La décision, de Christophe Léon

Un choix difficile

zaim.jpg

Zaïm, un jeune orphelin syrien qui vit dans un camp de réfugiés au Liban, a tout de la graine d’un champion. Il adore le football et ne cesse de taper dans la balle surtout dans la cour de récréation. Dans la balle ? Devrais-je dire plutôt dans une vulgaire boule de tissus entourée d’une corde. Il est doué. Un jour alors qu’il est avec ses copains, le chef de la Croix rouge s’avance vers lui, accompagné d’un homme. Ce dernier est un recruteur allemand, il est intéressé par Zaïm. Il lui tend un ballon en cuir et lui demande de montrer ce qu’il sait faire. Le jeune garçon s’exécute et réalise de véritables prouesses. Sa vie va alors basculer, lui qui jusque-là menait une existence plus que modeste, au fin fond d’un camp. Mais sera-t-il prêt à tous les sacrifices pour y arriver ?

La décision nous fait pénétrer dans le milieu du football, notamment dans les centres de formation. Pour certains jeunes, la technique et la volonté ne suffisent pas toujours. Certains recruteurs se font une fortune en «misant» sur des gamins comme Zaïm, ils profitent de leur désarroi, leur font miroiter monts et merveilles. Ils leur promettent un bel avenir qui les sortirait de leur misère mais attention aux personnes mal attentionnées… !

Un texte très court sur un sujet sensible.

Goal !, tome 1 : coups francs et coups fourrés, de Antoine Griezmann, Olivia de Dieuleveult et Fabrice Colin

Fais de ton rêve, ta vie…

goal.jpg

Antoine Griezmann a décidé de se lancer un nouveau défi en produisant une série de 6 romans à destination des jeunes. Il y raconte ses débuts dans le monde de football. Depuis sa tendre enfance, il rêve de devenir footballeur. Lui, un petit garçon chétif, un mordu de foot a dû jouer des coudes pour réussir. Son physique maigrelet fera longtemps obstacle pour accéder à des clubs professionnels. Pour en arriver au niveau que tous les « fouteux » connaissent, rappelons qu’il joue dans l’équipe de l’Atlético Madrid, Antoine Griezmann, dit Grizi, a surmonté beaucoup d’obstacles. Et pas des moindres quand on sait que son père adjoint de l’entraîneur de l’équipe de Charnay (71), à l’époque, s’est toujours refusé à voir son fils passer des sélections afin d’intégrer l’équipe locale. Du haut de ses 9 ans, Grizi sait ce qu’il veut mais se heurte aux refus répétitifs de son père. C’est grâce à sa mère qu’il atteindra son but.

Antoine Griezmann veut faire partager l’aventure qui a été la sienne, transmettre ses valeurs humaines et sportives. Un parcours semé d’embûches qu’il a su surmonter grâce à une volonté de fer. Alors que beaucoup ne croyait pas en lui, lui n’a jamais douté. Sa première fan, la première femme à croire en lui, sa maman qui a été très précieuse pour lui, il lui doit beaucoup. Cette série est un espoir pour tous ceux qui ont un rêve. Rien n’est impossible, il faut y croire, s’accrocher, ne jamais douter. Une série de six tomes à paraître jusque Février 2019.

Mon guide de la coupe du monde 2018, de Michel Deshors

Vive la fête du ballon rond !

foot.jpg

Du 14 juin au 15 juillet, la Russie va recevoir la 21ème coupe du Monde de Football. Pendant un mois, 32 équipes vont s’affronter dans des stades bondés, sous les cris de supporters déchaînés. Alors, pour vous préparez au plus grand événement sportif de l’année, plongez-vous dans Mon guide de la coupe du Monde 2018. Toute l’actualité des joueurs, l’historique du parcours des équipes, le calendrier des rencontres, un album complet et indispensable pour tous les passionnés du ballon rond. Un bel ouvrage, de belles photos, tout est passé à la loupe !

Le ballon d’or, de Yves Pinguilly

Le rêve au bout des crampons

ballon.jpg

Bandian, 11 ans, habite un petit village de Guinée. Il rêve de devenir joueur de football professionnel comme Roger Milla, attaquant de l’équipe du Cameroun. Il est né un soir de pleine lune, le soir où la lune représente un ballon d’or dans le ciel….Sara, le sorcier du village, a prédit qu’il deviendrait une star. Brandian suit les matchs à la radio, il vibre au son de la voix du reporter sportif. Mais pour s’entraîner, il lui faut un ballon, un ballon en cuir. Bandian est pauvre et pour pouvoir en acheter un, il coupe du bois qu’il vend à un marchand. Le jeune garçon est pourtant doué, il a ça dans le sang. Dans son village, tous les enfants jouent au football, tout peut faire office de ballon, une boîte, des balles de chiffon. Réaliser son rêve signifie aussi échapper à la misère.

Ce roman est un très beau récit qui met en avant la détermination d’un jeune Africain qui s’accrochera à son rêve, à sa passion malgré les obstacles. Le lecteur prendra beaucoup de plaisir à traverser les villages, la brousse, à la rencontre de ces hommes et ces femmes au quotidien modeste. Yves Pinguilly met en avant les enfants qui prennent ici une place importante et dépeint à merveille les difficultés de la vie.

Brandian est attachant par son dynamisme et sa détermination. Il croit en lui-même. Il sera accompagné dans son parcours par Bouba, un personnage généreux qui sera son protecteur.

L’Afrique comme décor, un beau moment de lecture que les passionnés de football apprécieront. Mais pas seulement eux, car le vrai message de cette histoire est de ne jamais se décourager, c’est d’aller au bout de sa passion, c’est s’accrocher  pour y arriver.

Enregistrer

Louca, tome 2. Face à face, de Bruno Dequier

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Louca, tome 2. Face à face, de Bruno Dequier

Dans ce tome 2 de la série en bande dessinée « Louca », un gros match se prépare, très important, avec des conséquences sur l’avenir du club. Louca a la pression, car pour le match, Nathan, son coach-fantôme risque bien de ne pas être présent  ! On vivra les rivalités entre les deux entraîneurs des équipes, les tensions entre les membres des deux équipes, mais on apprendra aussi que Julie a un frère, ce qui compliquera les choses pour sa relation avec Louca qui ne s’entend pas avec lui. Comme dans le tome 1, le personnage de Louca est un ado un peu looser, il raconte des bobards, se prend souvent la risée.. Pour le passé de Nathan, nous commençons à avoir des pistes (il arrive enfin à sortir de l’enceinte du lycée, va-t-il retrouver les siens ?), car on attend quand même avec impatience de savoir pourquoi il est devenu fantôme, et surtout se retrouve collé à Louca… Va-t-on enfin en savoir plus ? Maintenant, on attend vraiment le tome 3 de cette série qui remporte un vif succès au CDI !

Diego, 5ème – 12 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Le CDI possède d’autres tomes, dont voici la présentation de l’éditeur :

Tome 3. Si seulement … : Stress maximum pour Louca : il va jouer le match le plus important de l’année, celui qui décidera du sort de l’équipe de foot de l’école ! Et vu ses exploits aussi incroyables qu’inattendus lors de la rencontre précédente, tout le monde attend de lui des miracles contre la redoutable équipe des Condors. Au premier rang des supporters : son petit frère Antin qui l’adore, Julie, la fille dont il est amoureux… et quasi toute l’école. Ce sera la gloire s’il réussit à qualifier son école, l’humiliation totale s’il échoue en se ridiculisant. Ce que personne ne sait, c’est que Louca est un joueur particulièrement maladroit qui ne brille au football que quand il est aidé par Nathan, son coach fantôme. Pas de chance : occupé à enquêter sur sa propre mort, Nathan rate le début du match…

Tome 4. L’espoir fait vivre : Grâce à Louca (et un tout petit peu à Nathan, son coach-fantôme), l’équipe de foot du lycée Quanfrin est en train de réussir un exploit : faire un match nul contre les redoutables « Condors ». Il faut dire que Louca a la rage, persuadé que son coéquipier Adel drague Julie, la fille de ses rêves ! Il ne se doute pas que, au bord du terrain, Julie commence à se poser des questions : sa meilleure amie, Chloé, qui adorait critiquer Louca à tout bout de champ, se met à lui trouver plein de qualités. Serait-elle en train de devenir une rivale ?
Il ne reste plus que quelques minutes à jouer quand le coach révèle le véritable enjeu du match : si l’équipe du lycée ne gagne pas, elle sera purement et simplement supprimée, et le terrain sera rasé pour faire place à un projet immobilier. Plus que jamais la pression est sur Louca qui doit, une fois de plus, réaliser le match parfait !

Tome 5. Les Phoenix : Alors que grâce à Louca (et un tout petit peu à Nathan, son coach fantôme), l’équipe de foot du lycée Quanfrin a évité la relégation et la disparition pure et simple, un incendie criminel vient détruire les locaux et le terrain de foot de l’école. Mais quand un généreux donateur offre de nouvelles installations au coach, Louca et Nathan décident donc de se mettre à la recherche d’une nouvelle équipe. Pour constituer cette dream team, Nathan propose à Louca de recontacter ses anciens équipiers. Car, étonnamment, tous les anciens partenaires de terrain de Nathan se sont détournés du foot pour s’éclater dans d’autres sports. Pour les convaincre d’intégrer l’équipe, il n’y a qu’une solution : que Louca défie (et batte) chacun dans son sport de prédilection ! Inutile de préciser que c’est pas gagné… Comme si ça ne suffisait pas, Julie, la « presque petite amie de Louca », lui fait la gueule. Et Nathan refuse de raconter à Louca ce qui s’est passé durant cette soirée où visiblement il n’a pas été à la hauteur des attentes de sa dulcinée…

But !!!

Louca, 1. Coup d’envoi, de Bruno Dequier

Afficher l'image d'origineLouca est un adolescent vraiment maladroit, plutôt mauvais élève… et assez flemmard. Il a l’impression que rien ne lui réussit jamais… et son amour pour la jolie Julie lui paraît tout à fait impossible… Et ne parlons pas de ses compétences sportives ! Le seul qui ne remarque pas son incompétence  profonde est son petit frère, Antin,  qui l’idolâtre complètement et auprès de qui Louca joue un personnage de mec cool à qui tout réussit. Alors, lorsque le fantôme  de Nathan, un jeune sportif en habit de footballeur, débarque dans sa vie, c’est peut-être enfin, pour Louca, le moyen de changer et de se montrer à la hauteur  ! Nathan, quant à lui, ne comprend pas très bien pourquoi il est resté sur terre pour aider Louca, mais il va prendre son rôle de coach scolaire et sportif très au sérieux.

Une bande dessinée qui plaît sans conteste aux adolescents, proposée par une collègue documentaliste pour un rallye-lecture 5e. C’est un titre que l’on a retenu en catégorie Coup de coeur. Le personnage de Louca, dans toutes ses faiblesses est attachant. Les illustrations en rondeur comme le ballon rond que Louca essaie d’apprivoiser est coloré et agréable. Distrayante et dynamique, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Une bande dessinée pour adolescents sur le thème de l’adolescent affublé de tous ses stéréotypes : sa relation avec les filles, la triche pour les contrôles, l’image de soi, la fainéantise , etc… Un mauvais point néanmoins pour le prof de gym qui traite Louca de fille lorsqu’il se fait mal au poignet… et l’envoie jouer avec elles pour le punir ! Cette série comprend déjà 4 tomes, le cinquième étant prévu pour bientôt… mais le CDI ne possède -pour l’instant- que le tome 1.

Cet album a été sélectionné pour le rallye-lecture inter-collèges niveau 5ème dans la catégorie Coup de Coeur.

Enregistrer

Le contrepied de Foé, de Galandon et Vidal

Le monde du ballon rond

foe.jpg

Au Cameroun, Urbain joue régulièrement au foot avec son ami Ahmadou. Un jour, un agent sportif leur propose de faire d’eux les nouvelles stars du football. Il leur promet d’obtenir pour eux un visa pour la France et de les faire recruter par les plus grands clubs. Mais pour cela, les deux jeunes gens doivent malgré tout payer leur voyage. Or, Ahmadou vit seul avec son grand-père. Celui-ci se résout à vendre la seule chose qu’il possède pour aider son petit-fils : son terrain. Quant à Urbain, c’est grâce à la solidarité des autres villageois qu’il parvient à réunir la somme. Quand les deux amis partent pour l’aéroport après avoir promis à leur famille de leur envoyer de l’argent, tout le village est persuadé de les voir bientôt passer à la télé !

Si le thème est d’actualité avec l’Euro de football qui se déroule en ce moment, l’univers footballistique est loin d’apparaître comme un monde idyllique. L’auteur a pris le parti de nous montrer l’envers du décor : les jeunes qui espèrent, les tractations pour acheter un joueur, les agents véreux…. Les agents ne sont pas ici dépeints comme des tremplins de carrière mais comme des gens prêts à tout pour de l’argent et les footballeurs sont considérés comme des objets à vendre. A noter aussi la très belle préface écrite par Daniel Picouly !