Tous les chemins mènent à l’info – anthologie, présenté par Patrice Kleff

Un ouvrage collectif rassemblant des extraits de journalistes ou écrivains sur le thème de la presse, de l’information, de la désinformation, de la manipulation : Florence Aubenas, Ryszard Kapuscinski, Edwy Plenel, Albert Londres ou Elise Lucet pour les journalistes, Zola, Maupassant, Camus, Kessel pour les écrivains de littérature classique, Guillaume Guéraud ou Didier Daeninckx pour la littérature de jeunesse actuelle. Bref, un panel varié et riche qui nous permet de prendre conscience des enjeux, dans notre société, de l’information de masse. L’ouvrage est divisé en 6 parties : Aux sources du journalisme ; Parcours de l’information ; L’indépendance, condition de l’information ; l’objectivité en question ; Le spectacle de l’information ; Informer, déformer… désinformer ? Des pistes de réflexion pour se frayer un chemin dans un monde hyperconnecté où notre esprit critique doit être constamment en éveil.  « Comment faire le tri entre les informations ? Comment faire la part des choses entre l’essentiel et le futile ? Comment distinguer le vrai du faux, le mensonge  de la vérité, le fiction du réel. » voilà le but de cette anthologie qui fournit de nombreux outils pour décrypter l’info.

En lien avec les nouveaux programme de 4ème, cet ouvrage est plutôt à destination des enseignants de discipline et documentalistes pour les guider dans un projet-presse.

Riche et intéressant.

Ripley’s, l’encyclopédie de l’incroyable ! 2016

Incroyable mais vrai!

téléchargementCette encyclopédie un peu particulière nous propose des faits et des exploits réalisés partout à travers le monde. Journaliste au New York Globe, Robert Ripley traquait les bizarreries de planète afin de les faire partager aux lecteurs. Aujourd’hui, Ripley’s, c’est des dizaines de chercheurs, d’écrivains et de reporters qui parcourent le monde afin de découvrir des histoires inouïes mais aussi d’en vérifier l’authenticité. Les auteurs l’affirment : tout est vrai, il n’y aucun trucage ! L’empire Ripley’s possède aussi 31 musées, mais pour la plupart aux Etats-Unis.

Le livre est réparti en 11 grands thèmes comme sports, arts, transports … Il s’agit donc là d’une lecture distrayante qu’on peut arrêter et reprendre facilement mais l’on peut aussi ne regarder que les catégories qui nous intéressent. J’avoue que ce fut mon cas… Car même si j’ai beaucoup apprécié l’ouvrage, j’ai dû faire l’impasse sur la catégorie corps qui m’a un peu dégoûtée tout comme la catégorie miam. Certains vont très loin pour battre des records et imposent des choses un peu contre nature à leur corps, les images en sont dérangeantes. Au contraire, j’ai craqué pour la catégorie animaux mais aussi et surtout pour les pages sur l’art. J’y ai découvert beaucoup d’artistes peu connus dont le travail m’a soufflée !

 

Enregistrer

« J’aime les mots »

Les poèmes ont des oreilles, 60 poèmes à dire comme ci ou comme ça, présenté par Jean-Marie Henry et Alain Serres.

Ce recueil incite le lecteur à partager ses lectures de poèmes à voix haute.
Sur chacune des double-pages de cet album, des conseils sont donnés aux lecteurs pour lire les textes, conseils que l’on peut suivre, ou non… C’est comme le cœur nous en dit ! Douze thèmes sont ainsi abordés, par exemple : « pour muscler sa langue », « pour faire l’acrobate », « à bégayer », ou « pour faire compliqué quand la vie est si simple ». Un petit régal pour les oreilles.
Des textes très divers, souvent très contemporains (Lady Gaga, de Valérie Rouzeau dans « pour faire son show ») qui donnent tout pouvoir à l’oralité et à la musicalité de notre langue.
Des illustrations vives et enfantines, qui rappellent des collages de gomettes et qui font voyager dans un monde merveilleux accompagnent les textes.
Au programme du rallye-lecture 6ème, les poèmes suivants :
J’aime les mots, de François David ; Le chat, de Gérard le Gouic ; L’école, de Catherine Leblanc ; Le perroquet, de Gérard le Gouic ; Conseils donnés par une sorcière, de Jean Tardieu ; La voix, de Robert Desnos.

Le CDI possède également dans la même collection  :
Tour de terre en poésie, anthologie multilingue de poèmes du monde et Le français est un poème qui voyage.

« Et dès que tout se tait, tout commence à parler »

Le français est un poème qui voyage, anthologie de poèmes francophones pour les enfants, présenté par Jean-Marie Henry

Les éditions Rue du monde ont créé une très jolie collection de poésie agréablement illustrée. Dans cette anthologie éditée en 2006, année de la francophonie, des écrivains francophones de tous les horizons nous font partager leur amour de la langue française, de Victor Hugo à Aimé Césaire, en passant par Senghor, Cheng, Ben Jelloun, Chédid, etc. ou d’autres bien moins connus, mais tous de qualité. 70 poèmes pour représenter 50 pays, un voyage sans frontière à travers les émotions, le rire, ou la souffrance des hommes.

Au programme du rallye-lecture 6ème, les poèmes suivants :
J’ai fait un bouquet, de Gilles Vigneault ; Incroyable, de Norge ; Je ne comprends pas, de Letitia Ilea ; C’est un âne, de Tahar Ben Jelloun ; Caméléon, de Fatou Ndiaye Sow ; Je fais un feu, de Wanir Wélépane.

Le CDI possède également dans la même collection :

Tour de terre en poésie, antholoigie multilingue de poèmes du monde et Les poèmes ont des oreilles