Témoins en danger, de Roland Smith

Pour échapper au patron du cartel de drogue Alonzo Aznar pour lequel travaillait son père, Jack Osborne et sa famille ont été soumis au dispositif de Protection des Témoins et ont dû changer d’apparence, d’identité et de lieu. Dans le premier tome « Disparition programmée », ils vivaient à Elko sous le nom de Granger. Mais Alonzo Aznar et ses sbires ont retrouvé leurs traces… Arrêté, celui-ci attend d’être jugé et le dispositif de protection se resserre autour de la famille de Jack. Désormais, les Osborne se retrouvent dans une petite station balnéaire de Caroline du Sud sous le nom de Greene, dans l’attente du procès où le père devra témoigner… Hélas, la soeur de Mack (alias Jack) se fait repérer en étant sélectionnée pour une émission musicale  télévision et la traque recommence…

« Pour tous ceux qui m’ont demandé : « Il se passe quoi ensuite ? » »

Voilà ce qui est mis en exergue au début du roman… Car nous avions quitté notre famille enfin réunie mais toujours sous protection judiciaire à la fin de « Disparition programmée » sans savoir ce qu’il allait advenir d’eux, de Jack, de son amour pour Cataline qu’il a dû quitter précipitamment, sans explication à la fin du premier tome. Un roman toujours sans temps mort, qui nous permet de clore cette histoire. Si vous avez aimé Disparition programmée, n’hésitez donc pas une seconde à lire la suite qui vous apportera tous les éclairages à vos questions laissées en suspens, même si elle n’est peut-être pas aussi trépidante et captivante que le premier volet. De l’action, des rebondissements, un brin de violence, un rythme rapide, bref, toutes les ficelles du thriller sont réunis pour les amateurs du genre… et une fin réussie quoiqu’un peu rapide.

Disparition programmée, de Roland Smith

Alors qu’il dormait déjà, Jack est réveillé par trois types qui ont pénétré dans la maison. Avec sa mère et sa soeur, ils se retrouvent ligotés, bâillonnés, violentés, Tous attendent que le téléphone sonne pour passer un message sans appel à leur père au bout du fil : « Si tu parles, ils nous tueront ». Pourquoi cette menace ? Dans quelle affaire sordide leur père a-t-il bien pu se fourrer ?

Mais bientôt, la police arrive, enquête et demande des explications… Perquisition, saisie de biens… Leur père aurait trempé dans un trafic de drogue lié à la mafia colombienne. Leur seule chance de survie : se soumettre au dispositif de protection des témoins, déménager, changer d’identiét, couper tous les liens avec son ancienne vie, se faire oublier, ne pas se faire remarquer, et espérer ne jamais être retrouvé…

Un thriller haletant, à destination des adolescents (les scènes violentes ne sont pas décrites dans les détails, les liens d’amitié sont forts, l’amour est au rendez-vous et la morale est sauve). Le gardien du  collège, personnage totalement atypique, va aider Jack à surmonter cette épreuve. Les personnages sont attachants, des petites histoires secondaires leur permettent de prendre vie dans notre imaginaire et enrichissent le roman. Ecrit par un auteur américain, celui-ci se situe aux Etats-Unis et nous fait voyager. On nous y décrit bien tout le dispositif de protection de témoin, les rouages de la justice, le chamboulement psychologique qu’un tel dispositif induit sur la vie personnelle des personnes concernées, la peur constante du faux pas, le choc psychologique des souvenirs de l’agression et la peur de la voir se reproduire.

Un roman sans temps mort, au scénario riche en rebondissements et au suspens constant. A lire pour les adolescents adeptes du genre, et leurs parents.

A suivre, un tome 2 : Témoins en danger ! Mais néanmoins  le tome 1 peut se suffire à lui-même.

Cherub, 2. Trafic, de Robert Muchamore

Les infiltrés

« Cherub est un département secret des services de renseignements britanniques composé d’agents âgés de dix à dix-sept ans recrutés dans les orphelinats du pays. »

Depuis un an, James en fait partie (voir le tome 1). Il se trouve en vacances sur une île de la Méditerranée où les agents qui ne sont pas en mission peuvent se ressourcer pendant cinq semaines… Enfin, se ressourcer est un grand mot : on ne peut pas oublier complètement que l’on est un agent des renseignements et ces vacances ne sont pas forcément de tout repos… Mais cela n’est rien comparé à ce qui attend James à son retour. Il va être envoyé en mission avec trois autres camarades et deux adultes pour infiltrer le gang d’un puissant trafiquant de drogue, en se rapprochant et se liant d’amitié avec ses enfants. C’est une mission à très haut risque qui va emmener notre groupe de jeunes agents à dépasser leurs limites.

Dès les premières pages, on entre dans l’action et cela ne s’arrête pas jusqu’à la fin. Rebondissements nombreux, avec des apartés sur les considérations plus adolescentes des jeunes agents (premiers amours, amitié,  homosexualité, abandon, fratrie, etc) , toutes les ficelles sont là pour une lecture addictive. On se croirait vraiment dans la série télévisée américaine des Soprano, qui mettait en scène un mafieux, trafiquant de drogue en proie à la justice et qui doit concilier sa vie de chef d’une organisation criminelle à celle d’un père de famille. Ici, les choses ne sont pas éludées : passage à tabac, drogue, meurtre, espionnage, tout y est noir et assez réaliste, même si l’âge des agents peut peut-être laisser perplexe quant à la réalisation de l’enquête : ils sont censé avoir une douzaine d’année mais semblent en avoir quelques unes de plus. En tout cas, on passe un bon moment de détente, entre une banlieue pauvre anglaise et les villa chics de Miami.  On se laisse entraîner dans cette histoire sans aucun temps mort et on ne serait pas contre lire un nouveau tome ! Une série qui plaît beaucoup au CDI. A réserver aux jeunes lecteurs avertis, vu le sujet traité.

 

Enregistrer

Six of crows, 2. La cité corrompue, de Leigh Bardugo

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Nous retrouvons à nouveau  Kaz et son équipe dans ce tome 2 de Six of Crows !

De retour du Palais de Glace,  Kaz et ses compagnons vont devoir affronter de nouveaux problèmes, le premier étant de retrouver Inej, enlevée par Van Eck… l’araignée prise au piège. Kz perd là une de ses meilleure équipière,  mais peut-être pas que… Kuwei étant retenu par Kaz, cela va mettre le feu aux poudres, rassemblant les puissances  Grisha pour retrouver l’otage si précieux, le fils du créateur du jurda parem, cette drogue qui enflamme le Barrel et la ville de Ketterdam. Kaz va donc imaginer un plan énorme qui pourrait bien leur permettre de finir leur vie plein aux as… Mais s’ils échouent, cela mettra fin à tout leur petit monde… Vont-ils réussir à sauver Inej ? Pourront-ils se battre contre les puissances qui vont leur faire face ? Et Kaz arrivera-t-il à ses fins ?

Après plus de deux ans à attendre cette suite, pas de déception ! Le tome 2 est à la hauteur du tome 1… Incroyable ! Les personnages et l’histoire sont ennivrants, pas moyen de s’en détacher. L’auteur nous impressionne. De l’action, des plans extraordinaires, et surtout la complexité de ce monde qu’elle a imaginé et de ses personnages. Pour ma part, je suis une grande admiratrice du personnage de Kaz qui cache bien son jeu. Un tome 2 plein de suspens qui nous amène jusqu’à la fin en nous posant constamment des questions tout au long de ses chapitres

Alors, pas besoin de le dire, foncez sur ce tome 2 et dévorez-le !

Johanne, 2de – 15 ans, ex-membre des dévoreurs de livres d’Arsène

 

Et l’avis de Mu :

Effectivement, après deux ans, ce tome était très attendu ! Et il est vraiment à la hauteur de nos espérances. On retrouve avec une joie certaine cet univers très particulier qu’a su créer l’auteur, violent, original, dense et intense, avec des personnages très réussis. Malgré le temps qui a passé, le premier tome était si fort que l’on retourne sans peine, à pieds joints, dans ce tome 2 sans quasiment avoir rien oublié du tome précédent. Les personnages à fleur de peau, des malfrats sans foi ni loi, qui bravent tous les dangers et tous les interdits pour arriver à leur fin savent néanmoins être attachant dans leurs failles. Les plans sont machiavéliques et d’une imagination assez exceptionnelle. On est également heureux que Leigh Bardugo ne soit pas tomber dans le piège de la trilogie où souvent le tome 2 est une transition un peu lente. Ici, le rythme est toujours aussi soutenu et la fin juste comme il faut. Malgré tout, elle peut ouvrir à d’autres tomes parallèles qui nous font espérer que l’auteur aura envie de reprendre sa plume pour nous mener dans ces bas-fonds de Ketterdam au milieu de sa vie de règlements de comptes entre gangs, de vengeances et de maisons closes avec une touche de fantastique un peu steam-punk si particulier. Une parfaite réussite tant dans le style d’écriture que dans l’histoire elle-même ! On ne lâche pas le livre tant les rebondissements inattendus nous tiennent en haleine, mais en même temps, parfois, on essaie de freiner le rythme car on ne veut pas avoir à refermer définitivement le livre. A chaque fois que l’on pense que l’auteur nous amène sur un chemin, il s’en ouvre un autre qui remet tout en question. Un véritable coup de coeur qui se confirme. A quand l’adaptation cinématographique ? Lecture à réserver aux plus aguerris de nos lecteurs de 3e ou aux lycéens et adultes. Des scènes assez violentes pourraient heurter les plus sensibles. Leigh Bardugo a écrit également la trilogie des Grishas – pour adultes- ,  avant Six of crows, d’où vient cet univers si particulier… J’ai vraiment envie de les lire, dès que ce blog me laissera un peu de répit pour mes lectures plus personnelles…

Coeurs en fuite, d’Agnès Laroche

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Coeurs en fuite, d’Agnès Laroche

Entre Jade et Alex, 17 ans, un amour impossible va naître ! Car le père d’Alex est un dangereux mafieux et le père de Jade un policier qui l’a traqué pendant des années. La seule solution pour eux serait de partir loin, sans soucis et sans se cacher… Mais comment avoir les papiers d’identité, les passeports, les billets, l’argent, etc,  afin de pouvoir vivre leur amour sans avoir à tenir compte de l’avis des autres, et sans se faire prendre ? Va naître une idée terrible… et si tout au départ commence bien, ce scénario va vite déraper !

Une dangereuse histoire d’amour qui se finira en kidnapping, avec plein de suspens, de tension, et des personnages attachants.  Ce livre était vraiment très bien. Il m’a changé de mon thème préféré qui est habituellement le fantastique. Je n’ai jamais ressenti autant d’émotions dans un livre. Il y a plein de rebondissements et l’histoire est vraiment prenante. J’ai vu que le CDI possédait aussi Le fantôme de Sarah Fisher du même auteur, je vais donc le tester !

Chloé, 12 ans – 5ème – membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Alerte au musée – Florian Bates enquête, de James Ponti

Un ado au FBI

Afficher l'image d'origineFlorian Bates a 12 ans et est élève de 5ème à Washington. Il travaille aussi pour le FBI comme agent secret. C’est son esprit d’analyse et de déduction à la Sherlock Holmes, qui l’a  fait remarquer. Seuls ses parents et Margaret, sa petite amie, sont au courant. Un jour, alors qu’il rentre seul du collège, il se fait kidnapper par la mafia roumaine…

Un flash back va raconter ensuite comment il a intégré le FBI, grâce à une enquête particulièrement bien menée quelques temps auparavant lors d’un vol de tableaux impressionnistes dans le musée où travaillaient ses parents. Mais certains faits ne collent pas et son enquête continue… le mettant particulièrement en danger !

Un roman rondement mené où alternent amitié, aventure, action, enquête. Les rebondissements sont nombreux et ce récit dans le récit alors que notre pauvre Florian est aux mains de malfrats sans foi ni loi rend la construction du roman plus riche. Une enquête parallèle sur les origines de son amie, Margaret, abandonnée devant une caserne de pompier lorsqu’elle était bébé puis adoptée, apporte un côté sentimental à ce livre plein d’action.  Plaisant !

Enregistrer

Enregistrer

Six of crows, de Leigh Bardugo

Pas de sanglots, pas de tombeaux !

Afficher l'image d'origineKaz Brekker, surnommé « Dirtyhands » (mains sales) n’a peut-être que 17 ans, mais il est un chef de gang  redouté et ambitieux du quartier malfamé du Barrel. Sans foi ni loi, il est prêt à tout pour de l’argent. Pour cela, il accepte une mission impossible, commanditée par un riche marchand  : entrer dans la palais des Glaces, forteresse imprenable du royaume de Fjerda pour délivrer un homme, Bo Yul Bayur.  Cet homme est un savant qui aurait mis au point le jurda parem, une drogue capable de décupler les pouvoirs des Grishas, le peuple magicien de Ravka. Enlevé et emprisonné par les Fjerdans, qui font des Grishas leurs esclaves, il a dans ses mains un pouvoir de destruction illimité… Pour mener à bien sa mission, « l’ordure du Barrel » va s’entourer d’une équipe aux talents exceptionnels, les « six of crows » : Kaz le voleur sans scrupule s’entoure donc d’Inej le Spectre acrobate, de Nina une Grisha aux puissants pouvoirs, de Wylan un riche fugueur, de Jesper un joueur invétéré et de Matthias, le prisonnier en fuite.

Avant même de commencer la lecture de ce livre, on sait que l’on va entrer dans un univers hors du commun. La couverture est très réussie, les premières pages sans texte nous présentant les personnages sous forme d’illustrations, la carte de ce monde étrange dans lequel évoluent nos personnages ainsi que le plan du palais des Glaces nous permettent de visualiser l’ambiance avant même de connaître l’histoire, et on aime y revenir tout au long de notre lecture.

Quant à la lecture elle-même, c’est une réussite : imaginez Le Parrain et Ocean’s Eleven dans un univers fantastique sordide ! L’histoire non seulement est très riche et très bien construite mais elle arrive à nous tenir en haleine du début jusqu’à la fin, malgré ses 560 pages avec ses nombreux rebondissements et son intrigue particulièrement bien menée. Je tenais absolument à faire cette chronique au début des vacances pour que vous emmeniez ce roman dans vos bagages, pour ceux qui peuvent se le procurer en dehors du CDI… Les autres, il faudra attendre la rentrée de septembre…

Les personnages, dont les caractères, les relations entre eux et les histoires personnelles sont le pivot central  de ce roman, sont particulièrement réussis. Ils évoluent dans un environnement violent et étrange où seules la vengeance et la haine semblent dicter les actes et où la magie opère, au propre comme au figuré. Un récit envoûtant, captivant, sombre, complexe à la limite de la fantasy et d’une grande originalité qui, de plus et l’air de rien, est riche en messages : dénonciation de l’esclavage, du profit à outrance, du racisme, des drogues, de la violence.

Pour lecteurs avertis tout de même, car quelques passages un peu violents peuvent choquer les âmes sensibles. Vous l’aurez compris, un vrai coup de coeur ! Et un tome 2 en attente… Et à quand une adaptation cinématographique ?

Leigh Bardugo est déjà l’auteur d’une trilogie Grisha, probablement en lien avec le peuple présenté dans ce livre… mais apparemment seul le tome 1 est paru en français… Quelqu’un sait-il quelque chose sur ce sujet ?

Et pour visualiser le trailer, suivez le lien :  http://pageturners-milan.com/video/six-of-crows/

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer