« Dans le pays si étrange des humains »

Ileana, 1. Exil en pays humain, d’Isabelle Meyer

Ileana, fille de la reine des fées, a dû fuir son pays Edeynn après l’enlèvement de ses parents et la destruction de sa cité par une horde armée de trolls. Sa tante l’envoie se réfugier dans le monde du-dehors, c’est à dire chez les humains. Elle est recueillie dans un foyer de jeunes adolescents orphelins ou en difficulté et va essayer de s’adapter au monde des humains pour passer inaperçu… tout en mettant tout en oeuvre pour retourner chez elle… Mais où se trouve la porte entre les deux-mondes ? Heureusement, les jumeaux Claire et Benoit avec qui elle va sympathiser, vont l’aider à surmonter cette dure épreuve. Et quand l’amour s’en mêle…

Ce roman est très agréable à lire… du coup, malgré ses presque  400 pages, il se lit vite car le suspens est au rendez-vous. Les personnages sont très attachants, avec chacun un caractère différent et bien marqué. Le fait d’avoir placé l’histoire dans un foyer adolescent accroche forcément le jeune lecteur. L’histoire est bien documentée, qu’il s’agisse des lieux géographiques, de la symbolique des fontaines, du jardin d’Eden, des fouilles archéologiques : « Fonpierre[…], je suppose que c’est un nom de lieu ; fons c’est source ou fontaine en latin, ça doit être un toponyme, c’est-à-dire un nom de lieu ». On sent que l’auteur respecte son jeune lectorat en essayant de lui transmettre, l’air de rien, une certaine culture…   Mais ce livre n’a pour autant rien de didactique et se lit d’une traite !

De plus, le passage de notre jeune fée au pays des humains, lieu réputé hostile dans son monde, permet à l’auteur une réflexion intéressante sur les hommes, avec un regard  extérieur et critique, ce qui plaira aux lecteurs adultes amenés à lire le livre. D’ailleurs, le titre « Exil en pays humain » m’a tout de suite accroché !

Un triangle amoureux met également un peu de piment à l’histoire, bref, tous les ingrédients sont là pour intéresser le lecteur.

La police de caractère, quoique assez classique n’est pas habituelle, et chaque première lettre majuscule de chapitre est écrite sous forme d’enluminure, clin d’oeil certain à l’époque médiévale. En revanche, une relecture plus attentive aurait évité quelques coquilles surtout dans la typographie de la ponctuation..; peut-être cela sera-t-il corrigé lors d’une prochaine impression ?

A noter également que le tome 1 est paru en gros caractères pour les enfants malvoyants ! Merci à l’éditeur pour cette initiative !

Il s’agit du premier tome d’une série qui en compte 8 à ce jour, et un neuvième et ultime tome est prévu au printemps 2017. De quoi passer encore de bons moments en compagnie de nos héros… mais le CDI ne les possède hélas pas (encore ?)

L’âge de lecture sur la quatrième  est donné à partir de 9 ans. Il me paraît plus judicieux de proposer ce titre à partir du collège, mais, à voir les retours des lecteurs (je le prêterais à l’occasion à l’école du village pour qu’il soit testé par les élèves de CM1/CM2, ils vous diront !)

Cette série a été découverte par Chloé, élève de notre comité de lecture lors d’une rencontre avec l’auteur sur un salon du livre. Un grand merci à elle et un grand merci également à Isabelle Meyer pour sa dédicace à l’intention des élèves de notre collège. Au plaisir de la rencontrer un jour ? (il paraît qu’elle n’habite pas très loin de chez nous !).

3 réflexions sur “« Dans le pays si étrange des humains »

  1. Ce livre est super bien , plein de suspence , moi qui ne lisais plus depuis longtemps il m’a fait relire ,les personnages sont très attachants surtout Benoit que j’ai adoré par son caractère curieux et joyeux !

    J'aime

  2. Pingback: Une interview exclusive d’Isabelle Meyer | Le coin lecture d'Arsène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s