Enquête sur Léonard, de Emmanuelle Kecir-Lepetit

Un héritage de génie…

leonard.jpg

Cette année fut célébré le 500ème anniversaire de la mort de Léonard de Vinci. Cette série « Les Savantissimes » qui permet aux jeunes lecteurs d’aborder de façon ludique la vie d’hommes illustres, va nous entraîner sur les traces de cet homme au combien célèbre, à travers les pas d’une adolescente de 12 ans, Francesca.

Italie, fin XVIème siècle. Alors qu’elle s’ennuie, Francesca erre dans la chambre de son grand-père disparu. Une chambre empreinte de souvenirs qui attriste l’adolescente. Poussée par sa curiosité, celle-ci fouine et découvre une petite pièce qui la conduit à un grenier. Là, elle trouve de vieilles malles contenant des plans, des dessins, des carnets, des appareils étranges ayant appartenu à son grand-père. Mais plus encore, elle apprend ainsi que son aïeul aurait été l’apprenti de Léonard de Vinci et que toutes ces trouvailles est en fait le fruit de toute une vie, le travail de Léonard de Vinci. Ce qui est encore plus étrange, c’est que personne dans son entourage, pas même son père, veut évoquer ce souvenir. Pourquoi ? Alors qu’elle pense détenir un véritable trésor, les papiers disparaissent. Francesca est déterminée à mener son enquête et à remettre la main sur tout cet héritage laissé par son grand-père.

Léonard de Vinci a été un génie en avance sur son temps, un touche à tout, un curieux, un perfectionniste. Ce récit plein de rythme nous entraîne dans l’Italie du XVIème siècle, à la fois en 1573 au moment de la découverte des malles et en 1508, année du journal intime du grand-père.

L’auteur nous dévoile à la fin les éléments réels de l’histoire et les éléments fictifs nécessaires à son roman, suivi d’un portrait complet de Léonard de Vinci. Un bon moment de lecture ! 

Les enquêtes de Ninon et Paul : le secret de Chambord, de Chantal Cahour

Ninon et Paul partent avec leurs parents visiter le château de Chambord. Un souvenir inoubliable de petite fille pour la maman qui rêve de partager l’émerveillement qu’elle avait vécu avec ses propres enfants. Au moment de prendre les billets pour la visite guidée, un orage éclate et une coupure d’électricité survient… les deux derniers tickets qui sortent de la machine semblent alors différents. Qu’à cela ne tienne, la visite commence et bientôt, l’ascension de l’escalier monumental à double révolution les transporte…. vers un autre temps. Ninon et Paul se retrouvent en 1534, sous le règne de François Ier en visite justement au château. C’est le début d’une incroyable aventure pour Ninon et Paul qui vont faire la connaissance de Marco, un jeune serviteur de 10 ans qui vient de se faire voler des plans de Léonard de Vinci dans un coffre chez son père… Il faut absolument mener vite l’enquête et découvrir le coupable avant que le méfait soit révélé au grand jour !

Un récit sans temps mort pour découvrir les coulisses du plus grand des châteaux de la Loire… que personnellement je viens de revisiter avec mes propres enfants et pour notre plus grand plaisir il y  a à peine quelques mois ! En profiter bien évidemment pour pousser jusqu’au Clos Lucé à Amboise pour découvrir l’univers de Léonard de Vinci.

Un petit quiz en fin d’ouvrage revient sur quelques notions clés… et la recette  des pommes à la cannelle  de la table royale de Chambord nous met en appétit.

Gargantua, de François Rabelais – Christian Poslaniec

Qu’il est bon de vivre pour manger…

gargantua.jpg

Gargantua est né au bout de 11 mois par l’oreille de sa mère, Gargamelle. Il est énorme, il a un appétit qu’il n’arrive jamais à assouvir. Un personnage géant créé par François Rabelais au XVIème siècle, dont les aventures seront écrites sous formes de chroniques. Rabelais laisse alors libre cours à sa fantaisie et à ses opinions, il se moque de la société.

Christian Poslaniec a adapté le conte de Rabelais en plusieurs tableaux représentant les principaux moments de la vie de Gargantua. Il a traduit le vieux français et cette nouvelle version en facilite la compréhension pour nos plus jeunes lecteurs. Une lecture plaisante, pleine d’ironie et de réflexion sur la société. Les illustrations de Ludovic Debeurne traduisent de belle manière le gigantisme du héros et collent très bien au texte.

Mortelle Venise, de Michel Honaker

Meurtre à l’italienne mortelle venise image.jpg

Venise 1536, au temps des guerres de pouvoir. Un crime est commis au pied du Palais des loges. Le célèbre embaumeur Marcello Benvolio est retrouvé mort. Puis c’est au tour de son assistant Abelardo. Tout semble laisser croire qu’une créature diabolique est responsable de ces mystérieux assassinats qui hantent les canaux de Venise. C’est le chevalier Ardani, en exil depuis quelques années, qui sera chargé de l’enquête. Homme provocateur, malin, il rencontrera beaucoup d’obstacles. Mais remarquablement secondé par son page Piccolmano, il va devoir faire preuve de beaucoup d’audaces pour parvenir à démêler cette sombre histoire.

Mais quel est le mystère qui entoure la mort de Benvolio ? Qui avait intérêt à le voir disparaître ?

Joli petit roman à la fois policier et fantastique emmené par un duo attachant. D’un côté Ardani, homme intelligent fan des sciences criminelles, fou de peinture en particulier de Léonard de Vinci et de l’autre Piccolmano, peureux mais qui a le verbe facile. Le héros est un fervent défenseur de la justice. D’ailleurs, son retour à Venise sera aussi pour lui l’occasion de faire la lumière sur une affaire de vol dont son père fut accusé. Il a un caractère bien trempé, il est courageux mais tourmenté.

Le roman commence par un meurtre qui va déclencher l’enquête. Tout s’enchaîne rapidement. Pas de temps mort !

Un récit dynamique, plein d’humour, rythmé où se mêlent complots et attaques. Le style épuré de l’auteur nous entraîne brillamment dans l’époque des capes et des épées avec des références historiques et géographiques très soignées. On sent que Venise tient une place importante dans le récit avec ses sombres ruelles et ses îles mystérieuses. Venise est une grande dame énigmatique pleine de surprise.

Le lecteur en prend plein la vue et passe un moment de pur bonheur.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer