Broussaille, tome 3. La nuit du chat, de Franck et Bom

Retour sur soi…

chat.jpg

Alors que Broussaille discute avec la concierge, son chat en a profité pour se sauver. Lui, un chat d’appartement lâché en pleine ville, c’est la catastrophe ! Après avoir passé au peigne fin les moindres recoins de l’immeuble, le jeune garçon décide d’aller à sa recherche, de nuit. Sac à dos, lampe torche, croquettes, le voilà prêt pour son escapade nocturne. Inquiet, Broussaille se remémore le jour où il l’a recueilli et comment ils ont devenus amis. Plein de tristesse, de nostalgie, il s’enfonce dans les bas fonds de cette ville si angoissante. Il va faire des rencontres furtives, improbables qui auront grand effet sur lui. Broussaille va alors réfléchir sur sa vie, son avenir et prendra une grande décision.

L’auteur évoque des moments du quotidien, à deux, en famille ou seul. Des tranches de vie qui se succèdent et qui font prendre conscience à notre héros qu’il n’a encore rien construit et qu’il est peut être temps d’y penser.

Broussaille, tome 2. Les sculpteurs de lumière, de Franck et Bom

Le trésor du lac…

lumiere.jpg

L’histoire commence au XVIIIème siècle, le peuple se révolte contre les privilèges. Les nantis sont massacrés et certains d’entre eux décident dans un dernier élan de sauver leurs richesses. Un trésor, appelé le treizième cristal sera caché au fond d’un lac. Petite transition jusque chez Broussaille qui se rend quelques jours chez son oncle René, histoire de se reposer avant de passer ses derniers examens. Deux ans qu’ils ne sont pas vus. Broussaille a bien l’intention de se reposer quelques jours, bercé par le silence d’une campagne verdoyante et accueillante. Le second jour, le jeune homme part en balade et découvre de merveilleux paysages. Son chemin croise celui de deux hommes, des fervents défenseurs de la nature, des écolos qui se dirigent vers une usine de recyclage implantée non loin de là. Broussaille les accompagne et arrivé sur place découvre un bâtiment fabuleux, qui se veut à la pointe de la modernité tout en respectant l’environnement. Elle garantit surtout du travail pour de nombreuses personnes. La présence de cette usine tracasse néanmoins son oncle qui ne voit là qu’une offense à la nature. Le troisième jour, alors que Broussaille parcourt les chemins, il rencontre le jeune voisin de René qui lui demande de le suivre jusqu’à un lac. Et là, un spectacle de lumière commence, une silhouette se dessine à travers les éclats, laissant Broussaille perplexe, à demi apeuré. Quelque chose d’étrange se passe, serait-ce en lien avec les événements passés ?

Il y a toujours de la magie avec ce tome 2 et le lecteur ne s’en lasse pas.

 

Broussaille, tome 1. Les baleines publiques, de Franck et Bom

Une ville sous marine…

baleines.jpg

Broussaille est un ado sympathique, aimant la nature et vivant avec son chat en appartement. Le quartier est plutôt terne et triste. Un soir, il fait un rêve étrange : des poissons de toute taille défilent devant lui, de belles images du fond marin qui très vite vont devenir de vrais cauchemars. Un phénomène intrigue également Broussaille, une quantité infinie de mouettes tournent au-dessus de la ville depuis plusieurs jours et comme lui, beaucoup d’habitants souffrent d’insomnies. Comme il est en congé, le jeune homme se rend dans une bouquinerie et achète un livre sur la mer et ses mystères. Quelle n’est pas sa surprise, en rentrant chez lui, quand il découvre son rêve dans une illustration qui date de 1929 et dont l’auteur, Auguste Petit, a vécu dans sa rue !  Et plus étrange encore, Auguste Petit décrit à cette époque, les mêmes faits observés par Broussaille. Celui-ci décide alors de faire des recherches et se rend au musée d’histoire naturelle. En questionnant le scientifique présent, il apprend qu’une jeune fille s’est rendue au musée pour les mêmes raisons que lui. Etrange, pourquoi s’intéresse t-elle aussi à Auguste Petit ? Broussaille va se mettre en quête du passé de cet Auguste Petit tout en tentant de découvrir pourquoi quelqu’un d’autre a les mêmes préoccupations que lui.

Les baleines publiques est une bande dessinée d’aventure, un brin fantastique auxquelles s’ajoutent des illustrations un peu déjantées qui donnent du rythme et de l’éclat à l’histoire. Le lecteur se trouve à mi chemin entre le rêve et la réalité.

Gaston Lagaffe, de André Franquin

gaston.jpg

M’enfin !

Personnage créé par le dessinateur belge André Franquin, apparu pour la première fois en 1957 dans Le journal de Spirou. Au départ, Gaston est une pure invention de l’auteur pour animer le journal et non pour créer une nouvelle bande dessinée. Une sorte de héros sans emploi, qui ne sait pas trop quel rôle il va jouer. Mais au fil du temps, Franquin se prend au jeu et Gaston deviendra un personnage majeur d’album.

A ses débuts, il est en costume et nœud papillon qu’il a vite troqué pour un jean, pull-over et espadrilles. Gaston a l’image d’un anti-héros, gaffeur par excellence, d’où son nom de famille. Gaston la Gaffe est employé à la rédaction de Spirou, il est mince, avec une tête ronde et un nez généreux. Ses cheveux sont très courts mais au fil du temps ils seront plus longs, son physique va évoluer, ses yeux et sa bouche seront plus expressifs. C’est un personnage qui a 18 ans, il est rêveur et timide, passionné de musique et grand défenseur de la nature. Franquin en a fait également un personnage engagé.

A chaque fois qu’il entreprend quelque chose, il déclenche une catastrophe. Les gags se succèdent à la fois comiques, burlesques, absurdes.

Les Editions Dupuis vont accueillir ce héros pendant 25 ans, avec 19 albums et sa réplique culte «M’enfin ?!?».

En 1996, le personnage disparaît avec la mort de son créateur et laisse un vide immense dans le milieu de la bande dessinée. En 2017, Gaston a fêté ses 60 ans et fait toujours autant délirer les lecteurs.

Le CDI possède 8 albums à découvrir !

Le Grand Fleuve, série de bandes dessinées de Hettre et Ailery

La Nièvre, à travers les canaux…

Une série de bandes dessinées qui nous plonge au cœur de la Nièvre, dans le Morvan au XIXème siècle.

Le grand Fleuve, 1. Jean Tambour, de Hettre et Ailery

jean.jpg

Jean Tambour, un flotteur sur bois, revient dans la région, à Clamecy plus exactement. Mais rien n’est comme avant, il trouve que les hommes sont tendus, l’atmosphère pesante. Tous ces hommes ont une profession pénible. Ils acheminent du bois jusqu’à la capitale par les canaux, bravant ainsi les caprices du temps. Ils sont forts, résistants. Mais quelque chose ne va pas, que leur arrive-t-il ? Jean Tambour va découvrir un trafic de bois qui causera la perte de ses compagnons s’il ne fait rien pour le démanteler.

 

Le Grand Fleuve 2. Vent de mar

mar.jpg

Jean Tambour et son ami Gustave sont à bord d’un grand bateau, le Grand Fleuve et naviguent sur la Loire. Mais il n’y a pas que le bois qui flotte. Dans ce deuxième tome, nos héros vont se trouver mêler à un trafic d’armes.

 

 

 

Le Grand Fleuve 3. L’île aux Canes

canes.jpg

Le progrès est en marche et les voiles vont se trouver concurrencées par les fumées noires des bateaux. Une rivalité va s’installer. L’avenir de la navigation pour Jean Tambour et ses compagnons est compromise.

 

 

 

 

Le Grand Fleuve 4. Hussards en galerne

hussards.jpg

Jean Tambour et ses compagnons vont se battre contre des hussards qui se sont retrouvés, seuls, sans chef, après que Napoléon ait perdu la bataille de Waterloo. Des pirates provenant de l’armée en déroute qui se sont retrouvés sur les bords de Loire. Ils piègent les gabarres, dans le seul but de les piller et de ramener un trésor de guerre à leur empereur.

Une série de bandes dessinées historiques qui met en avant le métier de flotteur. C’est l’histoire de la Loire en BD. Quatre volumes qui se lisent indépendamment.

Louca, tome 2. Face à face, de Bruno Dequier

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Louca, tome 2. Face à face, de Bruno Dequier

Dans ce tome 2 de la série en bande dessinée « Louca », un gros match se prépare, très important, avec des conséquences sur l’avenir du club. Louca a la pression, car pour le match, Nathan, son coach-fantôme risque bien de ne pas être présent  ! On vivra les rivalités entre les deux entraîneurs des équipes, les tensions entre les membres des deux équipes, mais on apprendra aussi que Julie a un frère, ce qui compliquera les choses pour sa relation avec Louca qui ne s’entend pas avec lui. Comme dans le tome 1, le personnage de Louca est un ado un peu looser, il raconte des bobards, se prend souvent la risée.. Pour le passé de Nathan, nous commençons à avoir des pistes (il arrive enfin à sortir de l’enceinte du lycée, va-t-il retrouver les siens ?), car on attend quand même avec impatience de savoir pourquoi il est devenu fantôme, et surtout se retrouve collé à Louca… Va-t-on enfin en savoir plus ? Maintenant, on attend vraiment le tome 3 de cette série qui remporte un vif succès au CDI !

Diego, 5ème – 12 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Le CDI possède d’autres tomes, dont voici la présentation de l’éditeur :

Tome 3. Si seulement … : Stress maximum pour Louca : il va jouer le match le plus important de l’année, celui qui décidera du sort de l’équipe de foot de l’école ! Et vu ses exploits aussi incroyables qu’inattendus lors de la rencontre précédente, tout le monde attend de lui des miracles contre la redoutable équipe des Condors. Au premier rang des supporters : son petit frère Antin qui l’adore, Julie, la fille dont il est amoureux… et quasi toute l’école. Ce sera la gloire s’il réussit à qualifier son école, l’humiliation totale s’il échoue en se ridiculisant. Ce que personne ne sait, c’est que Louca est un joueur particulièrement maladroit qui ne brille au football que quand il est aidé par Nathan, son coach fantôme. Pas de chance : occupé à enquêter sur sa propre mort, Nathan rate le début du match…

Tome 4. L’espoir fait vivre : Grâce à Louca (et un tout petit peu à Nathan, son coach-fantôme), l’équipe de foot du lycée Quanfrin est en train de réussir un exploit : faire un match nul contre les redoutables « Condors ». Il faut dire que Louca a la rage, persuadé que son coéquipier Adel drague Julie, la fille de ses rêves ! Il ne se doute pas que, au bord du terrain, Julie commence à se poser des questions : sa meilleure amie, Chloé, qui adorait critiquer Louca à tout bout de champ, se met à lui trouver plein de qualités. Serait-elle en train de devenir une rivale ?
Il ne reste plus que quelques minutes à jouer quand le coach révèle le véritable enjeu du match : si l’équipe du lycée ne gagne pas, elle sera purement et simplement supprimée, et le terrain sera rasé pour faire place à un projet immobilier. Plus que jamais la pression est sur Louca qui doit, une fois de plus, réaliser le match parfait !

Tome 5. Les Phoenix : Alors que grâce à Louca (et un tout petit peu à Nathan, son coach fantôme), l’équipe de foot du lycée Quanfrin a évité la relégation et la disparition pure et simple, un incendie criminel vient détruire les locaux et le terrain de foot de l’école. Mais quand un généreux donateur offre de nouvelles installations au coach, Louca et Nathan décident donc de se mettre à la recherche d’une nouvelle équipe. Pour constituer cette dream team, Nathan propose à Louca de recontacter ses anciens équipiers. Car, étonnamment, tous les anciens partenaires de terrain de Nathan se sont détournés du foot pour s’éclater dans d’autres sports. Pour les convaincre d’intégrer l’équipe, il n’y a qu’une solution : que Louca défie (et batte) chacun dans son sport de prédilection ! Inutile de préciser que c’est pas gagné… Comme si ça ne suffisait pas, Julie, la « presque petite amie de Louca », lui fait la gueule. Et Nathan refuse de raconter à Louca ce qui s’est passé durant cette soirée où visiblement il n’a pas été à la hauteur des attentes de sa dulcinée…

But !!!

Louca, 1. Coup d’envoi, de Bruno Dequier

Afficher l'image d'origineLouca est un adolescent vraiment maladroit, plutôt mauvais élève… et assez flemmard. Il a l’impression que rien ne lui réussit jamais… et son amour pour la jolie Julie lui paraît tout à fait impossible… Et ne parlons pas de ses compétences sportives ! Le seul qui ne remarque pas son incompétence  profonde est son petit frère, Antin,  qui l’idolâtre complètement et auprès de qui Louca joue un personnage de mec cool à qui tout réussit. Alors, lorsque le fantôme  de Nathan, un jeune sportif en habit de footballeur, débarque dans sa vie, c’est peut-être enfin, pour Louca, le moyen de changer et de se montrer à la hauteur  ! Nathan, quant à lui, ne comprend pas très bien pourquoi il est resté sur terre pour aider Louca, mais il va prendre son rôle de coach scolaire et sportif très au sérieux.

Une bande dessinée qui plaît sans conteste aux adolescents, proposée par une collègue documentaliste pour un rallye-lecture 5e. C’est un titre que l’on a retenu en catégorie Coup de coeur. Le personnage de Louca, dans toutes ses faiblesses est attachant. Les illustrations en rondeur comme le ballon rond que Louca essaie d’apprivoiser est coloré et agréable. Distrayante et dynamique, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Une bande dessinée pour adolescents sur le thème de l’adolescent affublé de tous ses stéréotypes : sa relation avec les filles, la triche pour les contrôles, l’image de soi, la fainéantise , etc… Un mauvais point néanmoins pour le prof de gym qui traite Louca de fille lorsqu’il se fait mal au poignet… et l’envoie jouer avec elles pour le punir ! Cette série comprend déjà 4 tomes, le cinquième étant prévu pour bientôt… mais le CDI ne possède -pour l’instant- que le tome 1.

Cet album a été sélectionné pour le rallye-lecture inter-collèges niveau 5ème dans la catégorie Coup de Coeur.

Enregistrer