Esprit scientifique, esprit critique, un projet pédagogique pour la classe

Tome 2, cycle 4 et 2nde, de Mathieu Farine, Elena Pasquinelli et Gabrielle Zimmermann, tous trois membres de la fondation La main à la pâte, aux éditions Le Pommier.

Un ouvrage pédagogique de référence qui met en avant la démarche de projet et la transversalité, complétant le premier tome destiné à l’école primaire.

Après une introduction très riche expliquant en quoi l’esprit scientifique, avec sa rigueur et sa méthode, développe l’esprit critique, l’ouvrage se découpe en 5 « blocs » : observer / expliquer / évaluer / argumenter / inventer qui, chacun, permet à l’élève une progression.

En tout, 21 séquences réalisées par un enseignant de collège, une philosophe et une biologiste pour approcher au plus juste notre monde et le comprendre. Pour cela, rien de tel que de développer l’esprit critique du citoyen de demain confronté à une avalanche quotidienne  d’informations… Mieux comprendre notre monde en étant mieux armé pour analyser les données qui nous envahissent, savoir les trier, les juger, les confronter, les évaluer, les critiquer, pour ensuite être capable de se forger sa propre opinion argumentée, l’objectif est de grande ampleur mais tellement important à notre époque.

Cet ouvrage fait la part belle à l’interdisciplinarité : SVT mais également mathématiques, physique, technologie et parfois même français (science ou science-fiction ?) ou histoire-géographie. Des fiches-élèves, le déroulé possible de l’activité – souvent présentée sous forme d’enquête ou de jeu de rôle -, des fiches-matériel, et des pistes pour nourrir la discussion avec les élèves à l’issue de l’activité, car le but avéré de cet ouvrage est réellement de confronter les élèves et leurs opinions parfois contradictoires et les faire progresser dans l’analyse rationnelle des faits, grâce parfois à des instruments.

L’ouvrage est complété d’une  bibliographie avec un site web proposant de nombreuses ressources complémentaires : www.fondation‐lamap.org/esprit‐scientifique

 

 

Opération Lovelace de Emmanuelle Kécir-Lepetit

Un voyage spatio-temporel

lovelace.jpg

New York, hiver 2030. Nancy Watson, une adolescente de 12 ans, vit avec sa mère, directrice réseau d’un grand groupe. Son père est docteur en informatique, il a d’ailleurs conçu le système numérique de sécurité du Pentagone. Des parents divorcés, accaparés par leur profession, Nancy se sent souvent seule. Et aujourd’hui plus que les autres jours car c’est son anniversaire et elle n’a reçu aucun appel de sa mère et encore moins de son père. Alors qu’elle prenait un chocolat dans un bar avec sa meilleure amie, Jesse, toutes les lumières se sont brusquement éteintes. Par la baie vitrée, elle se rend compte que la ville est également plongée dans la pénombre. Quelques secondes avant cette coupure, Nancy a reçu un message codé de sa maman l’invitant à l’appeler en urgence, suivi d’un sms de même nature provenant de son papa. Comprenant vite que la situation est grave, l’adolescente retourne précipitamment à son domicile. Arrivée sur place, elle s’empare d’un vieux téléphone portable que son père a bricolé et qui doit être utilisé uniquement dans les situations extrêmes.  Ses parents lui apprennent alors que les systèmes informatiques occidentaux ont été endommagés par un virus. L’humanité est menacée par des pirates qui peuvent à tout moment envoyer la bombe, sans que personne ne puisse les arrêter. Il faut qu’ils partent, une mission de la plus haute importance les attend. Une cellule de crise est alors mise en place dans un chalet appartenant aux parents de Nancy. Les gens du Pentagone, des militaires y sont réunis, dans le plus grand secret. Les visages sont graves, les discussions longues et animées. Pour remédier à cette catastrophe qui paralyse le monde, il faut remonter le temps pour réparer le mal à sa source. Ainsi, il est nécessaire de se rendre à Philadelphie, en 1943, l’année où a été créé le premier ordinateur. Alors, quand monsieur Watson explique son idée de retour dans le passé, tout le monde le prend pour un fou. Mais ont-ils le choix ? Chacun y va de son commentaire, pour enfin se rallier à sa cause. L’opération Lovelace est lancée. Lovelace est un programme mis au point par le docteur Watson qui permet de voyager dans le passé et qui est équipé d’un logiciel de retour. Il a fabriqué un siège installé sur une plate forme, entourée d’une paroi vitrée reliée à un grand ordinateur. Maintenant, il s’agit de trouver le candidat idéal pour cette mission de la dernière chance. La soirée s’achève, les parents accompagnent les visiteurs à la porte. Nancy n’a pas perdu une miette des débats et, vu l’urgence de la situation, elle décide de se porter volontaire. Au détail près, personne n’est au courant de sa décision. Profitant que ses parents soient occupés, elle s’assoit dans la machine sans trop réfléchir. Au dernier moment, prise de remords, elle leur griffonne un mot. Elle se colle au siège, qui commence à tourner si rapidement que tout se mélange dans sa tête, des lumières vives surgissent de partout, des bourdonnements, un tunnel, le vide puis plus rien … Nancy perd connaissance … Mais juste avant ce chaos, elle se rend compte qu’elle n’a pas emporté le drone de retour….

Avec l’Opération Lovelace, le lecteur se laissera facilement captiver par les aventures trépidantes de Nancy dans Londres, au XIXème siècle – puique le programme s’est trompé de 100 ans ! Entre passé et futur, pas le temps de s’ennuyer ! Une véritable aventure vous attend.

Un roman sans temps mort qui sait mélanger les genres avec succès, édité par une très sérieuse maison d’édition scientifique : les éditions Le  Pommier. Si les éléments de fantastiques ou science-fiction sont faux, il n’en est pas de même de toutes les données sur les personnages historiques réels présentés dans ce livre de manière très documenté. D’ailleurs, en fin d’ouvrage, une annexe fait le point pour nous aider à démêler le vrai du faux, complété d’une biographie d’Ada Lovelace.

Un petit point d’Histoire maintenant :

Ada Lovelace, de son nom complet Augusta Aida King, comtesse de Lovelace, née Aida Byron le 10 décembre 1815 à Londres et morte le 27 novembre 1857, est une pionnière de la science informatique. Elle est principalement connue pour avoir réalisé le premier programme informatique lors de son travail sur un ancêtre de l’ordinateur : la machine analytique de Charles Babbage. En référence à sa découverte scientifique, son prénom sera donné au langage de programmation, créé dans les années 80, par le département de la défense des Etats-Unis. En mémoire à son travail et dans le but de promouvoir le travail des femmes en science, une journée Ada Lovelace a été lancée par un journaliste britanique: le Ada Lovelace day.

La collection Les Savantissimes aux éditions Le Pommier a pour but de mettre à la portée de tous la vie et l’oeuvre d’un scientifique dont les découvertes ont marqué durablement l’histoire des sciences, le tout sous la forme d’un roman plein d’aventure. C’est réussi !

Le temps qu’il fait, de Harriet Brundle

Que vais-je mettre aujourd’hui ?

temps.jpg

Un bel ouvrage coloré, avec des textes simples qui s’adressent aux enfants et qui permet de répondre aux nombreuses questions qu’ils pourraient se poser sur le climat, la pluie, les saisons, l’eau etc….

Douze chapitres qui éveillent la curiosité, complétés par un glossaire et une activité à réaliser. Cet ouvrage est là également pour sensibiliser les enfants aux effets du changement climatique pour la faune et les hommes. L’essentiel est dit, nos jeunes lecteurs sont maintenant armés pour comprendre ce phénomène curieux qu’est la météo !

Le soleil et son système, ce qu’on ne sait pas encore… de Anna Alter, avec Hubert Reeves, collection Sur les épaules des savants

Et pourtant, elle tourne !

Le soleil et son système - Ce qu'on ne sait pas encore par AlterL’univers est tellement énigmatique ! Tant de choses ont déjà été découvertes sur le Soleil, les planètes qui tournent autour de lui, de notre Terre où la vie est présente grâce à lui ! Mais tant de choses restent encore à découvrir, pour les générations futures de chercheurs, dont tu feras peut-être partie.

Ce livre, de la même collection que  Sur quelle planète bleue ai-je atterri (chroniqué sur ce blog), reprend le même principe : un texte en introduction  des chapitres, sous forme de poème en rimes, énumère tous les points qui seront expliqués ensuite.  Puis, la parole est donnée à Hubert Reeves, astrophysicien, présenté à la fin du premier chapitre.

En sept chapitres, le mystère du Soleil et du système solaire est levé sur certains points déjà connus des scientifiques – mais que vous, vous ne connaissez peut-être pas encore – et des questions sont posées sur tout ce qu’il reste à découvrir, tous les mystères que nous cache encore cette merveilleuse boule de gaz…

Liste des chapitres : Le roi Soleil, une étoile banale / Tempête sur le Soleil / Quand le soleil bouge, la température chute / Le mystère de la couronne / Les migrations des planètes / Toutes soeurs, toutes différentes / L’Homme venu d’ailleurs ?

Le discours est claire, accessible et à la portée des enfants. Pas de schémas rébarbatifs, pas de chiffres complexes. Des illustrations à la manière des albums pour enfants.   Il s’agit plutôt d’une première introduction poétique sur le système solaire, notre place dans l’univers. Après cette lecture, et pour les passionnés, il sera tant d’ouvrir un livre plus complet.

En refermant ce livre, on se dit que l’univers est  merveilleux… mais qu’on est vraiment tout petit là-dedans… Et tout tient à quoi ? à un équilibre précaire, encore mal compris… Brrrrr… Que sommes-nous donc au milieu de tout ça… Finalement, arrêtons de se prendre la tête sur des broutilles du quotidien, et vivons ! La vie est si extra-ordinaire !

Terriens malins. Missions spéciales pour éco-aventuriers, Delphine Grinberg

Prendre soin de la planète en s’amusant !

Afficher l'image d'origineTerriens Malins propose de manière amusante d’apprendre le fonctionnement de la planète pour mieux la protéger et de comprendre l’importance de prendre soin de  l’ensemble de l’écosystème dans lequel toutes les espèces jouent un rôle déterminant. Pour sensibiliser dès le plus jeune âge, Delphine Grinberg propose un ouvrage illustré de dessins et de photographies. Très coloré, ce documentaire se situe entre bande-dessinée et infographie. Et pour accrocher le jeune lecteur, elle aborde son ouvrage tel un défi : « si on rendait la Terre plus agréable, plus accueillante à la vie ? ».  Les neufs missions constituent les chapitres de l’ouvrage et pour chacune d’elle, des expériences, des quiz, des boîtes à idées, des anecdotes, des conseils et des histoires d’éco-aventuriers du monde entier qui ont œuvré pour une action remarquable en faveur de l’homme et de la planète sont proposés. Plusieurs thématiques sont traitées : la vie des animaux et des insectes, de la nature, l’eau, le recyclage, le gaspillage alimentaire, la consommation au sens large (produit, eau, énergie, etc.), les déchets. N’ayez plus peur des araignées, elles peuvent vous protéger des moustiques et leur fil de soie est plus résistant que l’acier, recyclable à l’infini !

Les expériences et défis proposés sont nombreux et variés :  réaliser un pique-nique en famille permettant de profiter aussi aux animaux, tenter de vivre sans électricité sur un temps donné, prévoir 8 litres d’eau par personne et tenir 24h, décorer sa chambre en réutilisant et en décorant des objets inutilisés, cuisiner des fruits et légumes pour les faire manger à ce qui ne les aiment pas, réaliser une fausse publicité pour vendre un portable nul, etc.

L’atout de cet ouvrage réside dans le fait que l’auteur sensibilise sans faire peur mais en montrant qu’il est possible de rendre la planète meilleure et de la protéger en prenant du plaisir et même en s’amusant. Il permet de sensibiliser mais aussi d’apprendre à sensibiliser et à montrer l’exemple ! L’auteur met aussi l’accent sur le vivre ensemble, l’échange et le partage : penser à la planète, c’est penser à tout le monde, aux autres jusqu’au moindre petit insecte ! Un ouvrage que je recommande dès 8 ans pour sensibiliser à la protection de l’environnement mais aussi pour éveiller la curiosité et rendre les enfants créatifs, et même les adultes, pour une (très) bonne cause !

L’affaire Olympia, Les secrets mathématiques de T. Folifou, de Mickaël Launay

Enigmes mathématiques

Comme chaque ann51VXj8wMoYL._SX337_BO1,204,203,200_ée, le 19 octobre, Apolline, Pierrot et leur père se rendent au Cimetière afin de se recueillir sur la tombe d’ un mathématicien Henri Poincaré ; il s’agit de la dernière volonté de Théodore Folifou, l’ancêtre (grand-père d’Apolline et de Pierrot).

Depuis 10 ans et en dépit des intempéries, la famille Folifou respecte, en vain, cette promesse et reste devant la tombe 3 minutes et quatorze secondes. Mais rien ne se passe. Pourtant cette année, Apolline et Pierrot vont découvrir le secret de ce message. Accompagnés de leur grand-mère, un peu fantasque, ils vont déchiffrer et résoudre les différentes énigmes qui s’offrent à eux.

Ce livre passionnant est parsemé de formules mathématiques. Les problèmes d’algèbre et de géométrie sont résolus de façon astucieuse et simple grâce à la logique des héros. On se prend à revérifier les formules, à rechercher l’histoire des scientifiques cités. De plus, le voyage dans les rues de Paris, à la recherche de vestiges liés à cette histoire est agréable, on entre dans la peau du trio d’enquêteurs. Personnellement, je suis un peu déçue par la fin de ce roman que l’on devine un peu trop tôt. Reste que le mystère et le rêve sont bien présents.

Chasseurs de temps, 1. La folle invention du professeur Plac, de Alain Plas

Une machine à remonter le temps

Afficher l'image d'origineLou et Jules, deux lycéens en classe de Terminale, vont répondre à une drôle  d’annonce du professeur Plac, de l’université de Lyon : celui-ci propose tout simplement  aux volontaires … un voyage dans le temps ! L’idéal pour nos jeunes amis de répondre, au delà des espérances,  à la demande de leur professeur de sciences de réaliser un exposé sur le temps des dinosaures… Et cela convient beaucoup mieux à Lou qui a du mal à rester entre quatre murs les fesses sur une chaise ! Munis de leur drôle de télécommande, des « sapiensomètres », de combinaisons et de casques, sans oublier leur appareil photo, ils vont prendre part à cette expérience hors du commun accompagnés du professeur et de son assistante Mlle Raïkkin.  Les règles à respecter : ne parler du projet à personne, et lors des voyages dans le passé, n’intervenir en rien afin de ne pas risquer de modifier le présent… Cela sera-t-il vraiment si facile ?

Un roman d’aventure qui se lit très vite (une centaine de pages).  Aucun temps mort dans ce récit bien documenté et complété d’un glossaire en fin d’ouvrage : il est question de la formation des Alpes, du temps des dinosaures et de la vie des Hommes préhistoriques.  Idéal pour les amateurs du genre et les habitants de l’Oyonnax dans  la région du Jura où a lieu cette histoire.  Les événements s’enchaînent avec une vitesse et une facilité presque déconcertante mais qui rend la lecture très facile.  Un petit bémol quant à l’âge de lecture conseillé : les protagonistes étant des lycéens, les élèves plus jeunes  à qui ce livre est adressé auront peut-être du mal à s’identifier aux personnages. En outre, quelques illustrations pour agrémenter le texte auraient apporté un petit plus pour les  jeunes lecteurs.

Une saga scientifique dont des suites sont prévues.