Dix petits nègres, d’Agatha Christie

Image associée

Dix personnes reçoivent une lettre les invitant à passer quelques jours sur l’île du Nègre.

Plus tard, sur cette île isolée et inhabitée, les invités se mettent à table et font connaissance. Quand soudain, un gramophone se met en route. Il les accusait d’avoir chacun commis un crime. Ils s’expliquèrent, affirment que ces révélations sont fausses. Seul Anthony Marston prend ces accusations à la légère. Quelques temps après, celui-ci est empoisonné…

J’ai bien aimé même si ce roman était un peu dur à comprendre à mon âge. Je vous le conseille fortement. J’ai aimé car c’est un roman policier et le fait que ça se passe sur une île déserte rend l’ambiance un peu bizarre et angoissante. Et je ne m’attendais pas du tout à ce dénouement !

Mina, 6e – 11 ans, membre des Dévoreurs de livres d’Arsène

4 réflexions sur “Dix petits nègres, d’Agatha Christie

  1. quand j’étais jeune j’ai dévoré tous les livres d’Agatha Christie et « les 10 petits nègres » fut le premier . Il est génial, dès le début on est vraiment happé par le suspens !je le conseille vivement

    J'aime

  2. J’ai adoré ce livre. Il est mystérieux et passionnant et se lit d’une traite. On ne découvre l’assassin qu’a la fin. Je conseille aussi « le crime de l’Orient-Express ».

    Dix petits nègres s’en allèrent dîner.
    L’un d’eux s’étouffa
    et il n’en resta plus que Neuf.

    Neuf petits nègres veillèrent très tard.
    L’un d’eux oublia de se réveiller
    et il n’en resta plus que Huit.

    Huit petits nègres voyagèrent dans le Devon.
    L’un d’eux voulut y demeurer
    et il n’en resta plus que Sept.

    Sept petits nègres coupèrent du bois avec une hachette.
    L’un d’eux se coupa en deux
    et il n’en resta plus que Six.

    Six petits nègres jouèrent avec une ruche.
    Une abeille a piqué l’un d’eux
    et il n’en resta plus que Cinq.

    Cinq petits nègres étudièrent le droit.
    L’un d’eux devint avocat
    il n’en resta plus que Quatre.

    Quatre petits nègres s’en allèrent en mer.
    Un hareng saur avala l’un d’eux
    et il n’en resta plus que Trois.

    Trois petits nègres se promenèrent au zoo.
    Un gros ours en étouffa un
    et il n’en resta plus que Deux.

    Deux petits nègres s’assirent au soleil.
    L’un d’eux fut grillé
    et il n’en resta donc plus qu’Un.

    Un petit nègre se trouva tout seul.
    Il alla se pendre
    et il n’en resta plus Aucun.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s