Nos éclats de miroir, de Florence Hinckel

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Cléo est une adolescente de 15 ans, passionnée d’Anne Frank*.
Elle tient un journal intime dans lequel elle s’adresse à Anne en prenant la place de Kitty, mystérieuse personne à qui Anne adressait ses lettres. Dans ce journal, Cléo va nous parler de problèmes familiaux, d’amitié, d’amour…
Si l’auteur a choisi une héroïne passionnée par Anne Frank, c’est qu’Anne a écrit sa dernière lettre à 15 ans un mois et vingt jours et que l’écrivaine, Florence Hinckel, tenait un journal intime qu’elle a arrêté exactement au même âge -à un jour près  ! Elle s’est dit que ça devait être une coïncidence donc elle a choisi d’introduire Anne Frank à son histoire.
J’ai adoré ce roman plein d’émotions que j’ai lu d’une traite ! On y a aussi un rappel sur la vie d’Anne Frank ce qui donne un côté  »éducatif » sans être ennuyeux. De plus, je trouve original l’idée de s’adresser à elle. Dans ce roman, on peut suivre le personnage et le voir évoluer au fil du temps.

➡️ Selon moi, ce roman serait plutôt pour les élèves de 3ème parce qu’ils savent qui est Anne Frank puisque c’est au programme et qu’elle est souvent présente dans l’histoire…

*Anne Frank est une jeune fille qui a vécu pendant la seconde guerre mondiale en Allemagne et qui est connue pour avoir tenu un journal intime. Étant juive, elle a dû se cacher mais a été découverte et emmenée dans un camp de concentration à Bergen-Belsen. Elle y est morte en 1945 à cause de la maladie du typhus.
Alicia 2nde – ex-membre des dévoreurs de livres d’Arsène

 

Excellentes fêtes de fin d’année

Excellente année 2019 à tous nos lecteurs et à tous nos partenaires, auteurs ou éditeurs !

Comme d’habitude, nous profitons de ces fêtes pour faire une petite pause hivernale et lever un peu le pied… Mais ce n’est pas pour ça que nous n’allons pas lire !

Nous nous retrouvons donc début janvier pour une nouvelle année riche en chroniques !

 

Les mascarades d’Arlequin, de Pierre Crooks – ill. Nicolas Lacombe

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Arlequin est tout coloré, joyeux et un peu menteur et imposteur. Quand il  voit Pierrot tout triste dans son habit très sombre, il décide de l’aider à chercher Colombine, une jeune fille que voudrait bien épouser Pierrot… et qu’Arlequin décide de séduire le premier !

-Je viens avec toi. Nous sommes amis, mais aujourd’hui, je vais m’amuser à conquérir son coeur. Je serais ton rival le plus beau, le plus fort et le plus intelligent.

Tout au long de leur périple, Arlequin va chercher à se débarrasser de Pierrot : il décide de le confier à un médecin… mais c’est loupé, Pierrot continue  à chercher Colombine avec Arlequin, qui essaie ensuite de le faire soldat puis ministre ou encore lui donner rendez-vous avec la Mort… Arlequin va-t-il arriver à ses fins et réussir à conquérir Colombine et se débarrasser d’Arlequin ?

Un magnifique album, avec de très belles, colorées  et originales illustrations faites avec la technique du scotch.

Pour tout âge et toute expérience !

Judith, 6ème

Une aventure qui a pour cadre Venise et  qui emmène le lecteur, à travers les pérégrinations de nos deux héros, à la rencontre des plus emblématiques personnages de la Comedia Dell’ Arte : le docteur Cassandre, le général Matamore, Scaramouche, le roi Pantalon. La technique du scotch pour les illustrations donne un rendu qui oscille entre rêve et réalité et qui vous pouvez découvrir en visitant le site de l’illustrateur, Nicolas Lacombe

Fan de Ma vie en smiley ?

Ma vie en SmileyMa boîte 100% SmileyVous êtes fan de la série Ma vie en smiley ?

Vous cherchez une idée de cadeau pour Noël ?

Craquez pour ce petit coffret comportant : un  porte-clé tout doux, en sequins réversibles, un petit carnet où écrire tes secrets, rempli de smileys pour égayer ta journée et 5 stickers !

Mémé, de Philippe Torreton

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

L‘auteur, Philippe Torreton, adorait sa «mémé», le personnage central de son enfance aujourd’hui décédée. Quarante ans après, l’auteur, dans cet ouvrage, rend hommage à sa mémé qui habitait en face de chez lui et chez qui il se rendait très régulièrement. C’était une femme des campagnes qui vivait simplement et modestement dans sa maison de Normandie. L’auteur y décrit avec une tendresse amusée son quotidien banal : le travail laborieux, vécu sans plainte, l’esprit de famille qui rassemble autour d’une tablée, les drames familiaux mais aussi un intérieur humide et vieillot rempli d’autant de bibelots et d’anciens meubles que pouvaient contenir cette petite maison étouffante accumulant les souvenirs.

Pour Philippe Torreton, il doit ce qu’il est devenu à sa grand-mère dont il parle avec nostalgie durant ces presque 150 pages. Pour lui sa grand mère était un exemple.

Notre avis :

C’est un livre autobiographique assez triste et émouvant qui nous parle des choses simples de la vie. Il décrit des habitudes mais aussi beaucoup de sentiments. Ce n’est pas un livre d’action et l’écoute du texte lu par l’auteur lui-même est lente et nous plonge dans cette ambiance réaliste et touchante même si certains élèves adeptes d’action n’ont pas accroché. Un récit de vie très poétique qui nous plonge dans des souvenirs d’enfance et dans la tristesse du deuil.

 -Silencieuse de mots mais bavarde en preuves d’amours.

-Je veillais sur ma grand-mère, pendant qu’elle veillait sur moi, ce fut mon premier emploi, gardien de nuit de mémé.

– Je ne voulais pas qu’elle meure avant mes vingt ans, car à vingt ans on est grand, on est un homme et un homme c’est dur à la peine, mémé il faut tenir ! A vingt ans, j’ai repoussé la « date de la mort acceptable » à trente. Quand elle a arrêté de respirer pour de bon, j’en avais quarante et je n’étais toujours pas devenu un homme.

Les élèves de 3ème du collège Arsène Fié

Cher Donald Tr(e)ump, de Sophie Siers, ill. Anne Villeneuve

Sam, écolier, a de plus en plus de mal à supporter de partager sa chambre avec son grand frère Matthieu : celui-ci joue la nuit avec son portable, ce qui empêche Sam de dormir, touche à ses affaires sans son autorisation… Alors, lorsqu’à la télé, il entend le président américain, Donald Trump, parler du mur qu’il souhaite construire entre les Etats-Unis et le Mexique, ça lui donne une idée : construire un mur entre son frère et lui dans la chambre commune ! Cela résoudrait bien des problèmes ! … Mais, en est-on si sûr ? Et si le dialogue, la tolérance, le compromis et le respect mutuel était capable d’arranger les choses au-delà d’une frontière ?

Un album très tendre, aux illustrations douces pour parler d’un sujet délicat. Certes, les adultes voient tout de suite le message politique de l’allusion à Donald Trump, mais pour les jeunes enfants (à lire à partir de 7-8 ans), le propos va au-delà et n’est qu’un prétexte  à faire passer un message de tolérance. Cet album est un petit plaidoyer sur le vivre ensemble.  Il est écrit sous forme de lettres que Sam adresse au président des Etats-Unis Donald Trump, dans lesquelles il expose ses problèmes de cohabitation, sa décision irrévocable de dresser un mur entre son frère et lui, ses réflexions,, il demande même des conseils… Et puis, le doute s’installe doucement dans l’esprit de Sam, les parents interviennent en douceur pour trouver une solution moins radicale, et le grand frère fait des efforts … Et si, vivre ensemble, malgré nos différences était une richesse et non une contrainte ?

Un album pour la jeunesse sur un thème finalement assez banal, mais traité ici avec une grande originalité et qui permet un dialogue riche avec l’enfant-lecteur sur les murs-frontières érigés dans le monde.

 

 

Nevermoor, 1. Les défis de Morrigane Crow, de Jessica Townsend

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Pages : 128 pages

dès 11 ans

L’HISTOIRE :

NevermoorLes Défis de Morrigane CrowL’histoire insolite de Morrigane, une enfant maudite. Depuis sa naissance, tout le monde l’accuse de porte malheur sur les gens de la ville.
Le soir de son anniversaire, elle est préparée à mourir, mais elle est secourue par un être étrange, connu sous le nom de Jupiter Nord.
Il l’emmène dans le monde magique et loufoque de Nervermoor,
Jupiter a choisi Morrigane pour devenir son successeur à la société Wundrous. La jeune fille va devoir passer plusieurs épreuves afin de prouver qu’elle est digne de rester à Nevermoor et surtout faire partie du club très strict et réservé de la Société Wundrous.

MON AVIS SUR LE LIVRE :

Nevermoor, est un univers magique c’est le point fort de ce livre. Au-delà de son histoire, de ses personnages, de l’écriture, on  peut y découvrir un univers complexe et une ambiance qui vous surprendra encore et encore.
il y a plein de choses à découvrir dans ce roman tel que : Fen, le chat géant cynique et constamment mal luné, en passant par les parapluies volants, les enfants à tête de chien ou encore les ombres terrifiantes…  Quant à l’intrigue, elle est bonne et bien menée, avec son lot d’actions !
C’est très riche, très élaboré et totalement barré, tout en étant accessibles aux jeunes lecteurs car l’histoire en elle-même reste assez simple pour être comprise par tous.
C’est une histoire agréable qui se lit très bien. C’est bien rythmé, on ne s’ennuie pas car c’est à la fois divertissant et plein d’humour. Vous pourrez apprécier la magie, les dons particuliers et les récits d’amitié. 

Axel, 3ème – 14 ans, membre des dévoreurs de livres d’Arsène