L’agence Pendergast, 1. Le prince des ténèbres, de Christophe Lambert

Le jeune Sean Donovan est un garçon des rues orphelin. Recueilli par Bloody Bill le mafieux local, il doit lui ramener de l’argent pour éviter les représailles. Il est donc obligé de voler.

Un jour qu’il n’a plus d’argent, il vole une montre mais pas n’importe laquelle, elle appartient au directeur de l’agence Pendergast ! Pour l’avoir volé, il se fait poursuivre par un Indien ! On propose alors à Sean Donovan d’intégrer  l’agence… Une agence bien particulière

Pourra-t-il rentrer dans l’agence et quitter son côté sombre des rues  ?

Un livre qui se lit très vite et très bien

Etienne, CM1 – membre des Dévoreurs de livres de Sale Lou Potier, avec l’aide de Judith, 6ème

 

Et l’avis de Mu :

Sean Donovan, 15 ans, a été recueilli par Bloody Bill à sa naissance, suite à l’assassinat de ses parents par des Indiens. Il fait désormais partie de la bande des « enfants perdus » et est formé au « métier » de pickpocket. Il doit voler pour son chef et s’il ne ramène pas suffisamment, les représailles peuvent être terribles…  C’est pourquoi cette montre volée dans la poche d’un vieil homme élégant est si importante pour lui. Et lorsqu’un Indien le poursuit pour la récupérer, il ne sait pas encore dans quelle histoire il est en train de se fourrer. Car le vieil homme est à la tête de l’agence Pendergast, une organisation secrète dont les locaux sont cachés sous Ellis Island. Son but : repérer parmi les migrants les créatures paranormales comme les vampires ou les loups-garous qui chercheraient à nuire à la population… Et M. Pendergast aimerait bien intégrer Sean dans son équipe d’agents… Quelle décision celui-ci va-t-il prendre ? La présence de la jeune et belle Célia va-t-elle être suffisante pour faire pencher la balance ?

Ce premier tome d’une série prometteuse n’est pas une simple introduction. L’action est déjà bien présente, les personnages bien trempés. De style un peu steampunk, ce récit court et bien construit nous permet de naviguer dans les bas-fonds new-yorkais, d’aborder la notion du flot des migrants de la fin du 19e siècle, et d’approcher  Dracula ! Une lecture à découvrir !

Luna Viva, d’Aurélie BENATTAR

 La vie trépidante de Luna Fournez

Afficher l'image d'origineLuna Fournez, jeune fille âgée de 17 ans, vit dans une roulotte d’une fête foraine. Le Président de cette fête foraine est le Falcone. Luna passe ses journées à lire l’avenir des clients qu’elle accueille dans sa roulotte. Elle exerce cette activité pour le compte des forains. Sa mère est morte lorsqu’elle était plus jeune. Depuis, Luna est sous les ordres de son frère aîné, Gidy, qui la maltraite tous les jours. Malheureuse et seule, elle aimerait aller au lycée pour vivre comme les filles de son âge. Luna n’a que Sagittaire, son chien, pour veiller sur elle dans sa roulotte. Marre de cette situation, Luna fait une tentative de suicide. A partir de ce moment, elle va faire la rencontre de Lion Soleil, voisin de caravane, décédé le même jour où elle a fait cette tentative. Son frère, Gidy, sera encore plus dur avec elle. Mais, un jour, sa vie va changer. Le chef des forains, le Falcone, décide de la présenter au Tournoi des voyantes. Il lui offre un jeu de Tarrot qui l’accompagnera partout. Persuadé que Luna possède un véritable don, il va demander à Izabella, une femme charismatique, voyante, et ancienne amie de la mère de Luna d’être son mentor pour l’entraîner pour le Tournoi des voyantes. Luna est ravie de ce changement et sa vie aux côtés d’Izabella va lui permettre de s’éloigner de son frère Gidy et d’apprendre des choses qu’elle ignorait jusqu’à maintenant sur le passé. Ce Tournoi va lui faire vivre de multiples aventures, heureuses et malheureuses. Sa vie va changer et nombreux seront les obstacles qu’elle devra surmonter pour se sortir des griffes de son frère.

La collection Exprim’ des éditions Sarbacane nous offre une histoire palpitante, celle de Luna. Les aventures de l’héroïne, très courageuse, que nous vivons avec elle tout le long du roman nous entraînent dans un monde magique, étrange, paranormal. Le suspens est à son comble et les péripéties de Luna se renouvellent sans cesse. Sa vie trépidante ainsi que les divers rebondissements rythment parfaitement l’histoire. Un roman que je conseillerai pour les mordus d’histoires étranges et de phénomènes paranormaux. Nous sommes transportés dans un autre monde, à la fois dans celui des forains mais aussi dans un monde où la magie est au rendez-vous. Nous jouons sans arrêts avec nos émotions.

Je conseille ce roman à partir de la cinquième. Certains extraits peuvent être difficiles à comprendre par des élèves de 6ème (allusion à la sexualité). Ce roman est un très bon divertissement pour ceux qui ont envie de s’évader pendant plusieurs heures aux côtés de Luna et de voyager avec elle dans son univers magique.

Le concile des arbres, de Pierre Boisserie et Nicolas Bara

Paranormal Activity

A l’hôpital royal pour femmes et enfants, tous les soirs à minuit, un étrange phénomène a lieu : les jeunes pensionnaires montent sur le toit puis chantent dans une langue inconnue en prenant des postures couv1-555x741bizarres. Le ministère public des affaires privées envoie deux agents pour enquêter sur cet étrange rituel : Casimir Dupré et Artémis d’Harcourt. Spécialistes du paranormal, les deux fonctionnaires sont bien décidés à trouver la clé du mystère malgré le manque de coopération du directeur de l’établissement.

Dans un univers gothique qui donne des frissons, nous découvrons un scénario digne d’un film d’horreur : décor inquiétant, phénomène paranormal… Les deux agents pourraient être Fox Mulder et Dana Scully, les deux héros de la série X-Files, et sont très attachants tout en étant tous deux très différents. J’espère d’ailleurs les retrouver dans d’autres aventures. Pour moi, un gros coup de cœur pour l’intrigue comme pour les dessins !

Enregistrer

Enregistrer

Strom, 1. Le collectionneur de Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas

Harry Potter chez les komolks

Le prologue commence en Egypte sur un chantier de fouilles archéologiques : une découverte surprenante cause l’émoi dans l’équipe : un ordinateur vieux de plusieurs milliers d’années !
Puis, nous nous retrouvons à Paris. Raphaëlle et Raphaël sont des jumeaux, adolescents de douze ans. Orphelins de père et de mère, ils vivent avec leur parrain, Tristan Milan. Lors d’une bagarre dans la rue avec une bande de voyous, Raphaël et son copain Aymeric sont secourus par un homme venu de nulle part qui réussit à désarmer les agresseurs avant de se volatiliser. Cette apparition va être le déclencheur d’une aventure extraordinaire pour les jumeaux. Tristan va les emmener dans les sous-sol du Louvre rejoindre la confrérie des Chevaliers de l’Insolite : une organisation secrète enquêtant sur les phénomènes insolites du monde entier pour préserver le secret de l’existence de mondes invisibles. Cette confrérie cherche à recruter de nouveaux membres. Raphaël et Raphaëlle vont être initiés dans leur école aux pouvoirs du « Strom » : hologrammes, télépathie, lévitation, sciences paranormales, transmutation, effacement de mémoires, komolks, vont devenir le quotidien de nos jumeaux dans cette école hors du commun.

Ce roman fantastique et d’aventure m’a été recommandé par des élèves de 6ème. Je n’étais, je l’avoue, pas très motivée pour le lire, mais ils l’avaient tellement apprécié que je voulais voir de quoi il s’agissait. Finalement, ça se laisse lire, et même bien lire ! Le style est agréable, ce qui, déjà est très positif pour un livre de littérature jeunesse. Il est vrai que cette histoire d’école à la « Harry Potter » où l’on développe ses dons de magicien a un air de déjà-vu, mais l’histoire n’a finalement pas grand chose à voir et, contrairement à Harry Potter, reste ancrée dans la vraie vie, avec des collégiens apparemment ordinaires, des amitiés qui se nouent et se dénouent, des valeurs familiales, des lieux existants. Le prologue pose d’entrée de jeu le principe du livre : ne pas s’ennuyer, ne pas avoir de temps mort tout au long de ces 300 pages, et le pari est gagné. Même si, je l’avoue, les super collégiens ont peut-être un peu trop de facilité à résoudre les énigmes. Un bon moment de lecture, à recommander aux collégiens.
Cette série est une trilogie. Elle a obtenu plusieurs prix littéraires. Le CDI en possède pour l’instant les 2 premiers tomes et le troisième sera acheté lors de la prochaine commande. Il existe aussi un tome indépendant des autres « Le démon aux mille visages » !