Le fils du chevalier Têtenlère, de Stéphane Daniel

Lancelot n’est pas le fils du chevalier Têtenlère pour rien ! Aussi distrait que son père, le tir à l’arc n’est vraiment pas son fort car en se tournant vers les autres, il oublie de baisser son arc ! Le maître d’armes est désespéré… Mais à côté de lui, son amie Guenièvre ne fait guère mieux… Sa flèche est allée se perdre dans la forêt de Mortbois où personne ne doit s’aventurer car elle abrite sorcières et dragons. Pourtant, Guenièvre tient beaucoup à sa flèche qu’elle s’est elle-même fabriquée, et ne réfléchis pas à deux fois pour partir à sa recherche. Et Lancelot est peut-être un Têtenlère, mais il est courageux et ne la voyant pas revenir, n’hésite pas une seconde à se lancer sur ses traces… Quelles aventures attendent nos jeunes amis dans cette sinistre forêt ?

Un roman d’aventure médiévale qui déploie tous ses ingrédients pour captiver le jeune lecteur : la forêt interdite, le dragon à vaincre, la sorcière, un gardien, l’amitié, le courage, le tout dans un rythme vif et illustré de manière très  humoristique.

Un texte  court, aéré et de nombreuses illustrations facilite la lecture dès le plus jeune âge (CE1)

Basile contre les Têtes-en- fer, de Gérard Moncomble

 

basile contre les tetesBasile prend la lance d’Azul pour aller combattre les Têtes-en-fer.

Lui qui n’aime pas se battre, que peut-il faire ?

Aventure à partir de 8 ans.

Lorenzo, CM2 – un p’tit dévoreur de livres de Salé Lou Potier

Une chronique des élèves de l’école primaire voisine, l’école Salé Lou Potier. Vous avez, vous aussi, lu le livre ? Alors,  chers lecteurs de ce blog, pour les encourager, n’hésitez pas à poster un commentaire en donnant votre avis !

Résumé de l’éditeur : La lance à la main, Basile frissonne. Impressionné par l’adversaire.
– Malepeste, gredin ! Tu es plus couard qu’une grenouille ! Basile baisse la tête sans répondre. Et qu’aurait-il pu dire ? Qu’il déteste se battre ? Qu’il n’aime pas ces jeux d’armes ? Impossible. Il est fils de Turpin de Coquelain, et, à douze ans, son avenir est tout tracé. Écuyer, chevalier, puis capitaine. Un avenir de guerrier. C’est du moins ce que son père espère…

 

Béatrice l’intrépide, de Matthieu Sylvander

Les trépidantes aventures d’une héroïne intrépide

Afficher l'image d'origineBéatrice est une jeune héroïne qui n’a peur de rien. En quête d’aventures, elle va délivrer un prince charmant victime d’un étrange maléfice ou un village sous l’emprise du bête démonique.

Intrépide (mot dont le sens est expliqué dans le prologue), elle est capable de faire fuir les brigands, de découper des dragons en tranches mais n’essayez pas de lui demander de danser, de broder, ou d’épouser un  prince, elle risque de mal le prendre ! Voilà donc une histoire pleine d’humour, au ton alerte et menée tambour battant qui met en scène une héroïne des plus originales et qui met à mal tous les stéréotypes des contes de fées  ! Savourez ces aventures extraordinaires avec délectation et sans préjugés de  genres… Les aventures chevaleresques ne sont plus réservées qu’aux hommes… et les sandwichs au pâté non plus !

Béatrice l’Intrépide chante comme un canard, danse comme une enclume, et la dernière fois qu’elle s’est essayée à broder, elle s’est planté une aiguille sous chaque ongle. « Diable, se dit-elle, si le Prince apprécie les robes à volants, c’est fichu, jamais je ne le rencontrerai ».

14 récits de Merlin l’enchanteur, de Michel Laporte

Laissez Merlin l’enchanteur se raconter…

Au cours d’une soirée d’hiver, Merlin se raconte : sa vie depuis sa plus tendre enfance, il nous explique la Table ronde, le roi Arthur, la fée Viviane, tout ce qui compose son univers, pas toujours très connu, en fait.
Il nous entraine dans des sortilèges et des paroles données où dieu et diable se côtoient. Le point de vue de l’écriture à la première personne, qui donne la parole à Merlin rend cette version originale et assez déroutante.
Un petit lexique des noms propres et des mots difficiles agrémente ce petit ouvrage assez technique qui intéressera plutôt le lecteur passionné par ce sujet et qui a déjà des bases de connaissance.

Le seigneur sans visage, de Viviane Moore

Inquiétant donjon

Michel de Gallardon, jeune écuyer d’une quinzaine d’années, arrive au château de la Roche-Guyon pour faire son apprentissage chevaleresque. Il est accueilli par le seigneur Thibaud, frère du seigneur des lieux, Guillaume. Bientôt, il entrera au service de dame Morgane, épouse de Guillaume en tant que musicien, et pourra ainsi pénétrer dans le donjon sur la falaise. En effet, c’est la demeure de Guillaume et Morgane, dont l’accès est interdit. Guillaume y vit reclus, à l’abri des regards, même de celui de sa femme. Quelle en est la raison ? Bientôt, des meurtres se succèdent. Tous semblent avoir un rapport avec ce donjon délabré… Michel ne peut s’empêcher de fourrer son nez dans cette histoire, au péril de sa vie…

Sur toile de fond historique bien documentée, ce livre plein de rebondissements et de suspense, parfois à la limite du fantastique, ravira les amateurs du genre. Nain difforme, seigneur sans visage, donjon sordide, histoires d’amour, combats de chevaliers, souterrains secrets, bruits inquiétants, tous les ingrédients sont là pour maintenir l’intérêt et l’angoisse jusqu’au bout… même si l’identité du tueur peut être devinée avant la fin. Ame trop sensible s’abstenir quand même !!!
« C’est à ce moment-là et pour la première fois que j’entendis le « bruit ». Ce bruit qui allait bientôt hanter mes nuits et celles de tous les gens du château. On eût dit le lointain écho d’une voix humaine, à la fois hurlement de mort et de colère. Cela avait commencé au dessus de moi, et maintenant le son semblait venir de partout à la fois. Il ricochait sur les murs, caverneux et aigu, douloureux et furieux ».
Un lexique sur les termes du Moyen-Age ainsi qu’un petit précis historique en fin d’ouvrage complètent judicieusement le texte.
Ce texte fait partie d’une série de livres relatant les aventures de l’écuyer Michel de Gallardon (tome 2 : la nuit du loup vert). Si ce livre vous a plu, n’hésitez pas à me le signaler pour que j’achète la suite. C’est le premier roman de littérature jeunesse de cette écrivain qui avait auparavant signé de nombreux livres pour adultes.