Le lac aux cormorans

Le rêve de l’oiseau bleu, de Roger Judenne

oiseau.jpg

Imaginez un grand lac où tout est vert et bleu. D’un côté, une nature verdoyante et de l’autre une eau transparente de beauté. Des arbres énormes, dont les racines viennent s’abreuver au pied de cette immensité, viennent transpercer un ciel qui joue avec la lumière du soleil. Au loin, une barque glisse sur les eaux calmes, des hommes viennent lancer leur ligne. Babadou, le sage du village et Tizoula 12 ans attendent les poissons en regardant voler les cormorans. Ces oiseaux majestueux et redoutables pêcheurs nichent sur les falaises. Les femmes de la tribu ramassent une partie de leurs œufs pour se nourrir et pour éviter que les cormorans se reproduisent en trop grande quantité.

Le lac Minacahua apporte aux habitants tout ce qui est nécessaire à leur vie : des fruits, l’eau, les poissons, les plantes. En parallèle, ils cultivent des légumes, du riz. Une vie paisible, simple et heureuse. Pour Tizoula, un grand jour approche, le jour où il va devenir un homme. Selon la tradition du village, il va subir une épreuve qui va le faire grandir. Le jeune garçon va devoir s’emparer d’un esprit bienveillant. Pour cela il devra partir sur le lac avec un arc et une seule flèche. Il choisira un grand cormoran bleu et transpercera son cou. L’esprit du cormoran passera alors dans son corps et le guidera suivant sa force et son intelligence. Le village est en fête pour lui souhaiter bonne chance, en particulier Amina dont le cœur ne bat que pour Tizoula. Mais un homme va bouleverser cette effervescence. En effet,  le préfet  va apprendre aux villageois que le cormoran bleu est désormais une espèce protégée qu’il est interdit de chasser. La région du lac va être transformée en réserve naturelle. Comment va réagir Tizoula ? Va -t-il aller à l’encontre des lois ? La vie de tous ces hommes et toutes ces femmes va être bouleversée. Vont-ils être obligés de partir ? La peur et l’angoisse les gagnent peu à peu.

Le rêve de l’oiseau bleu est un beau récit dont la description des paysages nous invite au voyage. En annexe, Roger Judenne nous livre tout un dossier sur les cormorans. Il nous explique également que devenir adulte est abordé différemment que nous soyons occidentaux ou que nous fassions partie d’autres civilisations dans le monde. Pour certains, cette période s’accompagne de rituels et d’épreuves à travers lesquelles le jeune prouve qu’il est plein de courage et qu’il a de grandes valeurs.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s