Enquête sur Léonard, de Emmanuelle Kecir-Lepetit

Un héritage de génie…

leonard.jpg

Cette année fut célébré le 500ème anniversaire de la mort de Léonard de Vinci. Cette série « Les Savantissimes » qui permet aux jeunes lecteurs d’aborder de façon ludique la vie d’hommes illustres, va nous entraîner sur les traces de cet homme au combien célèbre, à travers les pas d’une adolescente de 12 ans, Francesca.

Italie, fin XVIème siècle. Alors qu’elle s’ennuie, Francesca erre dans la chambre de son grand-père disparu. Une chambre empreinte de souvenirs qui attriste l’adolescente. Poussée par sa curiosité, celle-ci fouine et découvre une petite pièce qui la conduit à un grenier. Là, elle trouve de vieilles malles contenant des plans, des dessins, des carnets, des appareils étranges ayant appartenu à son grand-père. Mais plus encore, elle apprend ainsi que son aïeul aurait été l’apprenti de Léonard de Vinci et que toutes ces trouvailles est en fait le fruit de toute une vie, le travail de Léonard de Vinci. Ce qui est encore plus étrange, c’est que personne dans son entourage, pas même son père, veut évoquer ce souvenir. Pourquoi ? Alors qu’elle pense détenir un véritable trésor, les papiers disparaissent. Francesca est déterminée à mener son enquête et à remettre la main sur tout cet héritage laissé par son grand-père.

Léonard de Vinci a été un génie en avance sur son temps, un touche à tout, un curieux, un perfectionniste. Ce récit plein de rythme nous entraîne dans l’Italie du XVIème siècle, à la fois en 1573 au moment de la découverte des malles et en 1508, année du journal intime du grand-père.

L’auteur nous dévoile à la fin les éléments réels de l’histoire et les éléments fictifs nécessaires à son roman, suivi d’un portrait complet de Léonard de Vinci. Un bon moment de lecture ! 

Diablesse, de Claire Ubac

L’incomprise…

diab.jpg

Pourquoi Lucie se sent-elle si différente des autres, pas à sa place, même au sein de sa famille ? Elle se sent rejetée, mal comprise. Alors elle se crée une amie imaginaire, «Lucie deux», qui sera en quelque sorte son double intime. Mais quand sa grand-mère la traite de « diablesse », Lucie décide de réagir et de devenir une véritable petite diablesse puisque tout le monde la voit ainsi.

Diablesse est un roman qui s’étend sur un mois, un mois durant lequel Lucie, la narratrice, va nous faire partager ses émotions, ses doutes et ses révoltes. Elle a du mal à trouver sa place dans sa famille, à l’école. Elle a l’impression d’être toujours en décalage avec les autres. Lucie est très attachante avec un petit grain de folie qui lui est propre et qui nous amuse. Une histoire plaisante avec des situations pleines d’humour surtout lorsque Lucie entre en conflit avec son amie imaginaire. Chaque enfant, chaque adolescent traverse une période où les relations avec l’extérieur, avec la famille restent compliquées, avec ce sentiment de ne jamais être compris. C’est un peu la quête d’une identité que Claire Ubac traite avec des mots simples à travers le quotidien de Lucie. Un moment de lecture agréable.

Les histoires de Louise-1936- de Catherine le Quellenec

louise.jpg

De  Bretagne à Paris….

Louise est née en 1926 et vit en Bretagne. A l’âge de 10 ans, elle déménage à Paris avec ses parents. Son père y a trouvé un emploi aux usines Renault., et sa mère y fera des ménages. Louise est triste de quitter sa région mais très excitée à l’idée de découvrir la capitale ! Nous sommes en 1936, l’année des réformes sociales dans une France marquée par les grèves. Les mois passent et la révolte des ouvriers est de plus en plus grande. Arrive enfin la victoire du front populaire.

Un beau petit roman qui dépeint les combats quotidiens d’hommes et de femmes pour obtenir des droits, pour améliorer leurs conditions de vie. Les yeux de Louise nous guident à travers ce marasme social et montrent que, ensemble, on peut obtenir de belles choses. A cette époque, la solidarité a fait fléchir les plus grands.

Les enquêtes de Ninon et Paul : racket à la Tour Eiffel, de Chantal Cahour

La Tour infernale

ninon.jpg

Ninon et son frère Paul sont en vacances chez leurs grands-parents. Papy et mamie décident de les emmener à Paris voir la Tour Eiffel. Quelle aventure, ça va être fantastique ! Les enfants sont très excités. Mais tout ne va pas se passer comme prévu. Après un petit incident et sans trop savoir comment, Ninon et Paul vont se retrouver dans le passé, en 1889….date de la construction de la Tour. Ils vont rencontrer Gustave, un enfant qui va les entraîner dans une drôle de mésaventure. Pourquoi un tel bond en arrière ? Comment vont-ils faire pour revenir au XXIème siècle?

Les livres de la série Ninon et Paul s’adressent à des enfants de 8 à 11 ans et plus. Les intrigues sont donc simples, adaptées à de jeunes lecteurs et permettent à chaque fois de découvrir un monument du passé. Cette fois-ci, nos jeunes lecteurs vont pouvoir découvrir l’histoire de la Tour Eiffel,  mais aussi toute une époque et un mode de vie révolus. Le livre se termine par un petit quiz et une recette de cuisine de l’époque … 

Et pour découvrir d’autres titres de la série sur notre blog, c’est ici 

Au secours colo d’enfer ! de Céline Le Gallo

Les jolies colonies de vacances… merci papa…  merci maman !

au secours.jpg

Gaspard et Alexandre sont obligés de partir en colo, direction les Alpes ! C’est une première pour les deux frères. Après un trajet cauchemardesque, les voilà confrontés à une discipline quasi militaire, des cadences infernales, l’incompétence du moniteur. Pour couronner le tout, le jeune Gaspard va devenir la « tête de turc » d’un garçon bien décidé à le malmener. Mais le séjour vire à la catastrophe quand le moniteur décide d’emmener les enfants en randonnée. Le groupe se retrouve pris au piège par un épais brouillard, perdu en pleine montagne ! Par chance, ils trouvent une bergerie abandonnée qui va leur servir de refuge. Une aventure inattendue va alors commencer.

Tous les séjours en colo ne se passent pas comme ça, rassurez-vous !! Mais force est de constater que pour une première fois, Gaspard et Alexandre n’ont pas eu de chance. Des vacances qui ont pris une tournure surprenante, mais qui, je suis sûre, leur aura donné envie de renouveler l’expérience.

Super Héros épisode 1 : Origines, de Maxime Gillio

Le voyage de Sam

héros.jpg

N’est ce pas un rêve pour certains d’avoir des super-pouvoirs, comme par exemple de savoir à l’avance ce qui va se passer ? Sam a 13 ans. Il fait partie de ces personnes qui ont ce petit quelque chose qui font d’eux un être humain spécial. Sam adore dessiner et chaque illustration est prémonitoire. Sam prédit le futur à chaque coup de crayon. Pourtant, il n’a pas vu le guet-apens organisé à son insu par deux élèves de son école… Heureusement qu’il a pu compter sur l’aide de deux ados qui l’ont sauvé de ce mauvais pas. Mais cette rencontre n’est pas fortuite car les deux jeunes sont là pour emmener Sam dans un lieu étrange, une sorte d’école où vivent les adolescents spéciaux comme lui. Une école pour apprendre à contrôler et utiliser ses pouvoirs. Mais ce n’est pas tout, Sam va devoir remplir des missions, devenir en quelque sorte un super-héros.

Un roman qui nous entraîne dans un monde parallèle, avec Sam, un personnage très touchant et très attachant. Avec en toile de fond, l’idée que posséder des pouvoirs peut être dangereux si on les utilise de mauvaise manière. De l’aventure, du suspense … bref tous les ingrédients d’une histoire hors du commun qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement final !

Dorothy Counts -affronter la haine raciale- de Elise Fontenaille

Le courage contre l’injustice…

d counts.jpg

1957 dans l’état de Caroline du sud, aux Etats-Unis. Dorothy Counts, une adolescente noire âgée de 15 ans, va faire sa rentrée dans un collège de Blancs. C’est l’une des premières étudiantes noires admise dans une université ségrégationniste. Dès le premier jour, le collège devient pour elle un lieu de souffrance, de maltraitance physique et morale. Une haine indescriptible va se déchaîner sur Dorothy et sa famille. Comment une Noire peut-elle fréquenter la même école qu’un Blanc, partager les mêmes repas, assister aux mêmes cours. Impensable, inimaginable, on ne se mélange pas et gare à ceux qui voudraient l’aider… Et pourtant, malgré sa souffrance, Dorothy ne va pas flancher. Il lui faut trouver la force de tenir, de résister. Mais à quel prix et pendant combien de temps ?

Elise Fontenaille nous livre le portrait poignant d’une adolescente courageuse et obstinée, qui gardera toujours la tête haute, impassible malgré les brimades, les menaces et les mauvais traitements. Sa persévérance portera ses fruits et lui permettra de tenir tête à tous ceux qui voulaient perpétuer la ségrégation.

Dorothy Counts rejoint les Harriet Tubman, les Rosa Parks qui se sont toutes battues pour que les Noirs aient leur place dans une société blanche qui le leur refusait. L’image de couverture du roman est la photographie qui a fait la uUe des journaux du monde entier : l’entrée de Dorothy au collège. Un témoignage fort, le courage contre la haine.