Le dernier des vampires, de Willis Hall

Des vacances au pays des vampires.

Image associéeEdgar, un jeune garçon, part quinze jours en vacances avec ses parents.  Nos touristes anglais, ne sachant pas lire une carte, se retrouvent perdus : où sont-ils  en Europe : France, Allemagne, Italie… ?

Bref, ils s’arrêtent non loin d’un château et montent leur tente. Voulant faire quelques provisions, ils descendent au village et se retrouvent confrontés à des continentaux peu bavards et très vite soupçonneux.

Edgar, quant à lui, va chercher de l’eau au château et sa curiosité le fait entrer dans la demeure, où il y rencontre le comte Alucard, qui affirme être le dernier des vampires, mais un vampire végétarien ! Euphémia, sa maman, nourrit des chiens errants qui ne sont autres que des loups mais elle ne s’en rend pas compte. Le livre est plein d’humour…

Les villageois se posent de nombreuses questions sur ces gens qui campent non loin du château, donnent à manger aux loups … et à force de discuter, pensent qu’ils sont également des vampires en puissance et veulent en finir avec ce genre d’individus. Il s’en suit toute une aventure … mais je vous laisse découvrir la suite et la fin qui est un peu surprenante.

Ce livre est assez surprenant et facile à lire. Edgar se lie d’amitié avec ce comte vampire végétarien : il ne faut donc pas se fier aux apparences. Le livre est agréable, les personnages bien choisis et les illustrations, toutes les 4-5 pages sont bien fidèles à l’histoire.

 

 

 

La Reine des Neiges, de Hans Christian Andersen

 A la recherche de Kay

image couverture la reine des neiges hans christian andersen castor poche flammarion jeunesseGerda et Kay sont des enfants, une petite fille et un petit garçon qui vivent dans deux mansardes situées l’une à côté de l’autre. Leur vie est rythmée par le changement des saisons, l’hiver et le printemps. Kay et Gerda passent leurs journées ensemble dans un petit jardin. Ils ne sont pas frères et sœurs mais ont une complicité similaire. Un jour, alors que les deux enfants regardent un livre d’images, le petit Kay sent un bout de verre lui rentrer dans l’œil. C’est un morceau du miroir du Diable qui fait ressortir tout ce qu’il y a de mauvais chez les gens. A partir de ce moment, Kay va changer de comportement. Il décide, un jour où il neige, d’aller sur la grand-place avec son traîneau jouer avec les autres garçons. Un événement se produit, un grand traîneau peint en blanc conduit par un personnage recouvert d’une épaisse fourrure d’une blancheur éclatante apparaît, c’est la Reine des Neiges. Elle emmène Kay avec elle et lui glace le cœur de façon à ce qu’il ne se rappelle de rien, même pas de Gerda. Inquiète de ne pas le voir revenir, Gerda attend le printemps pour aller à sa recherche. Elle va s’aventurer dans des lieux inconnus et fera la rencontre de plusieurs personnages lors de son grand voyage qui l’aideront dans ses nombreuses péripéties pour retrouver le petit Kay.

La collection Castor Poche des éditions Flammarion nous propose une nouvelle édition des contes les plus célèbres avec de belles illustrations qui les font revivre. Les contes de Hans Christian Andersen sont toujours agréables à lire et nous font voyager dans notre enfance. Pour tous les amateurs du film adapté par Disney, je vous conseille vivement de lire l’histoire originale écrite par Hans Christian Andersen bien plus poétique et qui apporte un véritable éclairage sur l’origine de La Reine des Neiges ! A lire, relire, découvrir, raconter, écouter à partir de 3 ans !