Will, Marty et compagnie, 2. La légende du capitaine Crock, de Eoin Colfer

 

Will, Marty et compagnie : La légende du capitaine Crock par ColferWill nous présente ses 4 frères. Durant ses vacances d’été, Will participe à sa première boom. Il décide de se déguiser en pirate sauf que ses frères vont lui raconter des histoires terrifiantes. Il part à la boom avec son frère Marty… Le terrible capitaine Crock va-t-il se venger ?

Mariam, CM2, une p’tite dévoreuse de livres de Salé Lou Potier

Une chronique des élèves de l’école primaire voisine, l’école Salé Lou Potier. Vous avez, vous aussi, lu le livre ? Alors,  chers lecteurs de ce blog, pour les encourager, n’hésitez pas à poster un commentaire en donnant votre avis !

Résumé de l’éditeur : En vacances au bord de la mer, Will et Marty ont la permission d’aller à une boum. Génial ? Le pauvre Will déteste danser. Et quand il gagne un costume de pirate, il n’a plus qu’une crainte… s’attirer la vengeance du terrible capitaine Crock ! Une nouvelle aventure, effrayante, drôle et trépidante de Will, Marty et compagnie, signée Eoin Colfer.

A l’abordage, Mamadou courage ! de Jean -Loup Craipeau ; ill. JF Martin

Mamadou ce héros

Requin-Vert, un célèbre et dangereux pirate, est désespéré car son fils Mamadou ne s’intéresse qu’à la peinture ! Les histoires de flibustiers ne l’attirent pas du tout… En plus,  il a le mal de mer !

Pourtant il va se retrouver dans une situation délicate qui va lui demander beaucoup de courage. Il va devoir trouver un trésor avec Requin-Vert. Mamadou va prouver alors qu’il sait être combattant car il va déjouer un complot mené contre son père.

Histoire de pirates qui ne manquera pas de plaire à nos jeunes lecteurs qui embarqueront aux côtés de Mamadou pour de périlleuses aventures !

Texte facile à lire avec des petites illustrations sympas.

Enregistrer

Enregistrer

Pirate rouge, d’Anne-Marie Desplat-Duc !

A l’abordage!

Plongez dans l’univers de la piraterie de la fin du XVIIe avec Josselin.

pirate-rouge Fils d’un noble ruiné, il vit dans une plantation à Saint-Domingue mais il rêve d’aventures, de liberté et de richesse. Quittant sa mère et sa sœur Agathe, il rejoint alors une bande de boucaniers où il rencontre un certain Lalune avec qui il nouera des liens privilégiés.  Poussé par son désir de devenir flibustier, il convainc ses compagnons de se rendre maître d’un navire pour écumer les mers. Il va alors connaître une succession de victoires et d’échecs.

Ce roman se lit très facilement et avec plaisir car les évènements s’enchaînent vite et bien.  Il contient en outre des éléments clés : suspense, amour et combat.  On s’attache aussi à ce héros sympathique et rebelle  qui va gagner en maturité tout au long du livre. Autre point positif : ce roman offre une vision plutôt réaliste de la condition des pirates voguant dans les Caraïbes. Alors moussaillon, prêt à attaquer cette lecture ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les puissances de Nilgir, 1. L’oeil de Tolmuk, de Anaïs La Porte

Entre Ulysse et Gulliver

Afficher l'image d'origineAlors que le Vogue-Espérance s’enfonce sur les mers en direction des Terres de Nilgir, une étrange tempête fait couler le bateau. De ce naufrage, quatre enfants ont survécu : Line, fille du capitaine du Vogue-Espérance, Maël, membre de l’équipage, Owen, mystérieux jeune homme embarqué au dernier moment et porteur de l’Oeil de Tolmuk et Léonie, princesse cachée du royaume de Nilgir.

Les quatre jeunes gens se retrouvent sur un canot de sauvetage avant d’atterrir sur l’île double où ils sont recueillis par quatre nains. Pour pouvoir repartir, ils doivent prêter serment : ne rien révéler de ce qui aura été appris sur l’île, à savoir sa position et les origines royales de Léonie dont seule Line connaissait la réelle identité avant le naufrage.

De naufrages en naufrages, d’aventures en aventures, iront-ils au bout de leur mission ?

La lecture de ce livre est fluide, agréable et l’écriture est adaptée aux plus jeunes. Le récit donne la parole aux différents personnages ce qui permet un changement de point de vue tout au long de l’histoire. Pour les termes un peu compliqués, du champ lexical de la marine en particulier, pas de panique, il y a les définitions en bas de page. L’histoire est intéressante et le rebondissement final ne manquera pas de vous donner envie de lire la suite !  Pour ceux qui aiment les récits de voyage…

Et pour avoir le résumé complet, suivre le lien pdf  suivant :  fin du résumé L’oeil de Tomulk

La carte des mille mondes, de Carrie Ryan et John Parke Davis

Sur les eaux magiques du Torrent Pirate

Finn est un orpheltéléchargementin très particulier : il a la faculté de se faire oublier dès qu’on ne le regarde plus. Cet étrange pouvoir lui permet non seulement de quitter le foyer où il vivait pour aller trouver refuge cher Mme Parsnickle mais aussi de commettre de petits larcins sans jamais être recherché ni attrapé. C’est ainsi qu’il est devenu l’un des meilleur voleur des Quais Létemank. Mais le don de Finn est aussi sa malédiction : comme les gens ne se souviennent pas de lui, il n’a aucun ami ni personne pour se soucier de lui. Un jour, il reçoit une lettre qui lui est directement adressée et l’invite à un voyage à bord d’un navire rempli de trésors.

Marrill est une petite fille très heureuse. Ses parents sont aventuriers et depuis qu’elle est toute petite, ils parcourent le monde, les champs de fouilles, les parcs naturels… Mais alors que le jeune fille réfléchit à leur prochaine destination, sa maman tombe malade et toute la famille doit renoncer à ses projets. Marrill est naturellement très inquiète pour sa mère mais aussi très déçue : elle est faite pour l’aventure et ne peut rester en place. Alors qu’elle se promène avec son chat, celui-ci trouve un étrange parchemin. Lorsque la jeune fille s’accroupit pour le ramasser, elle se retrouve sans comprendre comment  au milieu d’un immense lac et aperçoit un immense bateau avec à son bord une très jeune capitaine et un drôle de magicien.

Ce roman, écrit par un couple, nous plonge directement dans un univers fantastique mais complexe. Il faut un certain temps avant de le cerner et donc de pouvoir visualiser les scènes décrites. Ce monde où tout est possible amène son lot de situations loufoques et même les personnages ont parfois du mal à suivre. Puis on s’habitue à ces loufoqueries comme ces arbres qui se nourrissent des rumeurs ou ces mots qui gèlent et restent collés à la langue et le roman devient alors captivant. Nous voici en effet embarqués malgré nous, un peu comme Finn et Marrill, dans une chasse au trésor : il faut retrouver les fragments de la carte des mille mondes pour que les deux enfants puissent retrouver leur famille. Le « méchant », un prophète qui a perdu la raison, est particulièrement effrayant. Il peut manipuler les gens à volonté en les plongeant dans un immense désespoir, son arrivée est donc toujours précédée par les bruits des sanglots. L’intrigue plaira beaucoup à de jeunes lecteurs de 6ème ou de 5ème mais vu la longueur du roman et la complexité de certaines scènes, je le conseillerai plutôt à de bons lecteurs.

Le pont des pirates, de Vincent Wagner

couv_pontpirates_webOmbres chinoises

L’auteur nous présente cinq saynètes rigolotes autour du monde de la piraterie. Dans chacune de ces aventures rocambolesques, on retrouve les éléments classiques de cet univers : coffres remplis de trésors, crocodiles, îles et cocotiers. Un mélange subtil entre humour, poésie et cruauté…

Sorcières et magiciens, de Vincent Wagnercouv_SetM_web

Voici 5 histoires de magie et sorcellerie mais sous un angle humoristique. On y croise aussi bien l’enfant qui découvre un chapeau magique dans une vieille malle que la vieille sorcière qui trouve des enfants dans sa maisonnettes au retour d’une promenade sur son balai.

cromalin_couv_web3Cromalin et Cromignonne, de Vincent Wagner

Pour ce troisième album, nous découvrons 5 histoires autour de la préhistoire. Bien que vivant il y a quelques 20 000 ans, les enfants, Cromalin et Cromignonne, ont les mêmes préoccupations que les enfants d’aujourd’hui : jouer, se battre et aussi se faire gronder… Le petit plus de cet album : la dernière scène relie les quatre précédentes et nous projette dans le futur de Malin et Mignonne, autrement dit dans notre présent.

Ces trois livres ont un point commun : ils n’ont aucun dialogue et ne sont fait que d’ombres chinoises. Bien que sceptique sur le fait de parvenir à me plonger dans ces albums, j’avais été intriguée par le procédé. Le résultat est surprenant et je me suis même surprise à rire à haute voix. Il faut dire que les dessins sont magnifiques et les personnages très expressifs. Vincent Wagner nous propose un exercice divertissant : contrairement à nos habitudes, on nous propose ici le visuel et à nous d’inventer les dialogues. Si sur la majorité des sites, on conseille ces trois livres pour de jeunes enfants non-lecteurs auxquels les parents pourraient faire la lecture, je trouve néanmoins que ces trois albums peuvent aussi avoir du succès sur des lecteurs plus grands. Ils peuvent même être l’occasion d’un travail du même genre en arts plastiques ou à un travail d’écriture en français ou en langues étrangères.

L’île au trésor, tome 1- adaptation en bande dessinée par Chauvel et Simon de l’oeuvre de Robert Louis Stevenson

A l’abordage !
Le vieux Bill – « le Capitaine », comme il se fait appeler- débarque un jour dans l’auberge reculée tenue par les parents du jeune Jim Hawkins. Installé pour plusieurs mois, poursuivi par ses anciens camarades, il raconte au jeune Jim ses histoires de pirates… A sa mort, Jim découvre dans son coffre une carte au trésor… Une expédition se met en place… L’aventure commence, mais elle ne sera pas sans dangers.

L’histoire est racontée à la première personne par le jeune Jim.
Les dessins extrêmement détaillés sont de grande qualité, quoique pas des plus originales. Les décors sont soignés et précis L’adaptation est fidèle au texte d’origine. Cette lecture permet à ceux qui hésitent à se lancer dans ce classique du roman d’aventure – en particulier nos plus jeunes lecteurs -, d’entrer avec facilité dans l’univers des pirates de R.L. Stevenson.
Très agréable ouvrage, mais le petit format, quoique plus facilement transportable, ne met pas en valeur les illustrations.

J’espère que cette bande dessinée saura séduire mes élèves, car j’aimerais vraiment pouvoir lire un jour les tomes suivants !