Wicca le manoir des Sorcelage, de Marie Alhinho

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog. 

WiccaLe Manoir des SorcelageDans la campagne perdue du Berry, vivent les jumeaux Avril et Octobre Sorcelage avec leur grand-mère et leur fantôme de grand-père. Dans cette famille peu ordinaire, on pratique la Wicca, une sorcellerie tolérante et bienveillante, dans le respect de la nature.  Ils doivent cacher leurs pouvoirs incroyables, s’il veulent pouvoir protéger les créatures fantastiques persécutées par les Hommes depuis des temps immémoriaux. Mais lorsqu’une pierre du cercle magique qui protège le village disparaît, ils doivent compter sur leur meilleure amie Nour et sur H, le feu follet, pour empêcher d’anciens démons de dévaster la région.

J’ai beaucoup aimé ce livre, qui relève du fantastique et fait une part belle à l’amitié. Les personnages sont attachants et le manoir en lui-même, où vit la famille Sorcelage est presque un personnage à part entière. On y parle surtout des légendes de nos aïeux. Je conseille ce livre dès le CM2 car le texte est facile à comprendre et se lit assez vite. Les rebondissements arrivent toujours à point, l’histoire est bien ficelée et très agréable. De plus, le texte est ponctué de jolies illustrations en noir et blanc qui aèrent la lecture pour les plus jeunes . A chaque partie du livre, il y a des encarts, qui rendent la lecture plus dynamique et proposant des extraits de livre de magie ou des percepts.  » Si tu ne nuis pas, fais ce que voudras » – Précis de bonnes manières à l’usage des sorciers aguerris, de Ysaurine Proctor-Sorcelage,1892  » est l’un d’entre eux.

Eléa, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Encore un livre édité par les éditions Poulpe Fictions qui plaît à nos lecteurs !

Flashes, de Tim O’Rourke

les Dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Charley est une jeune ado dévastée par la mort de sa copine Natalie écrasée par un train. La jeune fille est un peu spéciale car Charley a des « flashes » qui seraient des visions ! Un jour, lors d’un de ces flashes, elle apprend  que Kerry, une jeune fille de bonne famille, morte écrasée sous un train, a en fait été assassinée !

Tom est policier depuis peu, il doit enquêter sur la mort de Kerry. Bientôt, son enquête va le faire rencontrer la mystérieuse et envoûtante Charley ! Ensemble, ils vont mener l’enquête sur ces morts de la voie ferrée.

Ce livre est bien, même si la fin peut être évidente, parfois il peut faire un petit peu peur. La fin est pleine de rebondissements et très détaillée. Charley est un personnage très attachant. Ce qui rend  ce livre agréable à lire c’est aussi le fait que l’auteur nous donne plein de détails tout en utilisant un vocabulaire fourni. Malgré les flashs qui pourraient le rendre fantastique, l’histoire reste avant tout un roman policier. Un petit bémol à l’histoire, c’est le fait que la relation entre Tom, le policier, et Charley soit trop rapide et évidente. 

Des corbeaux, dont le plumage était aussi noir que les vêtements de l’assistance, sautaient du haut des pierres tombales. Leurs ailes claquaient comme des coups de feu dans le matin sombre de décembre.

 

Judith, 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène 

Mauve, de Marie Desplechin

Après Verte et Pome, découvrez le troisième volet de cette série, où l’on vit le quotidien de sorcières, qui tentent de passer inaperçues dans un monde humain.

Dans la famille de Verte, on est sorcières de mère en fille !

Ray, le grand-père de Verte est inquiet : Verte, tout comme sa copine Pome, ne semblent pas dans leur état normal depuis quelques temps… Elles claquent les portes, s’enferment dans leur chambre, sont agressives ! Et au collège ! N’en parlons même pas ! Elles sont accusées de semer la zizanie autour d’elles … Serait-ce une crise d’adolescence ? Est-ce si simple, cela ne leur ressemble tellement pas… Tout le monde est inquiet et Anastabote, sa grand-mère sorcière, bien plus encore que ces hommes qui ne connaissent rien de leur monde et de leurs secrets les plus noirs… Car de nouveaux venus sont arrivés dans le quartier, dans la résidence même de Verte et de Pome… et la fille, Mauve, est inscrite au collège ! Harcelée, Pome n’arrive pas à se défendre et c’est elle l’accusée… Comment fait Mauve ? Est-elle capable de manipuler l’esprit de ses camarades ?

Et quand le Mal débarquait, c’était d’abord à nous qu’il s’en prenait. Nous étions les premières à payer la note. Nous, les sorcières.

Et elles vont devoir s’unir, dans le plus des secrets pour essayer de contrer les forces maléfiques … et ce ne sera pas une mince affaire !

A travers un roman fantastique pour la jeunesse, mettant en scène des sorcières, l’auteur arrive à distiller quelques thèmes universels comme la tolérance et le droit à la différence, le pouvoir des foules et le danger de la manipulation, le harcèlement scolaire, mais aussi l’amour et l’amitié, la famille recomposée ou monoparentale. Bref, c’est plus riche qu’on ne pourrait le penser au premier abord, et les personnages, attachants et très variés ne gâchent pas le plaisir !

La construction est la même que pour les précédents tomes : chaque personnage prend la parole le temps d’un chapitre pour raconter les événements de son point de vue. La fin d’un récit devient le début de l’autre avec quelques pages de transition bien ficelée. A prendre en compte pour la lecture des plus jeunes qui peuvent être déboussolés par cette construction s’ils ne la comprennent pas au départ.

Un immense merci aux éditions de l’Ecole des Loisirs, qui a accepté, très spontanément et amicalement de compléter notre trilogie avec ce dernier tome de la série, tant attendu par une petite fan, lectrice de 6ème !

Les 7 de Babylone, tome 1. La mémoires des Anciens, de Taï-Marc Le Thanh

Une Histoire envahissante !

7.jpg

Jasper, 13 ans, habite à Paris avec ses parents et sa petite sœur Lili. Ce jeune adolescent a une passion un peu curieuse: il adore escalader les toits de la capitale, la nuit. Il a la sensation d’être libre, que le monde lui appartient. Mais un soir, il est témoin d’une scène troublante. Il aperçoit un homme aux cheveux gris s’élancer par les toits, poursuivis par deux hommes armés. L’individu essaie de les semer mais il est déjà condamné. Jasper qui veut l’aider, se met à suivre les assaillants. Une infernale course-poursuite commence. Le vieil homme revient dans la direction de Jasper. Suspendu à une gouttière, les jambes dans le vide, il lui tend une fiole. Jasper n’a pas le temps de le questionner , l’inconnu tombe. Mais au lieu de s’écraser sur le sol, l’homme se désagrège….Jasper reste figé, ahuri. Il ne sait pas encore que cette rencontre va chambouler sa vie. Qui est ce vieil homme ? Pourquoi cette fiole ? Du jour au lendemain, Jasper va être embarqué dans une aventure assez folle qui va le dépasser. Il va se retrouver dans un monde dont il ne pouvait soupçonner l’existence.

Les 7 de Babylone est un récit imaginaire dans lequel de grands personnages historiques mènent une mission secrète en plein Paris. Ils doivent éviter qu’un malheur ne s’abatte sur Terre. Leurs ennemis, menés par Léonard de Vinci, veulent réunir des fragments des sept merveilles du monde qui leur procureraient un pouvoir destructeur. Deux clans de personnages illustres venus de l’au-delà, s’opposent alors. Ce qui est très original et très intéressant est que toutes ces personnalités deviennent des héros des temps modernes. On découvre Mozart, Jeanne d’Arc, les frères Grimm, Cléopâtre, Adolphe Hitler et j’en passe, dans des situations peu communes et à des lustres de ce qu’on connaît déjà d’eux. Par exemple, Léonard de Vinci devient un chef de bande prêt à détruire tous les monuments de Paris et Victor Hugo qui excelle dans le tir est un adepte des arts martiaux russes. Les 7 de Babylone sont les sept personnages historiques issus de siècles différents qui vont entraîner Jasper dans des épreuves plus dangereuses les unes que les autres. Ce récit nous mène au cœur des sept merveilles du monde toujours intrigantes et mystérieuses. L’histoire est rythmée, pleine de suspense et tient en haleine le lecteur jusqu’au final. Jasper devient un héros malgré lui. Un héros plein de courage qui prend conscience de la gravité de la situation et de l’importance de la mission qui lui est confiée. Un peu déboussolé au début -et on le comprend-, le jeune adolescent prend de l’assurance et fait preuve d’une grande maîtrise dans les situations les plus critiques. Comment réagirions-nous si des personnages du passé nous faisaient face du jour au lendemain ? Ce livre est un vrai régal !

Enregistrer

Mortelle Venise, de Michel Honaker

Meurtre à l’italienne mortelle venise image.jpg

Venise 1536, au temps des guerres de pouvoir. Un crime est commis au pied du Palais des loges. Le célèbre embaumeur Marcello Benvolio est retrouvé mort. Puis c’est au tour de son assistant Abelardo. Tout semble laisser croire qu’une créature diabolique est responsable de ces mystérieux assassinats qui hantent les canaux de Venise. C’est le chevalier Ardani, en exil depuis quelques années, qui sera chargé de l’enquête. Homme provocateur, malin, il rencontrera beaucoup d’obstacles. Mais remarquablement secondé par son page Piccolmano, il va devoir faire preuve de beaucoup d’audaces pour parvenir à démêler cette sombre histoire.

Mais quel est le mystère qui entoure la mort de Benvolio ? Qui avait intérêt à le voir disparaître ?

Joli petit roman à la fois policier et fantastique emmené par un duo attachant. D’un côté Ardani, homme intelligent fan des sciences criminelles, fou de peinture en particulier de Léonard de Vinci et de l’autre Piccolmano, peureux mais qui a le verbe facile. Le héros est un fervent défenseur de la justice. D’ailleurs, son retour à Venise sera aussi pour lui l’occasion de faire la lumière sur une affaire de vol dont son père fut accusé. Il a un caractère bien trempé, il est courageux mais tourmenté.

Le roman commence par un meurtre qui va déclencher l’enquête. Tout s’enchaîne rapidement. Pas de temps mort !

Un récit dynamique, plein d’humour, rythmé où se mêlent complots et attaques. Le style épuré de l’auteur nous entraîne brillamment dans l’époque des capes et des épées avec des références historiques et géographiques très soignées. On sent que Venise tient une place importante dans le récit avec ses sombres ruelles et ses îles mystérieuses. Venise est une grande dame énigmatique pleine de surprise.

Le lecteur en prend plein la vue et passe un moment de pur bonheur.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Justices, 1. Les deux ligues, de Renaud de Vriendt et Gihef

Super-héros contre super-vilains

Camille, un je004016052une garçon dont les parents ont disparu il y a quelques années, vit désormais avec deux super-héros qui l’ont accueilli. Lorsque sa maîtresse est absente et remplacée pour cause d’épidémie de grippe, Camille sent qu’il y a là-dessous quelque chose de louche. Ce n’est pas la première personne à disparaître pour une banale grippe et la thèse de l’épidémie ne le satisfait pas. Il est persuadé qu’il y a là-derrière un nouveau super-vilain. Mais personne ne le croît… Et depuis que Powerstone, le plus grand de tous les super-héros a pris sa retraite, qui pourrait les sauver ?

Ce premier tome nous présente un héros ordinaire et attachant, Camille, dans un monde où les super pouvoirs sont à tous les coins de rue. Et pourtant c’est bien sur le jeune homme que repose la lourde tâche de percer le mystère de la disparition de plusieurs personnes. Les dessins, très colorés, plairont à coup sûr aux lecteurs, tout comme les différents super-pouvoirs, plus ou moins efficaces….