Entre jeu & réalité

Log Horizon, de Mamare Touno

Shiroe est un vétéran d’Elder Tale, un MMORPG américain ayant pour but de reproduire la Terre à l’échelle 1/2. Lors de la sortie d’une extension majeure, le jeune homme se connecte afin de profiter du nouveau contenu. Seulement, le joueur et ses comparses se retrouvent plongés dans le monde du jeu. Coincés dans un monde virtuel, peuplé de centaines de milliers de joueurs, sans lois établies, l’organisation devient synonyme de survie…

Si de prime abord l’accroche fait penser à un SAO-like, la suite démontre que ce n’est pas du tout le cas. Plus mature que Sword Art Online, Log Horizon se penche sur des problématiques éludées par son « cousin » précédemment chroniqué, par exemple : comment s’organiser dans un nouvel environnement fermé & sans lois ? Mélange d’action et de réflexion, ce light novel se montre bien plus équilibré. L’écrivain exploite au mieux sa connaissance des MMORPG et utilise avec brio les mécanismes de ces derniers pour créer des intrigues politiques, ou décrire des scènes que les joueurs aguerris & les amateurs d’arts martiaux imagineront sans mal. Si certains, en lisant SAO l’auraient traité de « japoniaiserie » suite au style d’écriture, il convient de dire que celui de Log Horizon est bien plus proche de ce que nous connaissons et me paraît mieux mené, ce qui une fois encore, renforce la maturité de l’œuvre. Évidemment, il faut prendre en compte que c’est bien un light novel et que perdure les traditions de ce type, on se retrouve donc, entre autres, avec des archétypes de personnages assez forts. Le protagoniste principal est un fin stratège, ce qui nous donnera l’occasion de voir se monter des intrigues politiques & diplomatiques, là où ses compagnons nous divertiront à coup d’humeur noir ou potache. Dernier détail, et pas des moindres : toute la syntaxe liée au jeu-vidéo est expliquée à même le récit, évitant de léser les non-joueurs.

 

TL;DR:

  • Points forts:
    • un scénario très original et bien mené.
    • une écriture agréable à lire, plus légère que des romans classiques.
    • une syntaxe très bien expliquée.
  • Points faible:
    • des archétypes de personnages qui pourront parfois être assez clichés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s