L’enfant aux pistolets, de Séonnet et Pilorget, d’après le tableau de Delacroix Le 28 juillet : La Liberté guidant le peuple

Allons z’enfants

Sans-Nom est un garçon des rues qui vit en bande, dans un Paris secoué par la révolte. Le 28 juillet 1830, il se trouvera sur les barricades, guidée par une jeune femme chantant la Marseillaise pour entraîner le peuple avec elle.

Cet album raconte une histoire, celle d’un garçon témoin d’événements historiques qui le dépassent. A travers ce personnage attachant de gamin des rues, des notions d’histoire sont habilement parsemées tout au long de ce récit : la vie des enfants des rues au XIXème siècle, la chute du roi Louis XVI, la révolte de Paris appelée les Trois glorieuses en 1830, le pouvoir et la presse, etc. Les références au Gavroche de Victor Hugo et au tableau d’Eugène Delacroix La liberté guidant le peuple sont claires. L’allégorie de la Liberté est ici développée à travers le personnage d’une institutrice dont le message, en parlant de son école, est celui-ci : « Tu crois que c’est celui qui s’échappe par la fenêtre qui est libre ? Tu te trompes. Celui qui est libre, c’est celui qui sait lire, qui sait écrire et qui sait réfléchir ». Deux pages en fin d’ouvrage clôt le récit sur des notes historiques.
Très accessible, agréable à lire, cet album permet d’entrer dans une œuvre connue pour aborder l’Histoire des Arts en douceur.

Enregistrer