Loin de tout, près d’une vie meilleure

Le collège des éplucheurs de citrouilles, de Laure Deslandes

 

Afficher l'image d'origineEliott rentre en classe de 5ème et fait sa rentrée dans un collège bien particulier, le collège des Museaux, situé à Trégondern dans le Finistère en milieu rural. Originaire de Brest, il intègre l’internat du collège et se retrouve en 5ème Hérisson dans la même classe que Péline, une grande rousse maligne, réfléchie et ouverte, une proie facile qui fait l’objet d’insultes par les autres, notamment les nouveaux. Les relations avec les autres garçons de l’internat sont difficiles pour Eliott, surtout avec Henrique et Brandon au comportement agressif. Les autres collégiens sont étonnés de voir des nouveaux dans leur collège, surtout Péline qui va chercher à les accueillir au mieux. Dans ce collège particulier, il n’y a pas Internet, pas de salle informatique, les élèves apprennent l’estonien en LV1, les cours de techno ont lieu au fond d’une forêt et ils mangent du quinoa à la cantine, au grand désespoir des nouveaux. Les enseignants semblent farfelus à première vue et préfèrent acheter des marionnettes plutôt que des ordinateurs. Quant à Eliott, il cache un secret. Il détient un objet précieux qu’il doit mettre en lieu sûr pour ne pas que son beau-père, Vincent surnommé Vince, violent et menaçant, vienne le voler. Un soir, les internes retrouvent leurs chambres en désordre, quelqu’un est venu pour trouver quelque chose, ceci va alerter et inquiéter Eliott. Pour protéger cet objet précieux, il va se rapprocher de Péline qui a plus d’un tour dans son sac. Il lui dévoilera son passé par la suite et la raison pour laquelle il a intégré ce collège.

Le collège des éplucheurs de citrouilles est le premier roman de Laura Deslandes, une enseignante de lettres. A travers ce roman au titre intrigant, elle livre une réflexion sur plusieurs sujets profonds. La différence apparaît comme le sujet phare de l’histoire à travers les relations qu’entretiennent les collégiens avec ceux originaires de Trégondern qui semblent vivre différemment que les nouveaux. Le personnage de Péline incarne la bienveillance et l’ouverture d’esprit. L’auteur démonte ainsi les préjugés sur l’esprit fermé des personnes vivant dans le milieu rural. Au lieu d’aller au conflit avec ses agresseurs quotidiens, Péline préfère trouver un terrain d’entente et leur rendre service pour apaiser le climat. Elle et sa mère vivent dans des conditions difficiles et n’ont pas de quoi s’acheter à manger, elles font régulièrement les poubelles des supermarchés pour manger à leur faim mais elles sont pleines de valeurs, de générosité et se contentent pleinement des petits plaisirs de la vie. Par ailleurs, l’auteur propose aussi une réflexion sur les questions de l’environnement : à Trégondern, il n’y a pas Internet car les poussins ne supportent pas les ondes et au collège on recycle tout, on ne mange pas de viande. Les enseignants favorisent une pédagogie tournée vers l’environnement, sur le monde dans lequel ils vivent.

Laure Deslandes livre une réflexion pertinente et encourageante sur les valeurs humaines, l’écologie, de manière amusante, en créant un univers original avec des personnages aux profils divers qui finissent par apprendre à se connaître et s’apprécier. De plus, très agréable à lire, nous nous promenons pendant plusieurs heures à Trégondern, sous le soleil de Septembre à savourer les plaisirs que nous offre la nature, une vraie réussite !

Je conseille la lecture de ce roman à partir de la 4ème au vu du vocabulaire assez soutenu employé par l’auteur et la syntaxe des phrases qui rendent le roman difficile à lire pour des élèves de moins de 13 ans. Par ailleurs, la multitude de personnages et l’univers spécifique du roman ainsi que l’histoire peuvent paraître complexes à appréhender pour les plus jeunes.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s