage dans un monde imaginaire, un monde étrange et fantastique à la fois où se mêlent l’humour, la fantaisie, le suspens. Mais malgré la magie des histoires d’enfant et ce côté Alice au pays des merveilles, Lissa Evans va plus loin et appelle à la réflexion sur la tolérance, la différence, l’amitié, l’entraide. Une sorte de voyage initiatique pour les personnages.

La couverture, les illustrations font de ce conte, un très beau livre. La plume de l’auteur est légère et très agréable. Un récit amusant et bien rythmé. Un vrai régal !

Mon papa pirate, de Davide Cali

 

Moussaillons, embarquez à bord de l’Espoir !

Lorsque son papa revient à la maison, en Italie, une fois par an pour l’été, il raconte à son fils ses histoires de pirate. La mer, les trésors volés, les hommes d’équipage aux noms d’aventuriers : le Tatoué, le Barbu, Riquiqui, Bourrasque, etc. Pourtant, l’année de ses neuf ans, le papa n’est pas revenu et la maman a reçu un mystérieux télégramme. Ils devaient rejoindre le papa… en train… vers une destination qui ne voit pas la mer… Que lui est-il arrivé ? Est-il toujours vivant ? La réalité se révèlera pourtant différente de ce qu’imaginait le garçon.

Un album émouvant aux illustrations soignées aux couleurs chaudes qui rassurent. Le personnage du père est touchant, qui, pour protéger son fils de la réalité de sa vie, invente un univers extraordinaire fait d’aventures et de dangers. Et pourtant, c’est dans sa réalité qu’il puise toute son imagination en l’arrangeant simplement à sa façon pour transmettre à son fils un message d’espoir, de tendresse, d’amour et de courage.

Un très beau texte sur la transmission et l’amour filial dont il n’est pas possible de révéler le vrai sujet sans perdre un peu de poésie.

A lire sans hésitation !

 

Prunelle, de Yvon Mauffret

Une belle promesse…

pru.jpg

Prunelle nous plonge au coeur de la Bourgogne, dans la Puisaye, au nord de la Loire. Paysages verdoyants, belles forêts où les animaux peuvent encore vivre en toute liberté. Depuis quelques jours, un froid sec recouvre la région mais une agréable chaleur enveloppe la maison de Louis Simoneau, garde-chasse. Le feu crépite dans la cheminée, agréable moment que partagent sa femme et sa fille Anne-Lise. Louis va nourrir les sangliers et Anne-Lise ne raterait pour rien au monde ce moment. Aujourd’hui, c’est mercredi, elle va pouvoir monter dans la vieille camionnette de son père et parcourir la végétation couverte de givre. La jeune fille adore les animaux et elle céderait sa place à personne ! Sans leur intervention, les bêtes auraient du mal à passer l’hiver. Chaque jour, le père et la fille sont heureux de retrouver Prunelle, une laie que la grand-mère d’Anne-Lise a sauvée alors qu’elle n’était qu’un jeune marcassin. Une fois adulte, elle a regagné les bois mais elle est toujours restée fidèle à la famille. Le rôle d’un garde-chasse est aussi d’organiser des battues. En effet, des chasses sont programmées et c’est lui qui doit les orchestrer. Quand Monsieur Poiret-Moulin propriétaire du château et patron de Louis arrive, Anne-Lise comprend que le chant de ce doux paysage et de cette nature si apaisante va disparaître sous les tirs d’hommes sans scrupule. Des bêtes vont être abattues en masse et portées comme des trophées. Anne-Lise en est malade, mais si son père refuse de préparer cette grande chasse, il sera licencié. Tant pis, la jeune fille décide malgré tout, de mettre tout en œuvre pour compromettre la journée festive de Monsieur Poiret-Moulin. Pourra -t-elle éviter ce qui se prépare ?

Prunelle est une belle histoire de profonde amitié entre des hommes et des animaux. Des défenseurs de la nature qui vont vite se trouver confrontés à des hommes qui tuent pour le plaisir. Et cette histoire se passe près de chez nous, en Puisaye, étonnant hasard, n’est-ce pas ? 

Et alors ?

Et alors ?  est la toute nouvelle collection des éditions PKJ dont les ouvrages sont écrits par Elisabeth Brami, psychologue clinicienne et illustrés par Christophe Besse.

Résultat de recherche d'images pour "collection et alors  ? pkj brami"

La collection Et alors ? est ainsi présentée par l’éditeur sur la quatrième de couverture : « la collection qui ne raconte pas de salades aux enfants ! Des romans pour se débrouiller tout seul et dédramatiser les petits bobos du quotidien.

Des romans à la limite du petit livre documentaire qui permet aux enfants de mettre des mots sur leur mal-être à travers une fiction  simple qui raconte, à travers un personnage de leur âge, un problème du quotidien qu’ils peuvent vivre sans oser en parler.

Quatre titres à présenter aujourd’hui, à lire dès 7-8 ans, avec leur couverture cartonnée aux couleurs vives.

Présentation de l’éditeur :

LA MAITRESSE ME STRESSE ET ALORS ? - TOME 1

Tome 1  : La maîtresse me stresse et alors ?  À l’école, Tom est stressé par la maîtresse, Mme Brison, qui crie tout le temps. Par chance, cette semaine, la maîtresse est absente. Ouf ! Tom va enfin pouvoir souffler. Finis la peur de l’échec et les cauchemars la nuit! Il est temps pour Tom d’apprendre à se libérer de cette maîtresse qui le terrorise !

JE M'ENNUIE ET ALORS ? - TOME 2

Tome 2 : Je m’ennuie et alors ?  Où qu’elle aille, Emma s’ennuie. Inquiète, la petite fille se pose des questions. Alors, pour comprendre, elle écrit dans son journal secret : à propos des jours d’école interminables, des petits-déjeuners fades, des dimanches moches… Dès qu’elle s’ennuie, Emma écrit. Et, petit à petit, son ennui s’évanouit…

J'AIME PAS MON PRENOM ET ALORS ? - TOME 3

Tome 3 : J’aime pas mon prénom et alors ?   Habib a quatre problèmes : il n’aime pas son prénom ; il n’aime pas ses surnoms ; il ne comprend pas pourquoi ; et il n’arrive pas à le faire comprendre. À l’arrivée d’une nouvelle élève dans la classe, il se rend compte qu’il n’est pas tout seul. Et lorsqu’il découvre l’origine de son prénom, tout s’éclaire dans sa tête.


Tome 4 : Je suis timide et alors ?  Timeo est un garçon comme les autres : il aime jouer avec son ami Roméo et faire du piano. Mais, quand on s’adresse à lui, il se met à rougir, à bégayer, et n’ose plus bouger… Timeo est très timide. À l’école, ce n’est pas toujours facile quand les autres se moquent et ne veulent pas jouer avec lui. Alors, même si c’est un véritable défi, Timeo est bien décidé à changer.

Le refuge des ptits-tout-seuls, de Marie et Joseph

Des nouveaux amis…

petits.jpgLes ptits-tout-seuls, c’est une bande de copains qui ont bâti un refuge pour chiens abandonnés. Tous les jours après l’école, les enfants vont les nourrir, les sortir. Mais quand Sarah est allée au refuge ce midi, l’enclos était ouvert et il ne restait plus aucun chien. Un garçon de la classe est vite soupçonné : le Hibou. On l’appelle ainsi car il porte des lunettes énormes. Ayant un souci à un pied, il est obligé, en plus, de porter une grosse chaussure. Il est tout le temps tout seul et quand il a voulu faire partie des Ptits-tout-seuls , il s’est fait rejeter. Il a été menaçant en disant qu’il se vengerait. Alors forcément, il est pointé du doigt. Mais prudence, les soupçons ne suffisent pas, il faut des preuves. Un membre de la bande décide de mener son enquête et à la surprise générale, il demande à «Hibou» de l’aider à démasquer le ou les coupables. Le binôme est prêt à se lancer aux trousses des malfrats à la manière de  Starsky et Hutch, les célèbres détectives. Une course contre la montre va commencer. Nos deux héros vont-ils réussir à remonter la piste des malfrats qui ont kidnappé les chiens ? L’enquête parait déjà difficile car les indices sont très maigres.

Une intrigue policière qui va mener notre jeune public au sein d’un vaste trafic de chiens. Le lecteur est sensibilisé au fait que des animaux sont sacrifiés pour des tests en laboratoire. Triste réalité ! Un moment de lecture qui met aussi l’accent sur la différence. Hibou se prénomme en réalité Wladimir. Il porte de grosses lunettes et une malformation handicape un de ses pieds. Alors, on lui donne un surnom. Les soupçons se portent sur lui simplement parce qu’il n’est pas comme les autres. Et pourtant c’est lui qui va mettre tout en œuvre pour retrouver les chiens. Au final, il va gagner sa place au sein du groupe et forcer le respect. Hibou a disparu, Wladimir est né.

Une petite place sur cette Terre de Hélène Montardre

Un coin de paradis

place.jpg

Rudy et sa maman Stela, vivent dans le grenier d’un immeuble. Ils doivent se faire discrets, ils sont étrangers, sans-papiers, sans famille. Mais un jour, la concierge les chasse, ils sont alors contraints de se trouver un autre endroit. Peu importe où ils vont, Rudy ne veut pas quitter son école qui constitue pour lui un refuge où il se sent bien. Malgré les difficultés qui se multiplient, une mère épuisée qui s’effondre, Rudy ne perd jamais l’espoir d’avoir une vie meilleure. Surtout lorsqu’il écoute une histoire mythologique racontée par les dames du bibliobus. Une histoire qui l’emmène loin, loin, sur une île qui flotte, une île qui se promène sur la mer. Alors, comme aucune terre n’est prête à l’accueillir, Rudy se met en tête de trouver cette île pour se mettre en sécurité. Un rêve fou qui va le rendre plus fort et qui sait, finira peut être par se réaliser.

Un roman qui traite du sujet des migrants, des sans-papiers qui fuient leur pays en quête d’un Eldorado. Ils n’ont plus rien et se battent pour survivre. Une petite place sur cette terre évoque toutes ces difficultés à travers les yeux d’un enfant qui croit en sa bonne étoile, prêt à vaincre tous les défis d’une vie qu’il n’a pas choisie.