Love… hate

La nuit du voleur, de Hubert Humbert

Afficher l'image d'origineComme vous l’avez peut-être remarqué, en ce moment, nous essayons aussi de prendre du temps pour tester certains livres plus anciens de notre fonds, afin de dépoussiérer des titres qui ne sortent plus et qui en valent pourtant -peut-être- la peine. Ceci se fait surtout dans le cadre de la liaison école-collège. Merci à ma chroniqueuse adorée mumu58 pour son implication dans cette orientation que nous prenons pendant quelques temps afin d’ouvrir les commentaires aux élèves de CM2 de notre village, qui regardent et utilisent notre blog- sur des livres qui pourraient les intéresser  !

En cherchant  dans le fonds du CDI, avec ma collègue de la BCD,  des romans policiers pour ses CM2,  nous sommes donc tombés sur ce titre : La nuit du voleur. Les illustrations, assez violentes, très particulières,  dans le style des romans photos noirs des années 40 nous ont interpellé… Je me suis dit que les élèves ne seraient probablement pas attirés et qu’il fallait le tester pour pouvoir en parler si on voulait qu’il sorte.

Une nuit, une petite fille de 8 ans, Julie, sent une présence dans sa chambre… Un voleur s’est introduit dans leur maison. Son cri va réveiller son père qui va tenter d’intercepter l’homme, mais il est blessé. Le voleur s’enfuit et c’est Julie qui va se lancer à sa poursuite.

Ce roman a reçu le prix polar jeunes 1987, mais je vais vous avouer tout de suite que je ne le mettrais pas entre les mains de jeunes adolescents. Vont suivre les explications qui font que je vais même le retirer du CDI. Si vous ne voulez pas spoiler l’histoire, reprenez plus loin votre lecture de la chronique !

L’univers est très malsain dans plusieurs détails :

  1. Le voleur profite du sommeil de la petite fille pour venir lui caresser la joue, et c’est ce qui la réveille
  2. le papa sort de sa chambre tout nu pour poursuivre le voleur (quel intérêt dans l’histoire  ?)
  3. le voleur est connu de la famille puisqu’il a déjà gardé Julie (se serait-il passé quelque chose à ce moment-là, on ne sait pas quoi imaginer ni pourquoi l’auteur a pris ce parti sinon pour développer l’imaginaire du lecteur dans cette orientation)
  4. le voleur a profiter de son introduction dans la maison pour voler une poupée à Julie… bizarre
  5. lorsqu’elle s’approche de lui,  lors de la poursuite, il la menace d’un cran d’arrêt en la suppliant de ne pas la trahir. Violent…
  6. l’issue sera heureuse  pour Julie car lorsque la police approche, le voleur se jette sous les roues d’un camion pour échapper à la prison et meurt !
  7. lorsque Julie rencontre la mère du voleur venue lui rendre sa poupée, elle la lui laisse en échange de la boucle d’oreille à tête de mort (Love / Hate) du voleur !!! Et ses parents ne s’y opposent pas !

Et voilà, tout ça en 15 minutes de lecture, car ce titre est très court. Si d’autres personnes l’ont lu, j’aimerais vraiment connaître votre avis, et si vous êtes documentaliste et que ce livre fait partie de votre fonds ancien dans les rayonnages, je vous conseille de le lire pour vous faire une idée.

Un intérêt néanmoins à ce livre : Ce titre fait sans conteste référence au film américain La nuit du chasseur avec Robert Mitchum, réalisé en 1955 par Charles Laughton où un tueur en série , à la recherche d’un magot, poursuit deux enfants qui pourraient le renseigner sur la cachette. Se faisant passer pour un révérend, il a tatoué sur les phalanges de ses mains : LOVE à droite et HATE à gauche. La petite fille  garde toujours avec elle sa poupée… Chef-d’oeuvre expressionniste en noir et blanc, les élèves de 3ème intéressés par le cinéma pourraient  profiter de la lecture de cette chronique pour le visionner !!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s