Les filles au chocolat, 5 ½. Cœur Sucré, de Cathy Cassidy

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chronqiues des élèves du comité de lecture du blog

1. L’étoile de la Saint-Valentin : Tommy Anderson, le petit ami de Summer, rêve de trouver un cadeau de Saint-Valentin à la hauteur de l’amour qu’il porte pour la fille qu’il aime depuis la maternelle. Le problème, c’est que Summer est anorexique, elle n’a plus goût à rien. Puis, l’idée ultime arrive…

2. Dans l’ombre des projecteurs : Jodie Rivers a réalisé son rêve : entrer dans la célèbre école de danse, la Rochelle Academy. Mais un terrible sentiment de culpabilité l’oppresse : si elle est là, c’est uniquement parce que sa meilleure amie, Summer, est tombée malade. De plus, elle n’a pas le talent de celle-ci. Mais Sébastien, le filleul de la directrice, créatrice de l’école, va l’aider à surmonter sa peine…

J’ai beaucoup aimé ce livre, qui se passe en même temps que « Cœur Vanille« , sauf que celui-ci se passe en Angleterre et non en Australie. Passionnant, ce livre est à deux voix. Je le conseille vivement, il n’est pas très épais, parfait pour les petits lecteurs. 

Eléa, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Danse !, 1. Nina, graine d’étoile, d’Anne-Marie Pol

 

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Nina, graine d’étoile, le premier tome d’une série qui se déroule dans le monde de la danse.

Nina rêve d’être une étoile. Son père est au chômage. Elle est à l’école de danse de Fabiola, sa prof de danse. Un jour, elle apprend que sa meilleur amie Zita va quitter l’école de danse pour aller dans une école supérieure…

Je trouve que ce livre est super et que tous les lecteurs peuvent le lire à partir de 8-9 ans.

Tout le monde peut le lire même s’ils n’aiment pas spécialement la danse !

Léana, 6ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

Le CDI  possède les 8 premiers tomes de cette série. Si vous avez aimé le 1er, n’hésitez pas à emprunter la suite ! On y suit Nina qui poursuit son rêve de devenir danseuse étoile…

Etoile, 1. En piste, de Marie-Claude Pietragalla

La naissance d’une étoile…

etoile.jpg

Dès l’âge de six ans, Marie-Claude Pietragalla veut faire des arts martiaux, elle coupe même ses peignoirs pour en faire des kimonos, au grand désespoir de sa mère. Elle habite à Paris, à proximité d’un centre sportif qui malheureusement ne propose pas de cours de judo ou de karaté, il n’y a que de la danse. Elle commence alors la danse sur les conseils de sa mère, pour canaliser son énergie. Mais après six mois, elle abandonne pour reprendre quelques temps après. Marie se prend alors très vite de passion pour cette discipline. Chaque jour, elle regarde son feuilleton télévisé préféré, l’âge heureux qui fait découvrir l’Opéra de Paris avec ses petits rats, la rigueur de la discipline, la jalousie et l’amitié. Elle a des étoiles plein les yeux. Elle aussi deviendra un petit rat, elle en est convaincue.

Marie tente alors le concours d’entrée à l’école de danse du Ballet de l’opéra National de Paris. Elles sont cinq cents candidates pour quarante places. La concurrence est rude. Mais Marie est bien décidée à donner le meilleur d’elle-même. Elle réussit, elle a à peine 10 ans. Elle réalise enfin son rêve mais ce n’est que le début d’un long et pénible parcours, fait d’embûches et de travail acharné. En piste dévoile les premiers pas de Marie-Claude Pietragalla avec le concours d’entrée, le commencement d’une nouvelle vie pour elle et les craintes et les sacrifices que cela va engendrer pour ses parents. On suit donc l’histoire d’une petite fille timide mais énergique pour laquelle la danse va être une réelle révélation.

Un joli roman qui enchantera tous les passionnés de danse. Des personnages attachants, notamment les nouvelles amies de Marie qui sont très importantes pour la jeune fille. Elles apportent de l’humour et une fraîcheur qui fait du bien et qui contrastent avec la jalousie et la méchanceté de certaines, dont une en particulier, qui ne doit sa place qu’à son nom. C’est un très bon récit initiatique, agréable à lire, qui nous charme même si ce monde nous paraît totalement étranger. Nous partageons les débuts de celle qui deviendra une légende de la danse classique. C’est une série de six volumes qui nous montreront qu’avec de la persévérance on peut y arriver. Il faut être curieux, pousser les portes, cultiver son rêve et ses espoirs. Il faut croire en son étoile…

Les enfants du jeudi, de Rumer Godden

Une passion, une vie…

danse.jpg

Doone est le dernier de quatre enfants. Enfant non désiré, il est un peu isolé dans cette famille londonienne. Il faut dire que ses parents n’ont d’yeux que pour sa sœur Crystal, que la maman pousse à faire carrière dans la danse. En fait, la mère poursuit un rêve artistique à travers sa fille. Alors que Doone accompagne Crystal à ses cours, il est fasciné par ce qu’il voit. Il participe de temps en temps aux répétitions et, c’est décidé, il sera danseur ! C’est son rêve et rien ne viendra l’en dissuader. Mais à la maison, c’est loin d’être l’avis de tous. La mère ne voit que par Crystal donc impossible que son fils fasse la même chose qu’elle et son père considère que ce n’est pas un métier pour un homme. Le jeune garçon persévère et se montre plus talentueux que sa sœur, allant jusqu’à lui faire de l’ombre. Il arrivera à intégrer la plus prestigieuse école de danse, celle de Queen’s Chase. Un parcours difficile mais des rencontres qui vont l’aider à réussir.

Un roman qui nous rappelle l’histoire de Billy Eliott. Des conflits familiaux provoqués par des choix d’avenir pas toujours acceptés. Une sœur jalouse du talent d’un frère qu’elle a toujours snobé, des parents qui ne partagent pas l’idéal de leur fils. Autant d’obstacles qui vont donner la force à Doone de s’accrocher et d’évoluer dans un milieu professionnel pas toujours tendre.

Echappé sur pointes, de Marie-Sophie Vermot

Echappé sur pointes par VermotAu début de l’histoire, Jeanne trouve une boîte grise près des lavabos, elle voit une personne rentrer dans la pièce et s’enfermer dans les douches. Quel est le secret de cette boîte ?

A partir de 9 ans

Héloïse, CM1 – une p’tite dévoreuse de livres de Salé Lou Potier

Une chronique des élèves de l’école primaire voisine, l’école Salé Lou Potier. Vous avez, vous aussi, lu le livre ? Alors,  chers lecteurs de ce blog, pour les encourager, n’hésitez pas à poster un commentaire en donnant votre avis !

Présentation de l’éditeur :  » Cette histoire ne rimait à rien, c’était évident, et pourtant Jeanne n’était pas folle. Elle avait vu la boîte. Ce n’était pas de sa faute si elle avait ensuite disparu mystérieusement. A cause d’une petite boîte grise remplie de poudre blanche qu’elle est seule à avoir vue, Jeanne se laisse peu à peu prendre au piège du silence. Ne rien dire à ses parents, se méfier même de Samira, son amie de toujours. Il se trame pourtant quelque chose de vraiment inquiétant dans les coulisses du cours de danse… »

 

 

Billy Elliot, de Melvin Burgess

Une passion, une vie…

billy.jpg

L’histoire se passe en Angleterre, dans une ville minière. La vie est rude et le gouvernement ne favorise pas le quotidien des ouvriers. Les grèves sont nombreuses. Dans la famille de Billy, on est mineur de père en fils. Le jeune garçon de 12 ans vit avec son père et sa grand-mère depuis le décès de sa maman. La famille est pauvre mais le père finance néanmoins des cours de boxe à son fils en espérant que celui-ci réussisse dans cette discipline, pour avoir un meilleur avenir. Mais Billy Elliot a d’autres projets. Il va quand même aux entraînements qui ont lieu dans une salle que partage un professeur de danse. Pas vraiment brillant sur le ring, il ne se lasse pas d’observer les chorégraphies. Il les imite mais se rend compte que c’est difficile. Il garde alors l’argent de la boxe pour accéder en cachette aux cours de danse. Il s’acharne pour y arriver mais ce n’est pas du tout du goût de son père et de son frère qui tenteront de faire obstacle à son projet. Pourtant, Billy Elliot est très doué, son professeur croit en lui. Mais sa persévérance va-t-elle payer ? Qu’en sera-t il des relations avec sa famille ?

Un beau roman qui casse les préjugés. Pourquoi un garçon ne se tournerait-il pas vers la danse ? Pour beaucoup, la danse est une affaire de fille donc le garçon qui s’y colle n’est pas vraiment masculin. Billy a une grande force de caractère, il s’obstine malgré la réputation que lui vaudra sa passion. En marge de cette histoire, l’auteur nous décrit les dures conditions de vie des ouvriers qui luttent pour leur survie et qui s’insurgent contre le gouvernement en place, en l’occurrence celui de madame Margaret Thatcher, dans les années 80. L’ambiance terne et révolutionnaire des quartiers ouvriers est très bien traitée.

Le roman a été adapté au cinéma en 2000 par le réalisateur Stephen Daldry.

 

Showcase, tome 1. Les trois coups, de A.C Raveleau

C’est parti pour le show !

trois coups.jpg

Au décès de sa maman, Chloé, 13 ans, est contrainte de s’installer à Paris chez sa tante Lise, autoritaire et farfelue. Elle quitte ses amies d’enfance, doit intégrer un nouveau collège, elle n’a pas le moral. Mais sa cousine va être là pour la distraire, lui tenir compagnie pendant les soirées ennuyeuses imposées par Lise. Sa tante qui chante et qui fait la tournée de cabarets minables, décide d’inscrire Chloé à des cours de théâtre proposés par son nouvel établissement. Timide, l’adolescente n’est pas prête à affronter cet univers. Contre toute attente, elle  se fait de nouveaux camarades et commence à s’épanouir. Elle  découvre le milieu des comédies musicales et ça va être la révélation ! Elle explique chaque jour, par sms à ses meilleures amies, la folle aventure qui débute pour elle. Elle craque aussi pour un garçon, Ulysse, qui fait également du théâtre. Tante Lise a-t-elle eu raison de pousser Chloé dans cette voie ?

Une belle histoire qui entraîne le lecteur dans le monde rigoureux du spectacle. Le roman reste réaliste car il fait ressortir l’exigence, les sacrifices qu’impose cet univers particulier. Ce n’est pas que strass et paillettes, mais le dépassement de soi et la persévérance sont les deux moteurs de la réussite. Malgré sa timidité, Chloé est très enthousiaste, spontanée, elle donne de sa personne. Pour elle , l’aventure « Show Case » commence, les portes s’ouvrent mais va-t-elle réussir  ? A.C Raveleau nous livre un beau roman qui va faire rêver nos jeunes lecteurs. Chacun de vous va facilement se mettre à la place de ces adolescents sur les plateaux de tournage, pendant les enregistrements, dans les coulisses. Et qui sait peut-être parmi vous se cache déjà un futur talent !

A noter que ce livre a été écrit en collaboration avec l’AICOM, première école dédiée au théâtre en France, créée en 2004. Une école qui accueille des jeunes à partir de 16 ans sur concours d’entrée.

Enregistrer