Je suis Juan de Pareja, de Elizabeth Borton de Treviño

"Je suis Juan de Pareja", d'Elizabeth Borton de TrevinoSéville, 17ème siècle. Juanito, jeune esclave, se retrouve seul après le décès de son maître, puis de sa maîtresse, qui a succombé à la peste. Il fait partie de l’héritage et doit rejoindre son nouveau maître à Madrid, le neveu de sa maîtresse, le peintre Vélasquez. Après bien des péripéties, le voici donc qui  entre au service du grand peintre de la cour. Il va devoir préparer les pigments, les toiles, nettoyer l’atelier. Juan admire le travail de son maître et apprend en secret, en regardant celui-ci travailler. Son rêve : devenir peintre lui aussi… Mais les esclaves n’ont pas le droit de toucher aux arts.

Tiré d’une histoire vraie, ce texte est écrit à la première personne, comme une autobiographie de l’esclave. Même si l’écriture est romancée, on y apprend beaucoup de choses historiques sur la condition des esclaves, sur la vie de Vélasquez et la cour d’Espagne au 17e siècle. Vélasquez était un maître bienveillant, simple, austère, qui n’a pas été épargné par les épreuves de la vie. Il est l’un des plus grands peintres de son temps. La première de couverture de cette édition est une reproduction du véritable tableau qu’il a peint de son esclave  Juan de Pareja.

Cette histoire nous fait voyager dans cette Espagne de cour du 17e siècle mais aussi jusqu’en Italie, avec les trajets sans fin  et les problèmes de communication avec les proches restés sur place qui en découle. On rencontre aussi d’autres artistes connus à l’époque comme Rubens.

Ce texte est écrit de manière assez descriptive qui ne laisse pas passer les émotions de manière vive et en cela pourrait peut-être rebuter certains de nos lecteurs, -si on y ajoute le nombre de pages assez conséquent. Ecrit en 1965, peut-être le texte a-t-il un peu vieilli ? En tout cas, l’histoire reste malgré tout  passionnante et très instructive, véritable petite histoire de l’art.

Les enquêtes de Ninon et Paul – Des voleurs à Versailles, de Chantal Cahour

Les dévoreurs de livres d’Arsène, les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Des voleurs à VersaillesNinon, 11 ans, et Paul, 10 ans, sont frère et sœur. C’est Ninon qui raconte cette histoire qui se passe à notre époque et en 1676.
Ninon et Paul vont rendre visite à leurs grands-parents qui viennent de déménager à Meudon, en banlieue parisienne.
Leurs grands-parents décident de leur faire visiter le château de Versailles. Ils partent donc, en visite guidée, à la découverte de ce célèbre monument.
Dans la galerie des glaces, Paul trébuche à cause de ses lacets défaits et entraîne sa soeur dans sa chute : tous les deux se cognent la tête contre le pied d’un guéridon et perdent connaissance…
Lorsqu’ils reviennent à eux, ils se rendent compte très vite qu’ils sont en 1676 ! Dans leur voyage dans le temps, ils rencontrent deux enfants du même âge qu’eux et c’est le début d’une aventure extraordinaire.

J’ai bien aimé le côté fantastique qui nous emmène dans une autre époque et nous apprend des choses sur la vie au château de Versailles.
Le romans est court et donc très vite lu. On s’attache vite aux personnages et on ne s’ennuie jamais car il y a de l’aventure.

a la fin du livre, il y a un petit quizz pour tester ses connaissances sur Louis XIV et sa cour et le château de Versailles (avec les réponses très détaillées) mais aussi la recette traditionnelle de l’époque à la poudre d’amande : le massepain des belles dames de Versailles.

A lire dès le CM1

Cloé, 6ème – 11 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

Les orangers de Versailles, de Annie Pietri

Les dévoreurs de livres d’Arsène : les chroniques des élèves du comité de lecture du blog

Les orangers de Versailles, de Annie Pietri

Marion, fille du peuple, va entrer comme servante au service de Madame de Montespan, l’une des favorites de Louis XIV. Avec un odorat hors du commun et une grande connaissance des plantes et des essences, elle va bientôt, grâce à son talent, lui fabriquer de délicieux parfums. Un jour, elle va entendre une conversation étrange qui semble prédire un complot contre la reine. Comment Marion va-t-elle faire pour éviter le drame ?

Ce roman a pour cadre la cour de Louis XIV et un thème historique vrai. On apprend beaucoup de choses sur le monde de Louis XIV, de ses favorites et de l’affaire des poisons » qui a marqué la France de l’époque. Un livre vraiment  bien pour les adeptes de romans historiques.

Chloé, 5ème – 12 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

 

L’avis de Mu

Effectivement, l’affaire des poisons a été un terrible scandale à la cour de Louis XIV, implicant de très hautes personnalités, et  provoquant la disgrâce de Mme de Montespan, même s’il n’y a jamais eu aucune preuve formelle contre elle. De nombreuses accusations d’empoisonnement, de messes noires lors desquelles eurent lieu des meutres de nourrissons  ont secoué le tout Paris de l’époque.  La Voisin, voyante et empoisonneuse, a réellement existé. Le caractère de Mme de Montespan est également tel qu’il est décrit deans ce livre : orgueilleuse, dépensière, ambitieuse, tyrannnique. Ce livre donne vraiment envie de se replonger dans des livres d’histoire et dans tous ces scandales de cour !

Sorcière blanche, d’Anne-Marie Desplat-Duc

La soeur du pirate rouge

Afficher l'image d'origineNous sommes en 1664. Agathe naît en prison d’une famille noble déchue… Sa vie sera bien misérable jusqu’à son adoption par sa tante et son oncle et son arrivée au château de Kercado. Une enfance enfin paisible, mais c’est sans compter la nouvelle lubie de ses parents : partir  dans les Caraïbes pour s’occuper d’une plantation… avec leurs enfants qu’ils n’avaient pas revu depuis cinq ans…  C’est le début d’un destin hors du commun. Autant son frère Josselin, épris de liberté est ravi de cette aventure, autant Agathe à qui cette vie convenait, a du mal à quitter ses repaires. Mais son destin sera chamboulé lorsqu’elle se découvrira des dons de guérisseuse… Elle n’aura dès lors de cesse d’apprendre le pouvoir des plantes pour guérir son prochain. Afficher l'image d'origine

Si vous avez lu et aimé Pirate rouge du même auteur, ne passez pas à côté de  la lecture de ce roman, qui donne la version par la soeur de Josselin (le Pirate rouge), Agathe, d’une même histoire. Peut-être ont-ils vécu certains moments communs, mais leur histoire est loin d’être identique. Vous aurez donc de nombreuses révélations qui complèteront heureusement et agréablement le premier roman. Peut-être juste que, si Pirate rouge a beaucoup plu aux filles comme aux garçons,  ce nouveau titre Sorcière blanche ravira certainement plutôt les filles…  Plein de rebondissements,  ce roman historique met en scène une héroïne courageuse et libre dans le tourment de son époque. Esclavage, sorcellerie, politique, voyage, Caraïbes, mariage arrangé, pauvreté, piraterie, condition de la femme,  religion, sont parmi les nombreux thèmes abordés dans ce récit.