L’histoire des grands compositeurs, de Claire Laurens

Vie des compositeurs

Afficher l'image d'origineCe livre retrace la vie de 41 grands compositeurs, dans l’ordre chronologique – simple mais efficace ! Les anecdotes en ouverture présentent ces biographies de manière romancée, ce qui accroche l’intérêt du jeune lecteur qui ensuite pourra lire le déroulement plus historique qui suit. Pour accompagner cette progression, le livre est parsemé d’encarts détaillants plus précisément une oeuvre ou une forme musicale. En moyenne, une double-page est attribuée par compositeur. Le choix des compositeurs est judicieux et assez complet. La nationalité de Haydn, qui à lui seul prend deux double pages, n’est en revanche mentionné que tardivement. Ce livre est accompagné d’un CD présentant un (trop) court extrait d’une oeuvre majeure de chaque compositeur présenté dans le livre, soit 41 plages à découvrir.  Chaque extrait est commenté dans le livre dans un petit encart.  Idéal pour de jeunes enfants, afin de leur faire découvrir et comprendre l’histoire de la musique et de ses grands musiciens.

L’histoire du monde, de Jérôme Maufras

Simpliste…

Cette nouvelle histoire du monde s’organise selon le découpage chronologique classique allant de la Préhistoire à l’époque contemporaine, en passant par l’Antiquité, le Moyen Age et les Temps modernes. Chaque thème est abordé par une double page, subdivisée en trois paragraphes, agrémentée d’une ou plusieurs illustration(s) dessinée(s) et d’une frise chronologique (bienvenue). L’ouvrage balaye ainsi les moments-phares de l’histoire humaine. Mais il ne renouvelle pas le sujet. Certains thèmes délicats auraient mérité d’être explicités et traités avec davantage de doigté. C’est particulièrement vrai pour l’histoire contemporaine, si importante pour comprendre les enjeux de notre monde. Quelques exemples. Le thème de la colonisation (p.136-137) n’est évoqué qu’à travers les entreprises de conquête des Européens. Le chapitre passe complètement sous silence ce qu’a été la réalité du fait colonial pendant des décennies. Aucun traitement non plus des conséquences de la décolonisation (p.152-153) pour les territoires accédant à l’indépendance (comment, dans ces circonstances, comprendre la situation de l’Afrique contemporaine ?). Si les trois grands régimes totalitaires sont évoqués (p.144-145), la notion de totalitarisme n’est pas expliquée. Rien sur la terrible dépression économique mondiale des années 30 qui eut un rôle considérable dans la dégradation de la vie politique (tentation pour les extrémismes) et morale (montée de la xénophobie, recherche de boucs émissaires) de nombreux pays. Le traitement de la Seconde Guerre mondiale se fait en deux doubles pages et la question du génocide juif, considérée par les historiens comme centrale dans la caractérisation de ce conflit, est traitée en trois lignes. Celle du régime de Vichy est tendancieuse, continuant à présenter la collaboration comme le résultat d’une pression des Allemands, et passant sous silence la Révolution nationale. La construction européenne aurait mérité un traitement plus ambitieux. Rien sur l’histoire essentielle de la Chine contemporaine, sur le Moyen-Orient contemporain, ni sur la mise en place de la mondialisation.

Bref, un ouvrage interchangeable avec de nombreux autres sur le sujet qui véhicule une histoire édulcorée et européocentrée et peine à tenir compte de l’évolution de la recherche scientifique. Si la rédaction d’une histoire du monde à destination de la jeunesse est une entreprise difficile et délicate, elle n’en exige pas moins davantage d’ambition, et nécessite d’être renouvelée. Il en va de la formation et de l’honnêteté intellectuelles de nos futurs citoyens, et de leur capacité à appréhender la complexité du monde, au-delà des discours simplistes qu’on nous assène trop fréquemment.

Un professeur d’histoire-géographie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L’Histoire des femmes célèbres, de Jérôme Maufras

Portraits de femmes

Afficher l'image d'origineCet ouvrage retrace 40 portraits de femmes qui ont su par leur audace, leur détermination, leur courage et leur intelligence marquer leur époque. Dans des domaines aussi différents que la politique, les lettres, l’art, les sciences, ces femmes ont réussi à faire entendre leur voix et mener à bien leur mission dans un milieu souvent hostile.

En deux à quatre pages maximum, l’auteur présente les portraits de femmes retenues par ordre chronologique. Les textes sont accompagnés d’illustrations, de cartes géographiques qui replacent les personnages citées dans leur environnement, d’une petite frise chronologique retracant les faits les plus marquants de leur vie et d’un résumé d’accroche en rouge permettant de situer en quelques mots leur destinée. Le texte en lui-même sait captiver son lecteur par sa forme qui s’apparente beaucoup plus à une histoire racontée qu’à une simple biographie expliquée. Un ouvrage pédagogique de référence, entre récit et documentaire, très accessible, clair, concis et qui sait aller à l’essentiel . Les portraits choisis sont judicieux et variés tant sur les domaines d’action que d’un point de vue chronologique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

table des matières dressant la liste des personnages cités dans le livre

 

Des petits regrets néanmoins : quelques malheureuses coquilles se sont glissées dans les textes , des illustrations un peu vieillottes qui ne sauront peut-être pas interpeller le jeune lecteur d’aujourd’hui et une fin un peu abrupte… Pour un ouvrage pédagogique destiné à de jeunes lecteurs, il aurait été très intéressant de rajouter  une petite conclusion dressant par exemple un aperçu succinct des évolutions de la société sur les droits des femmes pour clore ce livre.  Un livre néanmoins très intéressant à posséder dans un CDI, car il est une bonne base pour un travail de recherche mais également une bonne approche culturelle à butiner au gré des envies.

L’histoire de l’Antiquité, de Céline Bathias

L’Antiquité…dépoussiérée

Afficher l'image d'origineCet ouvrage permet de balayer l’Antiquité en une centaine de pages ! Petit mais concis ! Grâce à une mise en page très agréable, le lecteur (re)découvre avec clarté les événements clés et personnages que la postérité a retenus. Ce livre me semble aussi très intéressant pour croiser, par exemple, l’histoire de la Grèce et de Rome tant au niveau des faits que des modes de vie. Pour ce faire, la formule « Il était une fois » ouvre sur une double page qui résume le quotidien d’un enfant, permettant ainsi d’établir des comparaisons et d’aborder concrètement la vie en Perse ou encore à Pompéi. Astucieuse également la frise en bas de page qui permet aux élèves, mais pas seulement, de se repérer !

Vous l’aurez compris, on est ici loin d’un livre sur l’Antiquité qui, dès sa 1ère de couverture, sent la poussière ! C’est au contraire un très bon point de départ pour une utilisation pédagogique en collège : support d’exposé, introduction pour étudier un fait historique ou encore séance d’accroche pour aborder le mode de vie dans telle ou telle culture. Cet ouvrage offre une multitude de pistes (pour ma part, je compte exploiter et compléter l’idée géniale de la formule « Il était une fois » en cours de Latin) pour faire entrer les élèves dans cette période de l’Histoire.

En bref, nous avons ici l’Antiquité en histoires…presque du soir tant on est happé par ce livre qu’il est très difficile de refermer avant de l’avoir dévoré dans son intégralité.