Petit vampire, acte 1. Le serment des pirates, de Joann Sfar

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog.

Petit vampire, acte 1. Le serment des pirates, de Joann Sfar

petitvampire_couv_bdefUne femme et son enfant essaient d’échapper à un méchant monsieur qui veut les tuer pour avoir brisé son coeur. Une fois qu’il les a capturés, l’homme veut les offrir au dieu du Néant. La maman désespérée promet sa vie en échange de celle de son enfant. L’âme d’un mort l’entend et vient les secourir, les ramenant dans son vaisseau fantôme. Le mort rend alors les deux humains éternels. C’est ainsi que naît Petit vampire. Mais, trois cent ans plus tard, Petit vampire se sent seul et s’ennuie, enfermé dans sa grande villa, au milieu de ses camarades morts-vivants et autres monstres. Il décide de s’échapper pour … partir à l’école se faire des amis de son âge… Car avoir 10 ans éternellement n’est pas toujours très drôle.

Des couleurs et des dessins très fidèles à l’univers de l’histoire,  peut-être plus proche du « Petit Prince » dans les personnages tout en longueur que de Donjon  zenith, série à laquelle a participé Sfar dans le scénario mais dessinée par Trondheim. Une histoire dynamique, pleine de suspens, j’adore !

Bruno, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Et l’avis de Mu :

Alors que Pandora et son fils vont être jeté au dieu du Néant par le prince, pare qu’elle lui a brisé le coeur,  ils sont sauvés par l’âme d’un mort qui leur promet la vie éternelle… et la jeunesse éternelle ! Cela n’est pas pour déplaire à sa mère, mais Petit Vampire devra supporter toute sa vie-mort ses dix ans ! Enfermé dans un manoir lugubre et délabré, entouré de gentils monstres, sa seule occupation est le ciné-club. Au bout de 300 ans, il s’ennuie ferme et aimerait tant sortir découvrir le monde et des copains de son âge. Mais que cachent sa mère Pandora et le capitaine des morts devenu son compagnon ? En quoi le monde extérieur peut-il être dangereux pour un mort-vivant ? Bravant les interdits, il va bien vite le découvrir… au détriment de la sécurité de tous… Car le Gibbous rôde et attend…

Voici donc de nouvelles aventures de Petit vampire, dont le CDI possédait déjà deux anciens titres : Petit vampire fait du kung-fu et Petit vampire et la société protectrice des chiens. Dans ce premier tome de la trilogie prévue, on découvre les origines de Petit Vampire, et comment il est devenu ce qu’il est.

Des personnages très attachants, des monstres colorés et bien sympathiques, une bande dessinée à la fois joyeuse et noire dans un imaginaire dense qui ravira les fans de Joann Sfar.

 

C’est la fête !

Vendredi 16 juin, l’équipe du comité de lecture du blog s’est retrouvée au presque complet autour d’un goûter pour fêter les 1 000 articles publiés depuis la création du Coin lecture d’Arsène, et les 40 000 visites ! Nous remercions tous les partenaires et lecteurs qui soutiennent notre projet pédagogique en lisant nos chroniques ou en nous faisant des dons ! Très bel été à tous. Nous vous rappelons que le 7 juillet, ce sera les vacances scolaires et mes chroniqueurs prendront des vacances bien méritées. Des chroniques seront planifiées et publiées encore durant tout le mois de juillet pour une pause nécessaire en août pour reprendre avec une énergie renouvelée à la rentrée de septembre ! Restez-nous fidèles !

A nouveau un immense merci à Didier Vernier, notre cuisinier… Vous avez vu le magnifique gâteau qu’il nous a confectionné !!!

Rencontre avec Yves Grevet et Yaël Hassan !

 

Lundi 12 juin, Guillaume, 4ème et Chloé, 5ème, deux élèves du collège, chroniqueurs et membres du comité de lecture du blog, se sont rendus à Paris, accompagnés de leur documentaliste, Muriel Dry (alias la chroniqueuse Mu), pour rencontrer deux grands auteurs de littérature jeunesse : Yaël Hassan et Yves Grevet. Invités par les éditions Syros au café-restaurant Les Editeurs, carrefour de l’Odéon, ils ont assisté à un petit-déjeuner / conférence pour la sortie de leurs nouveaux romans prévue à la rentrée 2017 !

Un roman d’aventures … ou presque ! de Yaël Hassan raconte l’histoire d’un père qui, ayant perdu son travail va décider de se consacrer à l’écriture… mais la tâche n’est pas si simple, surtout pour écrire un roman d’aventures ! Le « ou presque ! » est très important dans le titre, car les romans d’aventures ne sont pas la spécialité de Yaël Hassan qui fait donc là un roman atypique pour elle…

Grupp de Yves Grevet raconte l’histoire de deux frères dans un monde où la société garantit à ses citoyens une vie où tous les dangers sont limités au maximum, grâce à un implant qui contrôle les battements de coeurs, les maladies, les déplacements… Stan, le plus jeune est dans l’illusion d’être dans une société parfaite alors que son frère Scott fait partie d’une organisation militante contre cette société de contrôle.

« La journée du lundi 12 juin était vraiment géniale ! On ne s’est pas ennuyés et j’ai adoré la conférence. C’était très gentil de la part des éditions Syros tous les livres en cadeau qu’ils nous ont donnés ! C’était incroyable de rencontrer de vrais auteurs, car quand on lit leurs livres, on ne peut pas s’imaginer comment ils sont réellement, ou comment est leur voix. La visite du Panthéon était très intéressante et le jardin du Luxembourg et le jardin des plantes magnifiques. Je pourrais refaire cette journée 100 fois ! (en enlevant les moments où j’avais mal aux pieds !). Je crois que je m’en souviendrais toute ma vie ! » Chloé.

Nous avons aussi beaucoup appris sur la  façon d’écrire de chacun des auteurs. Vous vous rendez compte que Yaël Hassan écrit de juillet à décembre 7 jours sur 7, 10 heures par jour, avant de se consacrer les autres mois de l’année aux rencontres avec les scolaires, aux salons du livre, etc ! Elle a déjà publié plus de 50 romans en littérature jeunesse… Et le seul livre qu’elle a écrit pour adultes a reçu un prix… jeunesse ! Et Yves Grevet  a réussi à concilier pendant des années son métier de professeur des écoles en classe de CM2 avec l’écriture de ses gros romans ! Il se consacre totalement  à l’écriture depuis 2015.

Une journée bien remplie avec un départ à 5h30 à la gare de Cosne et un retour à 19h. L’après-midi a été consacrée à une visite du Panthéon et une promenade dans les jardins et rues de Paris… où l’on n’a pas pu s’empêcher de faire des pauses lecture pour commencer les livres si gentiment offerts par les éditions Syros pour notre blog et notre collège !

Une journée inoubliable…

Et des chroniques à suivre, donc !

Et en attendant, retrouvez les chroniques déjà publiées sur notre blog des ouvrages de  Yaël Hassan et Yves Grevet ! Très bonnes lectures !

Apprendre à aimer lire et écrire

La bibliothécaire, de Gudule.

Guillaume, un jeune garçon qui est souvent endormi en classe, se retrouve interrogé par son maître pour raconter le sujet de ses rêveries.

gudule

Il raconte que tous les soirs, il regarde une vieille dame écrire et écrire encore et encore et que quand elle éteint la lumière, il voit, sortir de l’immeuble, une belle jeune fille. Le professeur, épaté par son histoire, lui dit, avec humour, qu’il devrait faire autant d’efforts à l’écrit qu’à l’oral.

Après la classe, Doudou, son meilleur ami, lui fait de nombreuses éloges sur son histoire, et Guillaume lui répond que ce ne sont pas des histoires mais ce qu’il vit tous les soirs.

Alors intrigué, une nuit, il décide de suivre la jeune fille dans la rue et de voir ce qu’elle fait. Elle se rend dans la bibliothèque pour trouver « LE GRIMOIRE ». La jeune fille n’est autre que… la vieille dame, Ida, qui veut écrire ses mémoires.

Guillaume et Doudou vont aider Ida à retrouver le grimoire en partant dans un long voyage dans les livres de la bibliothèque, en croisant Alice aux pays des Merveilles, Poil de Carotte, le Petit Prince etc… Vont-ils le retrouver?

Ce livre est vraiment passionnant et nous entraîne dans une aventure un peu spéciale, puisque nous entrons dans l’univers des livres et des auteurs. Les enfants discutent avec des personnages inventés et leur demande conseil. Il est plein d’humour et de fraîcheur.

Il pourra plaire aux élèves qui sont réticents à la lecture, comme Guillaume, et qui ne trouve pas d’intérêt à cela. Car il ne faut pas l’oublier, la lecture est un vrai voyage…

 

Enregistrer

Enregistrer

Qui est le coupable?

Trafic à la gare de Norvège, de Corinne Bouchard, Pierre Mezinski et Marcelino Truong.

gare norvège

Un meurtre a eu lieu à la gare de Norvège, le vieux Samsonnet, un homme peu aimé, a été retrouvé égorgé. Tout porte à croire que le coupable est la chienne Mikado, un berger nivernais à poils noir qu’Aladdin adorait. Aladdin est le personnage principal de l’histoire, un nouvel élève arrivé en milieu d’année scolaire et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Aladdin ne croit pas à la théorie du meurtre occasionné par la chienne même si tout laisse penser que c’est elle: on retrouve les marques de dents de la chienne sur le corps.

A l’aide de ses amis, Héloïse, Navigio et Moumouni,  Aladdin va mener l’enquête, trouver de nombreux indices, pistes et les amis vont être de vrais petits détectives.

Vont-ils trouver qui est le « vrai » coupable?

Ce livre pourra plaire à tout élève qui aime les petites enquêtes policières. L’intrigue est intéressante, l’écriture nous laisse assez longtemps le suspens et le livre se lit vraiment très bien.

Et pour tous les amateurs de roman policier, un petit documentaire ( feuille jaune à la fin) sur les enquêtes policières: la balistique, le portrait robot …

Un gâteau-livre

« Une fois n’est pas coutume, nous allons dans cet article  parler d’autre chose que de livres, mais le livre en reste tout de même le point central. Vous vous souvenez, au rallye-lecture inter-collège, notre génial cuisinier  (notre chroniqueur didarsene) nous a réalisé un délicieux gâteau en forme de livre, pour les 50 élèves présents. Et vous savez quoi ? Comme ça n’est vraiment pas un cuisinier comme les autres, il accepte avec joie de nous révéler sa recette ! Nous l’en remercions tous, et n’hésitez pas à lui envoyer des commentaires si vous la testez ! Je vous assure qu’il était très bon et très beau ! » Mme Dry – documentaliste et administratrice du blog, alias Mu

 

Voici la recette ! Ingrédients pour un gâteau de 50 à 100 personnes (vous pouvez diviser les proportions si besoin!)

Notre biscuit : 32 œufs, 1 kg de sucre ; 1 kg de farine ; 2 sachets de levure chimique

Battre les œufs au fouet, au bain marie avec du sucre jusqu’à blanchiment. Ajouter « en pluie » la farine et la levure chimique, à la spatule, délicatement, en soulevant le mélange. Mettre le mélange dans un moule graissé et fariné, 190 ° C, pendant une vingtaine de minutes

La ganache : 4 kg de chocolat à pâtissier ; 4 litres de crème liquide à 35 %

Mettre la crème à bouillir dans une casserole et ajouter le chocolat en morceaux. Remuer avec le fouet jusqu’à complète dissolution. Mettre à refroidir dans un récipient au frigo (ou en hiver un bord de fenêtre suffira). La ganache sera dure mais on la chauffe au bain-marie pour la rendre plus molle, pour la travailler plus facilement et l’étendre

Un petit sirop composé de sucre, d’eau et d’un peu de rhum.

Le montage de notre « gâteau- livre »

On tranche le biscuit en 3 épaisseur égales que l’on imbibe de sirop au rhum. Ensuite, après avoir travaillé la ganache pour l’assouplir, on étale à la spatule métallique sur chaque couche. Ensuite, on termine en masquant à la ganache le tour puis le dessus du gâteau.

On peut le décorer avec le reste de ganache ou faire une inscription ou un motif au cornet, avec de la glace royale, qui n’est autre qu’un mélange de blanc d’oeuf et de sucre glace.

 

Enregistrer

Une année de lectures pour les 6ème

Notre rallye-lecture intercollège 2016-2017 vient de se clôturer avec la manifestation de lundi 15 mai : durant une après-midi, la classe gagnante de notre collège a rencontré la classe gagnante d’un des collèges participants, à savoir cette année le collège René Cassin de Cosne sur Loire.   Au programme, un livret-jeux sur tous les livres lus durant l’année (mots codés, mots fléchés, rébus, personnages en quête  de livres, charades, jeu de mémo, etc) à compléter par des équipes de 6 élèves des deux collèges mélangés, ainsi qu’un goûter et une remise des prix ! Un grand merci aux collègues présents lors de cette rencontre pour nous aider à encadrer, ainsi qu’à notre merveilleux cuisiner, M. Vernier, (que vous connaissez déjà comme chroniqueur sous le  nom « didarsene ») pour le gâteau en forme de livre qu’il a réalisé pour nos 50 élèves ! Magnifique et délicieux (peut-être va-t-il nous donner à la recette à publier sur le blog !)

IMG_15052017_154237[1]