Au galop !

Histoires de chevaux et poneys illustrées

Voici le tout nouveau sorti de la collection de contes et de mythes des éditions Usborne. Cette fois-ci, le recueil réunit 17 histoires différentes mettant en scène des chevaux, pour le plus grand plaisir de nos lecteurs. Cet animal si populaire auprès des enfants, domestiqué il y a 6000 ans et qui apparaît dans de si nombreuses histoires ! Bien sûr, vous retrouverez des mythes connus, comme Pégase, le cheval ailé, mais ce recueil va surtout vous permettre de voyager à travers le monde, à la découverte de contes grec, norvégien, russe, écossais, chinois, italien, etc… A la fin de l’ouvrage, nous retrouvons la liste des textes avec les références des histoires dont ils se sont inspirés (par exemple, le premier : Le cheval qui parlait vient d’un conte allemand recueilli par les frères Grimm sous le nom de la Gardeuse d’oie).

L’édition est toujours de qualité, avec son marque-page ruban et sa couverture matelassée. Les textes proviennent de plusieurs auteurs différents et les illustrations sont originales.

A découvrir dans la même collection :  Mythes du monde entier illustrés et  Récits de l’Inde illustrés

Voyage intérieur

Peuple du ciel, de J .M.G Le Clezio et Georges Lemoine

peuple.jpg

Peuple du ciel est l’histoire de Petite Croix, une fillette qui grimpe tous les matins au sommet de la colline. Elle s’assoit par terre et laisse s’écouler les heures au rythme de la course du soleil. Une question lui revient sans cesse depuis de nombreuses années : qu’est-ce que le bleu ?
On ne sait rien d’elle. Seules les illustrations nous apprennent qu’elle est indienne et au bout de quelques lignes on devine quelque chose de spécial. Je laisse le lecteur découvrir la particularité de cette fillette, je ne veux pas en dévoiler d’avantage au risque de casser le charme du récit.
Petite Croix a l’habitude d’aller au bout du village quand le soleil tape très fort. Elle reste là sans bouger pour faire un angle bien droit avec la terre, d’où l’origine de son surnom. Elle rentre alors en communion avec la nature. Elle rêve de s’évader dans ce bleu à la rencontre du peuple du ciel. Elle aime quand elle est seule avec le silence. Un silence que l’on perçoit, qui est tellement riche de rencontres pour qui sait l’entendre. Tour à tour, la lumière, le vent, les nuages, le soleil, les insectes vont faire découvrir à Petite Croix la beauté du monde. Elle va décrire les odeurs, les sons, les émotions qu’elle ressent au contact de ces éléments. On partage avec elle toutes les sensations que procurent ces doux instants de plénitude. Une envie de liberté, d’amour de la nature. La magie opère sous la plume de Le Clezio.
Je vous invite à faire comme Petite Croix. Vous vous asseyez sur le haut d’une colline, d’un rocher. Vous fermez les yeux et vous vous laissez porter. Votre regard n’est plus votre guide, vos sens sont en éveil et vous vous laissez porter par vos émotions. Tout n’est alors que paix et sérénité. Vos yeux ne sont plus le miroir de ce qui vous entoure.
Comme Petite Croix, on veut que ces moments magiques ne finissent pas mais la dure réalité va briser ce calme.
On  comprend que tout peut basculer quand un soldat vient à la rencontre de Petite Croix. Celle-ci est toujours assise en équerre, son visage, cuivré à force de faire face au soleil, se tourne vers lui. Elle lui demande de lui raconter ce qu’il voit. Mais il ne sait pas expliquer, son esprit est ailleurs, son esprit est lié à la guerre, aux combats que se livrent les hommes au-dessus des villages.
Les avions tournent lentement dans le ciel, si haut qu’on les entend à peine, mais ils cherchent leur proie. Le feu et la mort sont partout, autour du promontoire, la mer elle-même brûle comme un lac de poix. Les grandes villes sont embrasées par la lumière intense qui jaillit du fond du ciel.
S’en suit l’apparition du dieu Saquasohuh qui annonce rien de bon, un mauvais présage puisque lorsqu’il apparaît sur terre, il annonce une danse de la mort. La fillette redoute un malheureux événement.
Le vent tourne sur lui-même de toutes ses forces et ce n’est plus une danse , c’est comme la course d’un cheval fou….
C’est le chaos, une nature meurtrie, un séisme dans le cœur de Petite Croix.
Cette nouvelle met en avant deux aspects. D’un côté il y a les peuples indiens qui habitent sur les plateaux du Nouveau Mexique. Des peuples pauvres coupés de la civilisation, dont le quotidien est lié à des croyances comme ici le dieu qui apparaît en fin de récit pour annoncer un drame. Un géant mythique. Il y a aussi le sage, le vieux Bahti qui a expliqué le monde à la petite fille dès son plus jeune âge. C’est un conteur. La fillette garde une attitude immobile, figée, patiente tournée vers le ciel.
De l’autre côté, ce soldat américain qui vit dans une réalité bien sombre, celle des combats et de la guerre de Corée. Ici l’annonce du drame ce sont ces avions qui rodent , chargés de bombes. Des géants d’acier bien réels. L’attitude de la fillette est alors désordonnée, en proie à la panique. Elle passe d’un monde à un autre.
J’ai aimé Peuple du ciel pour la sérénité qu’il procure et pour cette fillette attachante dans sa quête du bleu. Il ne faut pas chercher de l’action, il n’y en a pas. J’aime cette écriture qui sait transmettre l’émotion, qui décrit avec beaucoup de sensibilité le monde et la nature. Je conseille cette nouvelle à des lecteurs sensibles à ce qui les entoure. Je ne peux pas dire que ce récit soit difficile à comprendre mais il faut faire preuve de réflexion pour l’aborder.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Un tour du monde des contes

Les Belles, les plus incroyables versions de Blanche-Neige, Cendrillon et La Belle et la Bête racontées à travers le monde, de Gilles Bizouerne et Fabienne Morel ;  Illustrateurs  :  Charlotte Gastaut, Delphine Jacquot, Peggy Nille

Le saviez-vous ? Blanche-Neige, selon Grimm ou Walt Disney, n’est qu’une des multiples versions qui existent de ce conte traditionnel, à travers le monde entier, de l’Irlande à l’Asie mineure en passant par l’Afrique. Parfois, c’est la maâtre qui est jalouse, mais parfois, il s’agit des soeurs ou de la prpre mère de Blanche-Neige. Parfois, c’est un miroir qui juge, mais parfois c’est le soleil. Parfois, ce sont les nains qui recueillent la jeune fille, mais cela peut être également des ogres ou des dragons. L’ouvrage ici nous présente 7 versions différentes, de Bretagne, Danemark, Niger, Ecosse, Louisiane, Grèce et Allemagne… où parfois la vengeance de Cendrillon contre sa marâtre est terrible !

De même, dans cet ouvrage, vous allez trouver 6 versions de l’histoire de Cendrillon, de Corse, mais aussi de Russie, Mexique, Tibet, Nigéria, Allemagne, où là, le schéma narratif reste le même : celui d’une jeune fille, orpheline de mère,  souillon maltraitée par sa mara^tre qui deviendra princesse. Puis 7 versions de la Belle et la Bête. Il s’agit là de versions encore différentes de celles présentées récemment dans l’ouvrage Les Histoires de Barbe-Bleue racontées dans le monde, des mêmes auteurs et édité chez le même éditeur  ! C’est dire comme ces contes sont riches et appartiennent à notre imaginaire collectif.

Les illustrations, faites par des illsutratrices différentes selon le conte présenté sont toutes magnifiques, colorées, et nous transportent dans ces histoires comme dans un voyage à travers le monde.

Un dossier très intéressant, plutôt destiné aux adultes, complète cet ouvrage pour apporter un éclairage plus profond sur l’historique, l’inspiration de chacun des contes présentés.

Un petit bijou d’album !

Anne ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?

Les histoires de Barbe bleue racontées dans le monde,  de Gilles Bizouerne et Fabienne Morel

Huit versions différentes, mais toujours un peu la même, réunies dans un seul recueil. Toujours un homme monstrueux qui tue ses épouses et les cachent dans un endroit interdit de sa demeure : Berbe-Rouge (Bretagne/France) ; L’armoire de l’ogre (Italie) ; La fille qui avait épousé un tigre (Inde) ; Le château maudit (Auvergne/France) ; Le cheval gris (Ecosse) ; La jeune fille et le serpent (Tchad) ; Abu Freywar (Jérusalem) ; et enfin La Berbe bleue (France, version de Charles Perrault).

Les illustrations riches et colorées rendent la lecture de cet album très agréable. La structure du récit est vraiment identique et les variantes ne changent rien au message transmis par le conte. Car un conte classique est toujours riche de plusieurs messages et a pour but de faire grandir le jeune lecteur vers l’adolescence et l’âge adulte (à lire pour les adultes : Psychanalyse des contes de fées de Bruno Bettelheim, un recueil vraiment très instructif).

Comme l’a dit ma fille de 7 ans alors qu’on lisait ensemble à haute voix cet ouvrage : C’est toujours pareil mais en même temps c’est toujours différent !

Mon conte préféré : Abu Freywar, mais c’est apparemment celui qui est le moins accessible aux plus jeunes lecteurs.

Enregistrer

Vexillologie

Les drapeaux du monde expliqués aux enfants, de Sylvie Bednar

Dès la première page d’introduction, on apprend plein de chose dans ce merveilleux livre documentaire, incontournable sur le thème pour ceux qui s’intéressent aux drapeaux du monde entier. Car la science de l’étude des drapeaux s’appelle la VEXILLOLOGIE, rien de moins !

Dans cet ouvrage, les drapeaux sont classés par continent. Pour chaque pays, ensuite, on trouve le drapeau, puis la carte d’identité du pays  (continent, capitale, monnaie, langue officielle, superficie, plus haut sommet). Vient ensuite, dans le texte principall’explication même de l’histoire du drapeau. Pour chaque pays, une illustration représentant un exemple du patrimoine culturel enrichit le propos. Clair, complet, accessible et très intéressant.

Bien sûr, l’ouvrage date de 2008 et il arrive que certains pays changent de drapeau, pour une raison politique, ou par goût… il faudrait donc vérifer que depuis la date de publication de l’ouvrage cela n’a pas été le cas quelque part dans le monde… En tout cas, si vous avez entendu parler d’un pays ayant changé de drapeau, faites-le nous savoir !

Enregistrer

Dis moi qui tu es et je te dirais d’où tu viens

Enfants d’ailleurs racontés aux enfants d’ici, de Caroline et Martine Laffon

ENFANTS.jpg

Un documentaire qui nous transporte à travers le monde, à la rencontre d’enfants photographiés dans leur quotidien.

Etre enfant en Europe, au Brésil, dans l’Himalaya, au Niger est totalement différent. Chacun a son propre mode de vie, des cultures diverses et pourtant ce sont tous de petits gamins qui vont grandir et se construire. Alors que représentent-ils au sein de leur communauté, dans leur famille, dans leur peuple ?

Cet ouvrage est une merveilleuse ouverture sur le monde, un moyen de mieux comprendre la différence. L’auteur traite cette diversité en 5 chapitres. Elle commence par la nourriture, ensuite l’habillement, le quotidien, les jeux, et  pour finir par les traditions. Des petites anecdotes très intéressantes complètent tous ces portraits. L’auteur ne porte à aucun moment un jugement, elle montre simplement aux enfants que, quelque part dans le monde, il y a d’autres enfants qui ne vivent pas comme eux. Ce n’est pas pour ça qu’ils ne sont pas heureux ! De très belles illustrations et des dessins accompagnent merveilleusement bien le texte. Un petit bijou. La couverture est une réelle invitation au voyage que nous terminons à regret.

Enregistrer

A chaque coin de la planète, ses richesses et ses merveilleux décors !

Atlas du monde illustré, Sam Baer et Nathalie Ragondet

L’Atlas du monde illustré des éditions Usborne propose la découverte du monde par des illustrations faisant ressortir les richesses diverses et variées de chaque continent et de chaque pays de la planète. Les auteurs de cet ouvrage illustrent ce qui fait la culture de chaque pays et ce que l’on peut y voir. Animaux, spécialités culinaires, fêtes, évènements, monuments incontournables, fruits et légumes, végétations, patrimoine, autant d’éléments qui construisent la culture d’un pays. La vanille de Madagascar, le Taj Mahal en Inde, le Grand Canyon du Colorado aux Etats-Unis, l’église en bois debout en Norvège, la loutre d’Europe, les enfants pourront s’émerveiller devant la diversité du monde et découvrir toutes les saveurs d’un monde multicolore et multiculturel.

Cet atlas illustré découpe le monde en neuf parties : l’Europe occidentale, l’Europe orientale, l’Afrique septentrionale, l’Afrique australe, l’Asie occidentale, l’Asie orientale, l’Amérique du Sud, l’Amérique du Nord et l’Amérique centrale, l’Océanie, l’Arctique et l’Antarctique. Les capitales sont mentionnées pour chaque pays. Très coloré et riche en éléments, l’ouvrage nous fait voyager à travers les cinq continents, promène nos yeux sur les différentes cartes et permet de donner, grâce aux illustrations étudiées et achevées, une vision, une représentation d’un continent ou d’un pays avec sa culture intrinsèque.

Cet ouvrage est complété par les drapeaux du monde situés à la fin du livre pour permettre aux lecteurs de se familiariser avec ces derniers ainsi qu’un test de connaissances où il faut retrouver sur les différentes cartes les éléments proposés. Un moyen de rendre ludique la lecture et la re-lecture de cet atlas.

Au vu des illustrations, axées principalement sur les animaux, cet ouvrage semble destiné à des élèves du cycle 3 (CM1, CM2, 6ème) mais n’est pas non plus à éloigner des plus grands. Un très bel ouvrage pour faire découvrir le monde aux enfants !