The Wicked Deep, la malédiction des Swan Sisters, de Shea Ernshaw

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Il y a deux siècles, les sœurs Swan furent noyées dans le port, des pierres accrochées aux chevilles, le jour de leur anniversaire. Marguerite, Aurora et Hazel Swan furent accusées de sorcellerie par les habitants de la petite ville de Sparrow. Depuis ce sinistre jour, les Swan Sisters prennent le corps de trois jeunes filles pour envoûter des jeunes hommes et les noyer. Voilà la vengeance des Swan Sisters, une malédiction que rien ne semble arrêter. Une malédiction qui attire les touristes, au péril de leur vie. Penny le sait, cette année n’échappera pas à la malédiction et on retrouvera le corps de jeunes hommes sur la plage, et cette année encore, le soupçon planera pendant la Swan Season.

J’ai beaucoup aimé ce livre. Nous avons découvert ce livre quand nous somme allées au Salon du livre jeunesse, à Montreuil. Mon regard a tout d’abord été attiré par la couverture, qui fait un peu penser aux nouvelles éditions de Harry Potter. Lorsque j’ai lu le résumé, j’ai été séduite. J’ai appris il y a peu que « the wicked deep » signifie « les méchants profonds » C’est en tout cas la traduction que m’a donner un dictionnaire en ligne ! On peut donc le traduire plutôt par « les profondeurs du mal », ce qui traduit bien l’ambiance de ce livre gothique à l’atmosphère sombre et oppressante.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, où se mêle amour, mystère, tristesse, vengeance et possession. On a de sacrées révélations, surtout sur le personnage principal. On retrouve même un peu le même sentiment de mystère que dans les romans de Agatha Christie. Le lecteur a envie de découvrir si la malédiction des Swan Sisters peut être brisée, et si oui, comment. C’est un livre assez envoûtant.

Quand il sent le vent voleter dans son cou, un parfum de rose et de myrrhe flotter dans l’air, un silence vogue sur lui comme un souvenir qu’il ne peut oublier… Il sait. Et il sourit.

Un immense merci aux éditions Rageot pour cette belle découverte !

Eléa, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Raymond Kopa, premier ballon d’or, d’Eric Simard

Un ouvrage d’Eric Simard de la collection J’ai réussi ! des éditions Oskar, consacrée à des personnalités qui sont allées au bout de leurs convictions, malgré les difficultés. Des récits courts très accessibles pour les plus jeunes lecteurs.

 

ballon.jpg

Raymond Kopa, une légende……

Raymond Kopa est un footballeur international français des années 50, un joueur vedette de son époque. Il est issu d’une famille de mineurs avec des grands-parents polonais venus en France en 1919 trouver du travail. Passionné de football, il consacre tout son temps à ce sport. Mais il sait que son destin est de travailler à la mine. A 14 ans, il va donc effectuer sa première descente au fond de ce trou noir. La poussière du charbon, les coups de grisou, les accidents voilà ce que va être sa vie ?

Un combat pour réussir à tout prix, pour sortir d’une vie de misère. Pas facile quand on est jeune, quand la guerre est présente et que le destin est déjà tout tracé. Se résigner ou se battre… Raymond Kopa a choisi de se battre et ce n’est pas pour rien qu’il est devenu la légende que l’on connaît.

Les Koboltz, tome 2. Mission Québec, de Benoit Grelaud

Cap sur le Canada !

mission quebec.jpg

Nous retrouvons avec plaisir les Koboltz, ces petits personnages plein d’énergie qui ont à cœur de sauver la planète de la pollution. Ils vivent dans des souterrains car la surface de la Terre est devenue pour eux un réel danger. Les hommes mettent à mal l’environnement et les Koboltz se donnent pour mission de lutter pour sa survie. Et pour la première fois, ce peuple va partir de France pour aller au Canada où l’extraction du pétrole est une vraie catastrophe pour la nature. Mais il n’y aura pas que ça. En effet, les Koboltz croiseront la route de trappeurs qui n’hésiteront pas à attraper les animaux mais pas pour les protéger !

Le lecteur va de nouveau être entraîné dans une aventure fantastique portée avec éclat par des personnages plein d’humour, d’idées et d’enthousiasme. Une réelle sensibilisation aux problèmes de l’environnement. On apprend d’ailleurs beaucoup de choses sur les animaux, sur les installations pétrolières. Un tome 2 très instructif et qui donne autant de plaisir que le tome précédent. Les illustrations sont superbes et donnent un réel cachet à ce volume si soigné. Au début du récit, l’auteur fait une brève présentation des Koboltz, suffisamment complète pour attaquer le tome 2 sans avoir lu le premier.

Histoires de chevaux et poneys illustrées, ouvrage collectif.

Au galop !

Voici le tout nouveau sorti de la collection de contes et de mythes des éditions Usborne. Cette fois-ci, le recueil réunit 17 histoires différentes mettant en scène des chevaux, pour le plus grand plaisir de nos lecteurs. Cet animal si populaire auprès des enfants, domestiqué il y a 6000 ans et qui apparaît dans de si nombreuses histoires ! Bien sûr, vous retrouverez des mythes connus, comme Pégase, le cheval ailé, mais ce recueil va surtout vous permettre de voyager à travers le monde, à la découverte de contes grec, norvégien, russe, écossais, chinois, italien, etc… A la fin de l’ouvrage, nous retrouvons la liste des textes avec les références des histoires dont ils se sont inspirés (par exemple, le premier : Le cheval qui parlait vient d’un conte allemand recueilli par les frères Grimm sous le nom de la Gardeuse d’oie).

L’édition est toujours de qualité, avec son marque-page ruban et sa couverture matelassée. Les textes proviennent de plusieurs auteurs différents et les illustrations sont originales.

A découvrir dans la même collection :  Mythes du monde entier illustrés et  Récits de l’Inde illustrés

Les aventures du Roi Arthur, de Russell Punter, ill. Andrea Da Rold

Table ronde…

Le Roi Arthur, les chevaliers de la Table ronde, Merlin, voici des personnages dont tout le monde a forcément entendu parler… Ils sont tellement ancrés dans nos mémoires que l’on ne sait plus où s’arrête l’Histoire et où commence la légende… Et si rien de tout cela n’avait jamais existé ? Et si l’épée Excalibur, aux pouvoirs magiques, et si le Saint Graal n’avaient tout simplement jamais existés… Que de désillusions pour nos rêves d’enfant… Une bande dessinée de petit format, qui se lit vite, colorée et dynamique,  à l’histoire rythmée, pour nous rappeler de manière simple mais très complète la légende du Roi Arthur, l’implication de Merlin ou de la fée Viviane, la quête des Chevaliers. Très agréable tout en étant instructif. Idéal pour revoir ses connaissances sur le sujet. L’ouvrage s’ouvre sur une carte géographique permettant de bien situer la Bretagne celtique et le château de Camelot. En fin d’ouvrage, deux double pages, (plutôt destinées aux adultes car un peu pointu pour les enfants) permettent de rappeler l’historique de la légende du Roi Arthur et comment elle a traversé les siècles. Une très bonne idée que de retracer cette légende en bande dessinée.  A posséder dans les CDI, pour le programme de français des classes de 5ème !

Extrait des notes complémentaires en fin d ‘ouvrage :

Toutefois, la plupart des historiens pensent qu’il est peu probable que le roi Arthur de la légende ait réellement existé, ou soutiennent qu’aucune véritable preuve n’a encore été mise au jour

… zut alors…

 

 

Arrête ton char !

Le cheval, mythologies et légendes, de Claude Merle

https://i0.wp.com/www.editions-bullesdesavon.com/wp-content/uploads/2016/01/Cheval-Une.jpgLe cheval est un animal fabuleux, empreint de grâce, symbole de puissance, de liberté. Présent dans de nombreuses légendes et mythologies. Il accompagne l’homme depuis lestemps les plus reculés.

A l’époque préhistorique, le cheval est encore un gibier comme un autre. Mais, déjà, les hommes sont sensibles à sa fougue et à sa beauté, comme en témoignent les peintures découvertes sur les murs des grottes.

L’originalité de ce très bel ouvrage est la présentation non pas de mythologies ou de légendes selon le point de vue géographique ou chronologique, mais bien de point de vue de cet animal fabuleux : le cheval. Ainsi, nous voyageons à travers les âges dans des contrées plus ou moins reculées pour aller à la rencontre de légendes plus ou moins connues, mais dont le point commun est la référence équestre : Pégase, le cheval ailé, les juments du roi Diomède, les chevaux d’Achille, le cheval de la guerre de Troie, mais aussi la licorne, animal légendaire représentant un cheval au front orné d’une corne, la cavalerie à la conquête du monde arabe, Incitatus, le cheval de Caligula, Bucéphale, celui d’Alexandre le Grand, Sleipnitr, le le cheval du dieu germanique Wotan, les chevaux des Huns, les chevaux de Ramsès II, etc, jusqu’à la conquête de l’Ouest au XIXème siècle aux Etats-Unis.

Pour chaque mythe, est consacrée une double page abondamment illustrée du livre. Une introduction présente le mythe, puis un texte sous forme de petite fiction nous raconte la légende comme un conte.

Un ouvrage riche et très intéressant. Une  mise en page du texte plus aérée aurait certainement permis d’élargir l’âge de lecture aux plus jeunes.

 

Vatenguerre et le fantôme, de Marty Beardsley

Un cauchemar nommé Vatenguerre

Martyn Beardsley - Vatenguerre et le fantôme.Vatenguerre est un chevalier de la Table ronde. Sa particularité : il est le plus nul chevalier de la planète  ! une catastrophe ! Alors, quand il croise le fantôme de sir Henri Hirsute, imaginez sa réaction ! Il a peur, il est pétrifié ! Mais ce fantôme est gentil et veut simplement que Vatenguerre prouve son innocence dans le vol d’une boîte de sardines à l’huile. Cela fait dix ans qu’il hante la salle de la Table ronde et si le vrai coupable est retrouvé, il sera délivré.

Aidé de son écuyer Herbert et de Sydney Smith, le chat de Merlin l’enchanteur, Vatenguerre va tenter d’accomplir cette difficile mission.

Dès les premières pages, Vatenguerre nous apparaît plus nul que jamais. Tantôt maladroit, tantôt niais, ce chevalier n’a rien d’un super héros. Lorsqu’on lui demande de décrire son dernier exploit, il explique qu’il a sauvé de la noyade, avec sa cuiller, un insecte qui se trouvait dans son thé. Il est, en plus, ridicule et incompétent. Bref, on ne peut pas compter sur lui, le pire n’est jamais loin et pourtant il doit sauver le fantôme du chevalier Hirsute. Sydney, le chat, sera un allier très précieux et déjouera tous les pièges pour arriver à démasquer le voleur.

Une histoire pleine d’humour qui revisite l’époque médiévale dans laquelle l’auteur n’hésite pas à placer des objets qui n’existent pas encore à l’époque, comme un annuaire téléphonique, une bombe… Les illustrations sont marrantes et renforcent le côté déjanté de l’histoire. La couverture donne un bon avant goût du style de l’histoire. Les noms des personnages sont des jeux de mots qui les caractérisent à merveille.

Les jeunes lecteurs s’amuseront à jouer les détectives et les indices très précis leur permettront de découvrir la vérité rapidement, en tous les cas avant ce pauvre Vatenguerre. Cette histoire est une comédie très agréable et très animée avec un héros loufoque très attachant.

Enregistrer

Zorya la noire : le monde de l’épée de cristal 1/3 et 2/3

Zorya ou la fin d’une souveraine ?

Le Monde de l'Épée de cristal - Tome 01Zorya a basculé du côté du mal il y a 200 ans , lors de la Grande Nuit de Cristal.En fait, elle combat ceux qu’elle s’était engagée à protéger. Elle sème la terreur. Elle est désormais prisonnière dans un pénitencier sur une île mystérieuse, ce qui provoque des changements sur certains : ceux qui n’avaient plus de pouvoirs magiques les retrouvent. Même la nature est marquée : un volcan s’éteint. La situation est dramatique car le pouvoir risque de tomber entre les mains des plus cruels. Une rébellion s’organise et Zorya doit revenir. Afficher l'image d'origine

La mission de son amant Kolob sera de la ramener. Mais comment va t-il s’y prendre sachant que quiconque arrive sur cette île ne peut plus revenir….

De très belles illustrations parfois un peu rudes car il y a beaucoup de violence et de scènes sanglantes : cette bande dessinée est donc destinée à un public averti et aux adultes.

Une histoire sombre pleine de rythme. Il s’agit du spin off de la mythique série L’épée de Cristal ( = série dérivée). On peut lire ces deux tomes sans connaître les cycles précédents mais cela n’est pas vraiment conseillé. Hélas, le CDI ne les possède pas !

 

Lutinbourg, le village merveilleux des lutins

Un garçon nommé Noël, de Matt  Haig

Afficher l'image d'origineConnaissez-vous l’histoire du père Noël ? Car avant d’être ce personnage adoré des enfants, le père Noël était un petit garçon du nom de Nicolas. Ayant perdu très jeune sa maman, attaquée par un ours, il vit avec son papa, Joël, très pauvrement, dans une minuscule cabane isolée de la forêt finlandaise.  Un jour, un homme vient proposer à Joël de participer à une expédition pour le roi, ayant pour but de trouver Lutinbourg, le village des lutins située dans le Grand Nord. Il lui promet beaucoup d’argent mais Joël devra s’absenter plus de deux mois. Pour garder Nicolas, son père fit appel à Carlotta, son horrible tante. La vie devient vite insoutenable pour Nicolas qui, lorsqu’il ne voit pas son père revenir à la date prévue, décide de partir à sa rencontre, en compagnie de Miika, sa petite souris et un renne rencontré sur le chemin. C’est le début d’une incroyable aventure…

… qui vous révèlera comment Nicolas va devenir le père Noël, d’où viennent son bonnet rouge à pompon et son traineau, comment  son renne a appris à voler, comment les lutins préparent les cadeaux et leur distribution auprès des enfants du monde entier. Un roman sous forme de conte de Noël et de grand récit d’aventure qui nous permet un voyage dans le monde fascinant des rêves de l’enfance avec son lot de tristesse et de malheur malgré tout. Tout n’est pas toujours rose au pays du père Noël ! A offrir pour les fêtes de fin d’année !

Du même auteur déjà paru sur notre blog : Humains

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enola et les animaux extraordinaire, 1. La gargouille qui partait en vadrouille, de Joris Chamblain et Lucile Thibaudier

Une vétérinaire pas ordinaire

Afficher l'image d'origineA la suite d’un mariage bien arrosé, Enola, la petite vétérinaire, est appelée à la rescousse pour résoudre les mystères, voire la maladie d’une gargouille ayant la bougeotte.

Au fil de la BD, on découvre en plus de son métier, une détective hors du commun. Ce livre plaira aux plus grands comme aux plus petits.

Il se lit facilement et avec beaucoup de plaisir.L’héroïne est attachante et pleine d’entrain pour résoudre ses affaires. Une petite intrigue pleine d’humour.

Enola et les animaux extraordinaire, 2. La licorne qui dépassait les bornes. de Joris Chamblain et Lucile Thibaudier

Enola a une nouvelle mission : elle doit sauver le pacte qui existe entre les licornes et les humains. Pour cela, elle doit calmer les humains en colère et trouver qui a empoisonné l’eau de la rivière qui met en péril la vie des licornes et la magie de leur lieu de vie. Pour ceux qui aiment les histoires un peu fantastiques et qui ont adoré le tome 1, l’histoire devrait être tout aussi prenante.

 

 

Tout un programme pour cette vétérinaire hors du commun toujours accompagnée de son fidèle compagnon, Maneki qui est là pour venir en aide aux animaux des contes et légendes. Une bande dessinée des plus agréables et particulièrement réussie, par le scénariste des Carnets de Cerise, Joris Chamblain.