Mon amie Anne Frank, d’Alison Leslie Gold

Image associéeEn 1943, pendant la 2ème guerre mondiale. Hannah Goslar habite à Amsterdam, elle a 13 ans, a une mère enceinte, une petite sœur âgée de 2 ans Gabi, un petit ami Alfred Bloch et une meilleure amie Anne Frank. Ils sont Juifs et sont obligés de porter une étoile jaune sur leur vêtement. Les Nazis envahissent Amsterdam au fur et à mesure de la guerre. Le temps passe et de plus en plus de choses sont interdites aux Juifs ; ils ne peuvent plus travailler, ils ne peuvent plus aller dans les magasins comme ils le souhaitent. Hannah apprend alors que son petit ami Alfred Bloch allait être déporté dans un camp de travail forcé. De plus en plus de monde est arrêté. Quelques jours passent et ils n’ont presque plus de nourriture, ils ne peuvent aller aux magasins qu’à une certaine heure, quand il n’y a plus rien. Puis un jour Hannah veut aller chez Anne mais elle n’est pas là … apparemment elle serait partie en Suisse sans même le dire à Hannah. La mère d’Hannah accoucha un soir mais avec beaucoup de complications… Dans un même temps, dans la classe d’Hannah, de plus en plus de personnes disparaissent…

 

Niveau de lecture : Moyen

Mon avis : Ce roman est inspiré d’une histoire vraie et est très touchante. Elle permet de se rendre compte des conditions de vie des Juifs durant la 2ème guerre mondiale. Un passage fort, c’est lorsque Hannah Goslar allait être déportée au camp de Theresienstadt.

Charlotte, 5ème

Nos éclats de miroir, de Florence Hinckel

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Cléo est une adolescente de 15 ans, passionnée d’Anne Frank*.
Elle tient un journal intime dans lequel elle s’adresse à Anne en prenant la place de Kitty, mystérieuse personne à qui Anne adressait ses lettres. Dans ce journal, Cléo va nous parler de problèmes familiaux, d’amitié, d’amour…
Si l’auteur a choisi une héroïne passionnée par Anne Frank, c’est qu’Anne a écrit sa dernière lettre à 15 ans un mois et vingt jours et que l’écrivaine, Florence Hinckel, tenait un journal intime qu’elle a arrêté exactement au même âge -à un jour près  ! Elle s’est dit que ça devait être une coïncidence donc elle a choisi d’introduire Anne Frank à son histoire.
J’ai adoré ce roman plein d’émotions que j’ai lu d’une traite ! On y a aussi un rappel sur la vie d’Anne Frank ce qui donne un côté  »éducatif » sans être ennuyeux. De plus, je trouve original l’idée de s’adresser à elle. Dans ce roman, on peut suivre le personnage et le voir évoluer au fil du temps.

➡️ Selon moi, ce roman serait plutôt pour les élèves de 3ème parce qu’ils savent qui est Anne Frank puisque c’est au programme et qu’elle est souvent présente dans l’histoire…

*Anne Frank est une jeune fille qui a vécu pendant la seconde guerre mondiale en Allemagne et qui est connue pour avoir tenu un journal intime. Étant juive, elle a dû se cacher mais a été découverte et emmenée dans un camp de concentration à Bergen-Belsen. Elle y est morte en 1945 à cause de la maladie du typhus.
Alicia 2nde – ex-membre des dévoreurs de livres d’Arsène

 

Anne Frank, de Sid Jacobson et Ernie Colon

Etre un adolescent juif sous le régime nazi

Afficher l'image d'origineêtre un adolescent juif sous le régime naziIl s’agit bien sûr du fameux « journal d’Anne Frank » mondialement et tristement célèbre par le contenu de son histoire.
Anne est une adolescente juive aux Pays Bas durant la seconde guerre mondiale qui, avec sa famille, va connaitre la vie clandestine pour échapper un temps à la déportation.
Vivre enfermé est difficile pour la jeune fille et la rédaction de son journal lui permet d’exprimer ses souffrances morales mais aussi ses espoirs.
Cette version du journal d’Anne Frank est un plus pour le jeune lecteur car c’est une bande dessinée. Elle apporte par l’image le contenu historique et politique que certains jeunes ont du mal à imaginer.

Cet ouvrage a reçu l’aval de la Maison d’Anne Frank.
Les auteurs ont eu la bonne idée d’intégrer dans l’histoire des cartouches en noir et blanc faisant office de rappels historiques.
Une lecture facile, des dessins clairs et colorés.
Une très bonne façon d’appréhender la lecture biographique pour un public peu habitué à ce style littéraire.

Journal, Anne Frank

A découvrir dans le cadre de la commémoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz et de la venue de Mme Obeuf, ancienne déportée, mardi 10/02

Entre les murs

La jeune Anne Frank fête ses 13 ans en juin 1942. Jusque-là, malgré les lois antisémites qui la contraignent à se rendre au lycée juif et qui ont obligé la famille à quitter l’Allemagne pour les Pays-Bas avant la guerre, la jeune fille mène la vie de n’importe quelle adolescente de son âge, partagée entre le collège et les discussions avec ses amies à propos de ses résultats scolaires et des garçons. Pour son anniversaire, le 12 juin, elle reçoit un carnet dont elle va se servir de journal intime.

A peine un mois plus tard, les persécutions contre les Juifs s’intensifient. Les Allemands qui ont envahi les Pays-Bas deux ans ont désormais pour ordre de rafler tous les Juifs. La famille Frank, accompagnée par une autre famille, les Van Daan, ainsi que d’un ami dentiste, M. Dussel, vont devoir se réfugier dans l’Annexe, un minuscule appartement caché au-dessus de la société du père d’Anne. Dès lors, une vie coupée du monde, silencieuse, secrète, va s’organiser dans l’Annexe afin d’échapper à l’ennemi. La petite société va être ravitaillée par des amis du père d’Anne. La jeune Anne va alors confier, jour après jour, ses craintes et ses espoirs, dans son carnet nommé Kitty.

Le Journal d’Anne Frank est un des livres qui ont marqué mon adolescence. Le récit de cette jeune fille qui parvient à conserver la fraîcheur de son âge malgré le danger et la mort qui peuvent frapper à chaque instant dans cette vie de clandestinité est particulièrement poignant. Plus poignant encore lorsque l’on connaît la triste fin de la famille. En effet, le 4 août 1944, après plus de deux ans à survivre cachées, les deux familles seront dénoncées et déportées dans le camp de concentration d’Auschwitz en septembre. Otto Frank, le père, sera le seul survivant. Anne mourra du typhus après son transfert à Bergen-Belsen dans les premiers mois de l’année 1945. Son carnet avait été retrouvé et mis de côté par une voisine et fut rendu à son père qui décida de le publier pour témoigner. Si ce texte est devenu si célèbre, ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un simple journal intime. Certes, Anne évoque sa vie de jeune fille. Mais ses écrits sont avant tout un témoignage sur la vie clandestine (avec tous les problèmes et les tensions qu’une telle contiguïté peut provoquer), sur l’occupation allemande, la montée du nazisme, les bombardements… A lire absolument ! Le livre étant en série au CDI, vous n’avez aucune excuse de passer à côté !