Oh, boy !, de Marie-Aude Murail

Oh, boy !Trois enfants sont orphelins depuis quelques heures. Siméon Morlevent, 14 ans, lui, c’est le surdoué. Morgane Morlevent, 8 ans, celle qu’on oublie tout le temps. Venise Morlevent, 5 ans, une bouille de princesse. Ils se font le «jurement» qu’on ne les séparera jamais. 

Leur sort est entre les mains d’une assistante sociale et d’une juge des tutelles, qui doivent décider qui des deux tuteurs potentiels obtiendra leur garde. Sachant que ces derniers ignoraient jusqu’alors l’existence de leurs demi-frère et sœur. Alors comment Josiane Morlevent, ophtalmologue psycho-rigide et Barthélémy Morlevent, jeune homme fantasque qui fuit les responsabilités, vont-ils prendre cette nouvelle ? L’histoire captivante d’une fratrie soudée et touchante, frappée par l’adversité, qui se met en quête d’une famille. 

Un roman très agréable à lire, et qui se dévore d’une traite. On découvre et on s’attache à ces enfants orphelins qui s’unissent et font bloc dans l’épreuve. Et comment ne pas s’attacher aussi à ce grand-frère sans filtre, haut en couleurs ? Barthélémy devient vite le pilier, celui autour de qui le récit s’articule. Ce sont ses propres mots « Oh, boy ! » qui donnent le titre au roman. Et puis l’émotion va crescendo. Tout en abordant des thèmes sensibles tels que l’homosexualité, l’adoption, la maladie, la mort, la violence conjugale, Oh, Boy ! est une pépite où l’humour est habillement distillé.

À lire sans hésiter !

Le livre des origines, 3. Le dernier grimoire, de John Stephens

Le grimoire des ombres

Notre petite Emma a été enlevée par l’Effroyable Magnus qui compte bien sur elle pour récupérer, enfin, le troisième des Livres des Origines : le grimoire des ombres. Selon la prophétie seuls Kate, Michaël et Emma peuvent réunir ces ouvrages de magie afin de rétablir l’équilibre du monde. Mais cela ne sera-t-il pas au péril de leur propre vie ? Dans ce troisième volet des Livres des origines, Emma est au centre de l’aventure. Elle va devoir pénétrer dans le royaume des morts, un lieu très noir, très violent, qui va la bouleverser et la mettre en grand danger. Elle va y rencontrer des proches… Or, à part elle et les morts, personne ne peut pénétrer ce lieu maléfique, que font-ils là ? Une écriture  toujours aussi maîtrisée pour un ultime tome qui nous apporte enfin les révélations tant attendues. Nos trois adolescents vont-ils survivre malgré la prophétie ? Vont-ils retrouver, enfin, leurs parents ? Le monde va-t-il passer aux mains de l’Effroyable Magnus ? Et l’amour de Kate et  de Rafe va-t-il pouvoir s’épanouir malgré les difficultés rencontrées ? Un tome plein d’émotions malgré peut-être quelques petites longueurs par rapport aux deux premiers… En tout cas, à lire pour connaître la fin de cette trilogie éblouissante !

Enregistrer

Torsepied, de Ellen Potter

Les désastreuses aventures des enfants Cherchemidi

Torsepied par PotterIls sont trois enfants : Otto,  13 ans, un jeune garçon étrange, Lucia,  qui a soif d’aventures et Max, 10 ans, qui croit toujours savoir tout sur tout. Depuis que leur mère a disparu sans laisser de nouvelles, les rumeurs vont bon train dans la petite ville de Petit Corniflard. Leur père ne serait-il pas un assassin ? Ou Otto, cet enfant bizarre qui, depuis la disparition de sa mère, ne quitte plus ce foulard qu’il a autour du cou et qui a arrêté de prononcer la moindre parole ? La famille vit avec ce poids, et lorsque leur père, peintre de hauts personnages tombés en disgrâce, doit s’absenter pour raison professionnelle, il confie ses enfants à la seule personne du village qui accepte de s’occuper d’eux : l’horrible Mme Carnival. Mais un jour, leur père leur propose d’aller plutôt passer ce séjour chez sa cousine Angela, à Londres… Mais suite à un quiproquo, ils se retrouvent à la rue. Ils n’ont d’autre choix que de se rendre à Somnol-sur-Mer  où  habite une grand-tante qu’ils ne connaissent pas mais dont ils avaient lu l’adresse sur un courrier postal. C’est le début d’une aventure des plus étranges, ayant pour cadre un lieu surprenant, « la folie », réplique miniature d’un château voisin, et dans laquelle ils vont croiser toutes sortes de personnages des plus excentriques.

Un peu gothique, à la lisère du fantastique, à l’image de cette première de couverture particulièrement réussie, ce roman saura, je n’en doute pas, séduire bon nombre de lecteurs. Le narrateur (on n’est pas sensé savoir lequel des trois enfants – mais on le devine très rapidement) prend régulièrement à partie le lecteur dans le déroulement de l’histoire ou dans les ficelles d’écriture ce qui rend le texte très vivant. Les personnages sont attachants et l’histoire, rocambolesque -ou plutôt étrange et atypique- assez prenante. La fin est particulièrement réussie et donne toute sa profondeur au récit (ne regardez la liste des mots-clés qu’une fois la lecture finie, au risque de spoiler le texte !). Un mélange des genres très réussi et une lecture bien agréable. Ah, vous vous demandez pourquoi ce titre a été donné ? Et bien, je ne vous révélerai rien du tout ! A vous de lire ! Encore une fois, bravo aux éditions Alice dont nous avons déjà chroniqué quelques titres de qualité dont notre coup de coeur On n’a rien vu venir.