Meurtre au collège

Le tableau ensanglanté, de Viviane Koenig et Annie Moser

Le tableau ensanglanté par KoeningTout le personnel et les élèves du collège Gérard de Nerval sont sous le choc : Gina, la dame de la cantine est retrouvée morte. Crime odieux ! Son cadavre a été découvert par Justine et Hector. Les deux collégiens, étonnés de ne pas voir Gina à la cantine le midi, se sont rendus en cuisine. A leur arrivée, sur les lieux, ils recueilleront les derniers râles de cette pauvre malheureuse. Abasourdis, ils décident de mener leur enquête.

Mais arriveront-ils à remonter jusqu’à l’assassin ? Pourquoi avoir tué Gina, cette si gentille femme sans histoires ?

La couverture nous donne déjà le ton. Un tableau noir, des traces de sang sur un mur, tout ceci surmonté d’une phrase énigmatique…Pas de doute, on a rendez-vous avec le crime…

La diversité des personnages va donner du rythme à l’histoire.

Nos deux collégiens se lancent à fond dans l’enquête, détrônant au passage le duo de policiers, Frigou et Balleron. Justine et Hector ne vont pas beaucoup en cours, mission oblige et leur ténacité va faire avancer l’enquête à grands pas.

Justement revenons à ce tandem de choc : Frigou, écrasé par son supérieur mais qui veut découvrir la vérité sur ce crime et Balleron, le commissaire qui gère l’opération mais se sentant attirer par la CPE du collège, va quelque peu oublier ses obligations professionnelles. Ce sont un peu les Dupont et Dupont de l’enquête.

Un polar jeunesse facile à lire qui est bien adapté à de jeunes lecteurs. En tant qu’adulte , je trouve dommage cependant, que les personnages de Justine et Hector ne soient pas plus approfondis. J’aurais aimé les connaître davantage, les voir au sein de leur famille, à trouver sans cesse des excuses pour leurs absences, à jongler avec leurs cours et leur vie d’adolescents… Il y aurait eu un côté un peu plus pétillant  avec de jeunes héros plus colorés, jouant avec le feu, ressentant plus d’adrénaline. Mais ceci n’enlève en rien la qualité de l’histoire rondement menée. Et puis sympa la fin du livre avec les extraits du journal du collège dont les rédacteurs en chef sont forcément Justine et Hector. Belle récompense pour ces enquêteurs en herbe !

Je conseille ce roman à nos jeunes lecteurs qui auront un grand plaisir à jouer les apprentis détectives.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s