Confinés…

Chers lecteurs,

Depuis le début du confinement, les chroniques publiées sur ce blog étaient des chroniques planifiées à l’avance. Une connexion internet défaillante m’a empêché de prendre contact avec vous depuis ce mardi 17 mars. Il m’est de même très difficile pour l’instant de publier les chroniques des lectures plus récentes… mais pas d’inquiétude, grâce au travail acharné de mes collaborateurs, élèves comme adultes, ce blog a une autonomie relative de quelques semaines.

La réalité dépasse parfois la fiction, et nous vivons ces jours-ci une histoire terrible, digne d’un roman de science-fiction. Il nous faut supporter ce qui, il y a quelques semaines encore, nous aurait semblé insupportable, et il faut le faire avec un courage et une volonté sans faille. Continuer à croire en l’humanité, en la solidarité, en l’amitié, en l’amour. Accepter d’avoir peur pour nos proches, pour nous-même. Et contribuer, chacun à notre portée, grâce à un esprit civique et citoyen, à limiter le désastre.

Il faut aussi apprendre à (ré-)apprivoiser le temps, la solitude ou la promiscuité. Nous vivons chacun un confinement différent. Certains avec des proches ou eux-mêmes touchés par la maladie, d’autres en familles nombreuses dans 30 mètres carrés, d’autres dans des maisons avec jardins, certains en ville, d’autres à la campagne, certains seuls, d’autres avec un enfant unique qui s’ennuie, d’autres encore avec des fratries qui se disputent.

Et malgré tout cela, il faut garder l’esprit clair, ne pas paniquer, et accueillir ce temps qui nous est donné pour le mettre à profit d’une prise de conscience de soi-même et des autres.

Le temps semble être arrêté mais il faut tout de même en faire quelque chose. Occuper ses mains tous les jours en refaisant de la cuisine, en se remettant au tricot, prendre soin de son corps tous les jours en faisant des exercices chez soi, des séances de yoga, du vélo d’appartement pour ceux qui en ont. Et nourrir son esprit, en lisant, lisant, lisant encore.

Je vous souhaite à tous le meilleur confinement possible. Prenez très grand soin de vous et des autres.

Et envoyez-moi des commentaires pour partager votre témoignage avec nos lecteurs.

Une pensée émue pour tous mes élèves qui me manquent beaucoup et qui, je l’espère, se portent tous bien.

Une pensée également pour tous nos éditeurs-partenaires qui risquent d’être terriblement fragilisés par la crise économique sans précédent qui se profile, ainsi que pour les libraires qui ont dû fermer leurs portes… et je l’espère, pourront les rouvrir.

Je ne vous embrasse pas mais le coeur y est.

Dans l’attente de vos messages,

Muriel Dry – administratrice du blog et documentaliste du collège Arsène Fié

2 réflexions sur “Confinés…

    • Un grand merci pour ce message Judith. Il me va droit au coeur. J’espère que tu vas bien, que tu sais occuper tes journées. Vous me manquez tous. Prenez soin de vous aussi, chers élèves. On se revoit bientôt !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s