Les pilleurs de sarcophages, d’Odile Weulersse

L’Egypte des pharaons…

pilleurs-de-sarcophages

En 1550 avant J.C, Tétiki, un jeune garçon égyptien, habite sur l’île d’Eléphantine. Son père Ramose est le nomarque d’Eléphantine. Un jour, les Hyksos, qu,i à cette époque contrôlent environ la moitié de l’Egypte, viennent voir le père de Tétiki pour lever une armée contre le Pharaon en échange d’or. Ils veulent piller la tombe de Taa (un ancien pharaon).

Tétiki, accompagné de Penou ( un nain), son compagnon depuis longtemps, et de Didiphor (le singe) tente le tout pour le tout pour mettre le trésor de Taa à l’abri des Hyksos.

Kanefer (scribe), un homme qui les avait accompagnés, les a trahis : il a tué un homme faisant partie de la mission, a volé une partie des trésors et accusé Tétiki devant le grand vizir d’avoir pillé le sarcophage.

A partir de ce moment, Tétiki est recherché, retrouvé et mis en prison alors qu’il est pourtant innocent. Tétiki va-t-il résister au chantage, aux menaces ? Va-t-il dévoiler l’endroit où il a caché le sarcophage de Taa? Va-t-il retrouver son père ? Est-il un pilleur de tombe ?

Ce livre est une belle aventure historique, qui nous plonge dans l’Egypte ancienne des Pharaons. L’auteure nous fait part de nombreux points culturels : les temples et leurs trésors, l’embaumement des morts, le « ka » ( à découvrir dans le livre), la danse du Soleil …  Elle nous montre aussi la différence entre l’île d’Eléphantine et Thèbes, différence dûe a des croyances liées aux différents dieux. Odile Weulersse maîtrise le sujet et nous embarque au pays des pharaons.

Pour ceux intéressés et à qui ce roman aura plu, il y a encore deux tomes qui suivent les périples de Tétiki et ses amis.

A découvrir dès le CM2 !

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

A l’heure des chiens, de Evelyne Brisou-Pellen.

a lheure des chiens

Avoir du flair…

Médéric, un jeune garçon, sort sa chienne, Jessica, tous les soirs. Un soir, lors de leur balade, Jessica emmène son maître près de la voie ferrée et ils y découvrent un homme, mort. C’était le « vieux »!

Une enquête est ouverte et tout pousse à croire que le vieux est mort d’une crise cardiaque. En attente de l’autopsie, le jeune garçon aide l’inspecteur dans son enquête. Il va lui être d’une grande utilité car il connaît bon nombre de voisins grâce aux sorties nocturnes de leurs animaux de compagnie : ils appellent cela « l’heure des chiens ».

Alors crise cardiaque ou meurtre ? Je vous laisse le découvrir en lisant le livre.

Ce livre est un petit roman policier pour jeunes lecteurs. L’auteure mène l’intrigue de telle manière que tout au long, on ne sait pas si l’homme est mort naturellement ou si on l’a tué. L’implication des différents chiens et personnages au cours de l’histoire est très intéressante et chaque personnage a son rôle bien précis : la voisine extra curieuse, le jeune homme qui fait des études de médecine …

L’analyse du comportement des chiens va permettre à l’inspecteur d’élucider l’enquête…

Coups de théâtre, de Christian Grenier.

Un « meurtre » bien intriguant

Laure-Gisèle, surnommée Logicielle, est stagiaire au côté de l’inspecteur Germain. Alors qu’ils dînent tranquillement ensemble, Germain souhaite regarder une pièce de théâtre retransmise en direccoup de théâtret à la télévision. Logicielle prend donc congé et Germain s’installe pour regarder la pièce.  Celle-ci commence par un levé de rideau où l’on découvre une jeune femme, Matilda, qui gît, face contre terre, un poignard planté dans le dos. L’inspecteur trouve ce début original et donnant envie de connaître la suite.

Sauf que cette scène dure… bien trop longtemps et n’était donc pas prévue. A partir de cet instant, l’inspecteur est appelé pour aller enquêter sur le meurtre de la jeune femme. Il sera durant tout le livre accompagné par Logicielle.

Les deux policiers se rendent donc au Théâtre du Crime ( quel nom !) pour mener l’enquête : interrogations de tous les acteurs : Loulou (fille de Matilda) et Alfredo, personnel responsable de l’organisation ( pompier, régisseur, barman …) , directeur, auteur de la pièce … L’enquête va être pleines de rebondissements, de points à éclaircir, de moments qui ne coïncident pas pour trouver le coupable. Je m’arrêterai là pour que ceux qui veulent lire le livre ait encore du suspens.

L’auteur, Christian Grenier nous emmène dans son enquête policière d’une belle manière puisqu’il raconte celle-ci sous forme de pièce de théâtre en plusieurs actes. Le lecteur participe ainsi à la mise en scène de toute cette affaire policière. L’auteur nous embarque dans l’intrigue, on passe de coup de théâtre en coup de théâtre, de déduction en déduction avec beaucoup de fluidité, tout est naturel. 

Les élèves pourront également enrichir leur vocabulaire et leurs connaissances dans le domaine du théâtre et pourquoi pas adapter, en partie ce livre en pièce de théâtre.

 

 

 

La bibliothécaire, de Gudule.

Apprendre à aimer lire et écrire

Guillaume, un jeune garçon qui est souvent endormi en classe, se retrouve interrogé par son maître pour raconter le sujet de ses rêveries.

gudule

Il raconte que tous les soirs, il regarde une vieille dame écrire et écrire encore et encore et que quand elle éteint la lumière, il voit, sortir de l’immeuble, une belle jeune fille. Le professeur, épaté par son histoire, lui dit, avec humour, qu’il devrait faire autant d’efforts à l’écrit qu’à l’oral.

Après la classe, Doudou, son meilleur ami, lui fait de nombreuses éloges sur son histoire, et Guillaume lui répond que ce ne sont pas des histoires mais ce qu’il vit tous les soirs.

Alors intrigué, une nuit, il décide de suivre la jeune fille dans la rue et de voir ce qu’elle fait. Elle se rend dans la bibliothèque pour trouver « LE GRIMOIRE ». La jeune fille n’est autre que… la vieille dame, Ida, qui veut écrire ses mémoires.

Guillaume et Doudou vont aider Ida à retrouver le grimoire en partant dans un long voyage dans les livres de la bibliothèque, en croisant Alice aux pays des Merveilles, Poil de Carotte, le Petit Prince etc… Vont-ils le retrouver?

Ce livre est vraiment passionnant et nous entraîne dans une aventure un peu spéciale, puisque nous entrons dans l’univers des livres et des auteurs. Les enfants discutent avec des personnages inventés et leur demande conseil. Il est plein d’humour et de fraîcheur.

Il pourra plaire aux élèves qui sont réticents à la lecture, comme Guillaume, et qui ne trouve pas d’intérêt à cela. Car il ne faut pas l’oublier, la lecture est un vrai voyage…

 

Enregistrer

Enregistrer

Le dernier des vampires, de Willis Hall

Des vacances au pays des vampires.

Image associéeEdgar, un jeune garçon, part quinze jours en vacances avec ses parents.  Nos touristes anglais, ne sachant pas lire une carte, se retrouvent perdus : où sont-ils  en Europe : France, Allemagne, Italie… ?

Bref, ils s’arrêtent non loin d’un château et montent leur tente. Voulant faire quelques provisions, ils descendent au village et se retrouvent confrontés à des continentaux peu bavards et très vite soupçonneux.

Edgar, quant à lui, va chercher de l’eau au château et sa curiosité le fait entrer dans la demeure, où il y rencontre le comte Alucard, qui affirme être le dernier des vampires, mais un vampire végétarien ! Euphémia, sa maman, nourrit des chiens errants qui ne sont autres que des loups mais elle ne s’en rend pas compte. Le livre est plein d’humour…

Les villageois se posent de nombreuses questions sur ces gens qui campent non loin du château, donnent à manger aux loups … et à force de discuter, pensent qu’ils sont également des vampires en puissance et veulent en finir avec ce genre d’individus. Il s’en suit toute une aventure … mais je vous laisse découvrir la suite et la fin qui est un peu surprenante.

Ce livre est assez surprenant et facile à lire. Edgar se lie d’amitié avec ce comte vampire végétarien : il ne faut donc pas se fier aux apparences. Le livre est agréable, les personnages bien choisis et les illustrations, toutes les 4-5 pages sont bien fidèles à l’histoire.

 

 

 

Trafic à la gare de Norvège, de Corinne Bouchard, Pierre Mezinski et Marcelino Truong.

Qui est le coupable?

gare norvège

Un meurtre a eu lieu à la gare de Norvège, le vieux Samsonnet, un homme peu aimé, a été retrouvé égorgé. Tout porte à croire que le coupable est la chienne Mikado, un berger nivernais à poils noir qu’Aladdin adorait. Aladdin est le personnage principal de l’histoire, un nouvel élève arrivé en milieu d’année scolaire et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Aladdin ne croit pas à la théorie du meurtre occasionné par la chienne même si tout laisse penser que c’est elle: on retrouve les marques de dents de la chienne sur le corps.

A l’aide de ses amis, Héloïse, Navigio et Moumouni,  Aladdin va mener l’enquête, trouver de nombreux indices, pistes et les amis vont être de vrais petits détectives.

Vont-ils trouver qui est le « vrai » coupable?

Ce livre pourra plaire à tout élève qui aime les petites enquêtes policières. L’intrigue est intéressante, l’écriture nous laisse assez longtemps le suspens et le livre se lit vraiment très bien.

Et pour tous les amateurs de roman policier, un petit documentaire ( feuille jaune à la fin) sur les enquêtes policières: la balistique, le portrait robot …

Le serment de Domenico, 1. Les miroirs du palais, de Annie Pietri

Miroirs et vengeance

L’histoire se situe à l’époque de Louis XIV. Domenico, un jeune homme de 19 ans, vient de Venise en Franserment-domenicoce pour travailler le verre pour le roi. Il a pour ordre du doge vénitien de ne pas livrer le secret de conception des miroirs, au risque de perdre ce qui lui est le plus cher : sa femme et sa fille.

Après quelques temps en France, Domenico travaille avec d’autres ouvriers de sa nationalité mais également français. Il reçoit un jour une lettre qui lui dit que sa femme et sa fille ont été emprisonnées et sont désormais mortes. Domenico ne comprend pas : il était persuadé que le roi les protégerait.

Fou de rage, il décide de se venger… ( à vous de découvrir la suite !)

Le Serment de Domenico est le premier tome de la série les Miroirs du palais. L’auteure nous présente les personnages principaux dont Domenico, personnage principal, autour duquel tourne toute l’histoire. Arrivé en France pour mieux gagner sa vie, il va perdre tout ce qui lui est cher. Certains passages sont très durs. L’auteure décrit bien cette période de l’époque qui était difficile pour les ouvriers et le peuple alors qu’en comparaison il y a la vie rêvée au château de Versailles.

Le livre se sépare en deux parties : l’intrigue principale ou comment Domenico va-t-il se venger et, bien sûr, la fabrication du verre.
Un livre intéressant et si il vous passionne, la suite au tome 2 !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Résolution d’enquête

Double meurtre à l’abbaye, de Jacqueline Mirande
L’histoire se passe au 12ème siècle près de l’abbaye de Hautefage. Un braconnier, nommé Thomas le Rouge, découvre un cadavre dans la forêt aux abords de l’abbaye.
La victime semble être un pèlerin en provenance de Saint-Jacques de Compostelle. Thomas aperçoit double meurtredeux hommes près du cadavre qui l’emmènent jusqu’à l’entrée de l’abbaye.
Quand un des moines, frère Jérome,  ouvre les portes de l’abbaye, il découvre le corps inanimé et va aussitôt en avertir son supérieur : l’abbé Arnoult, qui lui-même avertit ensuite le prévôt (= juge) Guillaume Taillefer.
A partir de cet instant, tout une enquête est menée pour retrouver le meurtrier. Le meurtre ayant eu lieu sur les terres de l’abbaye, le responsable de l’enquête sera donc l’abbé Arnoult.
Chacun y va de son avis et de ses hypothèses à propos du meurtre : le chef de la vicomté de Pleaux : messire Raymon, sa promise : Agnès de Montal, sa servante, Guy de Servières, cousin de Raymond… et Jean l’Oiselet, un jeune de passage, qui affirme connaître le pèlerin et avoir des indices.
Ce qu’il n’aurait peut-être pas dû révéler, puisqu’on le retrouve mort noyé peu de temps après…
En avançant dans l’histoire, le suspens s’intensifie. Qui est donc le double meurtrier ?
L’auteure, dans ce roman, veut nous faire comprendre un peu la vie au Moyen-Age et condense un bon nombre de personnages en ce petit roman historique : le moine, la noble dame, le pèlerin, le braconnier, le guerrier …
Le livre se lit plutôt bien. De nombreux thèmes de l’époque sont abordés tels la noblesse, la religion, le pèlerinage etc …
Une belle intrigue pour les élèves aimant les romans du genre policier.

 

 

 

Religion et protection

L’enfant de Noé, de Eric-Emmanuel Schmitt.

Pendant la seconde Guerre Mondiale, Joseph, un petit garçon juif, est séparé très vite de ses parents à cause des rafles en Belgique. Il est confié à des inconnus et est très vite l'enfant de noéest obligé de mentir pour qu’on ne découvre pas son identité, son histoire, ni même ses sentiments. Après avoir été confié à la comtesse de Sully, il sera caché par le père Pons dans son pensionnant catholique. Le père Pons est un homme simple qui cache de nombreux enfants juifs afin de faire survivre cette culture et que ses enfants ne perdent ni leur histoire, ni leur identité.

Au pensionnat, Joseph devient ami avec Rudy, un garçon aventureux et énergique. Ils échappent plusieurs fois in extremis aux Allemands.

Pendant son aventure au pensionnat, Joseph trouve le père Pons mystérieux et va donc essayer d’élucider le mystère.

A la fin de la guerre, chaque enfant attend impatiemment de retrouver ses parents ou d’être adopté par un couple. Joseph et Rudy retrouveront-ils leurs parents ?

Dans tous les cas, Joseph n’oubliera jamais le père Pons et tout ce qu’il a fait pour lui !

L’auteur nous dévoile une belle histoire et rappelle que de nombreuses personnes pleines de bravoure ont mis leur vie en danger pour sauver de nombreux innocents. L’histoire est raconté comme un témoignage de ce jeune héros, émouvant mais aussi plein d’humour. Le père Pons a le rôle de complice, de modèle pour tous ces jeunes qu’il a sauvé.

C’est une partie très sombre de notre histoire qui est racontée de manière simple et abordable pour les élèves. Le récit est très riche.

Disparitions et sorcellerie

La sorcière de midi, de Michel Honaker.

C’est l’histoire dsoriciere midi‘un jeune garçon, Edmond Willoughby, surnommé Ed. Il est assez gros et n’a pas beaucoup d’amis à part Harold, un jeune garçon un peu bizarre qui parle avec  la nature. Il a peur de nombreuses choses et n’est pas très doué à l’école.

Dans son école, il y a William et sa bande qui adore s’en prendre aux plus faibles, et donc bien sûr à Ed. Mais un jour, alors qu’ils étaient en classe, la maîtresse, en train de montrer des diapositives à ses élèves, en eut assez d’entendre des « Bzzz Bzzz » en bruit de fond, elle ralluma la lumière et vit Nelly, qui s’était permis de changer de place pour discuter avec une de ses amies, s’amuser à faire des grimaces. Elle se mit en colère et la fit sortir dans la cours peu avant midi : ce fut la première disparition.

Celles-ci s’enchaînent alors. Qui en est responsable? Les élèves parlent d’une sorcière que l’on voit le soir sortir de la forêt. Ils la voient à travers les vitres de leur chambre, toute maigre, les yeux jaunes. Personne ne les croient. Les adultes partent à la recherche des enfants disparus mais sans résultat.

Va-t-on retrouver ces enfants ? Est ce une malédiction   ? Qui va pouvoir les sauver ? Je vous laisse lire le livre pour le découvrir !

L’auteur, dans ce livre, nous transporte à la fois, dans une histoire d’enfants mais aussi un peu dans le fantastique avec la sorcellerie. L’histoire semble banale au départ mais peut devenir angoissante au moment des disparitions, avec une part de suspense. Il y a des passages qui peuvent faire froid dans le dos mais le récit est aussi assez frais par l’approche simple de l’auteur : faire parler un jeune garçon, qui rêve de devenir écrivain, de ses histoires de cœur, de ses problèmes de la vie quotidienne avec d’autres enfants, ses parents etc… Le récit est fluide, le livre se lit rapidement même si l’aventure commence seulement lors de la première disparition car le suspens tient le lecteur en haleine !

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer