Broussaille, tome 1. Les baleines publiques, de Franck et Bom

Une ville sous marine…

baleines.jpg

Broussaille est un ado sympathique, aimant la nature et vivant avec son chat en appartement. Le quartier est plutôt terne et triste. Un soir, il fait un rêve étrange : des poissons de toute taille défilent devant lui, de belles images du fond marin qui très vite vont devenir de vrais cauchemars. Un phénomène intrigue également Broussaille, une quantité infinie de mouettes tournent au-dessus de la ville depuis plusieurs jours et comme lui, beaucoup d’habitants souffrent d’insomnies. Comme il est en congé, le jeune homme se rend dans une bouquinerie et achète un livre sur la mer et ses mystères. Quelle n’est pas sa surprise, en rentrant chez lui, quand il découvre son rêve dans une illustration qui date de 1929 et dont l’auteur, Auguste Petit, a vécu dans sa rue !  Et plus étrange encore, Auguste Petit décrit à cette époque, les mêmes faits observés par Broussaille. Celui-ci décide alors de faire des recherches et se rend au musée d’histoire naturelle. En questionnant le scientifique présent, il apprend qu’une jeune fille s’est rendue au musée pour les mêmes raisons que lui. Etrange, pourquoi s’intéresse t-elle aussi à Auguste Petit ? Broussaille va se mettre en quête du passé de cet Auguste Petit tout en tentant de découvrir pourquoi quelqu’un d’autre a les mêmes préoccupations que lui.

Les baleines publiques est une bande dessinée d’aventure, un brin fantastique auxquelles s’ajoutent des illustrations un peu déjantées qui donnent du rythme et de l’éclat à l’histoire. Le lecteur se trouve à mi chemin entre le rêve et la réalité.

Les prisonniers du musée, de Xavier Armange

Les passe-murailles de l’art

Afficher l'image d'origineMarion et Victor boudent les cours d’arts plastiques. Ce comportement leur a valu des heures de colle et comme punition, la principale a décidé de les emmener avec d’autres camarades de classe… au musée. Mais très vite, ils remarquent que des tableaux bougent et qu’ils sont observés. Le musée serait-il hanté ? Intrigués et pour en avoir le cœur net, ils décident de revenir seuls à la fermeture du musée. Le plus extraordinaire est qu’ils vont traverser les tableaux, faire un voyage dans le temps, rencontrer des peintres et des sculpteurs plus intrigants les uns que les autres. Ils vont devenir les prisonniers du musée.

Cette aventure va les réconcilier avec l’art mais pour espérer en sortir, ils vont devoir réaliser chacun un tableau qui sera jugé par les maîtres.

Xavier Armange nous fait découvrir de façon amusante, toute une palette d’artistes notamment Dali, Van Gogh, Camille Claudel… Le lecteur apprend beaucoup de choses sans être envahi pour autant d’informations. D’ailleurs à la fin du roman, l’auteur a consacré un dossier sur les célébrités rencontrées par les enfants. On y apprend avec plus de détails leur vie et ce qu’ils ont apporté à l’art.

La couverture est sombre et sérieuse mais le roman est très divertissant. Une aventure bien écrite qui permet de découvrir de grands artistes.

Le livre débute avec une touche d’humour. L’auteur nous avertit que devenir accro à ce livre pourrait être dangereux pour nous, que la fièvre artistique pourrait nous tomber dessus. Et, effectivement, on se prend au jeu ! Qui n’aurait pas aimé rester enfermé dans un magasin de jouets, délirer au hasard des rayons en s’inventant un monde enchanté ?

Deux enfants l’ont fait mais dans un musée. Un moment extraordinaire où ils ont pu échanger avec des peintres et des sculpteurs, tout du moins leur fantôme ! Une cohabitation improbable, hors du temps, très réussie qui va les conduire à New York….