Les tours du bois-Maury, 1. Babette – de Hermann

Aymar, le chevalier au grand coeur

babette.jpg

Avec Hermann, le lecteur se retrouve au Moyen-âge, période de souffrance où on se bat, on torture, on meurt de faim. Aymar de Bois Maury est un chevalier, dépossédé de ses terres, qui erre et qui n’a de cesse de se battre pour récupérer son domaine et connaître ses origines. C’est un homme bon, courageux qui combat l’injustice. Il est accompagné de son fidèle écuyer Olivier, tout dévoué à sa cause. De l’Europe à la Palestine, tous deux font un long voyage à travers le monde, côtoient la misère, font de belles rencontres, apportent leur aide à ceux qui en ont besoin.

Aymar de Bois Maury va notamment voler au secours de Germain, un maçon dont la belle, Babette, une paysanne, a été violentée par un chevalier, grossier et loin des codes de la chevalerie. Celui-ci va trouver la mort, un épieu planté dans le dos. Germain est accusé de meurtre et remis au Jugement de Dieu : sa main plongée dans la braise devra guérir au bout de 3 jours sinon ce sera la pendaison. Qui a tué le chevalier ? Aymar arrivera-t-il à prouver l’innocence de Germain avant l’exécution de la sentence.

Aymar de Bois Maury va traverser un Moyen-âge tourmenté, rude, noir, plein de désespoir. Il a conscience de son rang mais sera toujours du côté du faible qu’on méprise, qu’on accable. Il rêve d’un avenir meilleur.

Vous aimez l’Histoire, l’aventure, cette bd est pour vous. Hermann nous fait entrer dans un Moyen-âge de sang où la violence est omniprésente. Les paysans sont malmenés par des seigneurs sans scrupules et exploités par une Eglise, au pouvoir absolu, qui profite de leur ignorance. Dans ce volume, Hermann décrit des personnages proches de la terre dont le seul but est de survivre.Toutes les vies n’ont pas la même valeur à cette époque. Les illustrations traduisent très bien cette ambiance, ces moments durs et parfois tragiques.

Sélection du comité de lecture

Bonjour,

Les élèves membres du comité-lecture ont fait leur petite sélection à destination de leurs camarades et enseignants. Voici les résultats pour la période de  janvier et février 2017 :

coups de coeur comité lecture mars-avril 2017

 

Chi, une vie de chat, de Konami Kanata

Miaou….

Chi, le petit chat tigré, s’est perdu : distrait par le vol d’un oiseau, il n’a pas vu s’éloigner toute sa petite tribu. Très malheureux, terrifié par les dangers qu’il doit affronter seul, il tombe bientôt nez à nez avec un petit garçon dans un parc. Il sera recueilli dans sa famille. Mais le règlement de l’immeuble n’autorise pas les animaux, il va falloir être discret et lui trouver un nouveau foyer prêt à l’adopter ! Chi -nom donné au chat par le petit garçon- va apprendre la vie au sein de cette famille : l’utilisation de la litière, le premier rendez-vous chez le vétérinaire, etc… Mais sa maman lui manque.

Un manga aux dessins tout doux, en couleur (!), une histoire attendrissante mettant en scène un petit chaton des plus adorables dans une famille des plus compréhensives. Destiné aux jeunes lecteurs, il ne manquera pas de séduire les amoureux des animaux (ma fille de 7 ans a adoré) d’autant que le sens de la lecture a été « occidentalisé » ce qui rend la lecture plus facile pour les non initiés. On s’attache à cette boule de poils qui zozote, mais je me demande comment l’histoire va pouvoir tenir les 14 tomes suivants ! Ce titre a été vivement recommandé par Ashley, mon élève de 3ème (qui part au lycée à la rentrée), membre du comité de lecture, pour la liaison primaire/collège et je crois qu’effectivement le succès au CDI sera au rendez-vous.  Quant à moi, j’essaierai d’emprunter les tomes suivants à la médiathèque pour ma fille, histoire de voir… car je doute de pouvoir acheter la série avec mon budget !

La quête d’Ewilan, 1. D’un monde à l’autre – adaptation en bande dessinée, de Lylian, Bottero, Baldetti

L’autre monde bis

Camille, treize ans, voit son destin basculer un jour où elle manque de se faire renverser par un camion. Elle se retrouve dans un monde parallèle où elle est attaquée par des Ts’liches, des monstres répugnants. Elle apprend alors qu’elle est Ewilan, dessinatrice longtemps recherchée par le peuple du monde de Gwendalavir « afin d’achever ce qui avait été commencé ». De retour dans la vraie vie, elle confie son expérience à Salim, son meilleur ami,et va retourner dans le monde parallèle avec lui afin de comprendre ses pouvoirs extraordinaires et sauver son peuple.

La Quête d’Ewilan est un classique d’heroic fantasy pour adolescents qui se trouve, en général, dans tous les CDI de collège digne de ce nom !
N’ayant pas lu le roman, j’avoue avoir été un peu déçue par l’histoire qui aurait, je pense, mérité un développement plus dense, même en bande dessinée. Néanmoins, le scénario est assez travaillé pour que le monde de Gwendalavir soit compréhensible à ceux qui n’auraient pas lu la saga . En tout cas, cette bande dessinée de qualité, qui a plu à tous les membres du comité lecture, va sûrement permettre à des lecteurs très regardant sur le nombre de pages d’un livre, de découvrir cet univers merveilleux, et peut-être approcher les autres tomes sous la forme du roman (la trilogie complète est désormais disponible au CDI grâce à un don de l’éditeur Rageot, que l’on remercie). Le graphisme est de qualité et semble avoir su garder l’esprit du livre. La chronique de ma collègue Naurile, à qui j’ai confié le soin de lire le roman pendant ses vacances, (j’ai vraiment la chance d’être entourée de deux collègues bien sympathiques qui repartent toujours de mon CDI -sans jamais trop m’en vouloir- les bras chargés de livres pour le blog) donne effectivement envie de se plonger dans la trilogie complète afin d’en découvrir tous les détails.

Le tome 2 est disponible en librairie depuis octobre 2014 et le tome 3 doit paraître en 2015.